Affrontements et dilemmes des temps nouveaux : l’utilisation de la technologie dans la praxis des professeurs de l’IFMT-Cuiabá MT BRASIL Campus.

0
510
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
Classificar o Artigo!
ARTIGO EM PDF

SILVA, Marcio Antunes [1]

SEGOVIA, Ana Maria Cáceres [2]

SILVA, Marcio Antunes; SEGOVIA, Ana Maria Cáceres. Affrontements et dilemmes des temps nouveaux : l’utilisation de la technologie dans la praxis des professeurs de l’IFMT-Cuiabá MT BRASIL Campus.. Revue scientifique pluridisciplinaire de la base de connaissances. Année 1. Vol. 8. pp. 193-209. Septembre 2016. ISSN. 2448-0959

Résumé :

Introduction : il y a deux grands défis aujourd'hui dans la région du pays, c’est les qualités pédagogiques des enseignants et l’actualisation des enseignants en progrès éducatifs. Bien que la dualité apparente, sont des réalités différentes et importantes pour les professionnels de l’enseignement. Objectif : pour étudier et analyser le processus d’innovation technologique pratiqué par des professeurs de l’Institut fédéral de l’éducation, de science et de technologie, Campus Cuiabá-MT Conclusion : enseignants ont résisté courageusement aux changements et même avec les progrès technologiques en quête de changements d’orientation de l’enseignement à l’apprentissage. Ainsi, il a été trouvé qui ne sera pas facile de changer cette culture traditionnelle de l’école, parce que ces innovations sont à cet égard plus lentes. Cependant, les élèves sont prêts pour multimédia, mais les enseignants, en général, non. Pour certaines questions, Notez que les enseignants s’asseoir chaque fois que l’écart dans le domaine des technologies et, en règle générale, essaient de maintenir autant que possible, faire de petites concessions, sans changer l’essentiel. Il a été vérifié également qu’il y a une inquiétude vécue par beaucoup d’enseignants, car beaucoup n’hésitent pas à exposer leurs difficultés devant des étudiants.

Mots clés: Éducation, technologie, apprentissage.

1. INTRODUCTION

Avec l’avènement de la technologie des possibilités et nouveaux espaces ont été créées, et l’éducation traditionnelle a gagné de nouvelles orientations. L’arrivée des ordinateurs et autres technologies comme l’Internet, nous a apporté nouvelles normes de complexité, de compétitivité et de changements constants dans toutes entreprises. Ne pas à se faire enterrer par cette complexité et les changements, la seule consiste à travers un apprentissage constant et une réponse immédiate.

Dans cette « nouvelle scène » qui viennent de tenir en matière d’éducation, nous avons rencontré des professeurs qui n’acceptent pas un changement d’attitude pédagogique et/ou ne sont pas bien préparés pour les changements. Ce manque de flexibilité fait obstacle à la diffusion de l’apprentissage et affecte par conséquent le processus enseignement-apprentissage de l’étudiant. Pour enquêter sur cette « nouvelle scène » de la vie moderne, a choisi le Federal Institute of education, science and technology du Mato Grosso, à vivre un moment de transition, où les technologies éducatives implique non seulement assurer la présence des médias dans la salle de classe, mais surtout afin d’assurer leur intégration dans les programmes d’études de processus.

À cette fin, cette étude a été conduite par la question suivante de directeur : progrès technologique atteint toutes les entreprises, gouvernement et sphères éducatives. Et si les enseignants de l’IFMT Campus Londres sont préparés et qualifiés pour utiliser les outils de la technologie ? Si les étudiants cherchant enseignement IFMT Campus Londres pourquoi cela se présente préparé pour l’enseignement technologique ? Si la technologie en matière d’éducation est une réalité au sein de l’institution Campus IFMT Cuiabá-MT ? Si l’enseignement technologique de l’établissement répond à la demande du marché du travail ? Et comme les enseignants sont insérées dans ce monde technologique ? Face à toutes ces investigations, a formulé les trois questions suivantes : la technologie en matière d’éducation, d’enseignement / apprentissage IFMT Campus de Cuiabá, MT vient de s’acquitter de sa fonction, qui consiste à faciliter l’accès à la connaissance ?

Le thème est apparu entraîné par expérience, professionnel de création, arts graphiques et doctorant recherches sur divers thèmes était celui que la plupart retenu son attention, parce que dans la littérature, il y a une pénurie d’articles et de documents sur le sujet. Et, comme conséquence de ce point de vue, a cherché à apporter sa contribution à l’étude et de recherche sur le sujet a fait remarquer qu’il a jusqu'à professeur aiguiser la curiosité de l’apprenant, amener l’étudiant à l’intimité de votre pensée. C’est à ce moment que s’ils sont confrontés avec la soi-disant curiosité humaine, dont Paulo freire décrit que, avant toute tentative de discussion technique, matériaux, méthodes de dynamique classe ainsi, il est indispensable que le professeur trouve « reposé » en sachant que la pierre angulaire est la curiosité humaine. Est elle qui me fait demander, savoir, Loi, demander plus, reconnaître.

La présente étude visait à examiner et d’analyser le processus d’innovation technologique, pratiqué par des professeurs de l’Institut fédéral de l’éducation, la science et technologie, Londres. Objectifs spécifiques : cherchera à examiner l’employabilité de la technologie dans l’enseignement et d’apprentissage ainsi que développer des instruments d’observation et de contrôle, ce qui donne de l’intérêt pour les aspects suivants de trajectoire académique et professionnelle ; Domaine d’expertise au sein de l’institution ; L’importance du renforcement des capacités en insertion technologique ; Influence des réseaux formels et informels de l’information et Influence éducative institutionnel des politiques d’enseignement et de recherche dans le processus de l’innovation technologique.

2. REVUE DE LA LITTÉRATURE

2.1. LES TRAVAUX ESSENTIELS DE PÉDAGOGIQUE

2.1.1 Généralités

Deuxièmement, la prise en charge globale Zeichner met l’accent sur la nécessité d’une « question de pratique réflexive également l’adéquation des objectifs éducatifs à des réalités différentes qui se posent, ainsi que les structures et pouvoir relationnel qui oppriment et qui maintient le statu quo.  En d’autres termes, nous comprenons le travail éducatif comme une œuvre essentiellement politique. « […]Il y a un aspect politique ; l’éducation est politique. Elle a une éducation, je veux dire : il y a un caractère politique de l’acte éducatif, indiscutable.

La pratique enseignante réfléchissant la critique, en ce sens, est non seulement pour leur émancipation, mais aussi à ses étudiants. Quand un professeur est capable de réflexion critique et de comprendre la signification socio-politique de son travail, il peut plus facilement : « organi[…]ser, transmettre et évaluer les connaissances de l’école qui cherchent à répondre aux besoins des étudiants provenant des couches les plus pauvres de la population ».

Donc on peut dire que pas toujours enseignants, tant dans le processus de formation initiale comme continue, sont conscients de leur rôle au sein d’un projet éducatif. Cours d’éducation permanente donnera des subventions théoriques et méthodologiques aux enseignants pour cette recherche, créer des alternatives éducatives critique conformément à leurs réalités et aspirations des temps modernes.

Cette prise de conscience de l’importance de la réflexion sur votre mise à jour doit être constante. Cependant, rien de tout cela avancera si il y a une formation de qualité commune avec une volonté de ses propres professionnels.

2.2 enseignement de connaissances

Connaissances des enseignants est comprise comme une société de la connaissance. Cela signifie qu’il n’est pas identifié par le caractère cognitif, mais aussi par les relations qu’il établit au travail, à votre identité personnelle et professionnelle. Les travaux du professeur sont impliqué par les rapports sociaux qui constituent des moyens d’agir, pour communiquer, de penser, de développement scientifique et technologique approprié, ces relations participent à la structuration du processus éducatif.

Connaissances qui acquièrent des enseignants a des significations dans les gestes quotidiens. Ainsi, les connaissances des enseignants sont construits le long des expériences pratiques, formation des enseignants et en particulier à la jonction de ces deux éléments. Melo (2002) prévient que, actuellement en formation des enseignants, des contenus didactiques, sociologiques, psychologiques, parmi de nombreuses autres études théoriques, ne présentent pas de relation avec chaque jour des activités d’enseignement.

Les questions de l’auteur que souvent ces études sont présentées par des professeurs d’université qui n’ont jamais eu de contact avec la réalité. De cette façon, futurs enseignants et même ceux déjà travailler dans la profession, ne peuvent donner sens à des théories et des recherches développées, étant donné l’absence d’interaction avec la réalité. Par conséquent, le futur professeur de s’approprier les particularités des activités d’enseignement doit apprendre le métier avec ceux déjà dans la profession. Pour cet auteur, « le principal défi pour la formation des enseignants dans les années à venir sera d’ouvrir un espace plus important pour la connaissance du travail dans les programmes ».

Ce qui montre que le modèle de Mello est formation établira un lien entre la formation théorique et pratique professionnelle des enseignants. Un autre compte détenu par cet auteur, dans la formation d’enseignement de processus, fait référence à la question des disciplines, qui, selon lui, les sujets sont présentés sous forme fragmentaire, sans interaction entre eux, ce qui donne un effet réduit sur la formation des étudiants.

La carrière d’enseignant devrait succéder alternativement au moins quatre phases de préparation à la profession, chronologiquement différente et qui indiquent les avenues pour l’acquisition de connaissances et de compétences. La première étape commence sur l’éducation avant l’entrée à l’Université vient plus tard à l’initiation à l’enseignement universitaire, après le début de sa carrière dans l’enseignement, la poursuite de la formation continue au cours de l’exercice de la profession. Enseignants construire des connaissances tout au long de leur vie, chargé par vos antécédents professionnels, les marques et les familiers. Ainsi, au cours de l’exercice de la profession travaillent des connaissances spécifiques des domaines dans lequel ils opèrent et la ressignificam selon leurs histoires de vie et à la réalité des étudiants.

Il existe au moins trois types de connaissances afin d’être développé dans l’enseignement et la formation professionnelle nécessaire à la pratique de l’enseignement : connaissances propositionnelles (composé des principes, règles et maximes, souvent utilisés dans les cours de formation) ; connaissance des cas particuliers ; et la connaissance des moyens d’appliquer des règles appropriées aux cas correctement identifiés (mis au point par le professeur lorsqu’ils sont confrontés à des situations controversées. Selon Zeichner, connaissances scientifiques, des règles et des principes et connaissance de l’enseignement de cas en détail décrit et analysé critique se combinent pour définir la base de connaissances pour l’enseignement : 1

(…) La connaissance de la façon d’appliquer, d’adapter et, si nécessaire, inventer des règles pour certains cas particuliers également étayer cette Fondation, formé par des connaissances pédagogiques générales (théories et principes d’enseignement et d’apprentissage, connaissance, connaissances de gestion de classe), de connaissance du contenu spécifique (concepts et idées d’un espace de connaissances ; les formes de construction des connaissances dans certaines zones) ; et la connaissance du contenu pédagogique.

Représentant une combinaison de connaissance de la matière et de la connaissance de l’enseignement, connaissance du contenu pédagogique est désigné comme un nouveau type de connaissance de la région qui est développée par le professeur en essayant d’enseigner un sujet particulier à leurs élèves. Est une nouvelle connaissance, parce qu’il est révisé et amélioré par un enseignement qui permet d’utiliser d’autres types de connaissances afin qu’elle puisse être réellement comprise par les étudiants.

Suppose une élaboration personnelle de l’enseignant devant le processus de transformation dans les contenus pédagogiques acquises au cours de son processus de formation, incorporant le contenu plus pertinent : à enseigner. Dans la catégorie des connaissance du contenu pédagogique, je joins, pour des sujets plus régulièrement enseignés dans un domaine spécifique des connaissances, des représentations plus utiles de ces idées, les analogies plus puissants, des illustrations, des exemples, explications et démonstrations en d’autres termes, les moyens de représentation et de formuler le contenu rendent compréhensible pour les autres, (…) « Je comprend également une compréhension de ce qui rend l’apprentissage de thèmes précis facile ou difficile ; les conceptions et les idées préconçues que les étudiants de tous âges et de listes de lecture apportent aux situations d’apprentissage «.

Cas et les méthodes d’enseignement de cas acquièrent importance une fois en vedette potentiel comme instrument de développement du raisonnement pédagogique et de construction de connaissance du contenu pédagogique.

(…) Les cas de l’enseignement sont importants pour le développement de structures de connaissances permettant aux enseignants de reconnaître de nouveaux événements, de comprendre et de délimiter des formes sensibles et éducatives d’action (MIZUKAMI, 2000, p. 153).

Le processus par lequel enseignants peuvent transformer les connaissances en enseignement est appelé processus de raisonnement pédagogique. Couvre des aspects communs de la Loi de l’enseignement, par exemple, compréhension, le traitement, l’éducation, évaluation, réflexion, nouvelle conception. Une réflexion théorique et méthodologique de la formation des enseignants a présenté les paragraphes précédents, cet engagement professionnel avec la société a été présenté sous différents points de vue d’experts éminents. La réalité contemporaine fait toutefois une nouvelle identité pour le professionnel du personnel enseignant, à partir de « l’identité du professeur d’université », qui a un profil nouveau, plus modern et dynamique, cependant, a affecté directement la société, qui n’a pas réglé les changements.

Les responsabilités et les préoccupations subsistent après que l’enseignant est le professionnel qui donne des cours d’éducation préscolaire, primaire, secondaire, technique, professionnel et supérieur. La responsabilité de l’enseignant, Paulo Freire a écrit :

(…) La responsabilité de l’enseignant, qui parfois se rendent pas compte, est toujours agréable. La nature même de son entraîneur éminemment pratique, souligne effectue de la manière. Leur présence dans la salle de classe est tellement exemplaire qu’aucun professeur ou enseignant s’échappe le jugement s’exprime sur le manque de jugement. Le jugement de pire, c’est ce qu’elle considère l’enseignant une absence en classe.

Il convient d’observer que le « professeur formé pour être un enseignant » suppose pour lui-même des rôles différents, être confondus avec père, mère, ami, compagnon, conseiller. Et aussi un professeur, satisfaire eux-mêmes étant vide, sans même s’en rendre compte, de son rôle et sa place : être instituteur. Votre routine est impliqué des sentiments humains. Dans ce contexte, l’enseignant devient l’agent principal à la concrétisation des politiques d’éducation, est une identité qui affecte ou non, dans la formation des autres enseignants. Ce qui doit être dit, c’est que beaucoup sont les raisons de la mauvaise formation des enseignants, c’est parce que l’identité du professeur d’université a changé et a changé, et ce changement a frappé directement la société avec ses avantages et ses inconvénients.

2.3 l’ART IMPORTANT d’informatique dans l’enseignement

Pour Freire, qui enseigne apprend à enseigner et qui apprennent à enseigner à apprendre. L’expression est un vrai lorsque nous sommes confrontés élèves et ou simples citoyens en quête de connaissances, et aujourd'hui, plus de gens cherchent ce savoir, en particulier sur les nouveaux paradigmes technologiques en matière d’éducation. Ainsi, les nouveaux paramètres parascolaires accroître l’utilisation des nouvelles technologies, dans ce contexte, beaucoup d’enseignants ont recours à des cours de formation, de réapprendre Comment enseigner.

Vous pouvez dire qu’il s’agit d’un des plus grands défis auxquels sont confrontés les enseignants, parce que l’éducation a subi de grands changements depuis la révolution industrielle, avec l’avancement de la technologie et de la démocratisation de l’enseignement, elle a pris de nouvelles orientations.  Dans ce contexte, beaucoup d’éducateurs est obligés de réapprendre à apprendre. Un bon exemple sont les nombreux cours d’enseignement à distance, qui utilise l’ordinateur comme moyen de transmission des connaissances, est le raccourcissement de la distance entre l’enseignant et l’élève, c'est-à-dire est le raccourcissement des moyens (rural-urbain).

Dans ce mode d’enseignement, l’enseignant doit pour savoir comment traiter avec les outils Internet, qui sont « dans votre bouche et de l’esprit » des jeunes et des adolescents, qui sont les articles, MSN, messages, textes, audio messages parmi d’autres.  Un autre facteur, qui mène à réapprendre à apprendre, est notre propre réalité, qui nous offre chaque seconde une nouvelle dénonciation, juste être branché, mise à jour, les potins des célébrités, soit avec la recherche scientifique, lancement de livres etc., est la mondialisation de l’information. Raison, la propagation et pour ne pas dire la dévalorisation de l’électronique grand public, présent dans notre vie quotidienne.

De cette façon, l’information est presque en temps réel et ne pas être mise à jour permet nous obsolètes et souvent Regardez comme fous devant des étudiants, voir, par exemple, le téléphone portable, sont impressionnants ses nombreuses fonctions, qui sont très bien adolescents et acceptées et utilisées chez les jeunes.

Le téléphone cellulaire est une extension de l’ordinateur, tout ou presque. Et, est un accessoire commun à tous les individus de différentes classes sociales, mais ce que vous avez à faire, le téléphone portable avec l’importance de l’ordinateur pour l’enseignant ? Simple, au milieu d’une classe, élèves sont constamment branchés sur le net, recevoir des messages et/ou le passage des messages, les événements qui sont passent ou qui vient de se passer, arrivent premier, puis les enseignants. Malheureusement, c’est la nouvelle réalité de l’éducation. Je veux dire, malheureusement, parce que même si nous sommes dotés de connaissances théoriques et scientifiques, et nous livrons nos contenus, nous sommes souvent pris par surprise par les nouvelles informations, qui restent, nous n’avions accès, faute de temps.

Ce dernier consommée, en éducatifs, planification de réunions et autres activités de l’enseignement obligatoire. Non, que rencontres éducatives et planification, ne sont pas importants, cependant, il est nécessaire d’innover, ce qui porte à la réalité de l’enseignement de l’importance de l’utilisation de l’ordinateur, comment utiliser cet outil pour, éthiques et tout. Il est à noter que de nombreuses écoles interdisent l’utilisation de téléphones portables dans la salle de classe, cependant, est un avertissement, alors que c’est seulement au cours de l’école, entre les classes, l’utilisation, n’est pas prohibitif, ce que je veux dire que ce tas d’informations qui viennent aux étudiants, ils pèsent nous et souvent découragé, parce qu’il y a tellement d’informations sur l’internet , les étudiants ne sont plus intéressés par l’école.

Dans ce contexte, le contemporain se rend compte que l’école a changé, et que ce n’est plus la seule source de savoir en mesure d’assurer le prestige et le rang social. Aujourd'hui, bien que continuent de jouer un rôle important, elle n’a plus le monopole du savoir, qui est, actuellement, il existe déjà de nombreuses autres sources d’information tout aussi crédibles. Ces nouvelles sources d’information sont inclus de nouvelles technologies qui sont d’excellentes ressources pour la construction des connaissances.

La contribution du professeur, en ce sens, il est d’une importance fondamentale, dans l’ordre, d’innover, non seulement dans une communication unilatérale avec les élèves, vous devez utiliser la créativité, et en particulier du multimédia, audiovisuel, ainsi que l’éducation est réalisée dans une action de coopération. La réalité est là, examinons un exemple de la technologie qui a été excellant dans les ressources éducatives plus, c’est que la télédétection permet d’extraire de l’information, étant donné que les données contenues dans une seule image peuvent être utilisées pour des usages multiples.

Toutefois, pour répandre l’utilisation de cette technologie, vous devez connaître quelques techniques et maîtriser certains outils directement connectés aux ordinateurs. Basé sur ce principe, nous sommes conscients de l’importance d’apprendre à enseigner. Et l’enseignement est enseignement formation intrinsèque.

2.4 la technologie dans l’éducation

« Technology in education » est plus large que « expression informatique dans l’éducation », qui traditionnellement favorable à l’utilisation des ordinateurs dans la salle de classe, ou, plus récemment, l’utilisation des ordinateurs en réseau pour se connecter à la salle de classe avec le monde extérieur lui via Internet. L’expression « technology in education » couvre les technologies de l’information en matière d’éducation, mais non limités à elle. Comprend également l’utilisation de la radio, télévision et vidéo (et, pourquoi pas, le cinéma) dans la promotion de l’éducation.

Finalise cette revue de littérature traitant que les technologies sont aussi vieux que l’espèce humaine. En effet, en permanence, donnant lieu à plus différenciés technologies, chaque saison a été marquée par des éléments technologiques qui étaient importants pour la survie de l’espèce humaine. Eau, feu, un morceau de bois ou un os d’un animal ont servi à tuer et à conduire les animaux à l’extérieur ou autres hommes qui pourraient représenter une menace.

3. MÉTHODOLOGIE

3.1 type d’étude

La présente étude a été établie grâce à une recherche bibliographique, méthode quali-quantitative, exploratoire, descriptive et d’observation, d’étude de cas. Cette recherche a consisté à trouver théorique de référence pour la formulation d’étape théorique, étant requis deux étapes : la première étape à l’aide de la recherche bibliographique, pour la formulation de jalon théorique. La deuxième étape a été accomplie au moyen d’entrevues en plus de la poursuite des recherches bibliographiques.

Recherche descriptive a voulu observer, enregistrer, analyser et corréler les faits ou phénomènes, sans s’immiscer dans l’environnement. Cette étude descriptive visait à évaluer si l’emploi de la technologie facilite ou fait obstacle à la pratique de l’enseignement. L’approche qualitative est une série de techniques interprétatives qui visent à décrire, de décrypter, de traduire et, en quelque sorte, se réconcilier avec ce qui signifie, pas la fréquence de certains phénomènes qui se produisent plus ou moins naturelles dans le monde social. 16

source de 3,2 données

Cette recherche mis au point une liste de contrôle (questionnaire semi-structurées), en raison de la quantité d’échantillons (enseignants) doivent être des personnes données comprises ; moment de l’exécution comme professeur ; et l’utilisation de la technologie.

Critère d’inclusion

S’il est adopté comme critère d’enseignants d’inclusion de l’Institut fédéral de l’éducation pour le contrôle de Cuiaba MT :

  • Données à caractère personnel ;
  • Moment de l’exécution comme professeur ;
  • Utilisation de la technologie.

Critères d’exclusion

Cette recherche sera ont été considérée autres professionnels qui n’enseignent pas à l’Institut fédéral de l’éducation en Cuiaba MT ou ceux qui ne présentaient pas d’importance à l’objet de l’étude.

3.3 les variables de l’étude

Selon Lakatos et Marconi, la variable, la classification ou la mesure est un ordonnancement des cas en deux ou plusieurs catégories entièrement inclusives et que mutuellement exclusives. Cette étude examinera les variables suivantes : données à caractère personnel ; Moment de l’exécution comme professeur ; Utilisation de la technologie.

collecte de 3,4 données

Selon Lakatos et Marconi (2012), la collecte de données est considéré comme le stade de la recherche où l’application des instruments et des techniques sélectionnée pour les données de l’enquête. À cette fin, nous explicitons ci-après comment la collecte de données de la recherche en question.

3.4.1 période de collecte de données

Collecte des données a eu lieu en l’an 2010, environ 180 jours quotidienne charge de travail de 1 heure, pour un total équivalent à 180 heures, du lundi au vendredi. 16

3.4.2 technique de collecte de données

Nous avons utilisé la technique de lectures pour développer le fichamentos et après les cours, les lectures ont été effectuées dans son intégralité, exploratoire, analyse et d’interprétation sélective. 16

3.4.3 collecte Instrument

L’instrument de collecte de données a été conçu spécifiquement pour cette recherche de liste de contrôle. Les questions ont été élaborées directement, il est à noter que cette recherche utilisera la méthode d’échantillonnage aléatoire, c'est-à-dire conglomérat axé sur la partie de la population, en l’occurrence l’IFMT-Campus de Cuiabá, MT L’enquête a eu lieu sur le Campus de l’Institut fédéral de l’éducation, la science et technologie-IFMT, Londres, ainsi que des enseignants, afin de vérifier si l’emploi de la technologie facilite ou fait obstacle à la pratique de l’enseignement.

aspects éthiques 3,5

L’étude a respecté l’éthique régit les aspects qui, selon l’auteur de la loi 9610/98, publié le 19 février 1998, les redevances, fournis sous ce titre, le droit d’auteur et les liés à eux, à savoir, l’offre de travail littéraire, artistique ou scientifique à l’avis du public.

4. RÉSULTATS OBTENUS

La première procédure sont analysés dans la collection de sources primaires, c'est-à-dire la collecte de données sur le terrain, par le biais de questionnaires et d’entrevues et dans la collection de sources secondaires, qui sont des retraits au moyen d’enquêtes menées dans différentes institutions ou de publications. À ce stade, c’est une définition importante de l’échantillon qui ont répondu à des critères statistiques, afin que les résultats puissent être généralisés.

Les deux premières questions figure dans le questionnaire portant sur mesure deux variables, répétées et très important en ce qui concerne le profil de la personne interrogée, ainsi, sur le profil de ceux-ci, âge et le sexe. La variable âge présente l’âge des enseignants actifs dans l’IFMT.  Cette étude est une variable importante, oui, vous permet de vérifier l’évolution technologique dans chaque groupe d’âge et d’évaluer comment cela a été ou est appliquée à l’enseignement et l’apprentissage. Ainsi, il a été constaté que l’IFMT est un professionnel des enseignants. Il n’est pas trop jeune et inexpérimenté, le jeune apparaît représenté avec seulement 2 % ; autres 8 % sont en âge groupe de 60 à 70 ans sont des enseignants ayant une vaste expérience, citoyens de pays en développement prennent leur retraite ; et il y a un équilibre dans les autres groupes d’âge, 20 % des enseignants sont âgés de 30 à 40 ans ; 32 % des enseignants sont parmi les 40 et 50 ans et 38 % dans le groupe d’âge des 50 à 60 ans.

Avec 40 %, on peut dire que la profession d’enseignant est plus légitimée dans l’univers de l’Institut fédéral de Mato Grosso, confirmant la féminisation de la profession enseignante dans la capitale. Bien qu’en faible pourcentage, 40 %, le nombre de femmes dans le cours supérieur est représentant, notamment dans les cours de cycles supérieurs, cela indique que les femmes sont en mesure d’entrer dans le cours supérieur, avant seulement aux hommes. Ainsi, sur les questions, nous pouvons observer les variables que les enseignants de l’IFMT sont généralement d’âge mûr, avec une prédominance masculine. Donc, nous pouvez compléter l’expérience professionnelle des enseignants de l’IFMT, est large et bénéfique en termes de connaissances, en particulier des contenus enseignés. Cependant, quand il s’agit de la technologie, l’expérience professionnelle comme enseignant, si on arrivait au traditionalisme et résistance aux avancées technologiques.

Sur l’expérience professionnelle, les enseignants interrogés pour cette étude enseignent en moyenne depuis plus de 14 ans. Ainsi, il s’avère que 30 % des enseignants ont seulement 10 années d’enseignement ; 16 % sont âgés de 10 à 20 ans de l’enseignement ; 26 % ont déjà une grande expérience en matière d’enseignement et en classe et 28 % ont plus de 30 ans dans la salle de classe.

En ce qui concerne le personnel, le résultat montre que 94 % des enseignants sont efficaces ; seulement 4 % ont un emploi, l’instabilité de ces est une condition d’agir dans deux ou même trois écoles, ou de s’engager avec cours particuliers le week-end. Ce qu’il faut beaucoup épuisant, cependant, il faut pour salaire complet, cependant, les frais généraux de l’école, finit par générer mécontentement et une faible productivité, générer une frustration, qui peut se développer une dépression. Tandis que 2 % des professeurs retraités employées dans l’enseignement.

Au milieu de la compétitivité dans le marché du travail, qui ont les qualifications et l’expérience professionnelle. Augmenter les salaires, mettre à jour et établir des contacts, sont quelques-unes des nombreuses raisons pour l’enseignant afin d’améliorer, sur cette réalité, les chiffres confirment cette proéminence de l’importance de la spécialisation à l’enseignement professionnel, 86 % des enseignants de l’IFMT a conclu la spécialisation, il est à noter que la partie de ce pourcentage ont assisté à deux ou plusieurs spécialisation, démontrant ainsi la capacité en traitant de la prime ou de la nouvelle ; Seulement 14 % des enseignants n’a pas de spécialisation, avec des réserves, celles-ci bientôt, sont entrés dans les programmes de maîtrise, alors sauter l’étape de spécialisation.

Parler des maîtres, a montré que 44 % des enseignants sont des maîtres, les chiffres prouvent que l’éducation permanente doit être une constante dans la vie professionnelle de l’enseignant ; Cependant, il y a un pourcentage équilibré concernant ne pas avoir entré et/ou qui s’est tenue une maîtrise, 42 % des enseignants n’a pas la maîtrise, et 14 % sont en cours. Quant au doctorat, Notez que le pourcentage d’enseignants avec un doctorat, est beaucoup plus petite par rapport à la maîtrise. Mais, dans les travaux d’échantillonnage, 70 % des enseignants ne sont pas médecins, seulement 16 % de la faculté sont médecins et autres 14 % des enseignants sont présents ou sont candidats au doctorat.

Interrogé sur si vous enseignez dans d’autres établissements en dehors de l’IFMT, 92 % des enseignants déclarés enseignement uniquement à l’IFMT et 8 % ont répondu qu’en plus d’enseigner à l’IFMT, enseigne également dans un autre établissement. 75 % des enseignants enseignent en privé des institutions, comme le prouve le nombre et les 25 % dans d’autres.

Interrogé sur le développement d’une autre activité professionnelle autre qu’enseignement 68 % des répondants ont dit ne développe pas d’autres activités en plus d’enseigner, seulement 32 % des enseignants se développe d’autres activités en dehors de l’enseignement, en général sont des professionnels.

Quant à la réception de courrier électronique, Notez que les réponses ont été équilibrés, 32 % des répondants reçoivent entre 15:30 courriels par jour ; 26 % reçoivent entre 06:15 e-mails par jour ; 20 % reçoivent entre 1 et 6 e-mails par jour ; et seulement 22 % des répondants reçoivent plus de 30 courriels par jour.

Concernant les courriels ont répondu par les répondants, l’email est aujourd'hui un outil de communication extrêmement populaire, internautes tous les jours envoient des milliards de messages entre eux et le pourcentage de cette recherche confirme cette tendance, car 80 % des personnes interrogées répondent souvent vos emails et seulement 20 % répondant parfois.

Sur la création d’articles, ceux-ci ont été utilisés par les entreprises comme par les professionnels comme un moyen de diffuser leurs idées seront rapidement, simplement et rapidement. Fondamentalement, un blog est un ensemble de messages courts ou longs qui sont connus comme des messages.

Ces messages sont triés par ordre décroissant de la date de l’affichage. Bien que beaucoup d’entreprises et professionnels viennent en utilisant les Blogs pour exposer leurs idées et innovations dans divers domaines de la connaissance, on constate qu’il y a résistance parmi les répondants, par conséquent, seulement 20 % de cela déjà créé un blog dans le but de diffuser leurs idées ou recherche ; et 80 %, cela n’a pas créé un blog.

Sur les réseaux sociaux, il était évident que 52 % des enseignants participent à n’importe quel réseau social, et 48 % des enseignants n’ont pas participé dans n’importe quel réseau social. Interrogé sur ce que le réseau social participe, on a trouvé cette partie du corps enseignant qui fait partie du réseau, participe à deux ou trois réseaux sociaux. Par conséquent, 31 % des enseignants ont leur profil Orkut ; 41 % sur Facebook, 13 %, 7 % en Twiter sur Badoo ; 2 % sur LinkedIn ; 2 % à Plaxo ; et 4 % accès social réseaux professionnels, c'est-à-dire réalisés à votre spécialité. Bien que, beaucoup d’enseignants conserver leurs profils dans différents réseaux sociaux (professionnels ou relations), il est observé que 52 % des utilisateurs d’accès parfois leurs profils et une autre parcelle de 32 % jamais accès à des réseaux sociaux, car ils n’ont pas de profils.

Pour la messagerie instantanée (IM). Bien que très populaire, 38 % des personnes interrogées n’a jamais envoyé un message instantané, ce qui implique que ce ne sont pas connectés dans les avancées technologiques de la communication, ou en étant aux prises avec les classes de planification, préfèrent utiliser les sondages ou les médias ; 48 % utilisent des IM parfois, ce qui est important, étant donné qu’ils se trouvent dans les pièces à l’intérieur de l’évolution technologique ; et seulement 14 % des répondants font usage de tous les jours, ces éventuellement sont sur la liste des utilisateurs et faire usage des ressources de l’internet tous les jours.

Enfin, il a été constaté que la durée moyenne de connexion internet, se situe entre 1 et 2 heures, est ce qu’a répondu à 44 % des personnes interrogées ; 30 % sont connectés à plus de 4 heures ; 16 % ont fait savoir rester entre 2 à 4 heures que par jour sur internet et seulement 10 % moins d’une heure est connecté sur internet. Les intimés en accès général à internet à domicile/travail, totalisant un pourcentage de 64 % des personnes interrogées ; 20 % accès internet domicile/travail/Collège ; 10 % seulement à la maison ; 4 % des professeurs juste au travail et 2 % utilisent d’autres ressources pour accéder à l’internet. Sur la réalisation de cours via l’internet, seulement 40 % des personnes interrogées a organisé un cours sur internet ; autre 60 % n’a pas fait n’importe quel cours via internet.

CONCLUSION

L’étude a permis de démontrer que ces dernières années, il y a eu beaucoup de changements qui ont eu lieu en vertu de ce scénario en augmentant l’éducation avec technologie accrue, ce généralisée et chargée par le marché du travail, qui est féroce, tant pour la concurrence directe entre les entreprises dans ce nouveau scénario, et la confrontation des systèmes productifs au niveau local et international dans la recherche d’un avantage concurrentiel.

L’étude a montré que la technologie en matière d’éducation, n’est pas quelque chose qui s’est passé dès maintenant ! Et oui tout au long de l’évolution humaine. L’étude proposée a cherché à enquêter sur l’utilisation des technologies par les enseignants sur le Campus de l’IFMT-Cuiabá/Mt. Les résultats, qui sont exposées dans le chapitre précédent, nous donne la dimension réelle de la technologie dans l’éducation. L’étude de cas, qui consistait, dans une des multiples façons d’effectuer une recherche. En général, si constitué en stratégie privilégiée lorsque le « comment » ou « pourquoi » sont les questions essentielles, dont l’enquêteur a peu de contrôle sur les événements, et lorsque le focus est un phénomène contemporain dans un contexte de vie réelle.

L’institution de l’IFMT est un traditionnel et innovant, cependant, tabulation et les données de mesure montre que partie des professeurs a résisté courageusement aux changements, en d’autres termes, les modèles d’enseignement axés sur l’enseignant prédomine encore, malgré les progrès technologiques en quête de changements d’orientation de l’enseignement à l’apprentissage. Tout cela nous montre qu’il n’est pas facile de changer cette culture traditionnelle de l’école, que les innovations sera plus lentes.

Il a été vérifié également que les élèves sont prêts pour le multimédia, enseignants en général. Pour certaines questions, noter que les enseignants sentent chaque fois que l’écart dans le domaine des technologies et, en règle générale, essaient de maintenir autant que possible, faire de petites concessions, sans changer l’essentiel. Ce malaise révèle que beaucoup d’enseignants ont peur d’exposer leurs difficultés devant des étudiants.

Enfin, il est conclu que les enseignants ont réalisé qu’ils ont besoin de changer, mais ne sais pas comment le faire et/ou ne sont pas prêts à expérimenter avec la sécurité. C’est à souligner qu’il est nécessaire de prévoir des conditions de changement dans le personnel enseignant et que pour cela qu'il faut investir dans la formation, car il ne suffit pas à introduire les ordinateurs et les connecter à l’internet, en espérant seulement qu’améliorer les problèmes d’éducation.

En tant que recommandation concernant les travaux futurs, on a fait observer qu’il est très difficile de maintenir la motivation dans les cours en présentiel pour les enseignants et il est connu que des changements dans l’éducation dépend plus que de nouvelles technologies, nous éducateurs, administrateurs et étudiants et les enseignants qui intègrent la théorie et de pratique et de s’approcher de la pensée de la vie, qui doit permettre aux eux-mêmes pour répondre à cette nouvelle demande.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

  • KENSI, Vani Moreira. Technologies et face à face et l’enseignement à Distance. Campinas, SP : Papirus, 2003.
  • FREIRE, Paulo. Pédagogie de l’autonomie : connaissances nécessaires à la pratique de l’éducation. 34° ed. São Paulo. Ed. Paix et la terre, 1996.
  • Zeichner 2008. Une analyse critique sur le « reflet » comme Concept de structuration de la formation des enseignants. Educ. SOC. Campinas, vol. 29, n. 103, p. 535-556. Disponible à : < http://www.cedes.unicamo.br >.
  • MELLO, Guiomar & REGO, Teresa Cristina. Formation des enseignants en Amérique latine et des Caraïbes : la recherche de l’Innovation et l’efficacité. Conférence internationale : performance des enseignants en Amérique latine, temps de nouvelles priorités. Brasília ; 2002.
  • MORIN, Edgar. Les sept connaissances nécessaires à l’éducation du futur, 8e éd., São Paulo, Cortez. 2011.
  • PERRENOUD, Philippe. Les dix nouvelles compétences pour enseigner. Porto Alegre ; Sud Medical Arts, 2010.
  • RAMOS, Marise nogueira. La pédagogie des compétences : autonomie ou adaptation ? 8th ed. São Paulo : Cortez, 2012.
  • IMBÉRNON, Francisco. La formation des enseignants professionnels : formation de changement et d’incertitude. 9e ed. São Paulo : Cortez, 2011.
  • GADOTTI, Moacir. Pédagogie de la Praxis, 12e éd., São Paulo, Cortez. 2008.
  • LEO, Emmanuel Casimir. Apprendre comment penser. 12 ed. Petrópolis : Vozes, 2012.
  • HERNANN, Nadja. Pluralité et l’éthique en matière d’éducation. 9 ed. Rio de Janeiro ; DPZA Editeur, 2011.
  • DUTRA, Luiz Henrique de a. apprentissage d’épistémologie. Rio de Janeiro ; DPZA Editora, 2000.
  • ARROYO, Miguel G.. Master craft : images et soi, 9e éd., Rio de Janeiro, Editora Vozes. 2012.
  • ALARCÃO, Isabel. Enseignants de l’école réflexion réfléchissant. 2eéd. Sao Paulo ; Cortez, 2003.
  • CHOWDHURY, Gilberto. La Fondation de la philosophie : être, savoir et faire. 14 ed. São Paulo : Saraiva, 1999.
  • LAKATOS, e. m., MARCONI, m. a. méthodologie du travail scientifique. 15. ed. São Paulo : Atlas, 2015.

[1] Doctorat en sciences de l’éducation pour la technique de commercialisation de l’Université Y Desarrollo. Article soumis pour la qualification. Autor@nucleodoconhecimento.com.br

[2]  Technique de thèse de conseiller de l’Université commercialisation Y Desarrollo.

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here