La santé humaine et les incidences sur l’environnementales découlant de la présence de pigeons dans l’environnement urbain

0
4185
DOI: 10.32749/nucleodoconhecimento.com.br/saude/saude-na-presenca-de-pombos
PDF

SEABRA, Eneyda Cristina Mourão [1], OLIVEIRA, Euzébio de [2]

SEABRA, Eneyda Cristina Mourão; OLIVEIRA, Euzébio – La santé humaine et les incidences sur l’environnementales découlant de la présence de pigeons dans l’environnement urbain – Core scientifique connaissances multidisciplinaires Magazine – Vol. 2. An. 1. Mai. 2016, pp. 106-128 – ISSN:0959-2448

RÉSUMÉ

L’enquête a été menée sur State school « d. Helena Guilhon », situé dans l’Assembly Satellite, analyse de la présence du pigeon domestique (Columba Livia domestica), leur comportement et leur distribution à l’école. Ils ont analysé les problèmes possibles sur la santé humaine et l’environnementale que cette espèce peut causer, en grandes quantités, ainsi que les mesures de contrôle et les méthodes de prévention. Documents photographiques ont été réalisées pour démontrer le contact direct que ces oiseaux ont avec les étudiants et autres personnes de l’école. Ont été également analysées les dommages éventuels causés par l’héritage de fèces de ces animaux. Des entrevues ont été réalisées pour la reconnaissance de la conception des élèves en ce qui concerne les pigeons. Aux changements dans les habitudes des élèves dans l’école ont été séminaires des éclaircissements en ce qui concerne les problèmes causés. Il y a eu présence intense et l’activité à l’école. Actuellement, le nombre de pigeons est grand, et nous avons réalisé que les facteurs qui causent ces prolifèrent sur le site sont : beaucoup de nourriture, d’eau et de bons endroits pour la reproduction.

Mots clés: Pigeons, école, maladies, prévention

INTRODUCTION

Pigeons sont des oiseaux de l’ordre Columbiformes Columbidae famille et genre Columba qui dispose de plus de 50 espèces dans le monde et une grande diversité quant à la couleur du plumage, taille et habitude. Le pigeon domestique (Columbia Livia domestica) est une espèce de passereau originaire des Amériques. Sont considérés comme trois variétés de pigeons : Pigeon biset, pigeon domestique et pigeonneau. Le Pigeon urbain est un descendant de pigeons domestiques échappés de captivité et sire. Il est originaire de l’Europe, l’Afrique du Nord, Moyen-Orient et Asie, a été introduit au Brésil par ordre de d. João VI afin de décorer les villes. Une fois retirés de leur habitat naturel et introduit dans le milieu urbain, ces oiseaux ont perdu le comportement des espèces indigènes, étant considérées comme exotiques (NANI, 2003).

Pour beaucoup de gens les pigeons sont des oiseaux qui symbolisent la paix et sont largement utilisés dans les événements publics et religieux, car ils représentent l’esprit divin. Les pigeons, mais aussi d’autres oiseaux, est admirés pour leur finesse et leur beauté. Outre les valeurs symboliques, les pigeons ont été utilisés comme messagers ou transporter des caméras espion, principalement dans les deux guerres mondiales. Également important dans la cuisine de certains pays européens (THOMAS, 1988).

Aujourd’hui, les oiseaux se trouvent dans de nombreuses villes et dans les campagnes. Dans de nombreux pays, les pigeons font partie du paysage local comme la Piazza San Marco (Venise), à Trafalgar Square (Londres), sur Jackson Square (New Orleans). Étant souvent un tirage au sort pour les habitants et les touristes qui visitent ces endroits. Au Brésil aussi se trouvent dans les places et autres lieux tels que le Praça da Bandeira (Campina Grande) et à Bethléem, selon Roberto Brito (Zoonoses), une plus grande concentration de ces animaux sont le centre commercial, la zone du Ver-o-Peso, la place de la République, en plus d’écoles et d’immeubles en copropriété, où il y a une grande quantité de nourriture. Et que les oiseaux font partie de ces paysages, beaucoup de gens qui passent ou vivre à proximité jouent aliments attire un nombre croissant pour l’emplacement. Le pigeon domestique a très bien adapté dans les zones urbaines par la facilité de la nourriture et un abri (NUNES et MIRANDA, 2010).

Ces animaux mesure environ 38 cm, est très solides et ont un recensement incroyable directeur. Nourrissent principalement de céréales, telles que le maïs, l’orge et l’avoine, mais s’adapter facilement à des restes de nourriture qui sont comme le riz, de haricots et de pain au son avoine. Pour cela et autres raisons sont populairement appelé « ailé rat » (NUNES et MIRANDA, 2010).

En ce qui concerne la reproduction, les pigeons sont monogames. Le cycle de reproduction de ces oiseaux est réglementé par la disponibilité de la nourriture. Dans les centres urbains, pigeon domestique de reproduction a lieu toute l’année, sauf au moment du changement de plumes. La femelle pond généralement deux œufs, environ 12 jours après que l’accouplement et l’éclosion se produit pendant une période de 17 jours (NANI, 2003 ; Nunes et MIRANDA, 2010).

Les pigeons domestiques restent près des habitations humaines, qui peuvent provoquer des troubles graves parce qu’endommagent différents types de structures avec leurs excréments, qui sont acides. Dans les études menées dans certains États du Brésil, il a été constaté que dans les lieux qui servent de refuge à ces oiseaux, tels que des tours d’église, immeubles de grande hauteur, les toits des maisons et des écoles, il y a un indice élevé de champignons, principalement dans les selles, qui demeurent viables à l’infection pendant une période de deux ans, causant diverses maladies telles que la cryptococcose, histoplasmose, psittacose, salmonellose et les allergies. Causer des problèmes en ce qui concerne les ectoparasites tels que les poux, les acariens et les puces (NUNES et MIRANDA, 2010).

Second/(2007), en de nombreux endroits du pigeon domestique a déjà atteint l’état de peste urbaine, en raison de leur surpopulation, causant des pertes économiques et les risques que représente la santé publique et contrôle de la population. Par conséquent, il est nécessaire de mettre en garde la population sur leur rôle comme co-responsables de la prolifération de ces oiseaux, car certaines attitudes collaborent pour maintenir la vie de ces animaux en milieu urbain et le présent travail a comme objectif d’analyser les incidences sur la santé humaine et l’environnementale découlant de la présence de pigeons dans le milieu scolaire.

MÉTHODOLOGIE

Le présent travail a été réalisé en différentes étapes. Dans un premier temps, ils étaient appliquées questionnaires satisfaction questions de diagnostic concernant la présence de pigeons dans le milieu scolaire. Cela incluait certains points comme : conception des étudiants concernant la présence d’oiseaux à l’école, degré de sensibilisation sur les maladies possibles liés aux pigeons, et si elles ont des attitudes qui ont contribué à la pérennité de ces animaux sinantrópicos dans le milieu scolaire. Fait le travail d’analyse sur le niveau des connaissances des élèves sur le sujet, nous partons pour la deuxième fois.

L’information obtenue par l’application de questionnaires et d’entrevues a fourni des subventions pour la création de graphiques.

Dans la deuxième méthode de scène ont été sélectionnés à deux classes de 2ème année de lycée, le matin et l’après-midi se déplace pour effectuer des recherches liées à des maladies causées par les pigeons, ainsi que les moyens de prévention et de dépollution des sites où les oiseaux sont établis. Des enquêtes ont été menées par des étudiants à l’école pour l’observation des sites de nidification possibles et habitats fréquentés par les pigeons, en outre, ont évalué le niveau de dégradation de l’école à cause de la fiente de pigeon, qui sont acides. Dans le même temps ont pris des photos de ces endroits pour démonstration plus tard.

Ces étudiants ont tenu des conférences pour les autres classes dans le matin et l’après-midi, l’équipe de nettoyage et la copa, contribuant ainsi à atteindre les objectifs de l’ouvrage.

Dans la dernière étape des travaux nous réalisons conjointement avec les élèves en organisant une distribution de tracts dans les environs de l’école afin de divulguer que le contenu travaillé sur le projet, donc l’éclaircissement de la population sur les risques et la prévention possible de maladies causées par les pigeons.

DOMAINE D’ETUDE

Le présent travail a eu lieu à l’école publique d’enseignement primaire et secondaire « Dona Helena Guilhon », situé dans l’Assembly Satellite, WE-5 S/N, bairro de cocotier.

L’école a été fondée en 1974, par le décret n ° 9 495, pendant le gouvernement de Fernando José Leão Guilhon et inaugurée le 19 mars 1975. Son nom est un hommage à la mère du gouverneur de l’état du Pará.

Créé pour servir la communauté du satellite entier, construit essentiellement par les serviteurs de l’Etat, actuellement reçoit des étudiants de plusieurs communautés environnantes comme : Ariri, sidéral, Séville et autres plus éloigné.

Alors que sa fondation, vedette seulement 05 (5) salles de classe et 03 (trois) dépendances. Le véhicule a actuellement 19 salles de classe et autres dépendances.

L’école se compose de trois blocs de salles de classe. En plus de ces blocs, a le Pack d’administration et les salon enseignants du, l’espace de la cantine et la nutrition des étudiants et le bloc des laboratoires informatiques et multidisciplinaire. Ces deux derniers ont été fondées en l’an 2008 et noté l’absence de pigeons qui sont relativement nouveaux bâtiments.

RÉSULTATS ET DISCUSSION

HOMME-PIGEON

Une approche historique sur la relation de l’homme avec les animaux domestiques, de la fin du XVIe siècle a commencé le premier mouvement en ce qui concerne les animaux, depuis avant étaient des attitudes communes de cruauté à leur encontre, y compris les enfants torturés vivants sans n’importe quel chagrin (THOMAS, 1988).

Depuis lors, lentement créait une conception du respect des animaux, essayant même de certaines mesures de protection des espèces en menace d’extinction. Dans ce contexte, au début de la période moderne, a été une inquiétude croissante avec les théories de l’environnementales, depuis le début de l’industrialisation en Angleterre a noté la propriété croissante des ressources naturelles sans se soucier futur, provoquant, après des décennies, la rareté de certaines de ces ressources et de graves problèmes environnementaux (Smith, 2006).

En raison de ce problème environnemental, depuis les années 60 et 70, a commencé l’éveil dans une partie de la population des pays développés, l’intérêt pour les questions des conditions de l’évolution de l’environnement naturel de la planète. Parallèlement à l’inquiétude grandissante de la protection des animaux, tous deux domestiqué comme celles utilisées au service de l’humanité (Smith, 2006).

Différentes positions s’ils ont le respect des pigeons urbains. Depuis l’antiquité, ces oiseaux ont été utilisés par les dirigeants comme émetteurs de message, même dans l’Empire perse pour donner naissance à une branche de l’Administration publique. Dans la première guerre mondiale ont été utilisés plus de 30 000 les pigeons sur les lignes de front. Cette relation étroite des pigeons pour l’être humain reste à ce jour une incorporation de ces oiseaux dans le paysage des places et parcs de différentes villes, étant commun, les gens admirent et les nourrissent sans toute perception de risques pour la santé qui peuvent causer (V, 2004).

Parallèlement à la position de la majorité de la population, dans laquelle le seul pigeon est considéré comme un animal agréable, inoffensif, symbole de pureté et de paix, a la position des médecins infectologistas qui préviennent tout risque de contact direct avec ces oiseaux, est dans les places, les parcs, les écoles ou les amateurs, qui sont les créateurs des pigeons (NUNES et MIRANDA, 2010).

MALADIES CAUSÉES PAR LES PIGEONS

1-cryptococcose

Le Cryptococcus neoformans, est un champignon de la levure, capsulées se trouvent habituellement dans les sols contaminés par des excréments de Pigeon. Est l’un des agents étiologiques de la cryptococcose, qui est une mycose grave qui survient préférentiellement chez les personnes immunodéprimées. L’infection à l’homme se produit par contact avec des pigeons ou par inhalation de propagules environnementales sous forme de levure. Les symptômes sont généralement fièvre, douleurs thoraciques, hémoptysie, masse granulomateuse (uniques ou multiples nodules dans le Rx), papules et abcès sur la peau, avec encore une ulcération, maux de tête, raideur dans le cou, les troubles visuels, les cripotocócica méningite (presque toujours fatale si pas correctement traitée) (FARIA et al., 2010).

Le Cryptococcus neoformans a la capacité de coloniser la doublure du chat pigeon sans causer de maladie, en raison de la température de votre corps, étant un parasite naturel de ces oiseaux. Ces animaux étant asymptomatiques est considérés toujours comme sains pour les personnes qui créent ou simplement se nourrissent. Par conséquent, fait obstacle à une possible diagnostic ou traitement, augmente la possibilité de transmission à des personnes qui entrent en contact avec ces oiseaux (QIU et al., 2008).

Notez, dans plusieurs rapports médicaux, l’Association de cryptococcose chez les patients souffrant de syndrome d’immunodéficience acquise (sida), et la grande majorité est confirmée la présence des pigeons autour de la résidence des patients. Cet agent opportuniste infecte leucêmicos aussi, transplantés présentant des tumeurs, parmi d’autres (et al., 2010).

La forme de meningoencefálica cryptococcose est la plus fréquente, donc un diagnostic précoce est très important d’éviter une possible mort due à cet agent pathogène.

2-histoplasmose

Histoplasmose est une infection causée par un dimorphisme sexuel, Histoplasma capsulatum. Ce champignon présente façon filamentosa à température inférieure à 30 ° c, composé d’hyphes hyalins, microconidies et macroconídios. Il a été trouvé dans les fèces des oiseaux et des chauves-souris et pousse bien dans les sols à forte teneur en azote (CURY et coll., 2001).

Le champignon Histoplasma capsulatum infection se produit principalement par inhalation de suspension dans l’air, touchant via infections asymptomatiques de matériels de multiplication et peut causer des poumon ou pas. Toutes les manifestations cliniques sont semblables à la tuberculose, donc vous avez besoin d’un examen plus détaillé, particulièrement de laboratoire. Dans un hôte sain, l’infection est généralement asymptomatique, mais ce champignon apparaît comme un pathogène opportuniste à transplanter les patients, les leucêmicos, les utilisateurs d’antibiotiques et en particulier chez les patients atteints de syndrome d’immunodéficience acquise (sida) (SINU et al., 2004).

3-psittacose

La psittacose est causée par des bactéries Gram-négatives intracellulaires Chlamydia psittacie liaison se caractérise par des symptômes bénins, commençant par la maladie et non spécifiques tels que fièvre, céphalées, myalgies (douleurs musculaires), frissons et toux, aussi les infections des voies respiratoires supérieures, étant difficile à distinguer d’une pneumonie causée par d’autres agents pathogènes. Un diagnostic précoce est très important car la maladie peut évoluer et prendre le patient jusqu’à la mort. Cette maladie a été la première fois en 1893 par Morange qui décrit un agent infectieux transmis par les perroquets. Aujourd’hui, il est connu que les humains sont infectés par l’organisme Chlamydia psittaci inhalation, par lors du contact avec des oiseaux infectés (MOSCHIONI et al., 2001).

Dans plusieurs cas de contamination par cette bactérie, décrite par la médecine, l’un d’eux a eu lieu à Médine, Minas Gerais. Un élève de 16 ans a été hospitalisé avec une toux sèche, malaise, forte fièvre, myalgie, douleur abdominale diffuse, entre autres symptômes. Le tableau clinique du patient a eu une aggravation progressive devoir être soumis à l’intubation en centre de soins intensifs (USI). Il a été signalé par sa famille qui la création de jeune homme fait des pigeons. Sur la sécrétion de l’exposé, trachéale a été prise et vérifié la présence de Chlamydia psittaci. Après un traitement approprié avec des médicaments appropriés et l’hospitalisation de 23 jours, le patient était en bonne santé. Par conséquent, on peut considérer que cette bactérie est transmise à l’homme principalement par contact avec des oiseaux, y compris des pigeons voyageurs. Chlamydia psittaci excrété en grand nombre dans les fèces, urine, salive, sécrétions et plumes (MOSCHIONI et al., 2001).

4-salmonellose

Salmonelles sont des bacilles Gram-négatifs pouvant résider dans le tractus intestinal de plusieurs mammifères, oiseaux et reptiles. Chez les oiseaux adultes salmonellose est asymptomatique, mais sécrètent continuellement Salmonellapelas selles. Le premier rapport de salmonellose chez les volailles était au siècle dernier dans un foyer d’entérite chez les pigeons (SILVA, 2004).

Les études actuelles ont montré que la plus grande source d’infection à Salmonella chez l’homme sont des volailles, que les pigeons. Cette bactérie causant la salmonellose normalement colonise l’appareil digestif de certains animaux, donc le principal moyen d’infection se propage par les fèces, soit par manque d’hygiène dans la manutention (NANI, 2003) des aliments extrême.

MESURES DE PRÉVENTION ET DE CONTRÔLE

La population de pigeons d’un endroit augmente par les naissances et les migrations. L’élevage de ces temps d’oiseaux est relativement courte et chaque couple se reproduit environ cinq fois par an, générant tout de 40 chiots en cinq ans, qui est la durée de vie moyenne de ces oiseaux dans les centres urbains. Ce taux de lecture augmente considérablement avec l’abondance de nourriture. Par conséquent, une des mesures plus efficaces pour le contrôle de ces parasites urbains vrais, permettrait d’éviter leur alimentation, alors vous pouvez marcher loin de la scène, se déplaçant en quête de nourriture. Autres mesures de contrôle efficaces sont limitant les lieux de refuge et de reproduction. Il est extrêmement important pour la clôture des espaces où les pigeons sont installés et pouvant être exécutées par les écrans en plastique, de voies d’évitement ou de plâtre (neuneu et MARTINEZ, 2010).

Certaines mesures peuvent être appliquées pour empêcher le débarquement des pigeons dans ces chambres où loger et de se reproduire. L’un d’eux est l’installation de barres de type pointu « Hérisson » (/, 2007). En outre, vous pouvez installer fil de nylon dans les sites de débarquement, comme le montre la figure ci-dessous, ne provoquent pas la sensation d’instabilité pour les pigeons, provoquant son renvoi.

Source : Gestion des Pigeons urbains Primer
Source : Gestion des Pigeons urbains Primer

Vous pouvez également faire usage de répulsif pour les oiseaux, qui est un produit de base polisobutileno épaississant, il garde ces animaux locaux. Les conférences éducatives sont également d’une importance capitale que la clairance totale des pigeons de l’école les mesures prises doivent être en cours, tels que le nettoyage de la collation et l’élimination des sources d’eau et de nourriture (V, 2004).

Une citation qui se démarque, prise par le vétérinaire de l’animal, centre de la municipalité de Bethléem, Roberto Brito (2010), rend la référence suivante :

Sont deux critères fondamentaux qui empêchent les pigeons de s’installer dans les zones urbaines : une est ne pas donner la nourriture et les autres ne doit ne pas offrir refuge pour eux. En plus des dommages pour la santé encore a que troubles qu’ils peuvent générer comme l’obstruction des gouttières par des selles et mal à l’aise avec le roucoulement, c’est le bruit émis par l’animal (BRITO, 2010, p. 01).

Nettoyage des locaux où il y a une accumulation de pigeon crottes doivent être utilisés avec prudence, puisqu’ils sont des éléments de la propagation des micro-organismes causant des maladies diverses. Il est recommandé que le nettoyage doit s’effectuer par humidification les fèces à l’eau, eau de Javel ou autre désinfectant. Il est également impératif que l’utilisation des masques et des gants, car certaines maladies sont causées par l’inhalation de micro-organismes (V, 2004).

Après que désinfection est recommandé de désinfecter l’endroit, car les pigeons sont porteurs d’ectoparasites tels que les poux, les acariens et les tiques. L’utilisation de substances contraceptives est considérée comme une mesure de contrôle à moyen ou long terme. Cette substance inhibe la reproduction des oiseaux.

Dans certains aéroports sont les faucons utilisés, qui sont les prédateurs naturels des pigeons en dehors du site, afin d’éviter des accidents graves avec des avions (NUNES et MIRANDA, 2010).

PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

Les pigeons à être largement adapté au milieu urbain sont considérés comme des animaux appartenant à la faune brésilienne et comme tel, sont protégés par le droit fédéral pour la protection de la faune. Selon l’IBAMA, sont des spécimens de la faune tous ceux appartenant à des espèces indigènes et migrateurs et d’autres qui ont tout ou partie de leur vie cycle se produisant dans les limites du territoire brésilien.

Selon l’IBAMA instruction normative nº 109, 03/08/2006, les mesures de gestion peuvent uniquement effectués par des personnes dûment autorisées et quand les possibilités de contrôle ont déjà été épuisées, comme éliminant les accès aux refuges et blocs d’alimentation. Dans le cas contraire, toute attitude qui configurent les dommages physiques à la souffrance des animaux ou de saisie peut considérer pénalités infraction passible de sanctions prévues par la Loi.

La Loi 9 605 d’IBAMA 12/02/98 dans son article 29 stipule que tuer, Chase, chasse, pêche, à l’aide de spécimens de la faune, Itinéraire natif ou migrateur, sans permission, licence ou autorisation par l’autorité compétente, peut subir la peine d’emprisonnement de six mois à un an et d’une amende.

 ÉTUDE SUR LE TERRAIN

Jour 14 décembre 2010, les étudiants de 2ème année de l’équipe de jour a réalisé une étude par l’école pour analyser les sites où il y avait une incidence plus élevée de pigeons, c’est-à-dire quels sont les endroits où ces oiseaux ont tendance à se percher et de se reproduire. Cette même enquête a eu lieu le 16 avril du même mois, par des étudiants de 2ème année du quart d’après-midi.

Ce jour-là, les étudiants a pris des documents photographiques et réalisé que les espaces où il y a une plus grande présence de pigeons sont dans des blocs de salles de classe et bloquer où travaille l’espace cafétéria et collation, comme illustré dans la Figure 1 et les salles de l’école (Figure 1). La présence intense des oiseaux après la pause, car ils se nourrissent sur les restes du déjeuner qui affleurent sur le terrain, joué par les étudiants eux-mêmes.

Pigeons sur le toit et dans le domaine de la cantine.
Figure 1 : Pigeons sur le toit et dans le domaine de la cantine.
Pigeons dans les couloirs de l’école
Figure 1 b : Pigeons dans les couloirs de l’école.

L’école a subi une réforme qui a commencé en l’année 2007 et a été achevée en 2009, mais les étudiants s’est rendu compte que, dans certaines classes, les pigeons ont été en mesure d’accéder à la paroi, comme ont été ouvrir (Figure 2). Situation analogue établie par Nunes et Miranda (2010) à l’Université de Cuiabá-UNIC.

Doublure sceau brisé en classe.
Figure 2 : étanchéité du plafond en classe cassé.

L’inspection que les élèves ont pris la direction du bloc, observé c’est petit la présence des pigeons à cet endroit. Réalisé juste que certains a atterri dans le conditionnement d’air pour obtenir de l’eau. Les mêmes conclusions dans le bloc des laboratoires informatiques et multidisciplinaire. Ce bloc est relativement nouveau, construit en 2008, et l’accès aux espaces de revêtement ont été scellées, empêchant ainsi l’entrée des pigeons sur le site.

Le jour 6 janvier 2011, les étudiants Nota la présence d’un nid dans une colonne à côté d’un des salles de classe. S’est rendu compte que ce nid a été récemment construit (Figure 3).

Nid de Pigeon dans la colonne à côté de la salle de classe
Figure 3 : pigeon niche dans la colonne à côté de la salle de classe.

Continue, les étudiants observe l’intense accumulation d’excréments sur les murs à côté des salles de classe et la cafétéria. S’inquiéter de facteur, car les crottes de pigeon sont acides et endommagent la peinture et autres matériaux. (Figure 4 et B).

Crottes de Pigeon sur les murs des salles de classe et la cafétéria.
Figure 4 pigeon A et B: excréments sur les murs des salles de classe et la cafétéria.

Selon les rapports du personnel de l’école, obtenu au moyen d’entrevues, les pigeons sont déjà présents sur le site pendant une longue période, causant de nombreuses plaintes. Selon un employé qui travaille depuis plus de 15 ans dans l’établissement, il y a beaucoup de cas d’élèves demandant une sortie précoce de l’école en raison de malaises comme des nausées et des douleurs abdominales, qui selon lui est dû à la contamination des aliments consommés par les étudiants dans la région. Nous soulignons que ces faits n’étaient pas prouvés par des examens médicaux.

Un des employés, qui travaille à l’école il y a deux ans des rapports :

« Nous qui travaillent dans le nettoyage, nous avons beaucoup de travail pour nettoyer les dégâts que pigeons sur le sol de l’école. Nous nettoyons l’endroit avec l’eau, savon et eau de Javel, mais seulement une fois par semaine. Les autres jours nous avons balayé juste parce que vous ne pouvez pas laver l’ensemble scolaire qui est très grand et sont peu d’employés qui travaillent sur le nettoyage «. (Rapport d’entrevue employé, 2010).

Par le biais de ce rapport, nous pouvons voir que l’assainissement des écoles n’est pas effectuée correctement, depuis selon Narayanan et Miranda, (2010), garnitures, nettoyage des gouttières ou n’importe quel endroit de soumettre les matières fécales, restes du nid, les œufs et les plumes, un doivent toujours utiliser gants et masque ou un chiffon humide sur le nez et la bouche. Vous ne pouvez pas faire enlèvement saleté à sec pour éviter l’inhalation de poussière.

Un autre employé a interviewé, un des inspecteurs travaillant à l’école depuis sa fondation, rapporte que la prolifération des pigeons est arrivé quelques années après son inauguration. Compte que j’ai noté plusieurs fois élèves nourrir les pigeons avec des restes de casse-croûte, surtout les filles. Comme l’a soutenu l’employé :

« Je m’inquiète beaucoup pour ces pigeons parce qu’ils font des saletés sur l’ensemble de l’école avec les selles et j’ai lu qui ont diverses maladies transmises par les pigeons. J’ai vu beaucoup de fois étudiants si encrassement quand touchent les murs sales et aussi les pigeons qui sont assis sur les toits des couloirs sale étudiants qui passent à travers. (Compte rendu d’inspection employé entretien, 2010).

Dans l’interview qui s’est tenue avec les élèves de l’école, ont été données recueillies avec les individus des classes de 5e à 8e, avec l’âge allant de 10 à 16 ans. 30 questionnaires ont été appliqués avec 8 questions. Dans un premier temps, tous les élèves ont répondu qu’ils pensaient que c’était important d’étudier dans une école propre.

Dans la deuxième question, dans laquelle ont a demandé aux élèves si ils utilisés pour jouer les restes de collations à l’école, tous ont répondu que non, mais il a trouvé le contraire, car on a constaté que, après l’intervalle il y avait une accumulation importante de collations restes dispersés à travers l’espace de l’école.

La figure 5 présente des données concernant la connaissance des intimés sur la signification du terme Zoonoses. La majorité des répondants (60 %) affirme qu’il a le sens que le terme en question. Dans un entretien similaire, qui s’est tenu à Parque Estadual Alberto Löfgren en Sao Paulo Rodrigues (2009), commentaires que certains des répondants jugent étrange les pigeons sont liés aux zoonoses.

opinion des étudiants sur les zoonoses
Figure 5 : Avis des étudiants

Quand on lui demande si les étudiants sont pris la peine avec la présence des pigeons à l’école, environ 78 % ont répondu oui et 63 % indiquent que la nuisance causée par la saleté se réfère aux matières fécales de ces animaux, 27 % disent s’inquiéter sur les maladies liées à ces oiseaux et de 10 % a répondu que, si le bruit gênant que vous apportez dans les garnitures des chambres , perturber la concentration dans le temps pour la classe. (Figure 6).

Opinion des répondants s’ils s’embêter avec la présence des pigeons.
Figure 6 : Opinion des répondants s’ils s’embêter avec la présence des pigeons.

La prochaine question tenue étudiants était s’ils pensaient que les pigeons alimentation correctes à l’école. Beaucoup ont répondu qu’oui (45 %). Certains disent qu’ils se sentent Désolé pour les pigeons, car ils peuvent mourir sans nourriture, il finit par attirer un nombre croissant de ces oiseaux à l’espace de l’école. (Figure 7).

Opinion des répondants sur l’alimentation des pigeons.
Figure 7 : Opinion des répondants sur l’alimentation des pigeons.

Interrogé sur ce qui doit être fait pour empêcher ces oiseaux reste à l’école, beaucoup d’étudiants a répondu qui devrait éviter de jouer restes collations sur le terrain, garder l’école propre (70 %), d’autres ont dit que la solution serait de mettre le poison pour tuer les pigeons (12 %). Des personnes interrogées, environ 15 % croient que détruire les abris peut éviter la permanence des oiseaux à l’école et 3 % ont répondu qu’une mesure efficace serait de mettre un produit pour empêcher les pigeons de l’école. (Figure 8).

Opinion des répondants au sujet des attitudes qui doivent être prises pour éviter la permanence des pigeons à l’école.
Figure 8 : Opinion des répondants au sujet des attitudes qui doivent être prises pour éviter la permanence des pigeons à l’école.

Selon ces données, il est possible d’observer que pour les étudiants, la meilleure mesure pour empêcher les pigeons restent à l’école laisserait espace propre donc il n’y a pas de disponibilité de nourriture.

Certains étudiants croient que mettre le poison dans l’école, certains pigeons mourrait et d’autres à pied, mais il est important de se rappeler que, aux termes de l’ordonnance du 29 3/24/94, pigeon de l’IBAMA est classé comme composant la faune brésilienne et par conséquent, sous réserve de le « abri » par la fédérale Loi 9 605 de 1999, la Loi de crimes contre l’environnement. (NANI, 2003).

Selon Nunes, (2003) sans processus correctement l’élimination des sources d’abris, d’eau et de nourriture pour ces oiseaux, nous n’aurons pas réussi à son élimination des zones cibles pour le contrôle.

Des données obtenues dans les questionnaires et bibliographies consultés, les conférences ont été formulés par les étudiants de 2ème année (Figure 9 et B). Ceux-ci mettent l’accent sur l’importance de la sensibilisation des étudiants et nettoyants concernant l’alimentation des soins de la volaille et les maladies qu’ils peuvent transmettre. Pour les agents de nettoyage, a également précisés l’importance du nettoyage des taches sales des crottes de pigeon, à l’aide de l’eau, savon et eau de Javel, ainsi que l’utilisation des gants, des bottes et des masques.

Conférence spectacle étudiant pour la classe
Figure 9 et b : élève de 2ème année, tenue de la Conférence pour la cinquième année.

Pour la finalisation du travail de sensibilisation, étudiants sont allés en marchant autour de l’école, afin de clarifier la communauté sur les soins qu’ils devraient avoir en ce qui concerne les pigeons, en évitant tout contact avec ces oiseaux, car ils sont vecteurs de différents types de maladies. Ont été distribués des tracts pour les résidents avec des conseils sur la façon de prévenir la prolifération de ces animaux, ainsi que les mesures pour les garder hors de leurs maisons. (Figure 10, B et C).

Étudiants faisant la propagande entourant l’école.
La figure 10, B et c : les étudiants faisant la propagande autour de l’école.

L’action éducative est d’une extrême importance, car la communauté scolaire doit être informée de la question des pigeons domestiques, visant à modifier les habitudes. Cette prise de conscience doit être continue, puisque c’est un grave problème de santé publique.

CONSIDÉRATIONS FINALES

Le pigeon domestique est un oiseau apparemment inoffensif et qui traduit la pureté. Est chargé avec les symboles de la paix, l’Esprit Saint et l’amour. Il n’est pas un animal naturel du Brésil, mais par le droit fédéral de l’IBAMA, 9 605 du 12/02/98, sont considérés comme des spécimens d’espèces sauvages, donc protégés de toute attitude qui définie les dommages physiques à l’animal. Ces animaux se sont très bien adaptés dans de nombreux environnements, en raison de facteurs qui favorisent la prolifération de celle-ci, telles que : nourriture, eau et abri. Par conséquent, ces oiseaux est regroupés dans certains endroits, causant des désagréments à la population locale, surtout de transmission de maladies et de la détérioration de biens publics.

Par conséquent, cet article cherche à régler le problème de la présence de pigeons dans le milieu scolaire, dans le but d’éveiller l’intérêt pour l’éducation à l’environnementale, afin de créer une mentalité qui encourage les élèves à une connaissance spécifique de l’objet étudié qui s’étend sur des connaissances concernant les mécanismes qui permettent la présence de ces oiseaux à l’emplacement en question , contournant les problèmes causés à la santé, ainsi que les moyens de prévention et de contrôle de ces animaux.

Ainsi, les objectifs proposés par ce travail, réalisé en partie, comme suit. Premier ouvrage l’information sur les oiseaux par le biais de conférences, alors étudiants interagissent, a questions et à la fin nous relever leur niveau de compréhension et de l’exploitation de cette activité, car nous avons réalisé que les élèves ont parfaitement compris les mécanismes qui collaborent à la permanence et la prolifération de ces oiseaux, ainsi que les maladies liées aux pigeons.

Toutefois, les recherches en question condition nous vérifier l’apparition de maladies possibles liés aux pigeons, il y a seulement devine, mais rien de confirmé par des tests médicaux.

Dans l’analyse des questionnaires que nous concluons que la plupart des étudiants l’esprit avec la présence des pigeons à l’école, mais vous pouvez dire qui sont les étudiants eux-mêmes qui se concilier la permanence de ces oiseaux dans l’environnement, déjà diffusion alimentaire chutes tout au long de l’école. Un autre facteur est observé en ce qui concerne le nettoyage précaire de l’environnement, notant que seule la zone de la cantine est nettoyée, bien que sporadiquement.

Compte tenu de ce qui précède, nous développons la production et distribution de dépliants informatifs à l’école et dans les régions avoisinantes, afin d’atteindre l’un des objectifs de cette étude serait de proposer des solutions pour le contrôle et la prévention et mettre en garde sur les risques résultant d’un contact avec les oiseaux. Nous concluons donc que le présent travail a contribué à éveiller chez les élèves un sentiment de responsabilité à l’égard des attitudes qui conjuguent leurs efforts pour minimiser les problèmes causés par ces oiseaux.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

/, G. a. Pigeons-ménage conseils au contrôle dans l’état des écoles publiques à Porto Alegre, Brésil, 2007.

Brito, libéral journal O r. 14/01/11.

CORREA, m. p. s. cryptococcose chez les enfants dans l’état du Pará, Brésil. Journal de la société de médecine tropicale brésilienne, Uberaba, 32 (5) : 505-508, Sept-Oct Udevitz.1999.

CURY, éclosion de c. g. d’histoplasmose chez Pedro Leopoldo, Minas Gerais, Brésil, Journal de la société brésilienne de médecine tropicale, São Paulo, 34 (5) : 483-486, septembre-octobre, 2001.

FARIA, R. O. ; Printemps. P. S. ; MATT. LA MUNICIPALITÉ RURALE ; UNE FENTE. M. B. ; ANTUNES. T. A. ; Silveira. E. S. ; NOBLE. M. O. ; MANNING, M. C. A. ; MELLO, j. r. b. apparition de Cryptococcus neoformans dans les excréments de pigeons dans la ville de Pelotas, Rio Grande do Sul Etat. Journal de la société brésilienne de médecine tropicale. 43 (2) : 198-200, mars-avril, 2010.

Institut brésilien de ressources naturelles renouvelables – IBAMA, la faune-accessibles en 24/11/2010.

MOSCHIONI, C. ; FARIA, H. P. ; RAHMAN, M. A. S. ; SILVA, e. u. sévère pneumonie Chlamydia psittaci. Revue de pneumologie. Vol. 27. n. 4. São Paulo. Juillet/août. 2001. Disponible à : <http: www.scielo.br=””>.</http:> Accès à : 15 jan. 2011.

NARAYANAN, c. f. p. Pigeons urbains : le défi du contrôle. Instituto Biológico, São Paulo, c. 65, n ° 1/2, p. 89-92, janvier / dez..2003. Disponible à : <http: www.biologico.sp.gov.br=””>.</http:> Accès au : 12 10. 2010.

PEDRINI, g. a. (org.). Méthodes en éducation à l’environnementale. Petrópolis : Vozes, 2002, p. 88-104.

QUEIROZ, J. P. A. F. ; SHAH, F. D. N. ; LAGE, R. A. ; BLAKE, M. A. ; SANTOS, a. g. cryptococcose – une revue de la littérature. ACTA brésilien vétérinaire, c. 2, n. 2, p. 32-38. 2008. Disponible à : <http: caatinga.ufersa.edu.br=””>.</http:> Consulté le : 10 jan. 2011.

SILVA, j. Association brésilienne de la faune vétérinaires. 2004.

SILVA, J. T. La représentation sociale du pigeon en milieu urbain : le symbolisme sur la place du drapeau à Campina Grande, Paraíba. Thèse de maîtrise, élaboration de cours et environnement : João Pessoa. 2006. Disponible à : <http: ufpb.br=””>consulté : 20 janvier</http:> 2011.

THOMAS, k. homme et le monde naturel : changements d’attitude en ce qui concerne les plantes et les animaux (1500-1800). Traduction : João Roberto Martins fils. São Paulo : Cia das Letras, 1988, 454p.

UNIS. G., SILVA, V. ; STERN, l. c. diffusé histoplasmose et sida : importance du milieu de croissance pour l’échantillon clinique-broncoscópico. Journal de la société brésilienne de médecine tropicale. Vol 37 No 3. Uberaba-mai/juin-2004. Disponible à : <http: www.scielo.br=””>.</http:> Accès au : 03 nov. 2010.

Valadares, i. t. Pigeons-l’histoire du Cher Ami à la réalité. Mémoire de maîtrise, cours d’éducation à l’environnementale, Direction des ports et des côtes-marine du Brésil : Salvador. 2004. Disponible à : <http: www.dpc.mar.mil.br=””>.</http:> Consulté sur : 10 nov. 2010.

[1] En biologie de l’Universidade Federal do Pará. Enseignant de l’école publique. Concluinte les cours de spécialisation en éducation à l’environnementale et l’utilisation des ressources en eau, fibres. Courriel : [email protected]

[2] Biologiste. Master en biologie. Docteur en médecine tropicale maladies. Chercheur du programme diplômé du centre de médecine tropicale de l’UFPA. Professeur de premier cycle et études supérieures et chercheur à l’Université fédérale du Pará – UFPA. Courriel : [email protected]

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here