Problèmes contemporains de l’enseignement : école et la famille

0
672
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
PDF

ALMEIDA, Hélio Mangueira de [1]

ALMEIDA, Hélio Mangueira de. Problèmes contemporains de l’enseignement : école et la famille. Revue scientifique pluridisciplinaire de la base de connaissances. 03 ans, Ed. 06, vol. 05, pp. 17-24, juin 2018. ISSN:2448-0959

Résumé

Cet article vise à souligner l’importance de la famille dans le suivi de la vie scolaire de l’élève, à l’aide de moyens spécifiques de participation, comme une incitation à l’étude, participation à des projets scolaires, des visites régulières et d’engagement. Sur l’école contemporaine, devient de plus en plus prise de distance des parents, impliquent une plus grande responsabilité sur les enseignants et l’école où vos enfants sont inscrits. Soustraction de la participation familiale dans la vie scolaire de l’étudiant génère dans la plupart des cas, un déficit en apprentissage et, par conséquent, l’échec scolaire. Le fait est que les deux l’école comme la famille besoin mutuellement, parce que cette interaction doit avoir lieu afin d’assurer le succès et les bonnes performances. Pour de telles déclarations, recherches bibliographiques ont été faites et dialogue avec les enseignants, où ils ont trouvé que qui n’ont pas d’engagement parental affecte beaucoup dans l’apprentissage et de comportement de l’élève. Cette désintégration de la participation familiale à l’école ont causé des obstacles et la désintégration des valeurs telles que l’éthique, citoyenneté, solidarité, affection et humanisation. Avec cela, il doit tenir compte de beaucoup de choses sur la participation de la famille à l’école, cependant, cette réflexion doit être aussi critique, aussi profond et la part de tous les intervenants, laissant alors à une mobilisation importante des deux enseignants à partir de tous l’école communautaire, afin que la famille puisse suivre de plus près la vie scolaire de l’élève et non seulement recueillir des bonnes notes de leurs professeurs.

Mots-clés : école, famille, l’engagement, l’éducation.

Introduction

Le système éducatif brésilien a souffert ces dernières années, le changer, avances sous certains aspects, mais aussi tirer parti des problèmes dans l’éducation contemporaine. Une question très difficile est l’engagement familial à l’école, parce que chaque jour il devient plus évident l’éloignement familial convivial. On observe en quelque sorte, que le rendement des élèves dont les parents accompagnent le développement de votre école se distingue positivement des élèves qui ne reçoivent pas de suivi. Le manque d’intérêt et l’engagement des parents à l’école afin de promouvoir l’intérêt des élèves dans l’apprentissage des enseignants concernés, car ils font valoir que, sans les yeux des parents de l’individu un sentiment d’infériorité, désireux d’attirer l’attention sur lui-même de façon Contrairement à votre grandeur en tant qu’étudiante, faire une bouillie, ne font ne pas attention en classe et surtout agir avec impératif / violence.

Soustraction de la participation familiale dans la vie scolaire de l’étudiant génère dans la plupart des cas, un déficit en apprentissage et, par conséquent, l’échec scolaire. Le fait est que les deux l’école comme la famille besoin mutuellement, parce que cette interaction doit avoir lieu afin d’assurer le succès et les bonnes performances. Toutefois, Notez qu’il y a un éloignement familial au sein de l’école, laissant la responsabilité entre les mains des enseignants et autres professionnels de l’éducation. Cette désintégration de la participation familiale à l’école ont causé des obstacles et la désintégration des valeurs telles que l’éthique, citoyenneté, solidarité, affection et humanisation.

L’importance de la participation de la famille à l’école

Malgré tous les outils technologiques facilitent, apprentissage des élèves dans la salle de classe, il y a encore beaucoup à faire, parce que même si l’utilisation de la même aide dans l’apprentissage, elle peut seulement réellement traverse avec l’engagement et la participation dans la famille. Rien l’étudiant utiliser des dispositifs technologiques à l’école sans l’orientation correcte de l’enseignant, ainsi que l’enseignant également ne réussira pas sans la participation active des étudiants et des parents. Il n’est pas sur les parents ayant d’être constamment à l’école, comme s’ils étaient étudiants réguliers, mais ils sont plus souvent en visite et poser des questions sur la vie scolaire de l’enfant. L’étudiant comprend clairement le degré d’importance que leurs parents donnent votre vie étudiante et si le résultat n’est pas satisfaisant, posent des problèmes en classe, comme le manque d’attention, manque de respect pour le professeur et ses collègues, attention au contenu et démotivation. C’est de la plus haute importance à la participation de la famille à l’école, plus c’est un must, comme c’est l’article 2 de la Loi des directives et des Bases de l’éducation nationale :

L’éducation, la famille et l’État, inspiré par les principes de liberté et les idéaux de solidarité humaine, vise à l’épanouissement de l’apprenant, votre préparation à l’exercice de la Citoyenneté et votre qualification pour l’emploi.

Nous ne pouvons ignorer l’importance de la famille à l’école, ni votre participation. Cette participation doit être continue et aller au-delà des murs de l’école, parce que la surveillance des membres de la famille à la maison, encourageante, demande, assistance, surveillance, sécurité, fournissant l’étudiant lui cause raison de procéder à dure, parce que vous sentez embrassé et pris en charge par la famille.

Notez que la fréquence des parents aux réunions de l’école sont tous les jours diminuent, avec elle, on se rend compte que ce manque d’engagement causer un impact négatif sur la vie de l’élève et cet impact peut être très écrasant à l’école, et ces élèves peuvent se sentir complètement en infériorité numérique et prises légèrement par la famille, générant en colère et en aggravant ainsi la convivialité dans le milieu scolaire. Transformer le rôle de la société non seulement à l’école, mais de tous. Freire (1999, p. 18) dit :

L’éducation seule ne rend pas la société, sans qu’il soit la société change. Si l’option est progressive, si vous êtes en faveur de la vie et pas mort, l’équité et l’injustice, pas de droit l’arbitraire, coexistence avec différents et non pas votre refus, pas s’il y a une autre façon, sinon l’option que vous choisissez de vivre. Incarner, réduisant la distance entre ce que vous dites et ce que vous faites.

La figure 1. Source : www.deltanobre.com.br
La figure 1. Source : www.deltanobre.com.br

Avec cela, nous voyons que l’Union est la meilleure forme de transformation sociale. Si l’école faire agir sur l’éducation, sans la participation de la société, la famille, n’atteignent pas de bons résultats, mais aussi la société et la famille est incapable de développer une éducation efficace sans la participation de l’école.

X l’éducation scolaire de l’éducation familiale

La famille est la base pour la formation du caractère de l’individu, il peut transformer en un citoyen modèle comme vous pouvez le transformer en un être marginalisés. La transformation positive, comme le transformateur de l’agent, citoyen modèle, sera pour la surveillance, pour les valeurs passées sur l’éthique, les mœurs, les attitudes et les bons exemples. L’inconvénient peut l’emporter lorsque la famille ne parvient pas à participer, à surveiller les performances, transmission de valeurs. TIBA (2006, p. 131) renforce la négativité comme suit :

Il y a des parents externalisation des parents à l’école, déclarée ou souterraine, principalement sur les questions dont ils ont perdu le contrôle. La discipline et la responsabilité, les valeurs familiales, sont les parents, plus des frais de l’école.

Pour cette raison, les discussions dans les écoles ont cherché à comprendre et aider dans ce contexte chaotique, où la famille est loin de plus en plus de l’étudiant vie et offre presque toute responsabilité pour l’école. Il est connu que l’école n’est pas le Sauveur de tous, vous ne pouvez pas promouvoir n’importe quel caractère, car la plus grande base est la famille. Est l’atmosphère familiale que l’étudiant passe ou au moins montre passent la plupart de votre temps.

Voir si aujourd'hui familles attachent aux écoles et enseignants, la tâche, qu'ils s’adaptent. Dans certains cas, « jouer » les enfants à l’école prétendant qui ne sont pas être beaucoup de temps avec les enfants, car ils ont trop de problèmes et il ne peuvent les contrôler. Le fait est que si le parent ne peut pas garder une atmosphère conviviale de respect, de déontologie, de moralité et de dialogue avec leurs enfants et ne font rien pour aider l’école à dépenser le moins d’apprentissage, comme l’enseignant, qui vivent tous les jours avec un groupe de 30 à 40 élèves d’une le seul temps et ayant des problèmes variés, aux pour éduquer comme parents attendent ? Comme l’école seul peut accomplir cette tâche ? Deuxième du casting (1980 apud BOCK, 1989, p. 143) :

(…) l’importance de l’éducation précoce est si grande dans la formation de la personne, nous pouvons le comparer à la Fondation de construire une maison. Ensuite, au cours de votre vie, viendra nouvelles expériences qui continueront à construire la maison, relativiser la puissance de la famille.

Avec cela, il doit tenir compte de beaucoup de choses sur la participation de la famille à l’école, cependant, cette réflexion doit être aussi critique, aussi profond et la part de tous les intervenants, laissant alors à une mobilisation importante des deux enseignants à partir de tous l’école communautaire, afin que la famille puisse suivre de plus près la vie scolaire de l’élève et non seulement recueillir des bonnes notes de leurs professeurs. Pour que cela devient possible, l’école doit articuler moyen d’impliquer la famille des étudiants à des activités créatives, de voir l’importance du suivi dans votre vie quotidienne. L’école doit engager dans les projets, débats, conférences, groupes scolaires, dans tout ce qui est bon pour la croissance de l’affection et l’engagement. On sait que la tâche n’est pas facile, ni simple, mais il doit y avoir cette approche et la prise de conscience que les changements se produisent.

Paro (1997, p. 30), dit que l’école doit transmettre des informations aux parents et utiliser toutes les chances de toucher, en leur montrant les objectifs, les ressources et les problèmes auxquels sont confrontés aux questions pédagogiques, avec cela, la famille se sentira engagé dans la vie scolaire de l’enfant et avec la qualité et l’amélioration de votre développement comme un être humain. Toutefois, cela ne suffit pas, car ne montrent que ces questions ne fait pas le point de causer des impacts participatives si significatif. Ce qui doit être fait est l’achèvement de la participation de celui-ci dans les créations des projets, par exemple, implique dans la construction d’eux, l’écoute de leurs idées, opinions, préoccupations et, surtout, leur demandant quelle importance leur implication en famille participative, bâtisseur de médiateurs d’apprentissage, renforcer le contact avec les enfants et la relation école/famille.

L’importance de la famille dans la construction d’un projet politique pédagogique de l’école

Impliquer la famille dans la construction que du projet politique pédagogique de l’école est d’une importance primordiale. La participation active à des idées, dans les articulations pour apprentissage éveillera à la compréhension de la relation école/famille, montrant des étudiants que la lutte pour une éducation de qualité et le développement de l’école est la tâche de tout le monde, pas seulement à l’école.

Le but du projet politique pédagogique (PPP) est de guider, organiser le travail à l’école, comme point de repère qui dirige la praxis éducative.

Le mot est originaire de la projectu/projicere Latin, qui signifie votre lancement vers l’avant.

Au sein de ce collège, PPP devrait être développé, évalué, déconstruit, reconstruit et souple en l’insérant dans le contexte culturel de la communauté scolaire et prioriser le besoin réel de l’étudiant.

Insérer que la participation familiale dans la construction de ce projet est un moyen de démarche, à s’engager dans ce contexte de valorisation de l’enseignement et l’apprentissage des élèves. D’accord Veiga et Resende (2000, p. 9), le projet politique pédagogique nécessite une réflexion approfondie sur les objectifs de l’école et de votre rôle social. Avec cela, nous pouvons dire que quand il s’agit de quelque chose qui implique la société, consiste par conséquent à la famille, comme une allumeuse à des changements positifs, qui sont capables de transmettre sur les sentiments de l’étudiant du désir, satisfaction, intérêt et engagement à la vie Union des étudiants.

Pour développer votre projet, il est important que l’école pense que de la famille, dans le diagnostic, c'est-à-dire l’identification des élèves, de leurs besoins, de l’environnement dans lequel ils vivent et l’importance que la famille donne à l’école. Sur cette base, proposer des moyens d’amélioration et de rapprochement de l’ensemble.

Certains problematizações à propos de l’école/famille

La réserve de la famille-école a généré des pertes des deux côtés, c’est parce que la complicité et la responsabilité devraient être divisés en proportionnelle à votre succès est réel. Une fréquence plus faible des parents aux réunions de l’école d’expérience, de visites devraient être faites, en dialogue avec le corps professoral et de la gestion de l’école. Vivent aussi la part des enseignants, la recherche d’améliorations financières et un stress constant par la nécessité de répartir votre temps en trois fois ou en deux écoles, perturbant une préparation plus efficace pour effectuer des travaux scolaires chaque jour plus élargi.

Selon Oliveira (2005), la famille a quelques fonctions spécifiques, aussi bien dans l’univers, comme dans la formation des individus, et ces fonctions sont la santé sexuelle, génésique, éducative et économique. De ces fonctions, les deux premiers sont d’assurer la satisfaction sexuelle des hommes et des femmes et la reproduction de l’espèce. Déjà le caractère économique assure des conditions pour le développement, par les matériaux nécessaires et assure la survie. Quand il s’agit d’entretenir la fonction, il est indiqué que le même implique des valeurs, croyances, habitudes, rites, habitudes culturelles et les mythes qui sont installés dans la société et est la raison pour laquelle que la famille est toujours conçue comme le premier socializadora institution.

Identités contemporaines de l’étudiant

Chaque jour des milliers d’étudiants vont à l’école, le problème est que personne ne sait avec certitude quel but ils ont à l’esprit, parce qu’avec l’avènement de la technologie et l’information instantanée, beaucoup trouvent que les classes deviennent presque inutiles et que les informations accessible par eux sur l’internet le complet et le rendre capable d’aller au-delà de ce que leurs parents leur prédit.

Classes en possession d’appareils électroniques avec un accès instantané à l’information de l’internet s’est occupée des enseignants en ce qui concerne l’identité de cette génération, c’est pourquoi les classes médiées par les enseignants reçoivent en arrière-plan ou dans le plan Non, parce que l’utilisation de cellule téléphones pendant l’explication du sujet souvent. Le fait que l’attention est de savoir pourquoi vous ne voyez pas plus intérêt à se renseigner sur les questions pertinentes à l’école, mais sur des vidéos drôles, des phrases ironiques, qui « devient » avec qui, etc..

Cury (2003) rapports qui étaient anciennement autoritaire et que les parents aujourd'hui ce rôle appartient aux enfants ; le même qui dit aussi avant que les enseignants étaient des héros. Cependant, aujourd'hui, sont victimes des étudiants.

Plumer (2005) affirme que la société devienne avec beaucoup de vitesse en raison de nouveaux médias en temps réel et que des événements partout dans le monde sont presque instantanément connus partout. Le même renforce également l’idée que les valeurs, croyances, coutumes et habitudes ont été surmontées par l’influence de l’information sur les comportements des personnes, provoquant une transformation sur la base des collectivités qui, pour votre temps, ne sont pas toujours prêtes pour une absorption de cette ampleur.

L’éducation est cassée, la violence et l’aliénation sociale a augmenté, parce que, sans s’en rendre compte, nous avons commis un crime contre l’esprit des enfants et des adolescents. Avoir la conviction scientifique que la vitesse de la pensée des jeunes il y a un siècle était beaucoup plus petite que l’actuel, et si le modèle de l’enseignement du passé, bien que n’est pas idéal, cela a fonctionné (CURY, 2003, p. 59).

Cette identité multiple apporte des questions sociales capables d’aggraver la situation scolaire du pays, c’est parce que l’aliénation du peuple aussi bien à l’école et en dehors de celui-ci, est chaque jour plus réelle. Le problème n’est pas accès à la technologie, mais comment l’utiliser.

Pour cette génération, regarder des films violents, sexy, controversée est normale et ils disent que les parents qui acceptent. Parler de sexuelle agit et discuter à ce sujet à l’école, pour eux, n’est plus normal encore. La pensée que tout peut et que les conséquences ne sont pas sérieux et qui ne sera pas affecter n’importe qui, faire ces jeunes étant capable de transformer l’identité de ceux qui sont encore à venir, ce qui leur fait un énorme impact social et éducatif. Cependant, c’est la question suivante : cette identité aux multiples facettes, accéléré et indéfini est le reflet de la société ?

Un facteur intéressant de réfléchir à l’identité est d’observer comment la génération contemporaine retrace votre profil, tant dans la société et à l’école. L’attrait pour les infos, trucs emballés, sans même s’inquiéter votre contexte dans son ensemble, a fait l’objet de la « nouvelle société », donc leur identité comme « génération du doute » parce qu’à l’école, mais ne cherchez pas leurs développements formatives, vivant l’incertitude, disant qu’ils ne savent toujours pas quel itinéraire suivra, même avec tous les chemins exposés et les opportunités en attente, comme jamais auparavant a été fournie.

Identité de l’enseignant

L’éducation brésilienne a subi des transformations majeures, en conséquence, que nous sommes confrontés à des élèves dont les comportements sont de plus en plus difficiles à traiter. Mais quelles sont les raisons qui conduisent les enseignants à se sentir de telles difficultés ? Ou plutôt, pourquoi ils obtiennent tellement usés et mal à l’aise avec ce nouveau profil de l’étudiant ?

La société est en constant développement, sont chaque moment éprouvant des découvertes révolutionnaires et, par conséquent, leur expansion dans leurs relations, que ce soit en école ou en famille professionnelle. L’éducation aujourd'hui peut compter des avancées technologiques susceptible d’apporter des étudiants de certains domaines de connaissances à partir d’illustrations presque réel. Mais ces avancées sont présentées par pratique y a besoin de médiation et d’encouragement.

Identité de l’enseignant aujourd'hui a soulevé des questions au sujet de l’apprentissage, le même engagement en ce qui concerne le suivi des évolutions technologiques dans l’école de la postmodernité. Le profil de nombreux enseignants est provoquant le découragement et n’ont pas ces étudiants, vous souhaitez mettre à jour dans les usages des outils développés à des fins d’étudiant, pas intéressés à apprendre comment faire face à l’équipement et soit améliorer votre école de planification, ouvrant une lacune qui ne correspond pas à la réalité contemporaine.

L’enseignant doit comprendre qu’il est non seulement des piliers de l’école, mais aussi des piliers de la société et que votre comportement reflète la vie de l’étudiant. Éducateurs sont irremplaçables, parce que la solidarité, la tolérance, la gentillesse et sentiments, ne peuvent être enseignés par des machines. C’est à l’enseignant de s’impliquer davantage et d’arbitrer leurs connaissances, pour les élèves dont l’identité n’est pas définie peut apprendre à utiliser correctement les outils révolutionnaires.

L’éducation et la société

S’entendre à l’autre est essentiel et fondamental d’apprendre à respecter les différences et la culture étrangère, voir même vos propres. Et le milieu scolaire qu’il donne à votre espace. L’éducation vise à améliorer sa propre vie et la vie sociale. L’objet de cet enseignement, les professeurs et les élèves se préparent à cette coexistence de l’organisation du milieu scolaire, qui vise à devenir le meilleur, ou du moins ce qu’ils pensent pourrait être mieux.

La personne a besoin de sentir que, dans l’école, environnement, est traitée d’une manière digne et équitable, mais aussi à s’impliquer davantage dans l’expansion de l’organisation, laissant actuelle identité indéfinie, aux multiples facettes, de favoriser une identité, transformée et centré sur l’apprentissage pertinent.

L’école continue d’être responsable de l’apprentissage et la formation de la personne, même avec toutes ses difficultés actuelles et au cours de l’histoire.

Kant (1993) affirme que l’homme a besoin d’être éduqués et que cet enseignement comprend deux plans : l’un de l’extérieur vers l’intérieur et de l’intérieur vers l’extérieur. On peut dire que l’étudiant a besoin de s’impliquer dans l’environnement qui auront la possibilité de le transformer, afin de modifier, de façon que par le biais de cette influence externe il peut assimiler intérieurement cette modification et agissant également de manière constructive sur l’environnement écoles. La famille doit également faire partie de cet environnement, afin que la participation des étudiants est plus prometteuse, car nous savons que les étudiants, dont la vie scolaire est accompagnée de membres de la famille, développement, assimilation du contenu de l’apprentissage et sont plus calmes.

Cependant, il faut la participation et l’engagement des enseignants et des étudiants, à partir de toute la famille, afin que le milieu de vie, l’apprentissage est harmonieux et qui est définie dans une norme établie par l’éthique, à l’école respect et que les nouveaux médias sont mis en pratique avec la médiation de l’enseignant et de la famille.

Considérations finales

C’est la famille qui compose la personnalité des individus dans les premiers stades, transmission de contenu cognitif. Soustraction de la participation familiale dans la vie scolaire de l’étudiant génère dans la plupart des cas, un déficit en apprentissage et, par conséquent, l’échec scolaire. Le fait est que les deux l’école comme la famille besoin mutuellement, parce que cette interaction doit avoir lieu afin d’assurer le succès et les bonnes performances. Cependant, il y a une crise dans ce contexte parce que la famille nucléaire a perdu la prédominance, ouvrant ainsi la voie pour le fossé des générations plus en plus croissante, inséré dans les sociétés actuelles et les institutions familiales.

Toutefois, cela n’empêche pas la famille être plus présents dans la vie scolaire de l’élève, même si ce n’est comme un renfort d’apprendre des tâches ou travaux scolaires, mais comme un soutien, une famille capable de prendre soin de revenu de l’étudiant, avec la croissance de votre apprentissage. Pour ce faire, simplement être inséré à l’école, participer à l’avancement du projet, le dialogue promu et encouragé par l’école. Il s’agit de la famille/école de dialectique, qui encourage une participation plus succincte de la famille et, par conséquent, le développement du travail scolaire de l’étudiant et l’enseignant.

Parents qui participent aux travaux de l’école qu’ils se sentent impliqués dans l’école, branchés dessus. Prendre plaisir à voir l’école sur le chemin du succès et ils se sentent mal sur les échecs. Nous ne pouvons ignorer l’importance de la famille à l’école, ni votre participation. Cette participation doit être continue et aller au-delà des murs de l’école, parce que la surveillance des membres de la famille à la maison, encourageante, demande, assistance, surveillance, sécurité, fournissant l’étudiant lui cause raison de procéder à dure, parce que vous sentez embrassé et pris en charge par la famille.

Insérer que la participation familiale dans la construction de ce projet est un moyen de démarche, à s’engager dans ce contexte de valorisation de l’enseignement et l’apprentissage des élèves. Avec cela, il doit tenir compte de beaucoup de choses sur la participation de la famille à l’école, cependant, cette réflexion doit être aussi critique, aussi profond et la part de tous les intervenants, laissant alors à une mobilisation importante des deux enseignants à partir de tous l’école communautaire, afin que la famille puisse suivre de plus près la vie scolaire de l’élève et non seulement recueillir des bonnes notes de leurs professeurs.

Quand une famille exige beaucoup d’école, sans même faire la mèche qui s’adapte, se développe un trouble dégénératif et contagieuse, car elle sera, bien sûr, envoyé à l’étudiant, qui, dans votre temps, vous serez capable d’infecter d’autres.

Par conséquent, communion, l’engagement et l’engagement de l’école, les élèves et la famille, alors que le succès est garanti. Les besoins de l’école en fait pour informer, impliquer, obtenir une approximation de la famille, ainsi que la famille doit faire la même chose pour assurer ce succès.

Références

BOCK, Ana Mercês Bahia et alii. Psychologies : une introduction à l’étude de la psychologie. São Paulo : Cortez, 2000.

Brésil, les directives et les Bases de l’éducation nationale : Loi n° 9 394 du 20 décembre 1996, qui établit les lignes directrices et les bases de l’éducation nationale. -11. Éd.-Paris : la Chambre des représentants, les questions maison, 2015.

CURY, Augusto Jorge, 1958-brillant et fascinants enseignants/Parents Augusto Cury de Jorge. -Rio de Janeiro : Sextant, 2003.

FREIRE, Paulo. Pédagogie de l’autonomie : connaissances nécessaires à la pratique de l’éducation. 11. Ed. Rio de Janeiro : Paz e Terra, 1999.

KANT, Immanuel. Doctrine du droit. Traduction de Edson Bini. São Paulo : icône, 1993.

OLIVEIRA, c. de r. Néolibéralisme, la mondialisation et la postmodernité. Dans : TESKE, o. sociologie : textes et contextes. Canoës : Ed. le Ulbra, 2005.

Paro, Eryn. Qualité de l’éducation : la contribution des parents. [s.l]: chaman, p. 126.

PLUMER, ET. La sociologie de Durkheim. Dans : TESKE, (Coord.). Sociologie : textes et contextes. Canoës : Ulbra, 2005.

VEIGA, Alencastro ; RESENDE, de Lucia Maria Gonçalves (org.). Scolaire : l’espace projet politique pédagogique. 3. Ed. Campinas, SP : Papirus, 2000.

[1] Il est titulaire d’un baccalauréat en arts et littératures de langue portugaise portugaise de l’Université luthérienne du Brésil (2011). A une expérience dans le domaine des Arts, en mettant l’accent sur les Portugais de paroles et de la littérature brésilienne. Études de troisième cycle dans la méthodologie de l’enseignement de langue portugaise et la littérature latino-américaine school-flated par ; Post-diplôme en géographie, Latin American school-flated par l’enseignement. Maîtrise de Anne Sullivan University-ASU.

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here