Programme et l’évaluation : concepts et adaptations

0
792
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
Classificar o Artigo!
ARTIGO EM PDF

TEIXEIRA JUNIOR, Dinarte [1]

TEIXEIRA JUNIOR, Dinarte. Programme et l’évaluation : concepts et adaptations. Revue scientifique pluridisciplinaire de la base de connaissances. Année 1, vol. 8. pp. 72-82, septembre 2016. ISSN. 2448-0959

RÉSUMÉ

Donnant sur des concepts de programme dans les processus élémentaires et évaluatives, relation avec a besoin d’adaptation et de mise à jour, de maintenir l’idée de contextualisation comme une façon de qualifier les processus éducatifs. Comprendre que chaque école tombe dans une communauté avec la culture, les habitudes et les besoins. Contextualisation de la valorisation des éléments culturels les, valoriser les acquis des connaissances antérieures des élèves, les processus d’évaluation afin que les formats traditionnels acquièrent les ajustements et les compétences de la valeur et les qualités des élèves. Ainsi, programme d’études et d’évaluation devraient se rapprocher des éléments traditionnels, base pédagogique nécessaire, à des éléments culturels locaux.

Mots clés: Programme d’études ; évaluation ; contexte ; adaptation ; étudiants

1. INTRODUCTION

Ce travail continue sa mise au point pour l’analyse et l’évaluation des deux concepts importants dans le domaine de l’éducation contemporaine. Cet essai examine les formes actuelles de mise en œuvre du programme actuel, ainsi que le format utilisé pour l’évaluation et des mesures du contenu développé dans les salles de classe des écoles primaires. Questions sur la pertinence des évaluations formelles au détriment de la promotion d’un développement personnel de chaque élève.

Il est entendu qu’il y a un écart entre le programme d’études appliquée dans les écoles brésiliennes, notamment dans les écoles primaires et les réalités et les besoins réels des étudiants.

Dans cette ligne de pensée Notez que bien qu’il existe des prérogatives pour l’insertion des éléments des cultures locales dans les écoles, que le programme est mis en place officiellement et sans prendre en compte les différents contextes où se trouvent les écoles. Leurs cultures, les habitudes, les particularités et l’identité des étudiants. Estimant que l’existence d’une éducation de qualité doit toujours approcher le curriculum au contexte des étudiants a cherché une base théorique dans la littérature de AGUERRONDO (2006, p. 4) et à sa redéfinition des étudiants et des processus d’apprentissage, où l’auteur fait valoir que tous les cas étudiés et a précisé qu’il s’agit d’un thème central. Tenir compte de l’étudiant en charge de leur propre apprentissage et comme quelqu'un capable de se démarquer dans la communauté. La perspective de l’apprentissage est définie comme processus collaboratif et indépendante, à la fois scolaires comme la capacité à générer des solutions de rechange. Promouvoir l’apprentissage expérientiel, basé sur l’expérience, favorecedora d’autonomie personnelle et, en même temps, le travail collaboratif. Un apprentissage pertinent pour eux-mêmes et pour la Communauté, intégrateur de visions, de connaissances et de compétences, transformant la réalité orientée et résolution de problèmes.

Cette déclaration signifie que l’étudiant est le sujet principal du processus d’enseignement/apprentissage, une collection de connaissances préalables, d’un contexte local. Ces acquis, devraient toujours être élevée au rôle du contenu du programme scolaire formel qu’inépuisable et renouvelable à l’enrichissement du processus de construction et d’internalisation des connaissances diffusées dans les écoles.

Suite à ce type de raisonnement, cependant revenir maintenant l’attention sur les processus d’évaluation et de l’assimilation des connaissances transmises dans les écoles élémentaires, dans cette étude, trouver des alternatives à un modèle existant d’évaluation qui maintient l’accent sur la mesure des connaissances transmises. Attribuer des degrés de qualification ou numérique balances, sans tenir compte des particularités de chaque élève. Les défauts, les qualités et, en particulier, l’évolution personnelle sont négligées dans ces modèles évaluatives, expliquant comment un format qui, une fois de plus, ne tient pas compte des contextes locaux, les facteurs culturels ou les caractéristiques de chaque élève, l’école et l’emplacement où elles tombent.

Sous forme synthétique, Qu'on peut dire que, en règle générale, les évaluations sont faites par le biais de tâches et procédures comprenant uniquement un examen individuel contenu est principalement travaillé dans les salles de classe. Ne pas tenir compte des facteurs interdisciplinaires et même favoriser la recherche ou la construction des connaissances en petits ou grands groupes. Si peu, stimuler les problèmes réels et spécifiques ou la créativité de ces étudiants.

De cette manière qu'il est possible de dire qu’un tel modèle d’évaluation mesures en que la capacité de chaque étudiant a stockent des informations en peu de temps. En quelque sorte n’est pas garanti que le contenu ou les informations fournies étaient stockées et, beaucoup moins si il y a une condition d’interprétation de ces informations.

Ces questions sur le mode traditionnel d’évaluation reflètent une préoccupation en ce qui concerne l’efficacité de la méthode utilisée. Alors, quand il s’agit de contextualisation de l’éducation, l’idée centrale ne serait pas de supprimer les pratiques actuelles d’évaluation de total, mais plutôt proposer des alternatives qui peuvent contempler la croissance intellectuelle de chaque élève de façon contextualisée.

L’évaluation professionnelle peut approcher la réalité éducative selon différentes perspectives de quête, ainsi qu’utiliser différents modèles dérivés d’eux-mêmes et recueillir l’information à travers une grande variété de techniques.

Cette diversité suit les différentes conceptions et les modes d’interprétation de la réalité sociale, basée sur les différentes réponses que peuvent prendre les questions soulevées depuis les dimensions ontologiques et épistémologiques et les différentes conceptions de la nature humaine. La diversité méthodologique qui en résulte provient des réponses différentes dans chaque contexte (Mateo Andrés, 2000, p. 134).

Enfin, pour que cette étude maintient l’accent sur la nécessité d’innover, de deux concepts d’une grande importance à la qualité de l’éducation. Surtout dans l’école primaire, qui est où cette recherche garde votre look.

La poursuite du contexte réel et pratique du curriculum et pas seulement dans le domaine théorique, ainsi que l’innovation de méthodes d’évaluation des élèves, où chercher constamment des évolutions cognitives et intellectuelles de celles-ci, en sachant qui font l’objet principal de tous les processus éducatifs et leur raison d’être, garder l’intérêt pour votre connaissance préalable et retratarão une idée de la réalité sociale que seulement donc si vous promouvoir une éducation de qualité et dédié à la formation intégrale citoyens avec spécifique capacités de dépannage de manière autonome et créatif et capable d’effectuer une analyse critique sur les questions de la vie quotidienne, ainsi qu’en ce qui concerne leur intégration et leur rôle dans un monde globalisé où les concepts et les informations sont extrêmement dynamique et changeante.

2. RÉSUMÉ : RÉFLEXIONS ET CONCEPT

Ainsi, suivant cette ligne de pensée, est définie comme l’ensemble des éléments de programme d’études et/ou de contenu à développer au sein d’un programme ou un suivi pédagogique. Où ces contenus sont regroupées dans différentes disciplines.

Convient aux programmes d’études actuels dans les écoles élémentaires au Brésil, l’adoption de contenus fixes provenant d’études et de propositions venant de la création d’instances supérieures et voyager loin pour atteindre son sujet principal, le motif de la plus grande de son existence : l’étudiant. Cette route parcourue par une partie de la reprise des plans d’éducation établie par le ministère national, ancien secrétaires d’État et les départements municipaux de l’éducation, en primaire optique, semblent être dans la direction opposée aux besoins des étudiants, ainsi que les politiques éducatives plus élémentaires.

Lorsque les facteurs primordiaux tels que la culture, environnement social et les facteurs économiques sont laissés à l’écart dans la construction de propositions éducatives, que ces propositions seront contrairement à une idée de l’éducation qui donne la priorité à la base de connaissances des étudiants. Un programme construit à partir de base des élèves et des étudiants.

Il est important de souligner que, en théorie, le programme d’études dans l’école primaire prévoit l’insertion de ces facteurs brésiliens, ainsi que la reconnaissance des spécificités et particularités de chaque école ou groupe d’étudiants. Toutefois, dans cette étude, nous cherchons à évaluer la nécessité d’incorporer des pratiques et des éléments tels que des facteurs clés pour la construction des connaissances provenant d’une collection précédente présentée par les étudiants eux-mêmes.

Cette approche demande en substance si, par exemple, qu’il serait juste d’appliquer aux étudiants qui vivent dans les collectivités rurales, le même programme et la même façon d’enseigner à des étudiants d’une école secondaire. Est que vos besoins seront les mêmes ? Ces étudiants seront gardera l’intérêt requis pour une bonne GPA en contenu qui souvent ne les concerne pas ?

Probablement les réponses sont négatives à ces deux questions, mais de cette façon, la plupart du temps que le programme basé éducatif brésilien arrive. Peut être défini uniquement comme un large éventail de contenus, divisée en secteurs de connaissance spécifiques et à transmettre dans un délai donné pour que plus tard peut être mesuré les progrès de chaque élève au sein de ces domaines d’expertise et des périodes précises.

Toutefois, la nécessité d’un changement en forme et en contenu est rendue explicite dans l’affirmation de MORIN (1999, p. 14).

Connaissance des informations ou éléments isolés ne suffit pas. Il est nécessaire de rechercher les informations et éléments dans son contexte pour lequel acquièrent le sens. Pour avoir ressenti que le mot doit le texte qui est son propre contexte et le texte doit le contexte où elle annonce. Par exemple, le mot aime les changements de direction dans un contexte religieux et un profane ; et une déclaration d’amour n’a pas de réel direction est énoncée par un séduisant ou séduit.

Dans cette même étude MORIN (1999, p. 26) souligne encore l’importance primordiale de la valorisation de la culture humaine.

La culture est l’ensemble des savoirs, savoir-faire, règles, normes, interdictions, stratégies, croyances, idées, valeurs, mythes qui se transmet d’une génération à l’autre sont reproduits sur chaque individu, contrôler l’existence de la société et détient la complexité psychologique et sociale. Il n’y a aucune société humaine ancienne ou moderne qui n’a pas de culture, mais chaque culture est unique. Donc, il y a toujours la culture dans les cultures, mais la culture n’existe pas autrement à travers les cultures.
Les techniques peuvent migrer d’une culture à l’autre, comme ce fut le cas de la roue, le joug, la boussole, presse ; ou de certaines croyances religieuses, des idées laïques bientôt avoir né une culture singulière réussirent à universaliser. Mais il existe dans toutes les cultures un capital spécifique de croyances, idées, valeurs, mythes et particulièrement les lient une communauté unique à leurs ancêtres, leurs traditions, leurs morts.

Et nous avons donc, une lecture claire de la besoin latent de rapprochement du programme d’études local, fuyant l’idée que les étudiants doivent suivre uniquement une liste spécifique des matières précédemment établi par agents étrangers des réalités plus diversifiées où les processus de construction des connaissances.

Enfin, selon la littérature citée plus haut, on peut imaginer un CV comme une grande toile, où doit intégrer le rôle de la connaissance de base requis pour toute personne, lecture et interprétation, opérations de logique/mathématique et toutes les autres disciplines existantes actuellement ainsi que l’appréciation des cultures locales et leurs valeurs, les réalités et les particularités. Comprendre qu’un curriculum axé sur l’apprentissage par l’étudiant des connaissances importantes doit avoir bien entendu que cela n’est pas construire forme rectiligne, mais les transitions de sentiers, où l’enseignement des mathématiques est toujours imprégné par la connaissance de la langue écrite ou même la notion d’espace et de temps, sinueux qui facilement peut être démontrée dans les cours d’éducation physique et ainsi de suite.

Donc la recherche aura toujours un moyen enseigner le contenu qui favorisent la croissance d’étudiant comme un être humain capable d’agir de façon autonome et critique, avec des méthodes et des pratiques qui répondent aux réalités plus variées où chaque école est valorisant la collecte préalable du savoir apporté par les élèves et les rendre aussi perpétuer leurs multiplicateurs et cultures locales , habitudes, les croyances et les mythes.

Réduire également la remise en cause qui se propage souvent chez les élèves quant à l’utilité de ce que l'on apprend dans les écoles et, par conséquent, être un agent pour la permanence des enfants dans les établissements scolaires.

3. NOTE : X NOTES DE DÉVELOPPEMENT

Dans un autre but de cette étude, il devient impératif pour une approche relationnelle entre le programme et l’évaluation de l’école primaire, car les deux sont étroitement liées dans les pratiques éducatives et sont interdépendantes. Il n’y aura aucuns comme si la mesure de l’efficacité d’un programme d’enseignement à travers un processus d’évaluation des étudiants.

Cependant, si les questions sont les façons dont ces étudiants sont évalués. Traditionnellement les méthodes d’évaluation utilisées dans l’école élémentaire effectuent seulement contenues révisions, où l’étudiant est soumis à une charge de contenu donné discipline et, par la suite, il est appliqué un questionnaire individuel et hors contexte.

Tous les deux ou trois mois, selon le modèle d’évaluation adopté, reçoivent des notes par échelles numériques aux étudiants et ceux à la fin de l’année scolaire diront si la même chose ou pas, ils sont des conditions à la prochaine classe. Alors, se décrit comme juste une simple mise en œuvre des questionnaires d’évaluation, des tests d’une manière qui ne tient pas compte pour total tous les autres facteurs implicites dans ce processus, comme les conditions psychologiques, de souches ou de qualité des cours particuliers.

Serait pas, en revanche, l’exclusion totale de cette évaluation, une solution de modèle pour l’amélioration du processus d’évaluation, étant donné que tous les êtres humains doivent apprendre à vivre avec des situations psychologiques défavorables, surmonter ses tensions et chercher des alternatives et solutions au manque d’information. Mais oui, une forme qui favorise le développement individuel de chaque élève, qui sont aussi bien des intelligences multiples, sont des connaissances multiples. Un étudiant n’est peut-être pas en mesure d’obtenir une bonne performance lorsqu’ils sont soumis à un test ou, cependant ce même étudiant peut donner réponses excellents lorsqu’il rencontre collective fonctionne, en particulier en ce qui concerne un profil psychologique du leadership ou intégrateur. S’ensuit la nécessité de considérer comme un facteur de réflexion la capacité créative et innovatrice qui sera toujours ignorée dans un processus d’évaluation formelle et une signification profonde.

De cette façon, il est que si vous mesurez ce que chaque magasin étudiant des connaissances dans toutes les disciplines du programme déterminé, mais pas là où ce processus a fin en soi. Autrement dit, vous devez combiner les formes les plus variées d’évaluation conformément à l’opinion publique qui s’applique cette évaluation dans leurs contextes et les réponses aux divers stimuli.

Déclaration est dépeint dans CAMILLONI (1998, p. 133), conférences sur l’importance des systèmes d’évaluation et les moyens de promotion d’étudiants, comme ainsi qu’et devez ensuite les adapter aux réalités et aux besoins des différents contextes.

Systèmes de qualification utilisé dans l’évaluation de l’apprentissage et les programmes de promotion des étudiants constituent un élément essentiel de l’évaluation des systèmes qu’ils utilisent dans l’éducation formelle. Bien que les deux sont des produits d’un ensemble de décisions concrètes adoptées en raison de l’adhésion à l’un ou l’autre parmi les divers courants théoriques de la pédagogie, toujours engagés, en fait, un fort effet régulateur sur l’enseignement et d’apprentissage des actions depuis, plutôt qu’apparaissent comme conséquence les fondements théoriques qui prennent en charge dans l’affaire, a un effet si puissant qui opèrent généralement très efficacement à l’inverse, comme déterminants des pratiques pédagogiques tout. Ainsi, si la qualification systèmes et la promotion restent les dispositions fondamentales en statique et n’accompagnent pas les transformations des pratiques d’enseignement, ne font obstacle à ces transformations, obligeant les enseignants à une adaptation permanente aux modèles d’enseignement que le renouvellement ou la réforme des processus visant à remplacer.

Ainsi, l’évaluation de procédures appliquées à l’école primaire, il est suggéré, pas une exclusion totale des méthodes actuellement utilisées pour une adhésion à un format complètement novateur ou révolutionnaire, mais une étude attentive sur ce qui mérite vraiment à être évalué dans les pratiques utilisées et quels facteurs intrinsèques à la réalité de chaque élève mérite un examen plus approfondi et que valoriser dans les mécanismes d’évaluation utilisés dans la construction des connaissances. Étant donné que la formation intellectuelle de l’enfant doit non seulement la quantité d’informations qu’il est capable de stocker au cours de leur vie scolaire, mais plutôt sur l’importance de ces informations pour votre vie, de son contexte et de son insertion dans l’environnement social, et en particulier la possibilité que cet enfant aura à mettre en pratique ces a transmis des informations. En d’autres termes, la mesure des connaissances par le biais de notes sur les échelles numériques sera jamais évaluer le développement intellectuel d’un étudiant, ou même comme une évaluation du processus qui vient admirer l’évolution de l’étudiant dans les problèmes de niveau contextualisées, relationnels ou encore la capacité d’offrir des solutions pratiques aux problèmes pratiques aussi ne sera pas en mesure de mesurer cette croissance.

En tout cas, la sortie plus cohérente pour cette impasse pourrait être l’utilisation des deux modèles d’évaluation, en mettant l’accent sur la seconde, pour traiter de questions qui envahissent le quotidien des élèves et, par le biais de formats évaluatives adapter et approche des réalités et des spécificités de chaque localité et de ses élèves il insérés au lieu de marcher dans une direction opposée qui impose une adaptation et adéquation des réalités diverses , de différentes écoles, les cultures plus naturelles, les habitudes et les contextes sociaux des étudiants la mesure simple connaissance formats, souvent de peu ou d’aucune pertinence pour répondre aux besoins réels de la convivialité dans la société ou même la capacité de devenir des êtres actifs et critiques considèrent la publication d’avis ou de la formulation des concepts et des valeurs importantes pour leur vie future.

4. CONCLUSION

À la fin de cette étude sur les concepts du programme et l’évaluation, énumérant ses lacunes probables, ainsi, votre application a besoin pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement au Collège, il devient possible de conclure que ces deux concepts seront toujours étroitement liées. Il existe une interdépendance entre eux, parce que lorsqu’il existe un modèle de programme d’études qui contemple les contextes de chaque emplacement et en particulier les besoins et l’acquis des connaissances antérieures des élèves, il y en aura toujours saisi la nécessité d’une méthode d’évaluation qui peut améliorer ces qualités.

Sur ce sentier, on croit que, grâce à une éducation contextualisée, qui s’appuient sur l’appréciation et la participation active des étudiants et autres membres qui composent la communauté scolaire dans le processus de construction des connaissances, y compris les concepts ci-dessus du programme et l’évaluation, être en mesure de déployer un modèle d’éducation avec la mise au point pour le contenu de l’apprentissage significatif et valeurs.

AROSTEGUI (2013, p. 187), des rapports sur son étude dans les écoles élémentaires, l’importance de la participation de ces agents de la communauté scolaire, y compris les étudiants, dans l’amélioration des systèmes d’évaluation et de l’inclusion d’éléments de la culture locale dans les programmes.

Dans la société actuelle d’informations et de connaissances, l’école a la nécessité de fournir les meilleurs moyens d’assurer l’apprentissage de tous les élèves, garantir le franchissement d’inégalités et d’améliorer les résultats scolaires. En ce sens, il y a des preuves scientifiques pour démontrer l’importance de la participation des familles et des autres membres de la communauté comme une stratégie pour réussir à l’école. Une des références fondamentales qui se démarquent dans cet article est le projet « A d-ed », qui souligne les différents types de participation de la communauté et son influence sur l’apprentissage et le rendement scolaire.

En ce sens, les études effectuées jusqu'à maintenant conduisent à l’idée que, à l’école primaire, il peut être un modèle unique ou une norme statique et rigide, donc pour tout le programme d’études ou même pour les processus d’évaluation des étudiants. Il convient, cependant, d’envisager d’abord les particularités et les particularités dans divers contextes éducatifs, pour qu’après avoir effectué cette procédure si Rechercher et établir le format mieux placés pour évaluer les élèves dans leurs besoins et leurs perspectives.

Suivant la même ligne de pensée, mais avec le regard vers une approche analytique sur le curriculum, si cherchera une base curriculaire commune à tous les apprenants, en fournissant les connaissances et les bases de l’éducation formelle à ce niveau d’enseignement, comme le domaine de la langue écrite et de son interprétation, de connaissances mathématiques et d’autres éléments pertinents à ce niveau d’éducation dans le domaine de la science. Dans cette même base parascolaires serait d’une grande importance pour les étudiants apprennent les contextes historiques et géographiques, formant un solid enseignement général issu des particularités et des besoins locaux. A partir de là ce qui en fait trop, travailler dans les disciplines qui cherchent à développer et à posséder profondément dépendants d’un coup d’oeil et l’interprétation individuelle les valences de capacités de chaque individu et la région comme les arts et, par conséquent, contextualisés sur leurs formes et manifestations. Ce serait le cas même pour l’enseignement de l’éducation physique, l’objectif principal de l’évolution dans le corps de différents segments à travers des activités sportives, la gymnastique et danses, ludiques et peut-être dans cette ligne de pensée serait être ouvrée purement dans des contextes locaux, que ce soit par l’exploitation du folklore local en danses, dans des jeux qui passent de génération en génération et qui servent à l’amélioration des capacités physiques quant à l’entretien des cultures locales et de favoriser la convivialité dans la société, ou même par le biais de préférences sportives de chaque locale ou de la région qui peut varier en fonction de facteurs comme le climat, colonisation, habitudes et autres facteurs qui interfèrent dans la construction de la singularité des cultures plus diverses. L’étude des langues étrangères à l’école élémentaire pourrait également être traitée dans le contexte, en priorisant le degré d’importance et la pertinence de ces enseignements peut avoir dans l’avenir des étudiants. Par exemple, ce qui serait la plus importante langue à apprendre par un étudiant brésilien de l’école primaire, qui vit près de la frontière avec l’Uruguay ou l’Argentine ? Probablement la réponse anglaise en raison de son contexte géographique, ainsi que votre réalité quotidienne de la vie avec des personnes hispanophones dans l’ouverture des frontières.

Ainsi, en supposant que l’idée que les étudiants ont une base solide de connaissances sur les questions plus larges et tenter de découvrir la pratique d’insertion ultérieure et éléments réels pertinents dans le contexte de chaque école et ses étudiants, les facteurs culturels de chaque localité, apporté de l’extérieur vers l’intérieur des écoles, inséré et récupérés dans les programmes d’études en plus des pratiques éducatives formelles servira en tant qu’agents pour amener les différents segments de la communauté scolaire avec des établissements d’enseignement. En particulier, en passant l’endroit en discussion dans les rubriques de la classe vraiment dans l’intérêt des élèves et de leurs situations locales connexes et, par conséquent, causer augmentent intérêt et l’identification de ces jeunes avec les écoles où ils étudient. Et peut même devenir un mécanisme important pour lutter contre l’absentéisme, ce facteur ce problème à l’école primaire, contribuant à principalement à un nombre important de semianalfabetos ou de distorsion enfants entre l’âge et la catégorie/année.

Enfin, il conclut que la contextualizações des deux processus d’évaluation à partir du programme utilisé dans l’école primaire, sera d’une grande importance à une amélioration significative dans les méthodes et moyens d’enseignement et d’apprentissage, en particulier en ce qui concerne l’entretien des élèves dans les écoles par le biais de l’importance du contenu développé dans la salle de classe et l’et appréciation de l’unicité et les particularités de chaque culture dans la construction des connaissances.

5. RÉFÉRENCES

AGUERRONDO, Inés. La escuela del futuro. En las escuelas piensan qu’innovan. 2002.

AGUERRONDO, Inés. Pourquoi la innovación y qué hace survit qui fonctionne. 2006.

ADAM r. conversations avec ceux qui aiment enseigner. São Paulo : Ars Poética ; 1995.

AROSTEGUI, Igone ; DARRETXE, Leire ; BELOKI, Nekane. La participación de las familias y de otros miembros de la comunidad stratégie de succès en las escuelas. Revista Iberoamericana de Evaluación Educativa, Madrid, vol. 6, no 2, Noviembre/2013. Disponible à :<http: www.rinace.net/riee/numeros/vol6-num2/riee_6,2.pdf=""> consulté : 5 avril 2015.</http:>

CAMILLONI, A. ; CELMAN, S. ; LITWIN, E. ; PALOU MATÉ, María del Carmen. L’enseignement de la evaluación de los aprendizajes el débat contemporain. Buenos Aires : Paidós.1998.

Haddou, Adhémar. Texte : une feuille de route pour la structure scientifique, les citations et les références des projets monographiques. 5ED. revue et augmentée. Curitiba : KAPOK, 2012.

MATEO ANDRÉS, Joan. Barcelona : La evaluación educativa, su práctica y otras métaphores. Barcelone : I.C.E. Horsori ; 2000.

MORIN, Edgar. Los siete connaissances nécessaires à l’éducation del futuro. Paris : L’UNESCO ; 1999.

[1] Diplômé en éducation physique de l’Universidade da Região da Campanha-URCAMP, SOGIPA post graduée d’éducation physique et de la maîtrise en éducation de la Universidad de la Empresa-UDE. Contact : [email protected]

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here