Entre les rimes de cordel

DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI
SOLICITAR AGORA!
5/5 - (1 vote)
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email

CONTEÚDO

ARTICLE ORIGINAL

SILVEIRA, Karla De Lourdes [1]

SILVEIRA, Karla De Lourdes. Entre les rimes de cordel. Revista Científica Multidisciplinar Núcleo do Conhecimento. An 05, Ed. 07, Vol. 01, p. 71-86. juillet 2020. ISSN: 2448-0959, Lien d’accès: https://www.nucleodoconhecimento.com.br/paroles/rimes-de-cordel

RÉSUMÉ

Les Paramètres nationaux des programmes d’études (PCN-1998) suggèrent un enseignement contextualisé, qui renforce le dialogue qui traverse la culture populaire et l’érudit, améliorant les élèves, dans une société multiculturelle. Il existe de nombreuses formes de culture populaire qui sont maintenues au fil du temps, comme c’est le cas avec cordel littérature, un genre qui soutient une forte collection d’aspects et de visions du monde qui mérite d’être observé et approfondi de façon critique dans la salle de classe. Dans cette perspective, cet article vise à analyser l’importance d’inclure Cordel comme un outil de classe dans le processus d’enseignement-apprentissage et comment ce genre peut aider l’enseignant à travailler de nouvelles compétences et de nouvelles connaissances avec les élèves, de façon créative et en relation. La méthodologie appliquée s’est fait à travers une recherche bibliographique de base de nature qualitative, apportant les éléments les plus significatifs de ce genre et traduisant à l’enseignement les aspects les plus pertinents, basés sur des études théoriques de Bakhtin et Marchushi. Compte tenu de l’approche adoptée, le Cordel est un genre typiquement multiculturel dans sa formation, il passe par plusieurs domaines dans l’enseignement de la langue portugaise, la promotion aux étudiants d’une réflexion critique, qui peut être soulevée avec la lecture des dépliants, l’expansion de la connaissance du monde, la sensibilisation sur les contradictions qui existent dans la société et les relations possibles entre le populaire et l’érudit , en plus de développer la capacité linguistique de l’étudiant, faisant de lui un citoyen à part entière dans une société alphabétisée.

Mots-clés: Enseignement, genre, Littérature Cordel.

1. INTRODUCTION

La culture populaire provient des coutumes et des traditions transmises de génération en génération, elle a traversé plusieurs phases d’incompréhension dans le passé et reste encore largement inconnue et souvent implicitement ou explicitement niée, en raison de l’humble origine qui a généré des conceptions et des points de vue divergents parmi les chercheurs et les chercheurs. Au fil du temps, il y a eu de grandes transformations sociales pour commencer un processus de valorisation de l’art sans diplôme.

Dans ses différentes manifestations, Cordel est le seul reconnu et diffusé dans le monde alphabétisé et est aujourd’hui le théâtre de grandes recherches aux niveaux national et international, qui vise à préserver et à donner une plus grande reconnaissance à la culture populaire, y compris parmi ces enquêtes certaines études, a comme discussion l’importance de la corde dans le processus d’enseignement-apprentissage.

De ce point de vue, cet article vise à analyser l’importance d’inclure la littérature cordel, comme un outil dans la salle de classe, dans le processus d’enseignement-apprentissage et comment ce genre peut aider l’enseignant à travailler de nouvelles compétences et de nouvelles connaissances avec les élèves, d’une manière créative et connexe.

Cordel est un genre qui explore les caractéristiques du langage oral, qui permet le développement de compétences communicatives, peut élargir les connaissances mondiales des élèves, car dans ce type de genre il ya une variété de thèmes pertinents pour la société. Elle peut éveiller la capacité critique de l’élève à travers les relations possibles de sens historique et social contextualisées dans les discours, à partir de la lecture des tracts, ce qui implique de réfléchir et d’encourager les élèves à réfléchir à la complexité des relations entre l’être humain et la société.

Par conséquent, lorsqu’il travaillera sur la littérature sur cordes, l’enseignant fera la promotion auprès des élèves d’un riche univers de culture populaire, en plus de promouvoir la valorisation du patrimoine historique culturel et la trajectoire particulière des groupes qui composent la société.

Les Paramètres nationaux des programmes d’études (PCN-1998) suggèrent un enseignement contextualisé, qui renforce le dialogue qui traverse la culture populaire et l’érudit, améliorant les élèves, dans une société multiculturelle.

En ce sens, cette étude est justifiée en raison de la pertinence d’élargir la connaissance de la littérature cordel, parce que c’est un genre qui est chargé d’expressivité et d’historicité liée à la culture populaire et représentatif de l’identité du Nord-Est. C’est un genre qui soutient une solide collection d’aspects et de visions du monde qui mérite d’être observé et approfondi de façon critique en classe.

La méthodologie appliquée s’est fait par le biais d’une recherche bibliographique fondamentale, avec un regard sur le PCN (1998), de nature qualitative, puisque ce type de recherche est largement utilisé pour des études de groupes sociaux.

Parler de Cordel, c’est apporter les éléments les plus significatifs que les gens lui donnent et traduire pour enseigner les aspects les plus pertinents de ce genre. Marcher sur ces chemins, c’est arriver à l’actif pour approfondir la discussion sur l’importance des genres textuels. Bien qu’il existe d’excellentes bases théoriques pour la recherche sur le genre, un bref dossier des études de Bakhtin et Marchushi a été adopté.

Pour mieux comprendre ce processus, Marchushi souligne qu’une analyse des genres intègre le texte, le discours, une description du langage et de la vision de la société. Ainsi, pour l’étude du genre Cordel, la collecte de données était exploratoire et descriptive, avec une approche théorique, dans les études de Bakhtin (2003), Aesthetics of Verbal Creation, où l’auteur définit le langage comme une action constante médiée par le dialogue, dans laquelle il décrit comme des « genres discursifs ». D’autre part, Marchushi (2008) fait valoir que le genre textuel et le type textuel sont des éléments distincts qui doivent être observés séparément.

Le point de vue de Candido (2006), dans littérature et société est devenu un accent pour la connaissance construite à travers l’art littéraire, qui permet une action transformatrice par les mécanismes que la littérature elle-même produit chez les individus.

Les travaux du professeur Silvio Elias et de Thelma Guimarães sur les études linguistiques ont servi de base à l’analyse des niveaux de langage oral et écrit, qui maintient souvent l’individu dans un espace restreint générant de la discrimination.  Savoir réfléchir sur la langue et son fonctionnement, c’est comprendre les phénomènes portugais parlés et écrits au Brésil.

2. HISTOIRE DE LA CHAÎNE: VUE D’ENSEMBLE

Bien que sa reconnaissance soit récente, dans l’univers alphabétisé, le Cordel existait déjà parmi les anciens peuples européens comme saxons, phéniciens et gréco-romains. Il a commencé au Portugal et en Espagne (péninsule ibérique) au XVIe siècle, étant appelé par le premier pays « volants » et par le second de « pliegos sueltos » le nom « cordel » est apparu en raison, dans les terres lusitaniennes, les tracts ont été exposés suspendus pour la commercialisation chez les barbiers, cordons, qui ont été attachés d’un point à l’autre, comme vêtements corde à linge.

Héritier du roman traditionnel, la Littérature de Cordel, a été diffusé à travers des histoires en vers qui ont été racontés par les gens populaires en pèlerinage, qui a contribué de manière considérable au début de la littérature populaire. Les histoires de style oral ont été écrites sous forme de brochures, racontant des voyages, des aventures et des fantasmes.

Apporté par les Portugais au XVIIIe siècle, le Cordel avait comme berceau la région nord-est du pays, parce que Salvador était la première capitale brésilienne avec des qualités portuaires et de localisation, ce qui en faisait une référence pour les navigateurs. Les histoires en provenance du Portugal ont obtenu des adaptations, quand ils ont atteint le Nord-Est, aux thèmes les plus divers constituaient un grand répertoire qui contemplait le contexte socioculturel, politique et économique de l’époque, ainsi que les rêves, les fantasmes et les valeurs d’un peuple.

Barroso, (2006, p. 22):

(…) l’habitude de décorer des histoires, les coins du travail, les chansons à emballer et toutes sortes de récits oraux apportés par les colonisateurs consolident, dans la culture brésilienne, la coutume de chanter et de raconter des histoires, de garder en mémoire les événements de la vie quotidienne. Ainsi, peu à peu, il a été développé avec l’homme brésilien, plus précisément dans la région nord-est, où la colonisation a commencé, une poésie orale avec des caractéristiques très particulières.

Entre l’imaginaire du Moyen Âge, le mysticisme et les croyances des idéaux cavaleiresco et les histoires de Charlemagne, apparaît comme un précurseur de la littérature à cordes au Brésil, Leandro Gomes de Barros, avec la publication de ses livres en 1893, le premier à publier, éditer et vendre ses poèmes; modèle à suivre par plusieurs poètes du genre. Parmi eux, il est important de mentionner la poétesse Patativa do Assaré, l’un des principaux représentants de l’art populaire du Nord-Est du XXe siècle, ses livres ont été traduits en plusieurs langues et ses poèmes sont devenus des thèmes de recherche dans la chaire de littérature populaire universelle à l’Université de la Sorbonne en France.

Il convient de rappeler le nom de João Martins de Athayde, poète, éditeur et éclaireur de l’industrie de la brochure à cordes dans le pays en 1921, lors de l’achat des droits sur les œuvres de Leandro Gomes de Barros, d’une manière consolidée, a commencé la re-publication faisant croître sa production. Il est devenu rédacteur en chef de ses brochures et aussi d’autres cordelistes, a été responsable de la distribution des tracts, en cours de vente dans les grandes villes de divers États.

Il est important de souligner que la plus grande propagation de Cordel est dans la région du Nord-Est, mais il ya des poètes populaires dans d’autres centres tels que São Paulo, paraná du Nord, une partie du Minas Gerais et Goiás, etc; qui se traduit par un vaste panorama qui nous permet d’évaluer la grandeur de la contribution poétique populaire.

Les tracts portent leur couverture différentes formes d’illustration, mais la gravure sur bois mérite [2] d’être soulignée par la simplicité des formes et avec une grande expression visuelle chargée d’imaginations et de sentiments qui apparaissent dans les brochures dans les années 1940 « et est principalement due à la pauvreté des poètes et des éditeurs dans la recherche de clichés de réticule ou d’autres ressources graphiques pour l’illustration de leurs œuvres » (LUYTEMTEM , 1983, p.257).

Le Cordel, au fil du temps est devenu un véritable art brésilien, en conservant son essence et en ajoutant des éléments de la richesse culturelle de la région nord-est. Au milieu de tant de changements et de renouvellements technologiques, on peut aussi trouver le Cordel électronique, de plus en plus visible, à l’échelle nationale et internationale.

Toutefois, la culture populaire en général toujours méprisée par les institutions du savoir dominant, à une grande réalisation et la reconnaissance de la littérature cordel comme patrimoine culturel immatériel brésilien, qui a reçu le titre le 19 Septembre 2018, pour la valeur culturelle qui a contribué à la diffusion des expressions populaires, la valorisation et la protection du savoir.

Parler des chemins littéraires historiques et mettre l’étudiant avec l’interaction avec les grands penseurs, les poètes et les formes artistiques les plus diverses, des cultures les plus variées du monde est un grand défi pour l’enseignement actuel, est la réponse à ce défi est de souligner comment cette connaissance a été construite. Sur le plan théorique, cela implique de « (re) découvrir » et de « (re) construire de nouvelles connaissances ». (BECKER, 2012, p.131).

3. LITTÉRATURE DE CORDEL X LITTÉRATURE ERUDITA

 La culture populaire provient des coutumes et des traditions transmises de génération en génération, elle a traversé plusieurs phases d’incompréhension dans le passé et reste encore largement inconnue et souvent implicitement ou explicitement niée, en raison de l’humble origine qui a généré des conceptions et des points de vue divergents parmi les chercheurs et les chercheurs.

La séparation entre la culture populaire et la culture classique a été une invention des intellectuels européens, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, ils ont délimité les frontières du folklore concept, un terme créé par Willian John Thoms, archéologue anglais, a indiqué définir les savoirs traditionnels, conservés par des sources orales parmi les paysans avec le sens des antiquités populaires, la littérature populaire. Par conséquent, il a déclenché le début de nombreuses recherches folkloriques qui se sont efforcés de découvrir une culture primitive qui est pure et résidu du passé. Selon ces recherches, le contact avec d’autres cultures a été condamné à mort en raison de la forte influence délétère des centres urbains.

À partir du XXe siècle, après plusieurs études sur les manifestations populaires qui ont survécu, un nouveau terme apparaît à la place du folklore restrictif, et les études sont élevées à une nouvelle catégorie intitulée, Culture populaire. (BURKE, 1989; CERTEU; JULIA; REVEL, 1989, p.63 apud DOMINGUES)

Selon Arantes (1990), le concept de culture populaire est loin d’être défini par les sciences comme fonction des points de vue extrêmes des chercheurs, mais il est important de mettre en évidence ce qui qualifie la culture populaire et savante est un traitement de la passation de marchés de l’un et de la maîtrise de l’autre.

C’est ce qui a été perçu par plusieurs érudits, que ces contrastes sont toujours en mouvement, rendant inséparable la division entre eux, nous considérons le fait qu’il y a à la fois des différences et des similitudes et qu’il y a toujours un discours qui nous permet de comprendre l’autre, révélant de nouveaux aspects et une nouvelle profondeur de sens. Dans cette rencontre dialogique avec deux cultures, ils ne fusionnent pas ou ne se confondent pas; chacun garde son unité et son intégrité ouvertes, mais ils s’enrichissent mutuellement. (BAKTHIN, 2003, p.266).

Pour élucider, Ariano Suassuna[3], dans « O Auto da Compadecida », sa pièce la plus connue, apporte des éléments dans ses récits basés sur la littérature de Cordel, qui a commencé à partir des épisodes des pamphlets, Dinheiro (Le testament du chien), L’Histoire du cheval qui déféquait de l’argent, par Leandro Gomes de Barros; La Punition de la Fierté de Sílvio Pirauá de Lima. Selon les mots d’Antônio Candido, Suassuna a pu rapporter la réalité du sertão en tenant compte des aspects sociaux et humains les plus pertinents de la terre ferme et d’un peuple combattant.

D’autre part, on perçoit que le Cordel s’enrichit aussi des grandes œuvres consacrées de la littérature universelle, car c’est un genre littéraire qui s’approprie différents thèmes et inspire en même temps plusieurs autres manifestations artistiques. Plusieurs poètes populaires produisent la reconstitution textuelle de grands romans consacrés; Le succès d’O Conde de Monte Cristo peut également être prouvé par le dialogue culturel entre le monde alphabétisé et le monde populaire, où les transformations abordent la langue simple et acquièrent des adaptations de l’orthographe portugaise.

Actuellement, la littérature populaire, en particulier Cordel, atteint les grands centres universitaires du Brésil, à travers divers articles et ces, et est le théâtre de grandes recherches au niveau international, qui a été étudié en France, au Portugal, en Allemagne et dans d’autres pays, qui visent à préserver et à donner une plus grande reconnaissance à l’art populaire, y compris parmi ces études certaines études , qui discutent de l’importance de la ficelle en tant qu’outil auxiliaire dans le processus d’enseignement et d’apprentissage.

Les poètes cordelistes eux-mêmes se sont également tournés vers des projets de diffusion de leurs brochures dans les écoles. Il convient de mentionner, se réveille cordel dans la salle de classe, de Ceará Arievaldo Viana Lima, qui propose la revitalisation du genre et son utilisation comme un outil paradidactic dans l’alphabétisation des enfants, des jeunes et des adultes et aussi dans les classes de l’école primaire et secondaire. Parmi beaucoup d’autres ont adopté cette idée déclamée en rimes, comme le souligne João Bosco Bezerra Bonfim dans la brochure : « La corde est la flamme joyeuse de la culture brésilienne :

[…]

Depuis plus de cent ans de lutte

la chaîne de ce pays

pour prendre le message

culture des racines,

mais les oreilles sont refusées

écouter ce que dit la chaîne.

 […]

On ne peut manquer de mentionner les études d’Ana Cristina Marinho et Hélder Pinheiro, qui dans ses œuvres valorise l’utilisation de Cordel, comme ressource didactique dans le processus éducatif. Les auteurs considèrent que : « ouvrir les portes de l’école à la connaissance et à l’expérience de la littérature à cordes, et de la littérature populaire dans son ensemble, est une réalisation de la plus grande importance », car « il est prouvé que le langage poétique a le pouvoir de fournir des expériences esthétiques et partenaires, de permettre la reconnaissance et les différences entre les individus et les cultures et peut même changer le cours de toute une vie » (2012 , p.7 griffons de l’auteur).

Sur la base de ces déclarations, il est possible d’observer que le discours poétique élargit la compréhension du monde, non pas comme un moyen facile de changer le plan physique, mais par la perception que la langue se traduit, résultant en une réponse qui conduit au comportement (OKAMOTO, 2002).

En ce sens, le savoir construit par l’art littéraire permet de transformer la capacité par les mécanismes que la littérature elle-même produit chez les individus, soit en modifiant leur conduite, dans la conception du monde, soit en renforçant en eux le sentiment des valeurs sociales (CANDIDO, 2006).

Pour faire fleurir le lecteur critique, il est nécessaire d’élever la lecture à la condition d’un instrument de conscience capable d’aiguiser la critique de l’apprenant, lui permettant de comprendre les contradictions existantes dans la société. (LIMA, 1995, p.107).

À ce stade, j’attire l’attention sur un professeur qui, en s’adressant à cordel littérature dans l’enseignement, il a un éventail de possibilités qui peuvent être explorées entre la lecture et la réalité, ce qui permet de développer le sens critique de l’élève, ce qui l’amène à réaliser que ces productions souvent de nature sociale, apporter avec eux non seulement les voix des problèmes sociaux du Nord-Est , mais accuse les problèmes de tout le pays.

Réfléchir à la réalité dans laquelle nous sommes insérés est une façon de percevoir leurs contradictions et leurs problèmes, ainsi que des moyens de les résoudre, de devenir un grand défi, de contribuer à la construction d’une véritable citoyenneté.

4. L’ÉTABLISSEMENT DES SEXES

Il est déjà devenu un consensus que le travail avec les genres dans l’enseignement est pertinent, parce que chaque manifestation verbale est toujours à travers des textes exécutés dans un certain genre textuel (MARCUSCHI, 2008). C’est pourquoi la centralité de la notion de genre dans la socio-relation interactive de la langue. En raison d’une variété de genres textuels, la sphère de l’activité humaine dans laquelle le langage est produit est produite, comme vous vous en souvenez (BAKHTIN, 2003).

L’auteur définit le langage comme une pratique discursive, organisée au sein des activités humaines. En ce sens, les genres de discours en tant que formes stables d’expressions élaborées selon les conditions spécifiques de chaque domaine de la communication verbale. Cette définition fait référence à l’interaction discursive qui implique le temps, l’espace, les participants, le but, les moyens de communication dans la société. Ainsi, chaque sphère produit ses propres genres qu’elle appelle « genres de discours » (2003, p.262, les griffons de l’auteur).

De ce point de vue, nous pouvons comprendre que les genres sont définis comme des expressions relativement stables sont flexibles, dynamiques et fluides. Une des différenciations essentielles qu’il permet de faire est la classification des genres quant aux sphères d’utilisation du langage. Les discursives primaires sont spontanées et se produisent dans le contexte de la communication discursive immédiate, le langage de la vie quotidienne. Les codes culturels secondaires sont produits sur la base de codes culturels plus complexes et relativement plus organisés prédominants par écrit.

Il est donc entendu que la littérature cordel est un genre secondaire et plurivoque, puisqu’il s’agit d’une manifestation artistique et orale au sein de la culture populaire. Il convient de rappeler que lorsque les genres primaires deviennent des composantes des genres secondaires, ils subissent une transformation et acquièrent une caractéristique particulière, ce que cela signifie, c’est que les genres sont définis comme des configurations récurrentes de significations, qui, à leur tour, rendent possibles les pratiques sociales d’une culture donnée, que ce soit par des genres oraux ou écrits, littéraires ou non.

D’autre part, (MARCUSHI, 2008, p. 155) fait valoir que :

Les genres textuels sont les textes que nous trouvons dans notre vie quotidienne et qui présentent des modèles sociocommunicatifs caractéristiques définis par des compositions fonctionnelles, des objectifs et des styles énonciants concrètement réalisés dans l’intégration des forces historiques, sociales, institutionnelles et techniques. En opposition aux types, les genres sont des entités empiriques dans des situations de communication et sont exprimés en diverses désignations, constituant en principe des listes ouvertes.

Pour le type textuel de l’auteur et le genre textuel, deux significations, qui, doit être clairement distingué. Il est entendu que les genres textuels sont des produits historiques et des partenaires culturels conçus pour des objectifs spécifiques. Alors que les genres semblent infinis, les types textuels sont cinq : narration, description, injonction, exposition et argumentation sans tendance à augmenter.

Comme nous l’avons mentionné, la question du genre implique un ensemble de paramètres d’observation, compte tenu de la complexité du phénomène qui implique des aspects linguistiques, discursifs, historiques, culturels, interactionnels, qui sont liés aux activités humaines dans toutes les sphères communicatives.

Il faut considérer que le genre textuel a eu sa place dans l’enseignement depuis le PCN (1998), donc de nombreux textes dits populaires ont acquis leur pertinence dans l’éducation. À ce stade, l’école agit comme un véhicule capable de mettre l’élève en contact avec autant de genres textuels que possible, ce qui en fait des objets d’enseignement et d’apprentissage, puisque toute connaissance des sédiments est la référence pour l’assimilation de nouvelles connaissances. , comme proposé par nous (VYGOTSKY, 2007).

Ainsi, la diversité des genres textuels gagne en force en classe, parce qu’ils mettent l’élève en contact avec une gamme d’options textuelles, qui par conséquent fourniront diverses visions du monde qui l’ont amené à comprendre toutes les possibilités que cet horizon offre.

Liée à cette conception, la Littérature de Cordel a son essence liée à la réalité et aux pratiques sociales qui élargissent ces horizons en favorisant la construction du savoir. Ce genre est marqué par des éléments qui apportent avec eux des subventions et de l’information culturelle, car dans ce type de genre il y a une variété de thèmes pertinents pour la société, allant du folklore, de la politique et de la religion, entre autres qui habitent l’imagination populaire, en plus de la nature poétique de leurs tracts.

Il est intéressant de rappeler que ces caractéristiques informatives, circonstancielles, biographiques, documentaires et autres sont connues par les chercheurs de Cordel Thematic Cycles, pour la diversité des thèmes trouvés dans les dépliants. Ces études se concentrent non seulement sur la proposition de systématisation de la littérature sur cordes, mais aussi sur les chemins qu’elle relie au social en tenant compte des événements de l’époque. Une classification importante qui peut aider l’enseignant à choisir un thème, en particulier les thèmes actuels, parce que l’intérêt augmente à partir du moment où les élèves peuvent voir l’importance et l’applicabilité de ce qui est dépensé dans la salle de classe dans leur vie.

5. LE PLAN SON

L’oralité est comprise comme une activité verbale présente dans les situations sociales les plus différentes dans lesquelles l’individu peut s’insérer tout au long de sa vie. C’est la transmission orale des connaissances stockées dans la mémoire humaine. D’une part, il y a un consensus sur le fait que la parole est apprise spontanément et n’a pas besoin d’être enseignée, d’autre part il y a des theses qui soutiennent qu’il est nécessaire de former les élèves aux différentes façons de parler, propres aux discours des différentes sphères sociales.

En fait, l’oralité n’a pas occupé une très grande place dans les salles de classe, pour le développement des compétences communicatives, qui nécessitent une interaction orale. Comme on l’a vu précédemment, les pensées de Bakhtin (2003) favorisaient un regard plus réfléchi sur les textes oraux, suscitant l’intérêt des chercheurs qui cherchent à comprendre les nouvelles propositions pour l’enseignement de la langue portugaise présentées par PCN. Il est bon d’ajouter que:

Les genres de discours organisent notre discours de la même manière qu’ils organisent les formes grammaticales (sintactic). Nous apprenons à façonner notre discours aux formes du genre et, en écoutant le discours de l’autre, nous savons immédiatement, bien dans les premiers mots, de les sentir le genre, de deviner le volume (l’étendue approximative de l’ensemble discursif), la structure compositionnelle donnée, de prédire la fin […] de celui-ci. Si les genres de discours n’existaient pas et si nous ne les parsèment pas, si nous devais les créer pour la première fois dans le processus de la parole, si nous avions à construire chacune de nos déclarations, la communication verbale serait presque impossible (BAKHTIN, 2003, p. 283)

Considérant l’oralité comme des pratiques discursives et formatrices d’insertion sociale, la littérature de cordes émerge est une proposition intéressante pour le développement des compétences orales en classe, puisque l’oralité est une caractéristique très unique de ce genre plein d’expressivité, de rythme et de musicalité.

Le cordeliste, lorsqu’il écrit le Cordel, il a voulu que le public à l’écoute et toutes ces manifestations culturelles obtiennent le soutien des tracts imprimés qui est « un lieu physique ou virtuel avec un format spécifique qui sert de base ou d’environnement pour fixer le genre matérialisé sous forme de texte » et passer par le domaine de la lecture (MARCUSHI, 2008, p. 174). En ce moment, il est important de se rappeler que le texte physique est dans le plan de contenu et l’oralité dans le plan d’expression.

Dans le poème, le rythme est donné par l’alternance des syllabes toniques, des antins et des mesures formant la musicalité, des outils qui s’alliaient à l’enseignement peuvent aider l’élève à travailler avec l’intonation de la voix; bas, haut et directionnel. Il ne faut pas oublier que l’accent et la durée des voyelles dans l’acte de parole est également une ressource importante dans la communication affirmée, actuellement l’une des principales exigences d’agir sur le marché du travail et de la même manière peut être exploré par Cordel.

Bakhtin attire l’attention sur l’importance de l’intonation, qui à travers cette fonctionnalité sont assimilés les déclarations, parce qu’il est entre le contact de l’orateur avec l’auditeur. On peut en déduire que « l’intonation est sociale par excellence[4]» parce qu’elle est directement liée à des pratiques discursives (2003, p.449 griffons de l’auteur).

Bien parler ne signifie pas avoir un vocabulaire appris, mais implique tout le processus de communication et de clarté, afin de ne pas générer d’incompréhension. En ce sens, le langage simple de Cordel aide à la diction correcte des mots. Cela conduit l’élève à la confiance en soi et à diminuer l’anxiété lorsqu’il parle en public.

6. CONNAISSANCES LINGUISTIQUES

Lorsqu’on réfléchit bien à parler, cela mène à une réflexion sur les variétés linguistiques et sur la façon dont ces variétés sont souvent décomposées par les traits qui marquent la parole.

Les langues sont le résultat d’une évolution historique dans le temps et l’espace. Cette transformation s’est produite avec l’impact du renouveau culturel des XVe et XVIe siècles, sous l’influence de la Renaissance italienne, du contact avec les cultures grecque et latine et de l’expansion à l’étranger qui a permis à la langue portugaise d’approcher plusieurs langues du monde.

Ainsi, tout au long du XVIe siècle a été un moment décisif pour l’expansion de la langue portugaise dans son espace d’origine et les empires conquis, l’intensification des contacts de la langue, avec des locuteurs de zones géographiques des peuples les plus divers et d’autres cultures, n’appartenant plus seulement au Portugal et de devenir un lien de communication entre les nations lointaines et diverses.

Avec la croissance et l’installation du commerce dans diverses régions de l’Est et l’ouverture des ports a rendu possible la formation des « langues créoles », chevauchant les langues maternelles, indigènes, autochthonous, et la constitution des créoles basés au portugais. De cette façon, le portugais est enrichi et différencié de sa matrice continentale, favorisant le développement de la variété de son unité, c’est-à-dire les multiples possibilités d’utilisation de la langue. Pour le professeur Sílvio Elias dans son ouvrage « La langue portugaise dans le monde », ces espaces géolinguistiques, Il appelle « Lusitânia » (1989, p. 17).

Dans ses essais, Guimarães (2012, p.29.30), affirme que c’est parce que le portugais et toutes les langues sont vivants, dynamiques et sont toujours en train d’innover et de changer. Ce mouvement appelé variation linguistique s’éloigne de son unité plus stable en absorbant de nouveaux mots. En ce qui concerne ce mouvement qu’elle appelle force centrifuge, non seulement agit sur la langue, parce que de cette façon dans quelques siècles, le portugais se transformerait en une autre langue ou chaque langue régionale deviendrait un dialecte ou de nouvelles langues. En vue de cela au Brésil ne serait plus portugais, mais baianês, Gauchês, paulistês … .

Le phénomène lié à l’utilisation de la langue portugaise est représenté par la variation linguistique, qui se produit dans le contexte historique, géographique et socioculturel et se produit dans différentes sociétés, puisque les langues sont hétérogènes. Ils varient à la fois d’un point de vue diacronique et synchrone et reçoivent d’autres désignations qui dépendent de facteurs spécifiques.

Toutes ces variations génèrent souvent des préjugés linguistiques, ce qui entraîne de la discrimination. Les textes cordels remplissent également la fonction d’outil intermédiaire, car ils contiennent des sujets d’analyse linguistique qui a conduit l’élève à refléter comment la langue est en fait appelée langue standard, langue de culture, qui piègent souvent les individus à un espace restreint générant l’exclusion des classes avec un plus grand pouvoir social.

Avec l’avènement de la linguistique, ses études soulignent les différents niveaux de langage de l’oralité et de l’écriture. Bien qu’il existe une corrélation entre la parole et l’écriture, dans un espace littéraire, il est possible de transcription orale pour l’écriture, en maintenant son code afin que les objectifs du discours sont atteints. Un exemple de ceci sont les cordes écrites par Patativa do Assaré qui apporte des traces d’oralité, parmi certains d’entre eux pour illustrer: « Coisas do Meu Sertão », qui a la voix dirigée vers les éléments les plus uniques de la Sertão inclus variation linguistique:

« Votre dotô, qui est de la ville

Il a le diprome et la position

Et étudié derne minino

Sans perdre une leçon,

Vous connaissez le nom des rivières,

Cela fonctionne inriba à partir du sol »,

[…]

Il convient également de preuve que plusieurs aspects de la langue parlée prennent de plus en plus leurs distances par rapport à la grammaire normative et que certaines règles imposées par la règle standard ne sont plus utilisées tout le temps, même avec les personnes les plus instruites. Cela est dû au fait que les variations linguistiques sont présentes dans la parole détendue et sans formalité.

Selon Guimarães, il existe plusieurs situations dans la vie académique et professionnelle dans lesquelles nous devons nous exprimer oralement de manière formelle (2012, p.47).

Cette connaissance linguistique est l’un des moyens de rapprocher les élèves des changements qui se produisent dans la langue portugaise, à travers des textes qui peuvent traduire la valeur de la langue, en plus de fournir une utilisation correcte de ces variantes en raison de la flexibilité constante, selon l’espace social.

7. CONSIDÉRATIONS FINALES

Avec l’avènement de la mondialisation, nous vivons dans un monde accéléré, où la technologie gagne de plus en plus d’espaces, augmentant considérablement l’accès à l’information et au savoir.

Dans ce scénario, de nombreux savoirs traditionnels se perdent en cours de route, parmi eux les valeurs culturelles présentes dans les régions les plus diverses qui font partie de l’identité de notre pays.  Compte tenu de cet aspect, l’école, en tant que personne qui forme des connaissances, doit faire de plus en plus de place aux cultures les plus diverses, comme un moyen de diffuser et de promouvoir la valorisation du patrimoine historique culturel brésilien et la trajectoire particulière des groupes qui composent cet univers.

Compte tenu des aspects observés, nous concluons l’importance de la culture populaire en particulier de la littérature cordel, pour la diffusion de ces connaissances et l’appréciation de la diversité culturelle d’un pays qui est typiquement multiculturel dans sa formation.

Le Cordel comme un outil dans la salle de classe, comme indiqué, il passe par plusieurs domaines dans l’enseignement de la langue portugaise, la promotion aux élèves d’une réflexion critique, qui peut être soulevée avec la lecture des brochures, l’expansion de la connaissance du monde, la sensibilisation sur les contradictions qui existent dans la société et les relations possibles entre le populaire et l’érudit.

En tenant compte des compétences communicatives, cette recherche a souligné que les compétences communicatives peuvent être explorées avec la littérature cordel, afin de construire un étudiant sûr dans son discours et avec la capacité d’utiliser les variantes trouvées dans les différentes formes d’utilisation de la langue portugaise, selon la sphère sociale.

Compte tenu de ces considérations, cordel littérature est un outil qui peut aider l’enseignant dans la salle de classe dans la construction des connaissances des élèves et le développement de nouvelles compétences.

RÉFÉRENCES

ARANTES, Antônio Augusto. O que é Cultura Popular. 1. ed. São Paulo: Hedra,1982.

ASSARÉ, Patativa do. Uma Voz do Nordeste. 2.ed. São Paulo: Hedra, 2005.

BAKHTIN, Mikhail. Estética da Criação Verbal. 4. ed. São Paulo: Martins Fontes, 2000.

BARROSO, Maria Helenice. Os cordelistas no D.F.: dedilhando a viola, contando a história. 2006. 168 f. Dissertação (Mestrado em História) -Universidade de Brasília, Brasília, 2006.

BECKER, Fernando. Educação e Construção do Conhecimento. 2. ed. Porto Alegre: Penso,2012.

BONFIM, João Bosco Bezerra. O cordel é a chama alegre da cultura brasileira. Disponível em: <www. http://joaoboscobezerrabonfim.com.br/o-cordel-e-a-chama-alegre-da-cultura-brasileira/>. Acesso em 09 mai. 2019.

BRASIL. Ministério da Educação. Parâmetros Curriculares Nacionais para o Ensino Médio. DFMEC/SEF. Brasília, DF, 1998.

CANDIDO, Antônio. Literatura e Sociedade. 9. ed. Rio de Janeiro: Ouro Sobre Azul, 2006.

DOMINGUES, Petrônio. Cultura popular: as construções de um conceito na produção historiográfica. História, Franca, v. 30, n. 2, p. 401-419,  Dez.  2011 . Disponível em: <http://www.scielo.br/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0101-90742011000200019&lng=en&nrm=iso>. Acesso em  09  Mai  2019.

ELIA, Sílvio. A Língua Portuguesa no Mundo. 1. ed. São Paulo: Ática, 1989.

GUIMARÃES, Thelma de Carvalho. Comunicação e Linguagem. 1. ed. São Paulo: Pearson, 2012.

LUYTEN, Joseph M. O que é Literatura Popular. 2. ed. São Paulo: Brasiliense,1983.

MAIA, Ana Cristina; PINHEIRO, Helder. O Cordel no Cotidiano Escolar. 1.ed. São Paulo: Cortez, 2012.

MARCUSCHI. Luiz Antônio. Produção Textual Análise de Gêneros e Compreensão. 1.ed. São Paulo: Parábola Editorial ,2008.

OKAMOTO, J. Percepção ambiental e comportamento. 1.ed São Paulo: Editora Mackenzie,2002.

VYGOTSKY, Lev S. A formação social da mente. 4.ed São Paulo: Martins Fontes, 2007.

ANNEXE – RÉFÉRENCES DE NOTES DE BAS DE PAGE

2. Gravure sur bois, technique ancienne, d’origine chinoise, dans laquelle l’artisan utilise un morceau de bois pour sculpter un dessin utilise pour peindre la partie en relief. Un détail important est que le dessin sort contrairement à ce qui a été sculpté, ce qui nécessite un plus grand travail de l’artisan.

3. Ariano Suassuna (1927-2014) était un écrivain brésilien, né au Palais de la Rédemption, dans la ville de Nossa Senhora das Neves, aujourd’hui João Pessoa, capitale de Paraíba, fondateur du Mouvement armorial qui a commencé dans les années 70, il a préconisé la jonction entre l’érudit et les éléments de la culture populaire du nord-est.

4. Français terme utilisé dans l’œuvre de Volochínov, V.N. « Le mot dans la vie et le mot dans la poésie[1] »

Diplômé en lettres de langue portugaise (diplôme complet).

Envoyé : janvier 2020.

Approuvé : juillet 2020.

5/5 - (1 vote)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

DOWNLOAD PDF
RC: 70856
POXA QUE TRISTE!😥

Este Artigo ainda não possui registro DOI, sem ele não podemos calcular as Citações!

Solicitar Registro DOI
Pesquisar por categoria…
Este anúncio ajuda a manter a Educação gratuita
WeCreativez WhatsApp Support
Temos uma equipe de suporte avançado. Entre em contato conosco!
👋 Bonjour, Besoin d'aide pour soumettre un article scientifique?