L’influence de la natation sur le développement de la psychomotrice chez les enfants de l’éducation de la petite enfance

0
2370
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
PDF

BORGES, Raphaella Khareniny Fernandes de Melo [1]

MACIEL, Rosana Mende [2]

BORGES, Raphaella Khareniny Fernandes de Melo; MACIEL, Rosana Mendes. L’influence de la natation sur le développement de la psychomotrice chez les enfants de l’éducation de la petite enfance. Revue scientifique pluridisciplinaire de la base de connaissances. Année 1. Vol. 9. pp. 292-313, octobre/novembre 2016. ISSN. 2448-0959

RÉSUMÉ

Natation, appliquée de manière ludique s’applique plusieurs possibilités afin que ses praticiens à développer la motricité. C’est parce que dans l’eau, il est possible de vivre des situations difficiles qui se développent mieux les habiletés motrices et physiques. La natation est importante pour le développement de la motricité en aidant à l’amélioration de la capacité physique et les compétences des praticiens, aidant même la développer la coordination des membres supérieurs et inférieurs, agilité, équilibre et latéralité permettant l’amélioration du processus d’apprentissage. Pour l’éducation, professionnels de la natation sont l’activité plus complète en ayant une plus petite quantité de restrictions et d’être un sport de grande valeur pour l’aménagement et la maturation. Le but de cette étude était de présenter les avantages de la natation, travaillant de concert avec la psychomotricité, éléments psychomoteurs en natation aide des acquis d’apprentissage. Il a eu lieu à effectuer des recherches bibliographiques qui visant à présenter la réalité de la pratique de la natation et sa contribution au développement de la psychomotricité.

Mots clés : Natation-psychomotricité-développement.

INTRODUCTION

La natation est un tor de relance et l’adaptation au milieu liquide favorise des stimuli importants psychomoteurs. Par le biais de l’eau les activités peuvent obtenir une prolongation du répertoire moteur ainsi qu’aider à la maturation et mènent à pratiquant de sport de personne pour développer les habiletés motrices, cognitives et affectives et agrandir les possibilités de sociabilité et confiance en soi (CORREA ; MASSAUD, 1999).

Il est indéniable de hache ; Ruffeil (y/d) que la natation a une importance fondamentale pour la formation de la personnalité et l’intelligence. Émotions sont également liées à l’accomplissement des activités sur le milieu aquatique et celles-ci peuvent influencer positivement et négativement sur les performances de votre praticien, c’est en ce sens, l’instructeur de natation pour explorer les compétences de loisirs impliquant des émotions de joie et d’altruisme.

Une autre caractéristique de la natation est le rôle important qu’elle a dans la psychomotricité. Natation, dans ce contexte, est un instrument qui favorise apprentissage en développement contribue à l’évolution du développement moteur, physique et social car il s’agit d’une activité physique qui améliorent la motricité multiples à travers des exercices et des jeux.

Cette étude vise à présenter les avantages de la natation a travaillé conjointement avec la psychomotricité, natation où les éléments aident des acquis d’apprentissage psychomoteur.

Dans ce contexte, l’importance de la natation dans le développement psychomoteur, est en mesure d’améliorer la capacité physique et la capacité de l’enfant dans les premières années, contribue à développer la coordination des membres supérieurs et inférieurs, agilité, équilibre et latéralité permettant le développement de la motricité amélioré et le processus d’apprentissage.

Pour l’enseignement professionnels de la natation sont plus complètes, car elle a une plus petite quantité de restrictions et est une grande valeur pour le développement physique de l’enfant, avec la construction du schéma corps et le moteur du développement a grande participation de la construction de schéma de corps et le développement de la maturation de l’organisme.

À la société n’est plus seulement un loisir pour l’enfant d’apprendre à nager, enfants en phase pré-scolaire développent mieux et plus vite, ont des résultats satisfaisants dans l’éducation, de santé et de loisirs. La pratique de la natation aide à la prévention des enfants obèses, essentiels pour une vie saine par le biais de simples compétences, qui sont faites uniquement dans l’eau.

MÉTHODOLOGIE

Comme nous avons décidé d’utiliser la méthodologie une revue de la littérature et servit des monographies, des articles et des livres de l’instrument. Il sert également des sites internet outil de recherche comme SCIELO et LILAS. Le matériel choisi visant, en particulier, présenter la réalité actuelle de la natation et l’apport de cette activité à la psychomotricité, ce matériau avait publications entre 1995-2014. Ont été les maîtres mots qui a guidé le choix du matériau : enfant, stades de développement, maturation, psychomotricité, natation, ludisme et développement de la motricité.

La période de collecte qui s’est passé entre février et septembre 2016 et le matériel collecté a été analysé, étudié et revu jusqu'à ce qu’il est venu pour les considérations finales de comment nager, psychomoteur fondamentaux qui incluent, propositions et stratégies pédagogiques développés quand la pratique des activités aquatiques ainsi que sa contribution au développement psychomoteur en intervention éducative dans le milieu aquatique.

Par conséquent, vous pouvez vous assurer que la natation est une excellente activité physique pour tous les publics car c’est une activité qui favorise la capacité cardiorespiratoire, améliore le tonus, coordination, équilibre, agilité, force, vitesse, développe des habiletés psychomotrices comme droitier/gaucher, les perceptions tactiles, auditives et visuelles, spatiales et des notions temporelles du rythme, sociabilité et confiance en soi. Et enseignée d’une manière tellement ludique, stimulant les activités, baignade plus que chercher la technique elle-même, afin que cette activité devient agréable et de recherche pour le développement intégral de l’enfant et offrent un large éventail d’expériences corporelles.

  1. PISCINE 

La pratique dans le milieu aquatique et avec une histoire que remonte à la Grèce antique, natation est considéré comme une activité physique bénéfique pour le corps humain pour travailler plusieurs groupes musculaires et les articulations du corps et de développer le coeur et le système respiratoire. Comme toute activité sportive, avant la pratique, l’individu doit obtenir des conseils d’un professionnel et subir des tests d’évaluation médicale. Dans un premier temps, l’histoire a fait remarquer que la pratique de la natation en mer ou en rivière, et la préoccupation principale à ce moment-là était la survie (GOMES, 2014).

La natation est très répandue comme une activité récréative dans laquelle les nageurs entrer dans l’eau juste pour le plaisir et comme un sport de compétition. Rivières, mers, lacs et mares artificielles sont le stade pour cette activité. Il est connu que la natation aussi permet d’améliorer la coordination motrice, en plus d’être recommandé pour les personnes ayant des problèmes respiratoires et est l’activité physique uniquement adaptée aux enfants de moins de 3 ans (CATTEAU ; GAROFF, 1990).

  • Adaptation à un milieu liquide

Pour l’activité de la natation, il est nécessaire d’encourager une étroite relation entre l’eau et le futur nageur. Pour être un nageur, il est important que les souhaits individuels d’arroser, de voir l’eau et de sentir l’eau tout d’abord, éliminer ainsi la rigidité qui est commune à la sensation de peur de l’eau (ROHLFS, 1999).

Après la raideur musculaire, la prochaine étape de l’adaptation au milieu liquide va flotter. La fluctuation est liée à la relaxation musculaire qui est généralement associée avec bon état mental, absent, par conséquent, dans des situations de peur et d’anxiété (BONACHELA.1992.

La respiration est contenu essentiel pour le confort dans le milieu liquide et dépend d’une adaptation, comme cela se produit différemment que d’habitude. Les deux la bouche sous le nez sont le milieu aquatique comme un obstacle. La pratique d’exercices spécifiques devrait rendre la respiration régulière, la respiration est considérée comme « l’âme de l’apprentissage » de la natation parce que, lorsque l’apprenti peut dominer, il devient capable de concrétiser l’étape d’initiation des styles et évolue ensuite dans l’apprentissage de ces (GALDI, 2004).

Il est aussi, pour l’adaptation au milieu aquatique, propulsion, qui est la capacité de la locomotion du corps dans le milieu aquatique par le biais de l’exploitation de leurs ressources et par l’action concertée des membres supérieurs et inférieurs. La propulsion est essentielle à l’exécution de la course (ROHLFS, 1999).

En compte lors du positionnement de la poitrine et la circulation des jambes et les bras, sont déterminées à quatre types d’accident vasculaire cérébral : crawl (nage libre), papillon, poitrine et le dos. Compétitions de nage Medley, nageurs doivent nager les quatre styles dans l’ordre suivant : papillon, dos, brasse et crawl. Les techniques de chaque couvrent des sujets qu’observent la position du corps dans l’eau, le mouvement des bras et jambes, respiration et coordination/synchronisation de chaque style (GALDI, 2004).

  • Analyse Style

Dans ce style, le nageur en décubitus ventral suppose une posture horizontale plane sur la surface de l’eau, avec le corps. La principale caractéristique du style Crawl est composé d’une alternance de mouvements des membres supérieurs et inférieurs étendus. Tête, épaules, tronc et jambes sont situés aussi près que possible de la surface, ce qui empêche l’augmentation des forces de frottement, qui entravent la progression (GALDI, 2004).

Le mouvement des membres supérieurs, connu comme l’accident vasculaire cérébral, une circundação antéro-postérieure, se distinguant dans deux moments importants : la phase de rétablissement, qui comprend le temps entre la sortie et l’entrée des membres supérieurs dans l’eau ; et la propulsion, scène sous-marine, responsable de la progression d’un nageur (GALDI, 2004).

Au début de la reprise, le coude est la première partie du corps pour briser la surface de l’eau. Ce mouvement, lorsque effectuée correctement, assure une entrée efficace des membres supérieurs dans l’eau. Dans cette chaîne, les doigts sont les premiers à toucher la surface de l’eau, suivie de la main, l’avant-bras, le bras et l’épaule. Quand ces discussions entre dans l’eau, la phase propulsive du trait, qui est divisé en deux parties : traction, dont l’objectif est de tirer la masse nette et la pousser ou élan, détenue par l’extension progressive du membre supérieur, qui est conjointement responsable pour le déplacement du nageur en face (GALDI, 2004).

L’action de base des membres inférieurs, connu comme le coup de pied, est composée d’une alternance de montée et descente des mouvements, dans le plan vertical. Vise essentiellement à la stabilisation et le maintien de l’équilibre, pas la manifestation de la force propulsive (COUNSILMAN, 1984).

La position ventrale, avec immersion de la tête et l’autre action des membres supérieurs, de respiration se produit latéralement. Comme son nom l’indique, dans ce style le nageur reste en position couchée, dans une posture horizontale plane à la surface de l’eau et est en phase de récupération et peut également être initié à la fin de la phase de propulsion. Comme cela sera de retour dans l’eau, la tête reprend sa position initiale, quelle sera l’expiration (GALDI, 2004).

  • Nouveau Style

Dans ce style l’individu placé en décubitus dorsal, dans une posture horizontale plane à la surface de l’eau, avec le corps étendu. La tête est maintenue dans leur position naturelle, ou en pente douce, avec le menton vers la poitrine, ce qui empêche le visage est couvert par l’eau. Comme dans l’analyse, les traits sont alternées, mais avec circundação antérieur et postérieur, ont les deux phases : propulsion et récupération. Dans ce cas comme suit : le mouvement commence avec la sortie du membre supérieur de l’eau, étendu depuis l’époque de la cuisse, qui est élevée par chemin semi-circulaire. La rapidité d’exécution permet la compatibilité entre la phase de propulsion d’un membre et le recuperativa sur l’autre, et il est important qu’elles sont fabriquées avec des turbulences minimes (GALDI, 2004).

Le tirage est effectué sur l’un des membres supérieurs en immersion, flexion du coude léger et profondeur modérée. Se caractérise par la submersion du bras et main, ceci aux inflexions « tirer » et puis en poussant l’eau vers les pieds du nageur. Ce sentier suit jusqu'à la fin de la scène sous-marine, lorsque les bras et les mains qui s’étend jusqu'à environ la ligne des hanches (GALDI, 2004).

Le dos est très similaire à ramper ; Certains auteurs viennent à le caractériser comme analyse sur son dos. Similaire à la marche de l’analyse, l’action des membres inférieurs aussi est responsable du maintien de la stabilité du corps dans l’eau, parce qu’il équilibre les oscillations et les écarts dus aux imprécisions de la course, participant aussi à la propulsion de la natation. Ce mouvement est jouée alternativement avec un mouvement vertical dans le plan vertical. Parce que le nageur de rester en permanence, avec le visage hors de l’eau, ne sont pas observées des difficultés à respirer (GALDI, 2004).

Le rythme d’une inspiration de chaque cycle de course est le plus largement utilisé, c'est-à-dire basée sur une reprise des membres supérieurs et expire sur la scène même de l’autre. Considérant que la coordination générale des mouvements est obtenue avec une pratique constante, nous avons besoin d’apprendre chaque mouvement dans l’isolement, bien que pas beaucoup améliorée, par la suite chercher à unir les éléments au rythme soutenu et corriger. Le rythme de style dos est très similaire à l’analyse, qui provoque certains auteurs décrivent comme l’analyse vers l’arrière (GALDI, 2004).

  • Coffre de style

La brasse est caractérisé comme nage symétrique et simultanée, c'est-à-dire mouvements effectués par le côté droit du corps sont tous les deux accompagnés par des mouvements identiques sur le côté gauche. De la position couchée et élargie, avec la tête entre les membres supérieurs ; Ceux-ci sont guidés de retour et, en pliant le coude, cherchant un soutien pour la poitrine et la tête puisse émerger et ensuite fournir la source d’inspiration. À l’heure actuelle, l’inflexion se poursuit jusqu'à ce que la main passent sous la ligne d’épaule et sous le sein, lorsque le bras vers le tronc à proximité et sont étendent au-dessus de la tête (GALDI, 2004).

Ainsi que le supérieur, les membres inférieurs, également au départ de position étendue étant pliée par la suite et les pieds sont soumis à la flexion plantaire et la rotation externe. Puis, les jambes sont étendues et Centraide et vos pieds suivent le même mouvement, poussant la masse nette et en permettant le déplacement (GALDI, 2004).

La poitrine est symétrique et simultanée de natation où les mouvements du côté droit du corps sont accompagnés de mouvements du côté gauche. La poitrine tenue de respiration est l’avant et à l’aide du tronc, pour monter en flèche, grâce au soutien du mouvement des bras étirés, rend la tête hors de l’eau (GALDI, 2004).

  • Style papillon

Le style papillon, ainsi que la poitrine, résulte de l’exécution des mouvements symétriques entre les membres et également réalisé en décubitus ventral. Initialement le corps se trouve élargie avec les membres supérieurs, aligné sur le reste du corps, sur la surface de l’eau. La tête reste dans sa position naturelle pour que le sommet de la tête du nageur peut être lus (GALDI, 2004).

En raison de la circundação simultanée antéro-postérieure des membres supérieurs, leur attribue une grande partie de la responsabilité de propulsion. Tout comme dans les autres styles, la forme et la trajectoire de ce mouvement permettent votre action est décrit en deux phases : récupération () et propulsion (sous l’eau), aussi différencié en deux autres étapes (GALDI, 2004).

La reconstruction passe par le départ des membres de l’eau en position sortie et position des mains sur la hauteur de la cuisse. Le coude est le premier à briser cette surface suite légèrement fléchie, traînant avec elle, les avant-bras et les mains, qui sont toujours détendus. Comme les membres sont projetés en avant, coude et épaule sont étendus. Une fois immergé, membres supérieurs commencera à traction ; dirigé mouvement out et jusqu'à la ligne d’épaule, lorsque la trajectoire (GALDI, 2004).

En raison de l’action propulsive des membres supérieurs, leur attribue une grande partie de la propulsion de la natation. Quand les membres supérieurs sont rapprochent de l’axe sagittal du corps du nageur, une extension progressive, mettant en vedette phase sous-marine de pousser (GALDI, 2004).

Dans ce style, les branches sont également dans le plan vertical et dans le même temps, mais contrairement à d’autres styles, agir de façon pertinente à la piscine de propulsion (GALDI, 2004).

Le rythme cardiaque des jambes ressemble à la motion de la queue du dauphin : étendue des pieds et des jambes Unies déplacent comme s’ils étaient un, dans un mouvement de va-et-vient. La dernière phase est plus puissante, s’accompagnent d’élévation des hanches, tandis que l’ascendant est moins vigoureux. Cette variation de force qui surveille le mouvement des jambes est responsable de l’effet d’entraînement qui le corps exécute pendant l’action de nage (GALDI, 2004).

Deux coups de pied jambe sont effectués pour chaque cycle de bras. La première est réalisée dès la phase de propulsion bras est effectuée ; Cela contribue à un effet de Poussée en mesure de concevoir le nageur à l’avant. La seconde se produit après la nouvelle entrée des bras dans l’eau. C’est pourquoi stipule que l’inspiration est faite au cours de la fin de la traction des bras, en soulevant le mouvement de la tête : c’est très rapide, exécutée par la bouche, ce qui indique qui peut survenir à une fréquence d’un ou deux tours, étant ce correspondant au niveau du développement du nageur. L’expiration se manifeste tout au long de la phase de natation dont la tête est immergée (GALDI, 2004).

PSYCHOMOTOR 2 sur l’ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE

La psychomotricité dans l’éducation des enfants est un moyen de contribuer au développement des enfants, par le biais de moteur, cognitif et socioafetivas des expériences essentielles à la formation. Ainsi, la psychomotricité comporte toutes les mesures prises par l’individu et intègre la psyché et la motricité, visant à un développement mondial en mettant l’accent sur les aspects émotionnels et cognitifs qui conduisent l’individu à être conscient de votre corps par le mouvement (AGUILAR ; SILVA, 2013).

La psychomotricité est basée sur une conception unifiée de la personne, qui comprend le cognitif, sensoriomotoras et les interactions mentales dans la compréhension et la capacité de s’exprimer par le mouvement dans un contexte psychosocial. Elle est constituée par un ensemble de connaissances anthropologiques, physiologiques et psychologiques et relationnelles qui permettent d’utiliser le corps comme médiateur, abordant l’acte moteur humain dans le but d’encourager l’intégration de cette question avec vous et avec le monde et d’autres sujets (COSTA, p. 26, 2002).

On sait qu’il y a des étapes clés dans le processus de développement psychomoteur de l’enfant qui est d’une grande utilité et de comprendre les concepts de psychomotricité dans l’éducation des enfants est fondamental à respecter le processus d’apprentissage des enfants. Il est important que le professeur de la petite enfance, l’éducation est consciente que l’enfant joue dans le monde grâce au mouvement et qu’il va créer jusqu'à cette rencontre professionnelle et le stade de développement moteur, pour pouvoir proposer des activités basées sur les notions de psychomotricité, curriculum vitæ et les projets dans lesquels enfants utilisent le corps comme un moyen d’explorer, créer , jouer, imaginer, sentir et apprendre (AGUILAR ; SILVA, 2013).

L’enseignant assume le rôle de facilitateur, permettant à l’enfant à des situations et plus en plus varié, avec des expériences concrètes des stimuli et vécu avec le corps entier, ce qui porte la psychomotricité sous un aspect pédagogique et préventif. À cette fin, les enseignants doivent être conscients que dans l’enseignement, processus d’apprentissage de l’éducation est une pierre angulaire dans le domaine de l’éducation (AGUILAR ; SILVA, 2013).

L’enfant doit vivre son corps via une fonction motrice, pas dans les principaux groupes musculaires à participer et à obtenir les petits muscles, responsables des tâches plus précises et ajustés. Avant de ramasser un crayon, l’enfant doit avoir, dans une perspective historique, un grand usage de la main en contact avec nombreux objets. (FONSECA, 89 p., 1993)

Et finalement, Gonçalves (2011) précise que,

Comme vous pouvez le constater, la psychomotricité a pour but de voir l’être humain dans son intégralité, ne jamais séparer le corps (sinestésico), le sujet (relationnel) et l’affectivité ; Par conséquent, elle cherche, par un acte moteur, établissant que le solde soit, en lui donnant la possibilité de trouver votre espace et à s’identifier avec les moyens dont il fait partie. (GONÇALVES, p. 21, 2011).

2.1 stade de développement psychomoteur selon Piaget et Wallon

Il est important de noter que dans la psychologie du développement et d’apprentissage, tous les travaux de Henri Wallon et Jean Piaget a mis en évidence le rôle de l’activité de l’organisme dans le développement des fonctions cognitives. Wallon maintient que la pensée est né à revenir à lui et Piaget que sur l’activité de l’organisme l’enfant pense, apprendre, créer et faire face aux problèmes (DOS SANTOS ; COSTA, 2015).

Piaget (1896-1980) il se consacre à l’épistémologie génétique (développement et connaissance de l’être humain) et est reconnu pour son travail d’organiser le développement cognitif en étapes et réalisé de l’observation des enfants. Dans cette ligne, Piaget a cherché à identifier comment l’homme construit sa connaissance, préconisant que les gens passent par des stades de développement (CARRARA, 2004).

Fonseca (2008) fait en sorte que pour Piaget, l’intelligence serait que le résultat des ajustements en ce sens serait grâce à l’expérience en tant qu’action que personnes pourrait changer le monde et de l’intégrer, donc nous pouvons dire que par le biais de la fonction motrice individuelle s’intègre à l’extérieur et les changements, ainsi que lui-même.

L’adaptation pour Piaget n’était pas un processus passif, mais plutôt un processus dynamique et continu dans lequel la structure héritée de l’organisme interagit avec le milieu extérieur pour reconstituer eux-mêmes, en vue de la meilleure survie.

Dans les travaux de Piaget, motricité a un rôle primordial pour la construction de l’image mentale, c'est-à-dire sur la question de la représentation. Pour la formation de cette représentation, Piaget a fait observer que, qui s’était passé l’expérience avec la manipulation d’objets, c'est-à-dire le mouvement qui transforme cet objet par le biais de processus sensori-moteur. C’est une période que Piaget s’appelle « intelligence pratique », dans lequel l’enfant passe à imiter et à représenter des situations dont l’expérience et qui sont absorbés sous forme d’images mentales (FRANCIS, 2008).

Étudier les structures cognitives, Piaget décrit l’importance du moteur période sensori-motrice et motricité, surtout avant l’acquisition du langage, le développement de l’intelligence. Le développement mental est construit à travers une progressive d’équilibrage, un passage continu de l’équilibre État plus petit à elle, des moyens de compensation, une activité, une réponse à la question, face à des perturbations extérieures ou intérieures (DOS SANTOS ; COSTA, 2015).

Henri Wallon (1879-1962) connu pour ses travaux sur la psychologie du développement, fait en sorte que l’homme serait formé non seulement par l’influence physiologique, mais aussi pour l’influence sociale et a soutenu que, entre l’individu et son environnement, il est une unité indivisible, la société serait une nécessité biologique qui détermine leur développement et par conséquent leur intelligence (FRANCIS, 2008).

Pour Wallon, cognition repose lorsqu’il a donné le nom de domaines fonctionnels : mouvement, affection, intelligence et par personne. L’aspect moteur que celui qui se développe tout d’abord sert aussi bien comme une activité de recherche objective en fonction d’exprimer quelque chose par rapport à une autre personne. L’affection agit comme une forme de médiation des relations sociales exprimées par les émotions, l’intelligence s’occupe des questions de langue et de raisonnement symbolique et de la personne comme le champ qui coordonne l’autre est responsable pour le développement de la conscience et l’identité du soi (FRASER, 2008).

La question des mouvements est très forte en théorie de walloniana et est comprise comme étant un instrument privilégié de communication de la vie psychique. L’enfant qui n’a pas de langage verbal, exprimé par le biais de leur cinétique de besoins divers aspects non verbaux et affective d’expression de puits ou d’un malaise (FRANCIS, 2008).

Clarifier,

La motricité contient, par conséquent, une dimension psychique et est un offset dans un ensemble moteur, cognitif, affectif et présenté en termes évolutifs selon Wallon sous trois manières essentielles : déplacements passifs ou exogènes, déplacements et déplacements pratiques autogènes ou actifs. (FONSECA, p. 15, 2008).

Les déplacements passifs ou exogènes se caractérise par la dépendance absolue. Dépendance à l’égard des facteurs externes. Symbiose physiologique est compensée par une symbiose affective sans danger. Le développement de la motricité est important à la réalisation des fois le monde extérieur et le monde intérieur. Les offsets sont une réaction active ou autogène du corps vers le monde extérieur. Intégration et production de postures et mouvements du corps dans l’espace, y compris l’interaction avec le monde de l’autre et des objets. La motricité est incohérent et mal intégrée émerge d’une motricité plus cohérente, produisant des systèmes encore plus fluides et adaptées. La mise en œuvre pratique compense les habitudes sociales des acquisitions au début et qui permettent les fonctions constructives et créatives et l’apprentissage psychomoteur. Maintenant l’intégration sensorielle fait saillie sur la ferme et dans la connaissance du monde extérieur et non dans le monde intérieur de l’i. Le mouvement de l’interaction affective et relation avec le monde extérieur, conception de l’enfant dans le contexte social (CARRARA, 2004).

La mise au point pour le Wallon est un processus où une personne passe d’un état de profonde implication avec le milieu dans lequel vous ne sais pas et reconnaître variée il, ce développement se produit avec la succession d’étapes, allant de l’affection, la construction d’I et de la raison comme un moyen de compréhension de la réalité (FRANCIS, 2008).

Théorie du wallon rendu possible le début de la pensée psychomoteur et appréciation d’individu entièrement, donner des suggestions pour beaucoup d’autres chercheurs qui ont affecté à leur connaissance et a contribué au développement de la pensée (FRANCIS, 2008).

Synthèse, pour Wallon activité enfant commence par élémentaire et se caractérise essentiellement par un ensemble de gestes et significations de survie phylogénétique. Entre l’individu et l’environnement, il y a une unité indivisible. La société est à l’homme une « nécessité organique » qui détermine leur développement et, par conséquent, votre intelligence. Avant l’acquisition du langage, motricité, il est donc fonction existentielle et essentielle de l’enfant (CARRARA, 2004).

La motricité occupe une place particulière dans la théorie du Wallon. Est la réponse préférée et de priorité à leurs besoins essentiels et à leurs États et base et de ses États émotionnels et relationnels. La motricité chez les enfants est donc déjà à ce stade si tôt, l’expression de votre psychisme prospective. La motricité est en même temps et dans l’ordre, la première structure de la relation et la corrélation avec l’environnement, avec l’autre comme une question de priorité et les objets plus tard. Est la première forme d’expression émotionnelle du comportement de la motricité, l’enfant exprime leurs besoins somatoformes autonome ou un malaise de bien-être, qui contient elle-même une dimension affective et interactive qui se traduit par somatique communication non-verbale. Les mouvements contient une dimension psychique et est un offset dans un ensemble moteur, cognitif et affectif (CARRARA, 2004).

Wallon propose une série d’étapes du développement cognitif. Mais il ne croit pas les étapes forment une séquence linéaire et fixes, ou qu’un stage supprime l’autre. Pour Wallon, ultérieurement se dilate et la réforme plus tôt. Le développement ne serait pas un phénomène continu lisse, au contraire, le développement serait être imprégné par les conflits internes et externes. Il est naturel que, dans le développement qui se produisent, ruptures, échecs et retours. Même les conflits autour des scènes précédentes, sont génératrices de phénomènes d’évolution. Le changement de chaque étape est caractérisé par un type particulier de comportement, une activité prédominante qui sera remplacé à l’étape suivante, en plus de donner de l’être humain nouvelles formes de pensée, de l’interaction sociale et d’émotions qui dirigeront, maintenant pour la construction du sujet lui-même, prie pour la construction de la réalité extérieure (CARRARA, 2004).

Travaux de wallon montre l’importance du mouvement dans le développement psychologique des enfants et contribue à l’étude du développement moteur des enfants, en particulier lorsque analyse les stratégies et les problèmes de développement psychomoteur et mental de l’enfant (NEGRINE, 1995).

Influences de Piaget sont plus récentes et en psychopédagogie puisque la psychomotricité dans ses origines se lève et avance dans une conception liée chez enfant neuropsychiatrie neurophysiologique (NEGRINE, 1995).

  1. NATATION ET PSYCHOMOTRICITÉ

Le déplacement permet à l’enfant comprend les relations nécessaires à leur développement moteur et sont liées à l’environnement dans lequel il vit. Dans le premier âge de l’enfant est essentiel pour fournir un environnement adéquat et avec différents matériaux comme facilitateurs des actions permettant la diversification du mouvement des expériences au cours de l’exploration des espaces autour d’eux (or, 2013).

En ce sens, la psychomotricité doit figurer dans toute activité aquatique, en raison des sensations importantes dans la recherche de la conscience du corps, organiser les sensations reçues par le milieu liquide dans lequel il est plongé et transposition organisée de ce mouvement dans cet espace et ce temps (PENHA ; Rock, 2010)

Pour apprendre les mouvements à travers des activités ludiques et variées sont proposés une meilleure chance d’optimiser l’apprentissage moteur de l’enfant. Natation, développée à partir de forme ludique fait l’acquisition des habiletés motrices quand vous rencontrez des situations difficiles. La personne qui subit une adaptation dans le milieu liquide peut présenter un meilleur développement ayant un revenu plus élevé dans leur comportement et leurs capacités physiques moteurs. Parce que par le biais de natation, apprentissage nécessite des adaptations des bases et structures des différences fondamentales de l’eau et la terre (Golden, 2013).

Car la natation est considéré comme un des sports les plus complets et qui a moins de restrictions, la natation est un instrument très utile pour le développement physique de l’enfant. On peut aussi dire que quand il s’agit de développement de la motricité, leur participation est claire concernant la construction du schéma corps et dans le développement de la maturation de l’organisme (Golden, 2013).

L’activité aquatique peut être pratiquée sans restriction depuis leur naissance, depuis l’individu, dans le but de promouvoir la maturation du système nerveux par la stimulation. Psychomotricienne, en pratique la liberté d’expression et d’expérimentation des expériences, facilite la découverte du corps et les relations qu’il peut offrir. (PENHA ; Rock, p. 36, 2010).

La psychomotricité peut être comprise comme un moyen de structurer les éléments psychomoteurs et permet à l’individu de connaître vous-même, de votre propre corps et de l’environnement dans lequel elle est insérée. Pour l’enfant d’atteindre un bon niveau de développement psychomoteur, elle doit avoir un bon domaine, une audience et perception visuelle une latéralisation définie, orientation spatio-temporelle, bonne coordination entre les autres commandes de psychomotricité fines. Le plus travaillé pour son développement psychomoteur, son adaptation au milieu dans lequel vie sera bien meilleure et plus significative (Golden, 2013).

La pratique psychomotrice donne une aquatique liberté d’expression et d’expérimentation des expériences pour l’enfant, en aidant à la découverte du corps et les relations avec l’autre. Nageant à travers l’éducation psychomotrice qui motive la réalisation de la libre et agréable se déplace dans le milieu aquatique, et cela stimule l’enfant pour apprendre à connaître l’autre mieux et plus simple manière d’exercer ses fonctions de renseignement. Et en ce sens, la théorie du travail et la pratique donc indissoluble est possible atteindre les objectifs qui permettront l’amélioration des conditions pour le développement de l’enfant. Bientôt le rôle du professeur est ne pas d’être juste un éleveur de connaissances et d’apprentissage, mais plutôt un facilitateur qui donne des possibilités à l’étudiant qui n’a toujours seul en raison de ses limitations, respectant leur individualité (PENHA ; Rock, p. 08, 2010).

Des études montrent que la natation contribue non seulement à l’individu apprennent à nager, mais aussi pour leur développement intégral. Dans ce contexte, natation contribue au développement des habiletés psychomotrices avec plaisir les activités qui encouragent le développement des aspects physiques, mentaux, et socio-affectif (Golden, 2013).

Il y a plusieurs étapes dans le développement de psychomoteur comme l’adaptation, la stimulation et l’apprentissage, respectant votre groupe d’âge, sont également couverts, des stimuli tactiles et visuelles, sinestésicos du schéma corporel et la stimulation. Ces éléments psychomoteurs ont différentes classifications, beaucoup peuvent être bien développés en nage sous la coordination d’ensemble ou la motricité large (Golden, 2013).

La psychomotricité en natation, lorsque bien conçu, contribue à l’élaboration de latéralité consistant dans le champ d’un côté du corps, où les mouvements utilisés pour travailler les deux côtés du corps, le côté droit, le côté gauche, afin que l’individu découvrir leur prédominance. Grâce à cela est déterminée puis le domaine fonctionnel de l’organisme, sachant leur latéralité dominante, qui peut être le droit ou gauche, dite à gauche- et droitier (DALGLEISH, 1997).

La psychomotricienne vu par angle pédagogique le rend facile de résoudre les difficultés qui se posent dans la vie quotidienne des enfants, dans une relation entre la pensée et l’action, y compris les fonctions neurophysiologiques et psychologiques (PENHA ; Rock, 2010).

Une autre compétence qui peut être exploitée en natation est l’équilibre des compétences maintenir le corps à l’aide de base, dans une combinaison harmonique des fonctions musculaires, si la position immobile ou en mouvement. Avec le bon développement de l’équilibre, l’individu aura une meilleure adaptation avec toutes les choses qui font partie de votre expérience de tous les jours (DALGLEISH, 1997).

En ce sens, la zone de développement moteur vise à étudier les changements de comportement du moteur tout au long de la vie ou les processus qui sont progressifs, selon l’âge et aussi les bases importantes de ce changement pour le développement dans son ensemble (Golden, 2013).

La conclusion que vous obtenez, est que la psychomotricité, mis au point par la natation, a un plaisir dynamique par le biais de l’aspect ludique, les activités spontanées, comme amusement et jeux, qui facilitent et motiver les enfants dans l’apprentissage et de perfectionnement (PENHA : Rock, 2010).

Le travail professionnel, dans ce contexte, il est d’une importance primordiale et cela devrait améliorer l’exploitation des habiletés motrices, structuration de l’environnement et adapter les activités auxquelles l’individu peut acquérir des compétences d’une manière naturelle et la maturation du développement moteur progressivement tandis que sont soumis à des étapes spécifiques. Si l’apprentissage significatif est l’un des défis pour l’enseignant, qui cherchent la signification et le sens pour les expériences d’apprentissage. Par conséquent, le professionnel compétent et innovant doit être conscient de l’intervention méthodologie adoptée rencontrer chaque action, le contenu, les stratégies pour atteindre les objectifs (Golden, 2013).

Le rôle de l’enseignant consiste à fournir des situations difficiles et intervenir seulement lorsque nécessaire, laissez la personne agir et comprendre l’Organisation des activités développées. Un des facteurs plus importants pour le développement de l’individu est l’intervention, à savoir quand, pourquoi et comment intervenir. Et en ce sens, l’enseignant doit avoir sensibilité aux besoins de chaque enfant tout en respectant sa réalité et ainsi montrer l’importance de relations corporelles affect qualité pour une meilleure communication (FILS, 2003).

Pouvoir d’un autre enseignant en relation psychomotrice dans le milieu aquatique est de laisser la Loi sur l’eau et enrichir la motivation des enfants dans l’eau, ce qui exigera la mobilité, de curiosité et d’expérimentation pour manutention et opérant à son départ les deux se rencontrent en réciprocité, mise au point, permettant la découverte de lui-même avec et dans l’eau et avec le contexte qui l’entoure. Laissez la Water Act doit fournir son développement global, sa progression dans le milieu aquatique se livrer leurs parents dans ce processus à travers le corps, la proximité affective et perspicace. Laissez la Loi sur l’eau est de permettre le développement de l’enfant dans son intégralité, suite à son rythme et son chemin et pas seulement réduire les actions de nage (Golden, 2013).

Alors, devrait prévoir des moyens appropriés pour faciliter et permettre le développement et optimiser le potentiel au sein de l’eau. Les activités développées dans le milieu aquatique avec des enfants doivent être agréable, ludique, dynamique, avec musique, différents matériaux pour l’enfant d’élargir vos informations naturellement (LEE, 2011).

Piscine fournit un certain nombre d’avantages sur les facteurs externes qui sont mauvaises pour votre santé et les maladies respiratoires comme l’asthme, de bronchite et de l’enfance de l’obésité. Et tous ces objectifs peuvent être réalisés grâce au travail efficace et efficient, développé par professionnel et seulement appliquent les techniques, mais faire la vie agréable dans cet environnement. Les enfants qui sont en contact avec le milieu aquatique dès son jeune âge ont des chances plus élevés de développer un apprentissage plus facile et plus rapide, dans ce contexte, la natation pour bébés est instrumental pour commencer l’éducation physique chez les enfants et essentiel pour commencer un apprentissage organisé. Qui contribuera au développement psychomoteur et construire le schéma du corps et de l’intégration et la maturation (PENHA ; Rock, 2010).

Natation pour bébés contribue de manière significative à l’évolution de l’enfant de psicomorfológico, est donc fondamentale et indispensable outil pour leur psychomoteur et commencent la personnalité. Natation avec la psychomotricité et le œuvre ludique sont des éléments fondamentaux pour le développement de l’enfant, plus simple et naturel (Golden, 2013).

Ainsi, on peut réaliser l’importance de travailler le développement de la motricité et la psychomotricité en cours de natation, puisque ceux-ci contribuent directement au développement de latéralité, équilibre, coordination générale, parmi plusieurs autres. Une autre grande contribution de psychomotricité est liée à son développement en natation, qui prévoit des situations de loisirs, loisirs et santé, qui contribuent à la croissance et l’évolution des perceptions, émotions et affection (Golden, 2013).

CONSIDÉRATIONS FINALES

La natation est une pratique très importante pour le moteur, le physique et le développement social des enfants, comme c’est un sport qui cherche travail non seulement technique, mais aussi sa motricité à travers des exercices et des jeux de natation l’enfant devient capable de connaître votre corps et s’efforcer de développer pleinement leurs capacités motrices, cognitives et affectives, explorant et connaît ses possibilités En plus d’améliorer votre corps et votre système de cardiorrespiratório, ainsi qu’agrandir vos chances de sociabilité et confiance en soi.

Cette étude a permis de reconnaître que la natation est une ressource précieuse à l’élaboration des stimulations psychomotrices pratiquées une fois (natation), de techniques et de créativité qui respectent la maturité et la capacité de chaque enfant.

Il est reconnu qu’il y a des différences significatives entre les activités menées dans le milieu de la terre et dans les milieux liquides, laissant de côté environnemental et des facteurs émotionnels qui interfèrent dans la performance du moteur à des individus, mais soulignent la nécessité pour plus études doivent être effectuées afin d’étudier les facteurs qui influencent ou limitent lorsqu’il évalue le niveau de performance en motricité dans l’eau.

Face à la contribution de natation au développement psychomoteur, cette étude point, considéré comme important d’inclure dans les cours d’éducation physique des écoles ordinaires ce mode, puisqu’il y a beaucoup d’avantages ciblés par la pratique.

RÉFÉRENCES

AHMAD, A.S. ; SILVA, E. R. Les contributions de psychomotricité dans l’éducation des enfants. Bethléem : FABEL, 2013.

BONACHELA, V. Les lois régissant les organismes dans l’eau. Dans : Magazine brésilien des sports nautiques. An II, no 57, 1992.

CARRARA, introduction de k. (dir.) à l’enseignement de la psychologie : six approches. São Paulo : Avercamp, 2004.

COUNSILMAN, J. E. Natation : Science et technologie pour la préparation des champions. Rio de Janeiro : Amérique latine, 1984.

CORREA, C. R. F. ; MASSAUD, école de natation de g. m. : assemblage et administration, organisation pédagogique, la compétition de bébé. Rio de Janeiro : Sprint, 1999.

COSTA, c. a. psychopédagogie et psychomotricité : points d’intersection en difficultés d’apprentissage. Petrópolis : Vozes, 2002.

Côte, et. Pensée complexe et psychomoteur. Rio de Janeiro : CONGIP, 2014.

DALY, L. G. Swimming, psychomoteur et développement : New York : auteurs Associates, 1997.

DOS SANTOS, A. ; COSTA, G. M. T. La psychomotricité dans l’éducation des enfants : une approche basée sur la psychologie de l’éducation. Getúlio Vargas : ROI, 2015.

OR, F. L. M. Contribution de natation à la poudre de développement psychomoteur de l’enfant. Luziânia : ROB, 2013.

FILS, P. G. La psychomotricité relationnelle en milieu aquatique. Barueri : Manole, 2003.

FONSECA, c. psychomotricité, psychologie et pédagogie. São Paulo : Martins Fontes, 1993.

FONSECA, c. développement de la motricité et l’apprentissage. Porto Alegre : New Haven, 2008.

GALDI, e. h. g. (dir.), apprendre à nager avec l’extension de l’Université. Campinas : Ipes publishing, 2004.

GALLET, a. natation aux Jeux olympiques de 2008. São Paulo : GAZETA, 2008.

GONÇALVES, F. La promenade d’écrire : une sorte de moteur. São Paulo : Culturel RBL, 2011.

LEE, V.C. psychomotricité et nager dans l’enfance. 2011. Disponible : http://edue, uem.br/ojs/index.php/RevEducFis/article/viewFile/3855/2649. Accès : 21 août 2016.

MACHADO, B. R. ; RUFFEIL, r. de natation et le développement chez les enfants de deux à six ans. Bethléem : UEPA, S/D.

NEGRINE, m. a. apprentissage et la garde développement – psychomoteur : alternatives pédagogiques. Porto Alegre : Piodie, 1995.

PANDEY, J. B. ; ROCHE, M. D. L. C. L’influence de psychomotricité dans l’éducation des enfants. Rio de Janeiro : Universidade Candido Mendes, 2010.

ROHLFS, I.C.P. m. apprentissage en natation. Belo Horizonte : FAM, 1999.

[1] Élève du cours d’éducation physique du Collège Patos de Minas (FPM) diplômé en 2016

[2] Professeur dans le cours d’éducation physique de la faculté de Patos de Minas. Maîtrise en éducation de l’Universidade Federal de Uberlândia.

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here