REVISTACIENTIFICAMULTIDISCIPLINARNUCLEODOCONHECIMENTO

Revista Científica Multidisciplinar

Pesquisar nos:
Filter by Categorias
Administration
Administration navale
Agronomie
Architecture
Art
Biologie
Chimie
Communication
Comptabilité
cuisine
De marketing
Dentisterie
Déontologie
Droit
Éducation
Éducation physique
Environnement
Génie Agricole
Génie chimique
Génie de l’environnement
génie électrique
Génie informatique
Génie mécanique
Géographie
Histoire
Ingénierie de production
Ingénierie de production
l'informatique
Littérature
Mathématiques
Météo
Nutrition
Paroles
Pédagogie
Philosophie
Physique
Psychologie
Santé
Science de la Religion
Sciences aéronautiques
Sciences sociales
Sem categoria
Sociologie
Technologie
Théologie
Tourisme
Travaux Publics
Vétérinaire
Zootechnie
Pesquisar por:
Selecionar todos
Autores
Palavras-Chave
Comentários
Anexos / Arquivos

Les apports des activités musicales à la formation de l’élève en 5e primaire

RC: 129024
89
Rate this post
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI
SOLICITAR AGORA!

CONTEÚDO

ARTICLE ORIGINAL

OLIVEIRA, Marcus Mustafa de [1]

OLIVEIRA, Marcus Mustafa de. Les apports des activités musicales à la formation de l’élève en 5e primaire. Revista Científica Multidisciplinar Núcleo do Conhecimento. Année 04, Éd. 07, vol. 07, p. 130-141. Juillet 2019. ISSN : 2448-0959, Lien d’accès : https://www.nucleodoconhecimento.com.br/education-fr/activites-musicales ‎

RÉSUMÉ

Ce travail de recherche vise à montrer les apports des activités musicales à la construction de savoirs significatifs en 5ème année d’école primaire à l’école municipale Solange Nascimento, Manaus – Amazonas. Pour cette compréhension, l’objectif principal était d’étudier comment les activités musicales peuvent aider à l’applicabilité de l’interdisciplinarité et au processus d’enseignement et d’apprentissage des étudiants. Les méthodologies utilisées étaient une approche qualitative-quantitative, des recherches sur le terrain et des enquêtes, et les techniques utilisées étaient un questionnaire semi-structuré. Un groupe de 35 étudiants a été interrogé sur les avantages que les activités musicales apportent dans le processus d’enseignement-apprentissage. L’étude a révélé que, parmi les élèves impliqués dans des activités musicales, 68% améliorent leurs notes dans toutes les matières, ainsi que leurs comportements en classe. L’étude a également révélé que 70% des étudiants ont amélioré leur perception cognitive et leurs compétences psychomotrices grâce à des activités musicales. Actuellement, il y a deux œuvres à l’école impliquant des activités musicales, proposées aux étudiants de manière interdisciplinaire et facultative.

Mots clés : Apprentissage, Interdisciplinarité, Activités artistiques.

1. INTRODUCTION

Les activités artistiques à l’école élémentaire, notamment l’éducation musicale, ont permis, par l’expérience des dimensions esthétiques, sonores, visuelles, plastiques et gestuelles, de développer chez les élèves des capacités cognitives, une conscience critique des valeurs humaines et de fournir un savoir réflexif comme citoyens. L’art a été traité, dans la plupart des écoles brésiliennes, comme un support pour les autres matières qui composent le cadre curriculaire, ce qui montre son caractère interdisciplinaire en tant que domaine de la connaissance humaine.

Selon Graciano (2009, p. 2), « les langages artistiques, en particulier la musique, sont l’un des plus accessibles et présents dans la vie quotidienne des élèves ». De cette manière, l’école joue un rôle très important dans le contact de l’élève avec ce type de manifestation culturelle, puisque l’art, selon Duarte (1991), a trois dimensions importantes pour la formation pédagogique de l’élève : la dimension socioculturelle, qui pointe vers la artistique comme cause de la préservation de la culture d’un certain groupe social à une certaine époque ; la dimension curriculaire-scolaire, dans laquelle l’art en tant que domaine spécifique amène l’élève à établir des liens avec d’autres matières du cursus ; et la dimension psychologique, qui considère l’éducation artistique comme un promoteur de la pensée capable de rendre l’individu capable d’entrer en relation avec les autres, en tenant compte d’une plus grande affectivité, en plus du développement de la créativité. Ainsi, il existe un certain nombre d’aspects pertinents qui conduisent à identifier l’art dans l’éducation, en particulier les activités musicales, comme une question à discuter davantage dans la communauté scolaire.

Dans cette perspective, nous cherchons à analyser la problématique de la recherche en question : Les pratiques d’activités musicales en 5e primaire à l’école Solange Nascimento favorisent-elles une amélioration de la qualité de l’enseignement et des apprentissages des élèves ?

A partir de cette analyse, quelques questions directrices se posent dans l’élaboration de l’étude : Quelles sont les pratiques d’activités musicales en 5e primaire à l’école Solange Nascimento ? Comment ces pratiques d’activités musicales ont-elles apporté des avantages dans l’apprentissage des élèves ? Comment se passe la pratique des activités musicales à l’école Solange Nascimento ?

En ce sens, les hypothèses qui ont guidé la recherche ont été formulées dans les termes suivants : Les pratiques des activités musicales comme moyen de promouvoir la qualité de l’enseignement des élèves de 5e année de l’école Solange Nascimento ;

Les pratiques d’activités musicales comme support dans le processus d’enseignement-apprentissage des élèves de l’école Solange Nascimento ;

On pense que l’effort théorique pour tenter de répondre à ces questions est justifié dans la mesure où les résultats de la recherche peuvent éventuellement contribuer à une réflexion critique sur la manière dont les activités musicales proposées à l’école Solange Nascimento ont, de fait, contribué à améliorer la qualité de l’enseignement des élèves.

Dans cette perspective, l’objectif principal de la recherche est : D’analyser comment se déroule le processus de pratiques d’activités musicales en 5ème année primaire à l’école Solange Nascimento.

Les objectifs plus spécifiques sont : Enquêter sur les pratiques d’activités musicales en 5e primaire à l’école Solange Nascimento ; identifier les activités musicales proposées par l’école aux élèves de 5e année; et décrire comment les activités musicales sont pratiquées en 5ème année primaire à l’école Solange Nascimento.

Nous comprenons que l’étude des activités musicales nous permet d’examiner tous les aspects de l’apport de l’art dans le processus d’enseignement-apprentissage de l’élève. Par conséquent, cette recherche peut aider à comprendre les bénéfices que les activités musicales procurent aux élèves, ce qui confirme sa pertinence. Ainsi, les principaux apports de cette étude peuvent être listés :

a) Fournir un diagnostic des apports des activités musicales dans le processus d’enseignement-apprentissage des élèves de 5e année de l’école municipale Solange Nascimento, dans la ville de Manaus, AM, qui ouvrira des pistes pour le développement d’analyses futures sur les avantages que les activités musicales offrent à la communauté scolaire, contribuant également à l’approfondissement des connaissances scientifiques sur, principalement, les activités artistiques proposées dans les écoles publiques de Manaus ;

b) Et, enfin, servir de source de référence et de connaissances scientifiques pour d’autres chercheurs et institutions scientifiques sur l’importance des activités musicales comme outil d’enseignement-apprentissage pour la communauté scolaire.

2. REFERENTIEL THEORIQUE

Au Brésil, la loi sur les lignes directrices et les bases de l’éducation nationale – LDB[2] n ° 9 394/96 à l’article 26, point 2, établit l’obligation d’enseigner l’art dans l’éducation de base, qui comprend l’éducation de la petite enfance, l’école primaire et le lycée , légitimant l’art en tant que domaine scolaire. Les Paramètres du programme national – PCN[3], pour les premières années de l’école élémentaire, volume 06, liés au domaine du programme d’études artistiques, indiquent que l’éducation artistique est un moyen de promouvoir le développement de la pensée artistique, en plus de fournir à de nombreuses personnes, une relation affective avec l’environnement dans lequel ils vivent. Le (PCN, 1997) présente également l’Art comme l’une des possibilités de valorisation de l’être humain à travers ses différentes formes de manifestation.

Corroborant cette idée, selon Ferraz; Fusari (2001, p.19-22), l’éducation par l’Art est, en fait, un mouvement éducatif et culturel qui vise la constitution d’un être complet, total, dans les moules de la pensée idéaliste et démocratique, valorisant l’intellectuel, aspects moraux et esthétiques, cherche à éveiller sa conscience individuelle et harmonisée avec le groupe social auquel il appartient.

Insistant toujours sur le sujet, Martins; Picosque; Guerra (1998) déclare que :

A comunicação entre as pessoas e as leituras de mundo não se dão apenas por meio da palavra. Muito do que se sabemos sobre o pensamento e os sentimentos das mais diversas pessoas, povos, países, épocas são conhecimentos que obtivemos única e exclusivamente por meio de suas músicas, teatro, pintura, dança, cinema, etc. (MARTINS; PICOSQUE; GUERRA,1998, P.14).

Pour Visconti et Biagioni (2002, p. 8), « L’enseignement de la musique à l’école favorise l’accès des élèves aux biens culturels […] ». De là découle l’importance des pratiques d’activités musicales en milieu scolaire. Selon ces auteurs, « la musique est, sans aucun doute, l’une des formes d’expression les plus précieuses de l’humanité » (2002, p. 9).

Selon Visconti et Biagioni (2002), travailler avec la musique à l’école élémentaire permet une variété de modes de perception et de sensations de l’élève dans son rapport au monde, à travers les ressources expressives dont dispose son corps pour la communication et la connaissance du monde dans lequel il vit.

L’éducation artistique, en général, considère les sentiments et les valeurs, ainsi que les compétences cognitives : la création, la réflexion comme moyen de fournir à l’élève une interaction ludique à travers la musique, du niveau sensoriel, travaillant ainsi, sa perception, jusqu’à atteindre le niveau de sensibilité, responsable de l’amélioration mentale de l’élève. De cette façon, il est clair que l’activité musicale est d’une grande importance, car elle permet le développement du cortex cérébral, améliorant les capacités intellectuelles vitales des élèves.

Corroborant cette affirmation, (JAMES, 1997) souligne que des recherches menées auprès de plus de vingt-cinq mille (25 000) étudiants sur une période de dix ans, […] « ​​ont montré que la musique améliore les résultats aux tests ». Indépendamment du milieu socio-économique; les élèves qui participent à des activités musicales obtiennent de meilleurs résultats aux tests standardisés ainsi qu’aux examens de compétence en lecture.

Aussi, de ce point de vue, le (PCNS, 1997) citent que :

O ser humano que não conhece a arte tem uma experiência de aprendizagem limitada, escapa-lhe a dimensão do sonho, da força comunicativa dos objetos à sua volta, da sonoridade instigante da poesia, das criações musicais, das cores e formas, dos gestos e luzes que buscam o sentido da vida. (PCN,1997, p. 89).

Selon Visconti et Biagioni (2002, p. 9), des études scientifiques prouvent que la participation à des activités musicales augmente la capacité de l’élève à apprendre les mathématiques de base et la lecture, et les élèves qui participent à des programmes de musique obtiennent des scores significativement plus élevés aux tests, ainsi que de tels que l’autodiscipline et la sensibilité. Selon le (PCNs, 1997), « Il est nécessaire de rechercher et de repenser les moyens qui nous aident à développer une éducation musicale qui considère le monde contemporain dans ses caractéristiques et possibilités culturelles, qui a contribué à l’humanisation de nos élèves ».

Renforçant la citation de (PCNs, 1997), l’Associação Brasileira de Música (2002, p. 78) assure que « l’importance de la musique pour que les étudiants apprennent à jouer d’un instrument de musique est une expérience enrichissante pour toute personne de tout âge, mais la musique est particulièrement utile pour le développement des étudiants dans la phase d’enseignement-apprentissage ».

On observe que les activités musicales sont des facteurs prépondérants dans la stimulation des apprentissages. Fonterrada apud Schafer, (1992) cite que :

Abre-te! Abre-te ouvido, para os sons do mundo, abre-te ouvido para os sons existentes, desaparecidos, imaginados, pensados, sonhados, fruídos! Abre-te para os sons originais, da criação do mundo, do início de todas as eras… Para os sons rituais, para os sons míticos, místicos, mágicos. Encantados… Para os sons de hoje e de amanhã. Para os sons da terra, do ar e da água… Para os sons cósmicos, microcósmicos, macrocósmicos… Mas abre-te também para os sons de aqui e de agora, para os sons do cotidiano, da cidade, dos campos, das máquinas, dos animais, do corpo, da voz… Abre-te, ouvido, para os sons da vida… (FONTERRADA apud SCHAFER, 1992, p. 10 -11).

La musique fait partie intégrante de la formation humaine. Toujours en interaction avec son environnement, l’homme a conçu et fabriqué divers instruments, créé et pratiqué différents chants, développant un rapport de plus en plus riche et multiple avec le langage musical. Selon Brito (1998, p. 134), « La musique est une forme de langage qui fait partie de la culture humaine depuis l’Antiquité. C’est une forme d’expression et de communication qui passe par l’appréciation et la création musicale ».

On observe que les activités artistiques ne sont pas seulement des pratiques qui stimulent l’enseignement et l’apprentissage, mais aident également dans d’autres domaines de la connaissance tels que le portugais, les mathématiques, la géographie, les sciences, l’histoire, entre autres, à travers l’interdisciplinarité.

3. MATÉRIEL ET MÉTHODES

Les méthodologies utilisées étaient une approche qualitative-quantitative, des recherches sur le terrain et des enquêtes. L’option pour cette méthodologie était due au fait qu’elle expliquait un problème à partir de références déjà publiées sur le sujet, selon Gil (2006, p. 65). D’après les enquêtes proposées par Gil (2006, p. 70), « la connaissance directe de la réalité ; quantification des données, par l’analyse statistique et la recherche sur le terrain », Gil (2006, p. 128). Les données ont été recueillies au moyen de questionnaires, appliqués aux élèves de l’école municipale Solange Nascimento du réseau municipal d’éducation de Manaus, de juillet à décembre 2016, sur la base des avantages que les activités musicales proposées par l’enseignant ont procurées aux élèves de la 5ème année de l’école primaire.

3.1 UNIVERS ET ÉCHANTILLON

Tableau 1. Population étudiée et indice d’échantillonnage

Étudiants
Fn F%
Population 112 100%
Échantillonnage 35 31,25%

Source : École municipale Solange Nascimento (2016).

Comme le montre le tableau 1, le nombre d’élèves enquêtés représente 31,25% d’un univers de 112 élèves en 5ème année du primaire à l’école municipale Solange Nascimento.

4. RÉSULTATS ET DISCUSSION

Ce chapitre présente les données quantitatives se rapportant au corpus constitué et les interprétations qualitatives. Nous commençons par l’analyse des données du profil des étudiants, puis nous traitons les données collectées en fonction des objectifs proposés.

4.1 DONNÉES ÉLÈVES ENQUÊTÉES

Tableau 1. Profil des élèves enquêtés de la 5e année du primaire

Nombre total d’étudiants 35
Changement d’étude Matin
Masculin 19
Féminin 16
Assister régulièrement aux cours 98%
Indice d’abandon 2%
Temps d’étude moyen 7 ans
Niveau d’éducation 5º année d’école primaire
Âge Entre 10 et 12 ans

Source : École municipale Solange Nascimento (2016).

Comme on peut le voir dans le tableau 1, par rapport au sexe du groupe recherché, il y a une prédominance des hommes avec 54,28%, tandis que les étudiantes représentent 45,72%. En termes de fréquence, sur les 35 élèves, 98% suivent régulièrement les cours et le taux d’abandon n’est que de 2%. La durée moyenne d’études des élèves est de 7 ans, comptés depuis le début de l’éducation préscolaire, et le groupe d’âge est de 10 à 12 ans.

4.2 ANALYSE DES DONNÉES COLLECTÉES EN FONCTION DES OBJECTIFS

4.2.1 LE PROCESSUS DE PRATIQUE DES ACTIVITÉS MUSICALES EN 5E ANNÉE DU PRIMAIRE

Dans le processus de construction des pratiques d’activités musicales, trois aspects ont été abordés par l’enseignant :

a) Appréciation musicale – Sentir et percevoir, qui sont des formes d’appréciation et d’appropriation des créations artistiques. Il s’est développé à travers la visualisation et l’écoute d’expériences déjà réalisées et de compositions créées par différents artistes utilisant des matériaux alternatifs, afin d’éveiller la sensibilité esthétique et artistique. L’utilisation créative de matériaux alternatifs pour la performance musicale, l’analyse vidéo et l’écoute de CD a été discutée et étudiée pendant les cours.

b) Performance musicale – Des pratiques musicales individuelles et de groupe ont été réalisées, dans le but de développer la musicalité avec les instruments choisis (flûtes), de former des concepts musicaux par l’acquisition de compétences avec le maniement du son créé avec l’instrument à vent. Les qualités du son ont été travaillées : hauteur, durée, intensité et timbre, évoqués au gré des questions lors de l’expérimentation des instruments.

c) Composition musicale – Processus qui a permis aux élèves de produire un travail artistique avec les instruments, en développant leurs habiletés cognitives, affectives et psychomotrices à travers des combinaisons de sons, de mouvements corporels et de chant. Les élèves ont vécu ce processus individuellement et en groupe, afin de s’exprimer à travers la musique, avec des instruments de musique et le chant.

4.2.2 IDENTIFICATION DES ACTIVITÉS MUSICALES PROPOSÉES PAR L’ÉCOLE AUX ÉLÈVES DE 5E ANNÉE

Graphique 1. Activités musicales

Source : École Solange Nascimento, 2016.

Les activités musicales identifiées dans le graphique 1 sont des compétences qui ont pour but, en plus de contribuer à la socialisation des élèves et de les rapprocher des manifestations de la culture, d’apprendre la musique et d’en savoir plus sur l’expression par les sons et de développer ces compétences chez les élèves. Ces types d’activités musicales sont prévues par la loi n° 11 769 du 18 août 2008 qui impose l’enseignement de ce contenu dans les cours d’art.

Les activités proposées développent l’écoute (familiarisation avec différents rythmes et styles), la perception (des variations des sons et des timbres des instruments), la gestuelle (danse et gestes) et l’expérimentation (des instruments, du chant, etc.). Il offre différentes expériences aux étudiants et est très important pour eux de comprendre la musique comme un langage doté de sens et associé à la culture de chaque époque. D’ici la fin de la 5e année, il est important que chacun apprenne les différences entre grave-aigu, fort-faible et lent-rapide, se familiarise avec certains instruments, soit capable de marquer le pouls (l’unité de temps qui compose le beat, le « beat » de la musique), savoir chanter des mélodies, être capable de lire couramment et travailler des mélodies un peu plus complexes en chant.

4.2.3 DESCRIPTION DES PRATIQUES DES ACTIVITÉS MUSICALES EN 5E ANNÉE DU PRIMAIRE

Des activités musicales sont développées chaque semaine, en deux cours d’au moins une demi-heure et le cours commence par un exercice d’écoute de musique douce, suivi d’activités de perception et d’expériences de chant et de percussion. Une séquence musicale de variation de hauteur et d’intensité sonore dans les mélodies s’ensuit. Ces activités musicales suivent une routine préétablie construite ensemble et évaluée chaque semaine par le professeur.

Les apports des activités musicales dans le processus d’enseignement-apprentissage, tels que mentionnés par les étudiants, ont été décrits, comme le montre le tableau 2 :

Tableau 2. Les apports des activités musicales dans le processus d’enseignement-apprentissage de l’élève

Activité musicale Contributions à l’enseignement et à l’apprentissage des élèves.
Chant Les élèves ont développé la voix, l’expression de soi, l’estime de soi, l’expérience commune, l’autodiscipline, le développement des relations sociales, le divertissement, la concentration et le développement du raisonnement.
Performance instrumentale Les élèves ont développé leur créativité, leur imagination, leur réflexion et leur coordination motrice.
Audience Les élèves ont développé la sensibilité, la perception et les sentiments.
Improvisation sonore Les élèves ont développé l’imagination, l’intuition, la sensation et le processus créatif.

Source : Élèves de 5e année de l’école Solange Nascimento, 2016.

Comme on peut le voir dans le tableau 2, il y a eu de nombreuses contributions fournies par les activités musicales aux élèves. Graciano (2009, p. 2) affirme que « parmi les langages artistiques, la musique est l’un des plus accessibles et des plus présents dans la vie quotidienne des élèves ». De cette façon, il est clair que les activités musicales sont essentielles dans le processus d’enseignement-apprentissage des élèves, étant donné qu’elles contribuent au développement de diverses compétences nécessaires à la vie éducative. À cela s’ajoutent les bénéfices acquis par les activités musicales, tels que rapportés par les élèves dans le graphique 2 :

Graphique 2. Bénéfices acquis par les étudiants

Source : Élèves de 5e année de l’école Solange Nascimento, 2016.

L’étude a révélé que, parmi les élèves impliqués dans des activités musicales, 68% améliorent leurs performances scolaires, ainsi que leurs comportements en classe. L’étude a également révélé que 70% des étudiants ont amélioré leurs compétences cognitives et psychomotrices, et 60% des étudiants ont déclaré avoir amélioré leur créativité grâce à des activités musicales. Il est donc clair que l’éducation par l’activité musicale est le moyen approprié pour améliorer efficacement la socialisation individuelle des élèves, le climat social à l’école et la capacité dite d’empathie, car la musique stimule émotionnellement, équilibre les tensions, favorise les contacts et la capacité à vivre. En tant qu’espace libre et champ d’expérimentation de la fantaisie esthétique musicale et sociomusicale, l’activité musicale s’est avérée indispensable dans le processus d’enseignement-apprentissage des élèves. Car, en plus de favoriser le processus d’enseignement interdisciplinaire entre les matières du programme, il contribue également au processus de construction des connaissances, favorisant le développement de la sensibilité, de la créativité, du sens rythmique, de l’imagination, de la mémoire, de la concentration et de l’attention des étudiants.

5. CONCLUSION

Le but de cette étude était de se concentrer sur la contribution de l’activité musicale à l’enseignement-apprentissage à l’école élémentaire, qui a apporté des avantages à la communauté des élèves de la 5e année de l’école municipale Solange Nascimento, dans la complémentation de la formation artistique et dans ses développements pédagogiques, dans le cadre desquels les possibilités d’apprentissage ont élargi leurs connaissances au maximum. Ce fait a été constaté au cours de cette recherche, de la manière dont les langages musicaux étaient perçus sensoriellement et objectivés dans différentes organisations symboliques des élèves. Le contact avec les langages musicaux impliquait la réception et la production de représentations dans l’exercice de l’expressivité mue par l’imaginaire des élèves. En ce sens, les langages musicaux sont apparus comme des formes d’appropriation du monde, proches des élèves car d’abord corporelles, sonores et attirantes, qui sont des moyens privilégiés d’appropriation des relations et de construction des concepts par les élèves. Ainsi, afin de répondre aux objectifs et hypothèses soulevés sur les pratiques des activités musicales comme moyen de promouvoir la qualité de l’enseignement des élèves de 5e année et des activités d’accompagnement dans le processus d’enseignement-apprentissage des élèves de l’école municipale Solange Nascimento École, il a été constaté que les bienfaits des activités musicales proposées par l’école soutiennent l’action enseignante dans le processus d’enseignement, de manière souple et agréable dans la promotion d’expériences musicales sonores innovantes. Parmi elles, des activités de sensibilisation au son et de perfectionnement avec des instruments à vent à percussion; relaxation, respiration et échauffement vocal; conseils pour prendre soin du placement de la voix ; activités avec les sons de la flûte à bec; maniement d’instruments à vent; enregistrement et notation, entre autres.

Ainsi, les actions exprimées à travers des activités musicales contribuent au répertoire culturel partagé dans la production et la réception des représentations avec les langages artistiques des élèves. Le contact avec les activités musicales à l’école élémentaire fournit des connaissances culturelles approfondies nécessaires à la compréhension et à la représentation du monde des élèves.

RÉFÉRENCES

ASSOCIAÇÃO BRASILEIRA DE MÚSICA. A importância da música para as crianças. 1ª ed. STA Comunicação, 2002.

BRASIL. Ministério da Educação e do Desporto. Secretaria de Educação Fundamental. Lei de Diretrizes e Bases da Educação Nacional, LDB. Lei nº 9.394, de 20 de dezembro de 1996. Brasília: MEC/SEF, 1996.

BRASIL. Secretaria de Educação Fundamental. Parâmetros Curriculares Nacionais: Arte. Volume 6 – Brasília: MEC/SEF, 1997.

BRASIL. Presidência da República. Lei nº 11.769 de agosto de 2008. Altera a Lei nº 9.394 de 20 de dezembro de 1996, Lei de Diretrizes e Bases da Educação, para dispor sobre a obrigatoriedade do ensino da música na educação básica. Brasília, 2008.

BRITO, Teca de Alencar, Música na Educação Infantil. São Paulo: Papirus, 1998.

CATTERALL, James. How Music Can Dramatically Affect Your Child’s Development and Life-Time Success. US, UCLA, 1997.

DUARTE JÚNIOR, João Francisco. Por que Arte-Educação? 6. ed. Campinas, SP: Papirus, 1991.

FERRAZ, M H C. de T.; FUSARI, M.F de R. Arte na Educação Escolar. 4. Reimpressão. Coleção Magistério. São Paulo: Cortez, 2001.

GIL, Antônio Carlos. Métodos e técnicas de pesquisa social. 5 ed. São Paulo: Atlas, 2006.

MARTINS, M.C.; PICOSQUE, G.; GUERRA, M. T.T. Didática do Ensino de Arte: A Língua do Mundo: Poetizar, fruir e conhecer arte. São Paulo: FTD, 1998.

NADAL, Paula. O ensino da música em sete notas. NOVA ESCOLA Edição 245, 01 de Setembro de 2011.

SCHAFER, R. Murray; FONTERRADA, Marisa. O ouvido Pensante. São Paulo. Editora da UNESP, 1992.

VISCONTI, Márcia; BIAGIONI, Maria Zei. Educação Musical e Prática Musical em Escolas. São Paulo: ABEMÚSICA, 2002.

ANNEXE – NOTE DE BAS

2. Lei de Diretrizes e Bases (LDB).

3. Parâmetros Curriculares Nacionais (PCN).

[1] Etudiante en Master Sciences de l’Education, Saint Alcuim (2016- ), Spécialisation en Administration Scolaire, Ucam (2006) Complémentation Pédagogique en Histoire, Fest (2005), Licence en Théologie, Fatebov (2003).

Envoyé : Avril 2019.

Approuvé : Juillet 2019.

Rate this post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

POXA QUE TRISTE!😥

Este Artigo ainda não possui registro DOI, sem ele não podemos calcular as Citações!

SOLICITAR REGISTRO
Pesquisar por categoria…
Este anúncio ajuda a manter a Educação gratuita