Philosophie et éducation physique, Annexe évolutionnaire?

0
288
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
PDF

SCHOENBERGER, Valdenir [1]

SCHOENBERGER, Valdenir. Philosophie et éducation physique, Annexe évolutionnaire?. Magazine scientifique multidisciplinaire du Centre du savoir. Numéro 08. Année 02, vol 02.. pp 122-130, Novembre 2017. ISSN:2448-0959 

résumé

Philosophie et éducation physique, les matières scolaires prises dans les temps modernes que deux parents éloignés les oubliés depuis longtemps, parfois supplanté par des sujets pris plus d'importance dans le scénario actuel (portugais et mathématiques), représentent l'annexe de l'évolution plus grande importance dans le domaine en évolution sapiens. Ce fut grâce à leur capacité cognitive de communiquer et de leur capacité physique de se déplacer que l'homme primitif pouvait gravir les étapes de l'évolution et de laisser derrière des espèces plus adaptées dans la course pour la survie. Réflexion sur le changement climatique, les grandes migrations, des costumes d'animaux, l'utilisation d'ustensiles, la mise à feu par le feu, la construction de vêtements et sociétés, plantes et cultiver pour leur subsistance, tics physiques pendant la chasse , la collecte et la plantation; moteur gestualização accompagnant l'homme au fil du temps. Ce sont les principaux facteurs qui ont fait l'homme à dominer sur la terre. Nous faisons abstraction d'abord, nous sommes en mesure de prédire avant d'essayer. Et, armé d'une intelligence qui crient sans arrêt de tout et de tout le monde, jumelé une énorme capacité physique, qui nous transforme de quadrupèdes en bipèdes, nous avons établi un nouveau côté dans un sens évolutif d'évoluer. Cette étude visait à favoriser la discussion sur l'importance des disciplines de l'éducation physique et la philosophie tout au long de l'histoire humaine et de son école actuelle de signification. Nous concluons que l'éducation physique et la philosophie sont les éléments clés de l'évolution de l'homme marchant de cette manière doivent être amorcés sans interruption complète dans le cadre scolaire en cours.

Mots-clés: philosophie, éducation physique, pédagogie.

Les Sapiens et leurs premiers pas vers la philosophie

Quand nos premiers ancêtres ont marché la terre à il y a environ 2,5 millions d'années, armé d'un cerveau d'environ 600 centimètres cubes, et rien de plus que la volonté de l'emporter sur les autres espèces (ce qui est, si elles avaient cette idée à l'esprit), nous avons parcouru un long chemin depuis l'érection du peuplement, la production des premiers outils et des armes, des groupes de formation à la collecte et la chasse, la domestication du feu, la production alimentaire, le développement du langage et de la révolution cognitive (Harari, 2015) . D'une certaine manière, nous pouvons diagnostiquer qui évoluent rapidement et avec succès manière, en tenant compte de la biodiversité existante et non existante qui nous accompagne tout au long de l'histoire.

Mais ce qui vient à l'esprit est une inconnue pertinente et courante à tous, qui nous a favorisé le long de ce voyage évolutif? Nous pouvons augmenter la maturation et une amélioration significative de notre système nerveux peut avoir fourni dans un tel avantage; ou la formation des réseaux sociaux et des coopératives qui au fil du temps transformées en villes et plus tard dans les villes.

Quand on pense à quelque chose (les gens, les objets, les relations, etc.), nous pouvons faire abstraction de ce que nous savons et comprendre d'autres situations, comme si nous recherchions dans nos mémoires ram image souhaitée donnée et formulássemos de cela, une large gamme de situations dans l'ordre, cependant, peuvent aussi faire ces abstractions ensemble et dans la société.  Comme il est indiqué (Harari, 2015, p 33.)

« Il est relativement facile de convenir que seul l'homo sapiens peut parler de choses qui n'existent pas vraiment et croient en une demi-douzaine de choses impossibles[…]. »

« Nous pouvons tisser des mythes partagés, tels que l'histoire de la création biblique, les mythes de temps de rêve de Aborigènes d'Australie et les mythes nationalistes des Etats modernes. Ces mythes donnent Sapiens capacité sans précédent de coopérer de manière souple et en grand nombre ".

De cette façon, l'homme a survécu et prospéré sur les autres espèces d'une capacité large et vaste abstraction de toutes les choses possibles. La vue de quelque chose, l'aperçu de l'inexistant, imaginaire; cette gamme de possibilités appartenant à l'hominidé créé et liens étendus, les possibilités construites, et a encouragé l'influence, exercé la capacité créatrice; la définition de nouvelles règles et paramètres qui peut et établi doit être fait; et comment il devrait être fait. Nous nous émerveillons le grand renforcement des capacités des abeilles, la beauté est la demeure de certains oiseaux, mais seulement l'homme est capable de voir à l'avance; de prédire les incohérences et les impossibilités au cours du projet, calculer et analyser les avantages et les inconvénients au cours d'une chasse, reflètent ce qui était hier et calculer ce que sera demain croire une nouvelle vie après son terrain clos, et donc Sapiens ont pris leur envol , il se leva sur deux jambes et mettre sa carrière sur vous et le paysage qui l'entoure. Et si l'homme a pris conscience de cette façon, il peut regarder et voir le monde, de sorte que l'homme peut philosopher, sa plus grande capacité d'évolution, l'acte de penser. Selon ces déclarations peuvent énumérer les considérations (Chaui 2000: 05) qui définissent:

« Dans notre vie quotidienne, nous affirmons, nions, le désir, accepter ou refuser les choses, les gens, les situations. Nous posons des questions comme « quelle heure est-il? » Ou « quel jour est-il? ». Nous disons des phrases comme « il rêve » ou « elle était folle. » Nous faisons des déclarations telles que « là où il y a de la fumée, il y a le feu » ou « ne vont pas sous la pluie pour ne pas cool. » Nous évaluons les choses et les gens, en disant, par exemple, « cette maison est plus belle que l'autre » et « Marie est plus jeune que Glorinha ».

Le noyau philosophique, l'épicentre de la philosophie de questionneur commence l'interrogatoire et réfutant le maximum prévu par lesdites vérités ou croyances, afin que nous puissions le mettre dans une phrase simple: nous ne pouvons pas considérer correctement ce que nous pensions être vrai, si nous apportons l'exemplification Socrate, où il prétend être la vérité philosophique incontestée, le dicton: « Je sais que je ne sais rien » (Chaui, 2000). Le principe de cette connaissance en considérant notre ignorance (pas de façon bestiale), mais une ignorance que nous sommes déconnectés des vérités qui nous entourent, et où, la première étape serait la reconnaissance même d'une telle situation.

Lorsque les premiers hominidés ont demandé pourquoi il se sentait la faim, le froid, la soif, le sommeil, déféquer, avoir des relations sexuelles, ils avaient besoin de vêtements, le feu, la nourriture, le logement; qui devrait unir pour mieux réussi à la collecte et la chasse; lorsqu'il est réglé, il est préférable de se tenir dans la savane pour une meilleure vue de l'environnement, parce que le buisson était un peu fort et publié quatre observation devient difficile; quand ils ont établi des liens d'amitié et de famille créant ainsi une société organisée; lorsque les règles ont été créées et mises en place pour mieux soutenir le groupe de personnes qui dicte guidaient pour ce qui peut et ne peut pas faire, nous avons établi une connexion profonde avec nous-mêmes, avec le monde qui nous entoure et avec les autres de notre espèce il était alors seulement que nous avons commencé à créer une entreprise fondée et basée sur des principes physiques, psychologiques, émotionnels, historiques, sociaux et culturels. Je me comprends avant de comprendre le monde autour de moi, je comprends le monde autour de moi avant que je comprenne la prochaine, je comprends la prochaine avant de comprendre les relations historiques, sociales et culturelles qui solavancaram l'homme au niveau où nous sommes aujourd'hui. Nous sommes enracinés dans un cercle vicieux qui établit les bonnes réponses aux questions les plus prêts à poser.

En plus define (FERREIRA, 2004, p 406.) La philosophie est:[…] « l'étude qui vise à élargir sans cesse la compréhension de la réalité afin de le saisir dans son intégralité » de cette façon, nous pouvons considérer la philosophie comme un moyen d'absorption et la compréhension de tout autour de nous, même pas exclure quoi que ce soit.

Et que l'éducation physique, ce qui est de toute façon?

Quand on entend le dicton populaire qui suit: « Qui a la bouche se rend à Rome, » nous considérons qu'il est un fait significatif l'acte de l'évolution de l'homme. Dans cette courte phrase que nous avons soulevé deux points importants auxquels l'hominidé quadrupède aurait jamais quitté ou ont évolué aux niveaux actuels. D'abord, nous devons en tenir à l'acte verbal, à savoir, parler, faisant un geste à travers la parole avec des tiers pour obtenir et diffuser de l'information, et comme nous l'avons vu dans la section précédente, ce fut grâce à notre capacité d'abstraction, la capacité de philosopher nous pouvons se substituer aux autres espèces. Plus tard, nous devons considérer notre capacité physique pour obtenir quelque chose ou être en mesure d'obtenir quelque part, nous devrions passer à autre chose, accomplir l'acte physique de quitter notre état d'inertie et autour de nous. Et dans ce cas aussi bien plein (Tojal, 2004, p 153-154.):

« Le mouvement humain émerge de corporéité comme un signal est dans le monde pour quelque chose, qui est, comme un signe d'un projet, et cet homme de façon est la présence dans l'espace et dans l'histoire, avec le corps, dans le corps, puisque le corps et à travers le corps, car au fond il n'y a pas de différence entre le moteur et mode de réalisation, étant donné que les deux font partie de la complexité biologique de l'être humain ».

Ainsi, l'homme primitif a pu, par des mouvements pré-existants, puis formés et automatisée répercuteront leurs compétences athlétiques sur le champ de bataille d'Afrique, ou chasser ou être chassé. Les premiers hominidés appelés des chasseurs-cueilleurs se déplaçaient constamment (mois, semaine, jour) en prenant tous ses effets, il faut aussi souligner que cette période historique il des animaux de bât étaient ni l'avènement de la roue comme une forme de partage de charge, qui il a été chargé des dizaines ou des centaines de kilomètres (HAHARI, 2015). En outre, selon l'auteur (2015, p 57-58.):

« Le Sapiens ne viendrait pas à la recherche d'aliments et de matériaux. En outre, ils sont sortis à la recherche de connaissances. Pour survivre, ils avaient besoin d'une carte mentale détaillée de son territoire. Afin de maximiser l'efficacité de leur recherche quotidienne de nourriture, ils ont besoin d'informations sur les modèles de croissance de chaque plante et les habitudes de chaque animal. Ils avaient besoin de savoir quels aliments étaient nutritifs, qui étaient nuisibles et qui pourrait être utilisé comme médicament et comment. Nécessaire de connaître les progrès des saisons et les signes avant-coureurs qui ont précédé une tempête ou une sécheresse. Ils ont étudié chaque grotte actuelle, le noyer, l'ours et déposer Flint à proximité. Chaque individu avait besoin de comprendre comment faire un couteau en pierre, comme réparant une robe déchirée, la préparation d'un piège pour un lapin et comment faire face à des avalanches, ou snakebites lions affamés ".

A première vue, ou les yeux d'un profane, on peut envisager un retard / déficits d'apprentissage et l'amélioration du moteur en matière de compétences physiques développées par hominidés. Mais aussi bien dans les points (Harari, 2015) un chasseur de collecteur doit tourner un morceau de pierre en fers de lance en quelques minutes, une tâche qui honteusement échouer en essayant d'imiter, comme la plupart d'entre nous manque une connaissance approfondie spécifique sur les matériaux primaires (silex et basalte) et le manque de motricité fine au plein épanouissement du travail.

Aujourd'hui, nous ne avons pas besoin d'un large éventail de compétences de chasse et de cueillette, grâce à la compréhension de l'importance et le développement des sociétés par Sapiens, jouissent aujourd'hui d'une vie sociale, avec laquelle nous pouvons compter sur: la maison, l'école, club, marché, pharmacie, hôpital, parcs, etc. Nous devenons des êtres civilisés, des êtres sociaux à l'aube des scientifiques. Mais d'une manière, il nous manque en mouvement, nous avons besoin de cette capacité humaine à effectuer des gestes complexes à une dépense totale d'énergie et d'échapper à l'inactivité physique latente. De la même manière la philosophie cela pour une remise en cause parfaite sur les différentes inconnues de la vie, l'éducation physique est un footing parfait sur le plan culturel. Comme notre ancêtre a pensé et a déménagé à vivre dans les premiers jours de l'humanité, aujourd'hui encore; Nous devons penser et nous movimentarmo pour une qualité parfaite de la vie physique et intellectuelle.

L'éducation physique disciplinée a à sa base, dans sa plus importante à l'intérieur d'une consolidation pédagogique, à savoir une discipline normative qui exposent et illustrer ses enseignements à travers une pratique didactique, instructive qui se traduit par des objectifs concrets dans la formation biais de cette façon, il ne peut être compris ou limitée à gnoséologique propres principes, à savoir le (Gaya, 1994) scientifique ou philosophique. En même temps, souligne l'auteur (1994, p. 32):

« À notre avis, un moyen de réglage comme un ensemble de connaissances (discipline), qui définit une forme concrète (par nos classes courtes de nos pratiques d'action ou d'enseignement) un ensemble de formules abstraites (les préceptes éthiques, moraux, politiques et esthétique) que vous dire comment quelque chose est d'être dans une situation où ils admettent des jugements ».

L'importance fondamentale de l'éducation physique est contenue dans sa pertinence en tant que composante éducative et pédagogique, répercutant sa valence indéfectible et indispensable en tant que sujet du programme d'études, et comme il se configure comme valeurs d'action des sponsors et les attitudes, les compétences et le comportement humain, cette expression dans l'action pédagogique d'un médiateur pédagogique (le professeur d'éducation physique) qui, à partir des éléments de la culture physique (sport, jeu, danse, gymnastique et activités récréatives) impose une croissance maturational intentionnelle est indispensable (en raison en particulier la spécificité de l'éducation physique) dans la formation des enfants et des jeunes, cette compréhension prédispose que l'éducation physique est tout mouvement, opérant dans le domaine de l'éducation, il suppose donc une valeur de cadence normative à ce qui doit être enseigné ou appris que pertinents dans la culture physique, mode de vie et promo tion de la santé (GAYA, 1994).

considérons donc être de révaluation profonde importance primordiale quant à la valeur et à la philosophie de l'importance attribuée et l'éducation physique, parce que présenté dans les sections précédentes, ces deux disciplines à rendement et développé conjointement avec les humains et le moulage étant moulé sur de notre courte trajectoire.

Réflexions finales

Nous considérons l'évolution humaine, à partir des restes de singes (encore en sommeil quand nous manquons de logique) à quelques pas, mais nettement productifs. La philosophie et l'éducation physique sont deux valences qui vont main dans la main depuis le début et qui avaient une valeur énorme pour notre espèce, la philosophie (comme vous penser à partir de rien), contrairement à mettre aujourd'hui, ce qui en désaccord avec les observations prises comme des vérités ultimes et de l'éducation physique (comme le mouvement pur pour marcher, sauter, s'accroupir, etc.), à la différence présenté à l'homme contemporain, organisé comme les mouvements du corps et des activités récréatives historiques et culturelles.

Au fil des années la philosophie et l'éducation physique ont façonné et été façonnés par l'homme, la nature essentielle pour la survie en savane africaine, nous avons maintenant une composante d'épargne dans ces deux disciplines, de préparer l'homme à l'inactivité physique et mentale. L'homme moderne dans son conservatisme énergétique vit une inertie du corps où ne représentent que des rôles de soutien. peu se pratique la pensée et pense peu d'activité physique. Nous restons à peu près inchangé par rapport à l'homo sapiens dans la structure physique de la catégorie, mais a part, et quand il est à l'initiative et l'indépendance dans la pensée et mouvement, nous créons un réseau d'installations qui nous empêchent d'être proactive.

Nous comprenons que l'école – un système dynamique et complexe – la scène principale pour une mise en œuvre pleine et entière et la continuité de l'évolution de cette promenade à la fois pour la forme physique et la philosophie. Ce fut grâce à ces hypothèses que nous avons établis pour faire de cette analyse présentée ici, dont les dimensions suggèrent des aspects importants à considérer sur les sujets mentionnés ci-dessus. Nous concluons que le débat sur la mise en valeur des sujets et leur importance dans le cadre de la construction de l'homme devrait être fortement basé sur les espaces de formation scolaire, tant dans la formation initiale et continue, fournissant une restructuration sociale ancrée dans les valeurs de solidarité et de pleine coexistence avec l'autre.

RÉFÉRENCES

Chaui, Marilena. Invitation à la philosophie. Ed. Attique, São Paulo, 2000.

FERREIRA, Aurélio Buarque de Holanda. Dictionnaire de la langue portugaise. 6e éd. 896f. Curitiba: Positif 2005.

GAYA, Adroaldo. Mais après tout, ce qui est l'éducation physique? Mouvement, Porto Alegre, année 01, n. 01, p. 29-34, ensemble, 1994.

HAHARI, Yuval Noah, Sapiens – Une brève histoire de l'humanité – 1ère éd. – Porto Alegre, RS: L & PM, 2015.

Tojal, J. G. B. A., l'éducation physique à l'activité physique – La préparation des professionnels. Lisbonne / Portugal: Editeur Piaget, 2004.

[1] Professeur au réseau État du Mato Grosso Education – Diplômé en éducation physique, d'études supérieures en éducation physique et une maîtrise en sciences de l'éducation.

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here