Le cantiga de roda comme outil pédagogique dans l’éducation de la petite enfance

DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI
SOLICITAR AGORA!
5/5 - (1 vote)
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email

CONTEÚDO

ARTICLE ORIGINAL

REBELLO, Everton [1], ROSA, Helenice Scapol Villar [2]

REBELLO, Everton. ROSA, Helenice Scapol Villar. Le cantiga de roda comme outil pédagogique dans l’éducation de la petite enfance. Revista Científica Multidisciplinar Núcleo do Conhecimento. Année. 06, Ed. 11, vol. 07, p. 05 à 24. Novembre 2021. ISSN: 2448-0959, Lien d’accès: https://www.nucleodoconhecimento.com.br/education-fr/le-cantiga-de-roda

RÉSUMÉ

L’étude de la musique dans les salles de classe apporte des avantages au développement global des enfants de tous âges, parmi lesquels, nous pouvons mentionner: l’amélioration de la coordination motrice, de la concentration et de la discipline, l’amélioration du travail d’équipe, l’augmentation de la capacité auditive et la stimulation du raisonnement mathématique. L’enseignement de la musique dans l’éducation est défendu, même dans des documents officiels, tels que le National Curriculum Reference for Early Childhood Education (RCNEI), qui comprend la musique comme langue et domaine de connaissance, ayant ses propres contenus et méthodologies. Il existe plusieurs façons de travailler avec la musique dans l’éducation de base. Cet article traitera en particulier du genre de la cantiga de roda. Ce type de chanson est un instrument pédagogique auxiliaire dans le domaine de l’éducation de la petite enfance en joignant sons, mouvements, jeu et interaction collective. Compte tenu de cela, nous avons comme guide la question: la cantiga de roda est-elle un instrument intéressant et efficace dans le travail avec la musicalisation dans l’éducation de la petite enfance? Pour répondre à cette question, une recherche bibliographique a été effectuée dans des livres, des articles scientifiques, des thèses académiques et des documents officiels, qui traitent de l’importance de la musique et du cantiga de roda dans l’éducation de la petite enfance. En outre, une analyse des éléments musicaux – paroles, mélodie, harmonie et rythme – de certaines cantigas de roda a été effectuée. Nous concluons que travailler avec des cantigas est efficace dans l’éducation de la petite enfance car c’est une invitation au mouvement et au jeu, des activités essentielles au développement intégral de l’enfant.D’autre part, l’analyse des éléments musicaux a permis d’observer que les cantigas de roda ont des paroles courtes et répétitives, des mélodies et des rythmes simples qui sont facilement compris et appropriés par les enfants. Par conséquent, la cantiga de roda est un outil pédagogique intéressant, aidant au développement des enfants de manière ludique, agréable et amusante.

Mots-clés : Musicalisation des enfants, Éducation de la petite enfance, cantiga de roda.

1. INTRODUCTION

Cette recherche vise à déterminer si le genre de la cantiga de roda est un outil pédagogique intéressant pour travailler la musicalisation dans l’éducation de la petite enfance, à travers une recherche bibliographique et une analyse musicale de certaines chansons.

Le Cadre national des programmes d’études pour l’éducation de la petite enfance (RCNEI) ( BRÉSIL, 1998) met l’accent sur le travail avec la musique dans l’éducation de la petite enfance, en apportant des orientations, des objectifs et des contenus à travailler par les éducateurs. La conception adoptée par le document comprend la musique en tant que langage et domaine de connaissance, ayant ses propres contenus et méthodologies.

En ce sens, le genre de la cantiga de roda est intéressant, car avec des paroles, des mélodies, des rythmes, des gestes simples, répétitifs et faciles à comprendre, ils sont facilement assimilés et appropriés par les jeunes enfants. Les cantigas de roda en références culturelles de certains peuples, comme le souligne la chercheuse Benita Michahelles « … dans la simplicité de leurs mélodies, de leurs rythmes et de leurs paroles, ils détiennent des siècles de sagesse et la richesse condensée de l’imaginaire populaire. (MICHAHELLES, 2011, p.4).

Du point de vue pédagogique, ces jeux pour enfants sont considérés comme complets, comme l’explique la chercheuse Melita Bona :

Brincando de roda, a criança exercita o raciocínio e a memória, estimula o gosto pelo canto, desenvolve naturalmente os músculos aos ritmos das danças ingênuas. As artes da Poesia, da Música e da Dança uniram-se nos brinquedos de rodas infantis, realizando a síntese magnífica de elementos imprescindíveis à educação escolar. (BONA, 2006, p. 42).

Cependant, cette pratique largement utilisée dans le passé a perdu de la place au fil des ans et aujourd’hui, aujourd’hui, nous observons rarement des enfants jouer au roda. De plus, les cantigas ont été travaillées de manière décontextualisée, avec la répétition des mêmes chansons et gestes de manière mécanique, sous-usant du potentiel pédagogique de la musicalisation.

Par conséquent, ce qui est proposé dans cette recherche est d’évaluer si le cantiga de roda est une modalité de chant pédagogiquement intéressante pour l’éducation de la petite enfance, en pensant aux objectifs, aux justifications et aux contextualisations.

2. L’IMPORTANCE DE LA MUSIQUE DANS L’ÉDUCATION DE LA PETITE ENFANCE

L’enfant entre en contact avec les sons qui l’entourent depuis avant sa naissance. Les premiers stimuli reçus par les petits sont la voix maternelle, parler et chanter, la voix des gens autour d’eux, les sons de l’environnement dans lequel ils vivent, la nature, comme le vent et les animaux, la musique de la télévision, de la radio et les sons générés par le groupe social dans lequel ils sont insérés.

Les enfants imprègnent leurs activités de sons et de chansons, chantant tout en jouant, émettant des sons pour illustrer leurs activités, imitant les animaux, les charrettes et les avions, comme bande sonore pour le jeu. Par conséquent, ce début du processus de musicalisation chez les bébés et les enfants se déroule de manière naturelle.

La musique stimule le développement dans plusieurs aspects, notamment: l’amélioration auditive, par le contact avec divers stimuli sonores, différents rythmes et genres musicaux; l’organisation des pensées, comme les enfants comcent des actions musicales avec les sentiments causés par eux; l’amélioration de la motricité, tout en bougeant, en dansant et en chantant pour accompagner les sons et les chansons; le développement de la socialisation et travail d’équipe, roues musicales, jeux musicaux, utilisation de petits instruments de percussion et cantigas de roda.

L’enseignement de la musique dans les écoles est préconisé par des études et des documents officiels, dont le RCNEI :

A integração entre os aspectos sensíveis, afetivos, estéticos e cognitivos, assim como a promoção de interação e comunicação social, conferem caráter significativo à linguagem musical. É uma das formas importantes de expressão humana, o que por si só justifica sua presença no contexto da educação, de um modo geral, e na educação infantil, particularmente. (RCNEI 1998, p. 45).

Il est très important que l’enfant ait un contact avec la musique dès son plus jeune âge, afin qu’il crée un vocabulaire auditif de divers sons et styles musicaux, construisant un capital culturel important pour la formation d’un individu plus complet. Cependant, ce travail doit être planifié, afin que l’enfant ait les avantages inhérents à l’étude de la musique de manière organisée, progressive et naturelle, à travers des activités agréables et stimulantes.

La chercheuse Karen Ildete Stahl Soler souligne dans ses recherches :

O código musical é apreendido pela vivência, pela familiarização, pelo contato cotidiano. Assim, ser sensível à música não é somente uma questão de gosto ou empatia, e sim ter uma sensibilidade adquirida (muitas vezes de modo pré-consciente), em que as possibilidades de cada indivíduo são trabalhadas e preparadas de modo que ele compartilhe da experiência musical, consciente ou não consciente disso. Para entender música, não basta escutar, é preciso dispor de instrumentos de percepção que permitam ao indivíduo decodificar a obra, entendê-la e aprendê-la. Quando esses instrumentos específicos não existem, o indivíduo se orienta por referenciais vindos do cotidiano que não permitem que a música, em geral, seja interpretada de acordo com sua especificidade. (SOLER, 2008, p. 17).

Il est également important de souligner que pour chaque âge ou groupe d’enfants, il existe une méthodologie, des objets et des activités différents, adaptés à leurs caractéristiques et à leurs besoins et qui peuvent contribuer à leur développement de manière continue et progressive.

Pour l’éducation de la petite enfance, la musique est étroitement liée au geste et au mouvement du corps. Le corps traduit l’audition en mouvements. En ce sens, les activités qui unissent la musique et le mouvement, comme le cantiga de roda, sont importantes pour cette étape de l’éducation.

3. LES JEUX MUSICAUX

Il existe plusieurs types de chansons et de jouets musicaux, qui font partie de l’univers des enfants. Les documents du Cadre national des programmes d’études pour l’éducation de la petite enfance (RCNEI) stipulent ce qui suit :

Os jogos e brinquedos musicais da cultura infantil incluem os acalantos (cantigas de ninar); as parlendas (os brincos, as mnemônicas e as parlendas propriamente ditas); as rondas (canções de roda); as adivinhas; os contos; os romances etc. (RCNEI, 1998, p. 71).

Les acalantos, également appelées berceuses, sont des cantiga douces qui apaisent, apportent de la chaleur et endormissent les enfants. Des exemples d’acalantos sont : « Nana, nenê » ; « Boi da Cara Preta » ; « Dorme – Dorme » ; « Embala José » ; entre les autres.

Les boucles d’oreilles sont des jeux musicaux rythmiques, généralement avec des mélodies de quelques notes (parfois seulement deux, comme « Serra »), qui sont répétées tout le temps. Les boucles d’oreilles sont accompagnées de mouvements du corps. Exemples de boucles d’oreilles: « Serra, Serra, Serrador »; « Bambalalão » et « Palminhas de Guiné ».

Les parlendas sont des jeux rythmiques récitatifs, ne présentent pas de mélodie et les mots sont récités dans la même note. Des exemples de parlendas sont: « Aujourd’hui, c’est dimanche »; « Barre de beurre »; « Là-haut sur le piano » ; « Adoletá »; entre les autres

Les cantigas de roda sont des jeux musicaux, où les participants forment généralement une roue des mains et chantent des chansons connues de tous, effectuant des mouvements circulaires avec ou sans chorégraphie. Ces chansons ont généralement des mélodies, des rythmes et des paroles simples et répétitifs, et peuvent être facilement assimilées et reproduites par les membres du groupe, qu’ils soient enfants ou adultes. Dans cette modalité, les enfants utilisent le mouvement et le jeu, des gestes naturels et spontanés dans le processus d’apprentissage de l’univers de l’enfant.

4. LA CANTIGA DE RODA

Le cantiga de roda, comme la musique brésilienne, est une construction de mélanges entre les influences de divers peuples, des peuples originaires du Brésil (indigènes), en passant par les colonisateurs de diverses nationalités, aux influences actuelles. Ce mélange est mis en évidence par le chercheur Veríssimo de Melo:

Influências de várias culturas, principalmente lusitana, africana, ameríndia espanhola e francesa plasmaram de tal sorte a contextura dessa cantiga infantil, que hoje não é fácil precisar, cientificamente, onde começa a influência lusitana ou termina a africana ou indígena. (MELO, 1981, p. 190).

Ce genre de chanson est une manifestation populaire, principalement d’auteur anonyme, transmise oralement de génération en génération. Dans cette transmission orale, les cantigas sont transformées, s’adaptant aux caractéristiques des enfants qui jouent, telles que la région, l’origine, les problèmes sociaux, les compétences des enfants impliqués, entre autres. Néanmoins, ces chansons maintiennent un lien avec le traditionnel, comme le souligne la chercheuse Rose Marie Garcia : « La dynamique culturelle agit sur les jeux d’enfants, les faisant évoluer et s’adapter à chaque époque, en maintenant cependant les liens traditionnels ». (GARCIA 1989, p. 13).

Les cantigas de roda sont pratiqués dans toutes les régions du Brésil, incorporant des éléments spécifiques à chaque lieu.

Ces cantigas, très exécutées en d’autres temps, ont perdu de la place dans la société d’aujourd’hui, de sorte que nous voyons à peine des enfants jouer avec elles. De nombreux facteurs ont contribué à la diminution de l’intérêt pour eux, parmi lesquels, nous pouvons mentionner l’utilisation croissante des technologies. Les téléviseurs, les ordinateurs, les tablettes et les téléphones portables sont des objets d’utilisation quotidienne des adultes et des enfants, changeant les comportements, les valeurs et les attitudes, contribuant à l’éloignement des personnes des activités traditionnelles, comme l’a souligné la chercheuse Monique Traverzim:

Na atualidade – século XXI –, está-se em plena era digital, na qual as distâncias e o tempo foram encurtados pela Internet, em que se tem acesso rápido à informação, o que permite que pessoas de diferentes continentes possam se conectar em tempo real. Diante desta situação, pode-se atribuir o estilo de vida da sociedade atual como um dos possíveis fatores que suscitaram as pessoas a se distanciarem das manifestações populares tradicionais e as crianças, das Brincadeiras da Cultura Infantil. (TRAVERZIM 2015, P. 73).

4.1 POURQUOI LE CANTIGA DE RODA EST INTÉRESSANT AU TRAVAIL AVEC L’ÉDUCATION DE LA PETITE ENFANCE

Grâce aux cantigas de roda, on peut travailler sur la coordination motrice, stimuler la mémoire, exercer la communication orale, la créativité, le vocabulaire, la socialisation, le travail d’équipe, le respect des autres et de l’environnement, entre autres contributions. La coordination motrice et le mouvement sont travaillés par les mouvements effectués dans ces jeux. Généralement, tous les enfants participent au chant, au travail sur l’oralité et la mémoire. L’enfant peut élargir son vocabulaire en connaissant de nouveaux mots présents dans les chansons et en entraînant la créativité dans le mouvement.

En chantant collectivement, les enfants se sentent appartenir à un groupe et tous participent, des plus timides aux plus extravertis. Ainsi, ils développent le travail d’équipe, la collectivité, l’expression de soi, l’estime de soi, entre autres capacités physiques, psychologiques et émotionnelles.

Dans les cantigas, les participants exercent des compétences de vie dans la société, comme le soulignent les chercheuses Marieta Lúcia Machado Nicolau et Marina Célia Morais Dias:

Dando as mãos, as crianças formam um todo. Cantam, dançam ou tocam juntas; criam e seguem regras, exercitam textos e movimentos de forma coletiva, desenvolvendo a socialização e praticando democracia com valores de respeito mútuo, cooperação e unidade de grupo. (NICOLAU E DIAS, 2003, p.78).

En ce sens, le cercle formé par les enfants est la représentation de la vie dans la société, dans laquelle la roue peut être la famille, la communauté dont l’enfant fait partie, l’école, la ville, le pays, et dans le futur le travail et d’autres situations de la vie en société.

De plus, lorsque nous chantons de telles chansons, nous sommes en contact avec les coutumes, les traditions, la flore, la faune, les objets, les croyances, entre autres caractéristiques spécifiques de certains lieux.

Les jeux de roda et les jeux musicaux en général sont également importants, car ils donnent la possibilité aux enfants d’avoir un contact avec des éléments de la musique brésilienne, dans différents rythmes, différents sons et vocabulaire d’éléments qui sont à la base de la musique brésilienne. Cela contribue à l’expansion du répertoire de l’enfant, aidant à la formation d’une personne plus consciente musicalement, capable d’analyser et d’agir de manière plus critique dans ses choix musicaux.

4.2 CARACTÉRISTIQUES DU CANTIGA DE RODA

En recherchant des cantigas de roda, nous trouvons plusieurs définitions. Parmi eux, la chercheuse Maria Aldenôra das Neves Silva Martins déclare que :

Cantigas de roda são poesias e poemas cantados em que a linguagem verbal (o texto), a música (o som), a coreografia (o movimento) e o jogo cênico (a representação) se fundem numa única atividade lúdica, ou seja, são canções populares, que estão diretamente ligadas a brincadeira de roda e que consiste em formar um grupo com várias crianças, dar as mãos e cantar uma música com características próprias, com melodia e ritmo equivalentes à cultura local, com letras de fácil compreensão, temas referentes à realidade da criança ou ao seu universo imaginário e geralmente com coreografias. (MARTINS, 2003, p.35).

Comme la cantiga de roda s’adapte à chaque endroit où elle est pratiquée, son répertoire est très vaste et diversifié dans les aspects musicaux, les thèmes et le vocabulaire. Parce qu’il s’agit de constructions collectives façonnées par les caractéristiques du groupe d’exécution, elles constituent un bon matériau de travail dans un groupe scolaire d’éducation de la petite enfance. En effet, les groupes sont très hétérogènes, avec des enfants de caractéristiques très diverses, avec des intérêts, des besoins, des différences sociales, culturelles et d’origine.

Cette diversité de répertoire permet le choix de différentes chansons, pour répondre aux particularités de chaque groupe d’enfants.

Généralement, les cantigas sont interprétées avec des mouvements, ont des lettres simples et répétitives, parlant d’éléments quotidiens, tels que les animaux, les plantes, les festivals régionaux, la vie de l’enfant et de l’adulte. Dans les aspects musicaux, nous pouvons mettre en évidence des mélodies répétitives, avec une extension vocale d’une octave maximum, avec des motifs rythmiques et mélodiques, un rythme répétitif (qui est répété pendant pratiquement toute la chanson) et une suggestion harmonique simple.

En collaborant avec cette vision, la chercheuse Elaine Gebrim de Farias conclut que : « Les cantigas ont des paroles faciles à mémoriser, composées de rimes et de répétitions qui retiennent l’attention des enfants, de sorte qu’elles stimulent l’imagination et la mémoire de l’enfant. » (FARIAS, 2013, p. 26).

5. CARACTÉRISTIQUES MUSICALES DE LA CANTIGA DE RODA

Les cantigas de roda ont des caractéristiques de paroles, de mélodie, de rythme et d’harmonie qui les rendent intéressantes en tant que matériel d’apprentissage pour l’éducation de la petite enfance et les premières années de l’école primaire.

Ensuite, une brève analyse des aspects musicaux de certaines cantigas de roda sera faite. Ceci est nécessaire pour expliquer certains éléments musicaux.

La mélodie est la partie chantée, qui se caractérise par une succession de notes qui forment un ensemble avec un sens musical. Si nous devions comparer avec l’étude d’une langue, les notes seraient les mots et les mélodies seraient les phrases et les prières.

Lorsque les notes sont jouées en même temps, nous avons la formation d’accords, qui sont utilisés pour faire l’accompagnement de la mélodie. Un exemple de cette jonction est quand une personne joue de la guitare et chante. Dans ce cas, le chant fait la mélodie et la guitare accompagne avec des accords. L’ensemble des accords dans une chanson, est ce que nous appelons l’harmonie de la musique. Le compositeur et pianiste brésilien Oswaldo Lacerda définit l’harmonie comme suit : « L’harmonie est la science qui étudie les accords et la façon de les concaténer. » (LACERDA, 1961, p. 79).

Le rythme est la combinaison de sons courts, moyens, longs et silencieux.Le compositeur Bohumil Med définit le rythme comme suit : « Le rythme est le résultat de l’organisation systématique de la durée du son dans ses multiples possibilités. D’où la mesure exacte du silence des pauses. » (MED, 1986, p. 11).

Ensuite, nous ferons une analyse des paroles, du mouvement du corps, du rythme, de la mélodie et de l’harmonie des cantigas.

5.1 LES LETTRES DES CANTIGAS

En ce qui concerne les lettres, elles sont généralement courtes, faciles à mémoriser, avec des répétitions, des rimes et des jeux de mots. Voici quelques exemples de lettres tirées des cantigas:

A Rosa Amarela (auteur anonyme)

Olha a Rosa amarela, Rosa. Tão Formosa, tão bela, Rosa (répète).
Iá-iá meu lenço, ô Iá-iá. Para me enxugar, ô Iá-iá.

Esta despedida, ô Iá-iá. Já me fez chorar, ô Iá-iá (répète).

Samba Lelê (auteur anonyme)

Samba Lelê tá doente. Tá com a cabeça quebrada.

Samba Lelê precisava. É de umas boas palmadas.

Samba, samba, Samba ô Lelê. Samba, samba, samba ô Lalá.
Samba, samba, Samba ô Lelê. Pisa na barra da saia ô Lalá.

Pai Francisco (auteur anonyme)

Pai Francisco entrou na roda. Tocando o seu violão.
Bi-rim-bão bão, Bi-rim-bão bão.
Vem de lá Seu Delegado. E Pai Franciso foi pra prisão.

Como ele vem todo requebrado. Parece um boneco desengonçado.

5.2 MOUVEMENT DU CORPS

Les cantigas de roda sont généralement jouées avec des mouvements du corps. Dans beaucoup de ces chansons, ces mouvements sont encouragés par les propres paroles de la cantiga, telles que: « palma, palma, palma, pé, pé, pé, roda, roda, roda caranguejo peixe é » (« Caranguejo »); « samba, samba, samba ô Lelê, samba, samba, samba, ô Lalá, samba, samba, samba o Lelê, pisa na barra da saia » (« Samba Lelê »); « Olhai pro céu, olhai pro chão… Para todos se ajoelhar… Para todos se levantar… Para todos se sentar… » (« Carneirinho, Carneirão »).

5.3 MÉLODIE

Dans la question mélodique, la plupart des cantigas sont construites à des intervalles de deuxièmes et troisièmes ascendants et descendants. Les intervalles du deuxième et du troisièmes sont plus naturels au coin de la rue, ne présentant donc pas de grandes difficultés techniques. Les intervalles sont les distances entre les notes, à l’intérieur de la gamme musicale. Si nous prenons une échelle de do majeur, par exemple nous avons: Do, Re, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do. La distance d’intervalle de Do à Re est de deuxième, de Do à Mi est du troisièmes, de Do à Fa est de quatrième, de Do à Sol est de cinquième, de Do à La est de sixième, de Do à Si est de septième et de Do à autre do est octave. Une autre caractéristique présente dans la plupart des cantigas est que la portée de la mélodie, c’est-à-dire la distance entre la note la plus sévère et la plus aiguë, ne dépasse pas l’intervalle d’octave. Parce que la portée de l’octave peut être chantée par la plupart des gens et des enfants, les cantigas peuvent être interprétées par presque tous les groupes d’enfants. Voici quelques extraits de partitions pour analyser les intervalles cités :

Score 1 : Garibaldi foi à missa (auteur anonyme)

Source : Préparé par l’auteur (2021).

En analysant la mélodie, représentée dans la partition 1, nous avons remarqué qu’elle est composée de notes répétées et principalement d’intervalles ascendants et descendants de seconde et de troisièmes.

Un autre problème analysé est la tessiture de la musique (distance entre la note la plus aiguë et la plus sévère). La note la plus grave est le Si du deuxième espace supplémentaire inférieur et la plus aiguë est le Si de la troisième ligne du pentagramme. Cela met en place une tessiture mélodique d’octave, qui peut être chantée par presque toutes les personnes.

Partition 2 : O pobre e o rico (auteur anonyme)

Source : Préparé par l’auteur (2021).

Dans cette cantiga, écrite dans la partition 2, nous avons également la deuxièmes et troisièmes. La note la plus basse est le Do de la première ligne supplémentaire inférieure et la plus haute est la note La du deuxième espace du pentagramme. Cela représente un sixième chef d’accusation.

5.4 RYTHME

En ce qui concerne la partie rythmique, de nombreuses cantigas présentent la boussole binaire simple, c’est-à-dire la boussole à deux temps.

Dans une cantiga, il n’y a généralement pas de grande variation de figures rythmiques. Les figures rythmiques représentent dans la partition la durée des notes, et peuvent être longues, moyennes ou courtes. De plus, pour chaque figure musicale, il y a une pause correspondante de la même durée que la figure. Les pauses représentent le silence dans la partition. Vous trouverez ci-dessous une déclaration de figures musicales:

Tableau 1 : Figures musicales et leurs pauses

Source : Préparé par l’auteur (2021).

Une autre caractéristique est la présence de motifs rythmiques qui sont répétés pendant une section de la chanson, ou tout au long de la musique, selon l’étendue de cette chanson. Voici des exemples d’extraits de partitions à analyser:

Partition 3: Rosa amarela (auteur anonyme)

Source : Préparé par l’auteur (2021).

La chanson ci-dessus (partition 3), comme la plupart des cantigas, est dans une boussole binaire simple, qui peut être observée avec les deux chiffres au début de la partition, 2/4.

Il présente également des motifs rythmiques, qui sont répétés dans les parties. Dans la première partie, représentée dans la partition 4, nous avons un motif rythmique dans les boussoles 1 et 2, qui est répété dans les boussoles 3 et 4:

Partition 4 : Extrait de la partition de la chanson Rosa amarela

Source : Préparé par l’auteur (2021).

Dans les boussoles 7 et 8, il y a un motif rythmique qui est répété dans les boussoles 9, 10 et 11.12 (partition 5).

Partition 5 : Extrait de la partition de la chanson Rosa amarela

Source : Préparé par l’auteur (2021)

Partition 6 : Carneirinho carneirão (auteur anonyme)

Source : Préparé par l’auteur (2021).

La cantiga ci-dessus (partition 6) est également composée en binaire simple (2/4). En observant la note 7, on peut visualiser un motif rythmique dans les boussoles de 1 à 4, qui est répété dans les boussoles 5 à 8, de 9 à 12 et dans les boussoles de 13 à 17, modifiées à la fin, pour l’achèvement de la mélodie.

Partition 7 : Extrait de la partition de la chanson Carneirinho carneirão

Source : Préparé par l’auteur (2021).

5.5 HARMONIE

Les cantigas de roda ne sont généralement interprétées que dans le coin, sans surveillance harmonique des instruments. Il n’y a donc généralement pas d’aspect harmonique dans la cantiga de roda. Cependant, une mélodie suggère généralement une harmonie, par l’évolution de ses notes. L’harmonie peut être évaluée au moyen de chiffres romains, qui indiquent la position de l’accord dans une tonalité. Si nous prenons la gamme de DO majeur comme exemple, nous pouvons construire des accords à partir de chacune des notes de la gamme et nommer chaque accord avec un chiffre romain. Ensuite, en DO majeur, dont les notes mélodiques sont, Do, Re, Mi, Fa, Sol, La et Si, nous pouvons construire les accords de Do majeur – premier degré (I), ré mineur – deuxième degré (II), Mi mineur – troisième degré (III), Fa majeur – quatrième degré (IV), Sol majeur – cinquième degré (V), La mineur – sixième degré (VI) et Si moyen diminutif – septième année (VII).

Les harmonies des cantigas de roda reposent généralement sur les grades I, II, IV et V, du champ harmonique. Ces degrés harmoniques sont présents dans une multitude de chansons du répertoire de la musique occidentale, étant bien assimilées et comprises par presque toutes les personnes.

Vous trouverez ci-dessous des suggestions de suivi harmonique pour illustrer la question harmonique dans les cantigas de roda. Tous sont dans le ton de do majeur, bien qu’ils puissent être trouvés dans différentes nuances. Les accords sont représentés par des chiffrements et il y a une indication des degrés entre parenthèses.

Capelinha de Melão (auteur anonyme)

C (I)                                           Dm (II)

Capelinha de melão é de São João

G (V)                    C (I)

É de cravo e de rosa, e de manjericão

Dm (II)

São João está dormindo não me ouve não

G (V)              C (I)

Acordai, acordai, acordai, João.

Peixe Vivo (auteur anonyme)

F (IV)              C (I)         G (V)             C (I)

Como pode um peixe vivo viver fora da água fria – 2x

F (IV)       C (I)           F (IV)      C (I)

Como poderei viver. Como poderei viver

F (IV)         C (I)           G (V)           C (I)

Sem a tua, sem a tua, sem a tua companhia – 2x

F (IV)               C (I)            G (V)            C (I)

Os pastores dessa aldeia fazem prece noite e dia – 2x

F (IV)             C (I)                F (IV)           C (I)

Porque eu estou chorando. Porque eu estou chorando

F (IV)         C (I)           G (V)          C (I)

Sem a tua, sem a tua, sem a tua companhia – 2x

Avec l’analyse de l’harmonie des chansons, nous concluons le développement de cet article. L’analyse bibliographique a montré que la musique est importante pour le développement de l’enfant et que le cantiga de roda peut contribuer positivement au travail de musicalisation. L’analyse musicale a souligné que le cantiga de roda a des éléments simples et une assimilation facile, cependant, d’une grande valeur culturelle et pédagogique, idéal pour travailler avec des enfants de différents âges.

6. CONCLUSION

Après la revue de littérature qui a traité de l’importance de la musique dans l’éducation de la petite enfance, l’utilisation des cantigas comme outil pour l’étude de la musique et une petite analyse des aspects musicaux de certaines chansons, nous pouvons reprendre la question fondamentale et conclure que la cantiga de roda est un instrument intéressant et efficace dans le travail avec la musicalisation dans l’éducation de la petite enfance, être un élément qui peut aider au développement moteur, cognitif, social, affectif, culturel et élargir le vocabulaire de manière ludique, agréable et amusante.

Grâce à l’analyse des éléments musicaux, il a été possible d’observer que la modalité de chant est propice à ce stade de l’éducation, car les éléments simples et répétitifs sont facilement pratiqués et appropriés par des enfants d’âges différents. De plus, les mots courts, répétitifs et quotidiens invitent l’enfant au mouvement et à l’interaction collective, rendant l’activité agréable et participative, où tout le monde est égal.

Par conséquent, nous concluons que la cantiga de roda est un outil pédagogique intéressant et approprié pour l’éducation de la petite enfance.

RÉFÉRENCES

BONA, Melita. Nas Entrelinhas da Pauta: repertório e práticas musicais de professoras dos anos iniciais. 138f. Dissertação (Mestrado em Educação). Santa Catarina: FURB – Universidade Regional de Blumenau, 2006.

BRASIL. Ministério da Educação e do Desporto. Referencial Curricular Nacional para a Educação Infantil (RCNEI). Brasília: MEC/SEF, 1998. v. 3.

BRÉSCIA, Vera Lúcia, Pessagno. Bases Psicológicas e Ações Preventivas. 2° ed. São Paulo: Editora Átomo, 2005.

BRITO, Teca Alencar de. Música na Educação Infantil. Propostas para a formação integral da criança. São Paulo: Fundação Petrópolis, 2003.

CRUZ, Maria de Nazaré. Refletindo Sobre as Cantigas de Roda. 4° ed. Rio de Janeiro: O portão das letras, 1999.

FARIAS, Elaine Gebrim. As Cantigas e Brincadeiras de Roda Como Instrumento Pedagógico na Alfabetização. Monografia (Licenciatura em Pedagogia). 58 páginas. Brasília: Universidade de Brasília-UNB, 2013.

GARCIA, Rose Marie Reis. Jogos e Passeios Infantis. Porto Alegre: Kuarup, 1989.

JEANDOT, Nicole. Explorando o Universo da Música: pensamento e ação no magistério. 2ª ed. São Paulo: Scipione, 1997.

LACERDA, Osvaldo Costa de. Compendio de Teoria Elementar da Música. 8ª ed. São Paulo: Ricordi, 1961.

MARTINS, Maria Aldenôra das Neves Silva. Brincadeira Infantil. Do Imaginário ao Real: aspectos cognitivos e sociais. Dissertação (Mestrado) – Centro de Ciências Sociais Aplicadas. Natal: Universidade Federal do Rio Grande do Norte, 2003.

MED, Bohumil. Ritmo. 4ª ed. Brasília: Musimed, 1986.

MELO, Veríssimo de. Folclore Infantil. Rio de Janeiro: Cátedra, 1981.

MICHAHELLES, Benita. Cantigas e Brincadeiras de Roda na Musicoterapia. Artigos Meloteca 2011. Disponível em: https://www.meloteca.com/pdf/musicoterapia/cantigas-e-brincadeiras-de-roda-na-musicoterapia.pdf. Acesso em 16/06/2018.

NICOLAU, Marieta Lúcia Machado; DIAS, Marina Célia Morais. Oficinas de Sonho e Realidade na Formação do Educador da Infância. Campinas: Papirus, 2003.

SOLER, Karen Ildete Stahl. A Música na Educação Infantil: um estudo das EMEIs e EEIs da cidade de Indaiatuba, SP. Dissertação (Mestrado em Música). São Paulo: Universidade Estadual Paulista, Instituto de Artes, 2008.

TRAVERZIM, Monique. A Brincadeira da Cultura Tradicional da Infância na Formação Musical do Pedagogo. Dissertação (Mestrado em Música). São Paulo: Universidade Estadual Paulista, Instituto de Artes, 2015.

[1] Spécialiste en éducation de la petite enfance de l’Université métodiste de São Paulo et diplômé du cours de baccalauréat en musique du Collège FIAM-FAAM de São Paulo. ORCID : https://orcid.org/0000-0001-6300-4365.

[2] Conseiller d’orientation. Spécialiste en éducation de la petite enfance à l’Université méthodiste de São Paulo, psychologue à l’Université méthodiste de São Paulo, éducateur musical à l’Université fédérale de São Carlos, professeur de piano et de flûte à bec formé à la méthode Suzuki par l’Association Suzuki des Amériques et psychomotricien. ORCID : https://orcid.org/0000-0002-9205-0982.

Soumis: Août, 2021.

Approbation : Novembre 2021.

5/5 - (1 vote)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

DOWNLOAD PDF
RC: 102635
POXA QUE TRISTE!😥

Este Artigo ainda não possui registro DOI, sem ele não podemos calcular as Citações!

Solicitar Registro DOI
Pesquisar por categoria…
Este anúncio ajuda a manter a Educação gratuita
WeCreativez WhatsApp Support
Temos uma equipe de suporte avançado. Entre em contato conosco!
👋 Bonjour, Besoin d'aide pour soumettre un article scientifique?