Maladie psychologique et éducation élémentaire: représentations sociales de l’enseignant malade

0
28
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
PDF

ARTICLE ORIGINAL 

CANDIDO, Letícia Martins Ribeiro [1]

CANDIDO, Letícia Martins Ribeiro. Maladie psychologique et éducation élémentaire: représentations sociales de l’enseignant malade. Revista Científica Multidisciplinar Núcleo do Conhecimento. An 06, Ed. 04, Vol. 09, pp. 183-202. avril 2021. ISSN: 2448-0959, Lien d’accès: https://www.nucleodoconhecimento.com.br/psychologie-fr/maladie-psychologique

RÉSUMÉ

Cette étude s’insère dans le champ de la psychologie scolaire en interface avec la psychologie de la santé et utilise la méthodologie des représentations sociales dans son approche structurelle pour identifier les représentations sociales de l’enseignant du primaire sur la santé mentale au travail. Pour cela, une recherche de terrain a été menée, à l’aide d’un questionnaire sociodémographique et d’une technique d’évocation gratuite dans une école municipale de la région métropolitaine de Goiânia-GO avec 18 (dix-huit) enseignants du réseau public municipal qui avaient déjà été diagnostiqués avec une sorte de trouble psychologique. Les résultats montrent que les éléments du noyau périphérique sont liés à des aspects extérieurs à l’enseignant, c’est-à-dire à des éléments qui peuvent être modifiés par des interventions dans l’environnement scolaire ou la culture. Les éléments présents dans le noyau central sont liés aux aspects internes de l’enseignant, c’est-à-dire qu’ils sont des éléments moins flexibles et que, pour qu’il y ait un changement dans ces représentations, ces aspects doivent être travaillés individuellement et singulièrement.

Mots-clés: Maladie, Santé mentale, Enseignants, Représentations sociales.

1. INTRODUCTION

Cette étude s’inscrit dans le domaine de la psychologie scolaire en interface avec la psychologie de la santé, en utilisant une méthodologie de la théorie des représentations sociales, en comprenant l’actualité et le besoin du thème dans le contexte éducatif en vue des exigences de santé du travailleur, en particulier du travailleur enseignant.

Le premier chapitre est consacré à une brève présentation de la structuration et du fonctionnement de l’éducation de base dans le pays, effectuant une reprise historique, politique et sociale dans le contexte de l’éducation, ainsi que par les principales lois et lignes directrices nationales de l’éducation au Brésil.

Le deuxième chapitre propose une discussion sur le rôle de l’enseignant dans l’éducation de base et reflète la pratique de l’enseignement soulignant les situations qui corroborent la dévaluation sociale de l’enseignant.

La théorie des représentations sociales est brièvement discutée dans le troisième chapitre et fait une reprise historique et conceptuelle de la théorie, soulignant son efficacité dans les études scientifiques axées sur l’éducation, ainsi que sa validité dans l’appréhension de la subjectivité de groupe.

Compte tenu de la maladie de l’enseignant, de l’école comme d’un espace social qui influence la construction de l’individu, de la subjectivité du chercheur à vivre avec les enseignants et de sa relation avec l’éducation implique l’intérêt pour la recherche, donc la question qui y conduit consiste à savoir : comment les représentations sociales des enseignants malades de l’école primaire sont-elles construites et partagées ?

À l’heure actuelle, on sait que l’enseignant, en plus de l’enseignement, doit participer à la gestion et à la planification de l’école, ce qui signifie un dévouement plus large, englobant les familles et la communauté. Les circonstances dans lesquelles les enseignants utilisent leurs capacités physiques, cognitives et affectives pour atteindre les objectifs de la production scolaire exigent une grande partie de leurs fonctions psychophysiologiques. (GASPARINI, et al., 2005).

Pour les auteurs, il n’y a pas de temps pour le rétablissement, les symptômes cliniques sont déclenchés qui expliqueraient les taux d’absence du travail par les troubles mentaux. Les statistiques indiquent qu’entre 2001 et 2002, les troubles psychiques occupaient la première place parmi les diagnostics qui ont causé la suppression des enseignants, avec un indice de 15% (quinze pour cent). Dans les recherches de Delcor et al., (2004, apud GASPARINI, et al., 2005) montre que les problèmes psychosomatiques ou liés à la santé mentale, comme la fatigue mentale, correspondaient à 59,2 %. Et Chan (2002, apud GASPARINI, et al., 2005) a révélé par des recherches menées à Hong Kong que l’enseignement est très stressant lorsqu’ils ont constaté qu’environ un tiers des enseignants présentaient des signes de stress et d’épuisement professionnel parmi les principaux problèmes de santé.

Pour atteindre l’objectif de cette étude, une recherche sur le terrain a été menée dans une école municipale de la région métropolitaine de Goiânia-GO. Dix-huit (dix-huit) enseignants du réseau public municipal qui avaient déjà reçu un diagnostic de trouble psychologique ont participé à cette étude. L’instrument utilisé est un questionnaire sociodémographique et la technique de libre association des mots ou même d’évocation libre. Cette technique consiste à demander aux participants d’évoquer ce qu’ils ont à l’esprit quand ils sont à l’esprit quand ils induisent le terme (COUTINHO; BÚ, 2017).Le choix de cette technique suppose que cette technique permet l’identification du contenu et de la structure de représentation, qui sont utiles pour une meilleure compréhension de la relation population-objet (WACHELKE; WOLTER, 2013).

Par conséquent, on croit que cette étude peut contribuer à la communauté scolaire en général, ainsi qu’aux professionnels de la psychologie afin d’offrir des informations sur les représentations sociales et les maladies psychologiques dans le contexte éducatif. La pertinence sociale de l’étude concerne l’orientation et la compréhension du thème abordé, ainsi que la réduction des pré-concepts existants.

2. DÉVELOPPEMENT

2.1 STRUCTURATION DE L’ÉDUCATION DE BASE AU BRÉSIL

Le droit à l’éducation au Brésil a commencé dans la première Constitution fédérale en 1824, suivie de la Magna Carta de 1946, qui s’est établie comme une compétence privée de l’Union, pour élaborer des lignes directrices pour l’éducation nationale (MONTEIRO et al., 2011). Mais ce n’est qu’en 1961 que la Loi sur les lignes directrices et les bases de l’éducation brésilienne (LDB) 4024/31 a été promulguée et plus tard, en 1996, la LDB 9394/96 (BRASIL, 1961). Toutefois, la LDB 4024/61 ne reconnaît pas la municipalité comme une entité fédérative, et cette reconnaissance n’a lieu que dans la LDB 9394/96 (OLIVEIRA et al., 2010).

Le premier a commencé à se développer dans les années 1930, à cette époque, le Brésil a subi la mise en œuvre du capitalisme industriel, émergeant de nouvelles organisations sociales, économiques, politiques et structurelles; de cette façon, de nouvelles exigences en matière d’éducation sont apparues, nécessitant des changements profonds dans la façon de concevoir l’éducation, l’État étant le principal promoteur des politiques éducatives (OLIVEIRA et al., 2010).

Selon Oliveira et al., (2010) les principes de la gratuité et de l’enseignement public obligatoire s’insurment des conceptions discutées par le Manifeste des pionniers de la nouvelle éducation en 1930. Cette prérogative est maintenue dans la LDB selon les art 2 et 4 l’éducation est le devoir de la famille et de l’État et le droit du citoyen.

Le coup d’État de la dictature militaire de 1964 a empêché la réalisation des réformes fondamentales, mettant fin à l’idée de démocratisation. Le pays est entré dans un autoritarisme profond qui a duré vingt-cinq ans, ayant comme principales caractéristiques le manque de respect des droits de l’homme, la concentration des revenus et la dénationalisation de l’économie. L’éducation a été sévèrement réprimée, l’Union nationale des étudiants a été fermée, les enseignants considérés comme subversifs ont été licenciés et les livres considérés comme de gauche confisqués (OLIVEIRA et al., 2010)

Oliveira et al., (2010) affirme que c’est sous cette répression et cette reconnaissance pour la liberté et la démocratie que la nouvelle LDB a commencé dans les années 1980, ayant son origine des mouvements sociaux et des affrontements politiques. Ainsi, la gestion démocratique, l’autonomie des institutions, la décentralisation des actions et le transfert de l’engagement envers la société et en particulier envers la communauté scolaire sont pris en compte.

Toutefois, l’éducation de base, en tant que droit, ne s’est approfondie au Brésil qu’avec l’approbation de la loi n° 11 274/06, qui garantit l’enseignement primaire obligatoire, qui a commencé à durer 9 ans, à partir de 6 (six) ans (BRASIL, 2006). Et la loi no. 11.494/07 a réglementé le Fonds pour le maintien et le développement de l’éducation de base et la valorisation des professionnels de l’éducation – FUNDEB (BRASIL, 2007).

Avec l’avancement des actions, l’idée d’une base nationale commune de programmes d’études (BNCC) a commencé comme un mouvement qui s’est articulé en 1970, gagnant en importance à la 1ère Conférence brésilienne de l’éducation qui s’est tenue à São Paulo les 31 mars, 1er et 2 avril 1980, où la Pro Participation à la Reformulation des cours de pédagogie et de premier cycle a été créée, qui est devenue plus tard en 1983 la Commission nationale pour la reformulation des cours de formation des enseignants – CONARCFE (SAVIANI, 2016). Selon Moreno (2016), la BNCC devrait contenir les droits et objectifs d’apprentissage et de développement, unifiant 60% du contenu scolaire national, le reste étant défini localement, en tenant compte du contexte régional.

La LDB, du 20 décembre 1996, a adopté cette idée en définissant, à l’art. 26, que les programmes d’études du primaire et du secondaire devraient avoir une base nationale commune (BRASIL, 1996). Outre la loi 5 692 du 11 août 1971, à l’article 4, qui définissait que les programmes de 1ère et 2e année auront un noyau commun, obligatoire au niveau national et une partie diversifiée (SAVIANI, 2016).

Afin de régulariser la réglementation existante, le Conseil d’Etat des départements de l’éducation (Consed), le Secrétariat d’Etat de Goiás (SEDUC) et l’Union des responsables de l’éducation municipale (Undime/GO) ont mis en œuvre le BNNC. Cette proposition a été produite avec la participation d’enseignants, de tuteurs et de techniciens pédagogiques afin de niveler les connaissances et l’apprentissage essentiels pour l’élève, en se souvenant que cette proposition devrait être élargie et adéquate aux besoins des élèves et à la spécificité de l’année/série, ainsi qu’au contexte scolaire.

2.2 ENSEIGNEMENT DU TRAVAIL ET MALADIE PSYCHOLOGIQUE

Le travail est une activité essentielle pour le sujet, c’est donc un trait caractéristique de l’être social. C’est une activité qui ne peut être comprise que dans la collectivité humaine, qui transforme lui-même l’individu (SILVA, 2007). Selon Delcor et al., (2004) le travail peut devenir pathogène, devenant nocif pour la santé. Dans l’environnement de travail, les processus d’usure corporelle sont en grande partie déterminés par le type de travail et la façon dont ce (travail) est organisé.

Les questions de santé et de travail se posent au XVIIe siècle avec Ramazzini (1985, apud GOMES, 2002) qui rédige un traité sur les maladies des travailleurs. Vers 1830, au XIXe siècle, en Angleterre, la médecine du travail est devenue une spécialité médicale; qui propose de prendre soin de l’adéquation physique et mentale du travailleur au poste. Cependant, ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale que cette performance médicale a élargi son regard, considérant l’environnement et créant des concepts de limites de risque et de tolérance (GOMES, 2002).

Dans les années 1970, une demande sociale a commencé lentement sur les conditions psychologiques du travail et ses conséquences sur la santé. La psychopathologie du travail émerge, c’est-à-dire l’analyse dynamique des processus psychiques mobilisés par la confrontation du sujet avec la réalité du travail, mettant en visibilité les troubles mentaux qui pourraient être causés par le travail, soulignant, dans ce contexte de travail et de maladie, l’existence d’un individu qui comprend la situation et a la capacité de réagir et de se défendre , soulignant que l’unicité de chacun (histoire et structure de la personnalité) détermine la façon dont la maladie mentale prendra (DEJOURS, 1994).

L’enseignant a besoin d’un environnement scolaire confortable et sain pour s’acquitter de ses fonctions de façon satisfaisante. On croit que ces variables interfèrent avec le comportement humain et peuvent provoquer des réactions de relaxation totale ou de rupture psychotique (BATISTA et al., 2010). En 2002, une enquête sur les conditions de travail inadéquates des enseignants a révélé que 48 % des enseignants brésiliens étaient victimes du syndrome d’épuisement professionnel, qui est lié à l’exposition à des situations stressantes pour l’individu (SILVA, 2007).

Toutes ces conditions augmentent le nombre d’absences des enseignants de leurs activités de routine. Siqueira et Ferreira (2003) lorsqu’ils ont enquêté sur l’absentéisme, c’est-à-dire l’absence de l’employé dans le milieu de travail, ont constaté que les causes les plus fréquentes de ces absences étaient : les maladies du système respiratoire, les problèmes du système locomoteur, les problèmes de santé dans la famille et les problèmes psychologiques et/ou psychiatriques.

Même si les troubles psychiques occupent la quatrième place dans les causes de l’absence du travail chez les enseignants, il est important de souligner qu’ils sont parmi les plus répandus, ayant principalement des conditions dépressives et de stress. Selon les auteurs, ces images présentent un lien avec les frustrations professionnelles et personnelles, ainsi que l’anxiété résultant de la double journée de travail.

Des études indiquent qu’au cours de la période de sept ans, le nombre d’enseignants en congé a triplé, soulignant comme diagnostics plus fréquents : foules à la cheville, laryngite et dépressions. Il a également montré qu’une certaine combinaison de facteurs peut conduire à un état d’anxiété, appelé épuisement des enseignants, qui peut affecter la personnalité des enseignants. Pour cet auteur, l’absentéisme est un mécanisme de défense utilisé comme moyen de parvenir à un soulagement pour échapper aux tensions accumulées de l’exercice d’enseignement (GARPARINI et al., 2005).

Pour Delcor et al., (2004) les enquêtes sur la santé mentale des enseignants révèlent que 26 % d’entre eux ont un épuisement émotionnel. Identifier comme facteurs influents la dévaluation professionnelle, la faible estime de soi et l’absence de résultats. Des études sur la santé et les conditions de travail montrent que les plaintes les plus fréquentes sont liées à des douleurs au dos et aux jambes et, dans la sphère psychoémotionnelle, à la fatigue mentale et à la nervosité. La prévalence des troubles psychiques mineurs était de 20 %, associée au travail répétitif, à l’insatisfaction dans l’exécution des activités, à l’environnement mal à l’aise et stressant, à l’énurésie de l’usure dans la relation enseignant-élève, au manque d’autonomie dans la planification des activités, à l’accélération du rythme de travail et à la pression de direction (DELCOR et al., 2004).

Toutes ces constatations montrent la complexité et l’apparence de l’enseignant malade au sujet de ses conditions de travail. Ce regard provoque de nouvelles formes de subjectivation qui sont étroitement liées à la façon dont ces professionnels s’approprient la maladie. Par conséquent, le chapitre suivant cherche à élucider, à partir de la théorie des représentations sociales, comment ces processus sont structurés dans la société.

2.3 REPRÉSENTATIONS SOCIALES

La théorie des représentations sociales est née de la nécessité de savoir ce que nous avons à voir avec le monde qui nous entoure. Cette représentation correspond à la relation du sujet avec un objet (JODELET, 2001). Avoir comme concept une forme de connaissance socialement créée et partagée, qui construit une réalité commune (ALMEIDA; SANTOS, 2005).

Mascovici insiste sur le rôle de la communication dans les représentations sociales, en les analysant à trois niveaux : le premier étant le niveau d’urgence, dans lequel les conditions ont un impact sur les aspects cognitifs; le second est le niveau des processus de formation, qui tient compte du lien entre l’activité cognitive et les conditions sociales; et le troisième niveau est les dimensions, dans lesquelles la construction des pipelines a lieu (JODELET, 2001).

Jodelet (2001) affirme que la représentation sociale est une construction de la réalité commune à travers des connaissances sociales partagées, animées par l’intérêt ou le désir du groupe. Son étude implique d’englober des éléments affectifs, sociaux, cognitifs, mentaux, linguistiques et de communication présents dans le discours sur l’objet; comme un domaine composé de significations, de connaissances et d’informations.

Les représentations sociales régissent la relation de l’individu avec le monde et avec les autres, délimite les conduites et les communications. Intervenir dans le développement individuel et collectif, les identités, l’expression de groupe et les transformations sociales (JODELET, 2001).

Rey (2006), à son tour, a apporté que la représentation sociale est construite à travers des processus subjectifs, qui se forment dans différentes pratiques et relations sociales, qui est constituée à la fois dans la subjectivité individuelle et sociale, par conséquent, la subjectivité est une production humaine de caractère symbolique.

Abric (1994) défend l’idée que la représentation sociale est régie par deux systèmes : le central et le périphérique, auxquels ils jouent des rôles spécifiques mais complémentaires. Le système central est composé du noyau central, qui a les caractéristiques suivantes : il est marqué par la mémoire collective, exécute et définit l’homogénéité du groupe social, est stable et résistant au changement, qui assure la continuité et la permanence de la représentation, est relativement indépendant du contexte social immédiat. Sa fonction est de produire le sens fondamental de la représentation et de définir l’organisation globale de tous les éléments (SÁ, 1996).

Le système périphérique est formé par les autres éléments de la représentation, qui favorise l’interface entre la réalité concrète et le système central, présentant les caractéristiques suivantes : il est sensible au contexte immédiat, permet l’intégration des expériences individuelles, soutient la diversité du groupe. Sa fonction est de protéger le système central (SÁ, 1996).

3. APPRÉHENSION DU SUJET DE LA RECHERCHE : ANALYSE QUANTITATIVE ET PROFIL DES PARTICIPANTS

Cette étude a adopté la théorie et la méthodologie des représentations sociales parce qu’elle comprend qu’elle propose et fournit un dialogue et une articulation sociologique et psychologique efficace pour la compréhension des processus psychosociaux qui impliquent la construction de la réalité des sujets en tenant compte des aspects historiques, socioculturels, psychologiques, économiques et politiques.

Par conséquent, si la théorie, ainsi que ses propositions méthodologiques ultérieures, n’excluent pas les phénomènes affectifs de ses investigations, comprenant que ces phénomènes se produisent simultanément et inséparables au sujet, soulignant son importance dans la construction et le partage des représentations sociales, il devient essentiel de savoir à partir de quel point nous commençons, c’est-à-dire les représentations sociales à partir de quel sujet nous appréhendons? Pour cela, la première étape de l’instrument nous permettra de décrire le profil des sujets afin d’éliminer ces lacunes scientifiques.

La recherche a un échantillon total de 18 (dix-huit) participants. D’après les données sociodémographiques recueillies à la première étape de l’instrument, il a été possible d’identifier que 88,9 % des participants étaient des femmes et 11,1 % des hommes, comme le montre le graphique 1.

Graphique 1.

Source: L’Auteur (2020)

En ce qui concerne le groupe d’âge des participants, 88,9 % des répondants ont entre 30 et 59 ans, 5,6 % entre 18 et 29 ans et 5,6 % ont 60 ans ou plus, comme le montre le graphique 2.

Graphique 2.

Source: L’Auteur (2020)

En ce qui concerne l’état matrimonial de l’échantillon interrogé, 61,1 % des répondants sont mariés, 16,7 % sont célibataires, 11,1 % divorcés, 5,6 % veufs et 5,6 % déclarés en union stable. La recherche a également identifié les participants par race, dans cette variable, il est identifié que 50% se sont déclarés blancs, 44,4% bruns et 5,6% noirs.

L’instrument a également identifié les questions liées à la composition familiale et au pouvoir d’achat des participants en fonction du revenu familial mensuel. 77,8 % ont des enfants et 22,2 % n’en ont pas. Parmi les participants qui ont des enfants, 92,9 % ont jusqu’à 02 enfants et 7,1 % n’ont que 01 enfants.

En ce qui concerne le revenu familial mensuel des répondants, il est indiqué que la majorité des 61,1 % de l’échantillon affirment avoir un revenu familial mensuel de 3 à 4 salaires minimums. 33,3 % ont déclaré un revenu de 5 à 6 salaires minimums mensuels et 5,6 % ont un revenu familial mensuel de 1 à 2 salaires minimums. Ces données sont décrites dans le graphique 3.

Graphique 3.

Source: L’Auteur (2020)

77,8 % des répondants ont le titre de spécialiste complet, 11,1 % n’ont pas terminé leur spécialisation et 11,1 % n’ont que des études supérieures. Lorsqu’on tente d’identifier le temps de travail que le participant a dans l’éducation, il est indiqué que 83,3 % travaillent sur 11 ans dans la région. 11,1 % de 2 à 5 ans et 5,6 % ont de 6 à 10 ans d’expérience professionnelle, comme le montre le graphique 4.

Graphique 4.

Source: L’Auteur (2020)

Afin de compléter la présentation statistique des données sociodémographiques de l’échantillon étudié, l’instrument a permis d’identifier la charge de travail hebdomadaire, ce qui montre que 61,1 % ont une charge horaire hebdomadaire de 40 heures. 27,8 % ont une charge de travail de 60 heures par semaine, 5,6 % des participants ont respectivement 20 et 30 heures.

Sur la base des données statistiques présentées jusqu’à présent, il est possible d’identifier que le profil de la majorité des participants à cette étude sont des femmes (88,9%) blanc et brun (résumé équivalent à 94,4 % de l’échantillon général), âgés de 30 à 59 ans (88,9 %), mariés (61,1 %), avec 2 enfants (92,9 %), travaillant dans le domaine de l’éducation depuis plus de 11 ans (83,3 %) avec un niveau d’éducation spécialisé (77.8%) et le pouvoir d’achat des familles entre R$ 3,135.00 à R$: 4.180.00 reais/mois, pour cela, il est dédié à une charge de travail de 40 heures par semaine (61.1%).

3.1 NOYAU CENTRAL ET PERIFERICO DES REPRÉSENTATIONS SOCIALES : L’ANALYSE QUALITATIVE DU DISCOURS

De la technique des évocations libres dans laquelle les participants (N=18) ont produit cinq mots ou expressions au terme induisant « maladie psychologique de l’enseignant », un total de 90 évocations ont été trouvées. Dans cette première étape, les expressions évoquées avec un ordre de 3,00 et une fréquence minimale de 2,00 %, compte tenu du degré d’importance et de pertinence de l’étude, peuvent être observées à la figure 1.

Figure 1

Source: L’Auteur (2020)

Les évocations fatigue, anxiété, stress, tristesse, dépression, peur, nervosité et surcharge, sont des éléments présents dans le noyau central de la représentation, traduisant la mémoire collective, les conditions socio-historiques et les valeurs du groupe, ayant pour fonction de générer le sens fondamental de la représentation, parce qu’ils apparaissent plus fréquemment et dans les premiers ordres d’évocation du terme induisant.

Ces résultats sont confirmés dans les études de Lima et Filho (2009) qui, dans leurs études, apportent que les principales plaintes liées à la santé mentale des enseignants étaient la surcharge, la fatigue mentale, le stress, l’anxiété, la frustration, la nervosité, l’angoisse, l’insomnie et la dépression. Gomes (2002), dans son étude qui visait à vérifier comment l’école a contribué à la maladie des enseignants, a mis en évidence des problèmes de santé tels que : agitation, stress, irritation, malaise, anxiété, tension, nervosité, irritabilité, dépression, angoisse, épuisement, troubles du sommeil et surcharge.

Compte tenu des données identifiées, il est possible de remarquer que les termes qui composent le noyau central sont intrinsèquement liés aux symptômes internes ressentis par l’enseignant. L’anxiété est définie comme un sentiment vague et désagréable de peur, d’appréhension, de tension et d’inconfort provenant d’une anticipation du danger, qui s’accompagne de manifestations physiques. Il devient pathologique, lorsque les sentiments sont exagérés ou disproportionnés par rapport au stimulus et lorsqu’ils interfèrent avec la qualité de vie de l’individu (CASTILLO et al., 2000).

Le stress d’expression peut être conceptualisé comme un processus dans lequel l’individu comprend que les exigences du travail et de la vie quotidienne sont stressantes, en surmontant leur répertoire d’adaptation, provoquant des réactions négatives (PASCHOAL; TAMAYO, 2004). Et selon Lima et Filho (2009), le stress est un état général de tension physiologique et maintient une relation directe avec les exigences de l’environnement. Le stress peut causer des symptômes physiques et psychologiques, parmi eux : fatigue, nervosité, irritabilité, anxiété, tristesse, insomnie, colère, émotivité, dépression et isolement (VALLE et al., 2011).

La tristesse identifiée dans le discours de l’enseignant semble témoigner de l’un des symptômes du trouble dépressif, puisqu’il est possible d’identifier celle des 11 professionnels diagnostiqués avec une maladie psychologique, 5 d’entre eux signalent une dépression. La dépression peut être définie comme un complexe de déviations sentimentales, cognitives et comportementales. Dans ces déviations, il est possible d’identifier un changement très caractéristique de l’humeur et d’autres symptômes. En ce qui concerne l’humeur, les auteurs mentionnent, parmi eux, la tristesse, la solitude et l’apathie (BECK; ALFORD, 2011).

La collection d’évocations, découragée, le manque de temps, l’usure, la fatigue, la démotivation et le salaire, sont des composantes présentes dans le noyau périphérique de la représentation et traduisent les facteurs externes qui impliquent dans l’exécution du professionnel de l’enseignement. Ces représentations permettent la mobilité et la flexibilité de la représentation, permettant l’intégration des expériences et des histoires individuelles des sujets, l’appréhension de l’hétérogénéité du groupe et des contradictions, et ses fonctions consistent, en termes actuels et quotidiens, dans l’adaptation à la réalité concrète et dans la différenciation du contenu de la représentation, en plus de son caractère de protection du noyau central (ABRIC, 1994).

Les expressions de découragement, d’usure et de fatigue peuvent être liées aux diagnostics des professionnels étudiés, parce qu’ils sont des critères diagnostiques dans les troubles démontrés par l’échantillon étudié, comme la dépression, l’anxiété et le syndrome de panique. Il convient de mentionner ici que, parce qu’il s’agit d’un milieu de travail, il est important de renforcer le syndrome d’épuisement professionnel, qui, bien qu’il ne soit pas présenté par l’échantillon, se caractérise par la présence de symptômes tels que la fatigue, la démotivation, le découragement, l’usure, la dévaluation, l’insatisfaction, la méfiance, l’irritabilité, l’agressivité, l’isolement, l’épuisement, l’impatience, les troubles du sommeil et aussi la perte d’intérêt pour le travail (ASSIS, 2006).

Selon des études menées par Siqueira et Ferreira (2003) et Paparelli (2009), bon nombre des symptômes psychosomatiques présentés par les enseignants découlent d’aspects tels que les bas salaires et la surcharge. Corroborating, Valle et al. (2011) dans leurs études sur les facteurs liés aux symptômes du stress et du trouble du sommeil chez les enseignants, indiquent que des éléments tels que le surmenage, les bas salaires et le manque de temps interfèrent dans la santé de l’enseignant.

Le mot usure peut être compris comme la perte de capacité potentielle ou efficace, corporelle et psychique (LAURELL; NOGUEIRA, 1989, apud PAPARELLI, 2009)). Selon le médecin Ramiro Stelmach, l’usure de l’enseignant provient d’un système qui ne fonctionne pas, parce que l’enseignant y est mal payé, a peu de temps pour s’occuper de la santé et se reposer (WEBLER, 2006). Par conséquent, l’usure dans l’environnement de travail des participants semble être associée aux facteurs auxquels les professionnels sont soumis, ce qui peut être un facteur déterminant pour l’apparition de maladies psychologiques.

4. CONCLUSION

La recherche a proposé de vérifier comment les représentations sociales des enseignants malades de l’école primaire sont construites et partagées. Et comme un moyen d’identifier les noyaux centraux et périphériques des représentations sociales, la technique de l’évocation libre a été utilisée. Le premier apporte les éléments : collection, découragement, manque de temps, usure, fatigue, démotivation et salaire.Le second, c’est-à-dire le noyau périphérique, souligne les termes : fatigue, anxiété, stress, tristesse, dépression, peur, nervosité et surcharge.

En ce sens, il convient de mentionner que les évocations du noyau périphérique de cette recherche se rapportent à des aspects externes, c’est-à-dire qu’il s’agit d’éléments qui peuvent être modifiés à partir d’interventions dans l’environnement ou dans la culture scolaire. Au contraire, les évocations présentes dans le noyau central sont liées aux aspects internes du sujet/enseignant, c’est-à-dire qu’il s’agit d’éléments moins souples et que, pour que les représentations sociales changent, ces aspects doivent être travaillés individuellement et singulièrement.

Par conséquent, il est orienté vers le fait que la communauté scolaire, mais pas seulement celle-ci, offre sécurité, espace de débat, reconnaissance sociale et économique aux enseignants, ainsi que la réduction des activités effectuées en dehors de la journée de travail et, par conséquent, un temps accru pour l’auto-soin, à partir d’une conception biopsychosociale.

Cette étude a fourni d’importantes réflexions pour le chercheur, car elle a permis de nouvelles expériences et une expansion académique, théorique et méthodologique dans le domaine de la psychologie scolaire en conjonction avec la théorie des représentations sociales. En outre, il est important de souligner que de telles expériences ont des connaissances opportunistes au-delà de celle acquise dans la position d’élève et de fille d’un enseignant.

Il est possible d’affirmer que la recherche a répondu à la question initiale qui a visé et guidé cette étude, cependant, elle a suscité une gamme de nouvelles provocations et préoccupations, il est donc orienté que la recherche est menée qui sont articulées entre la pratique professionnelle et les conditions de travail de l’enseignant comme suggéré ici, en réfléchissant sur les implications de cela, dans la qualité de vie du professionnel.

RÉFÉRENCES

ABRIC, J. C. Pratiques e représentations sociales. Paris: PUF, 1994.

ALMEIDA, Leda; SANTOS, Maria. Diálogos com a teoria das representações sociais. Editora UFPE, 2005.

ASSIS, Fernanda Bernardes. Síndrome de Burnout: um estudo qualitativo sobre o trabalho docente e as possibilidades de adoecimento de três professoras das séries iniciais. 2006, 146 folhas. Dissertação (Mestrado, Psicologia aplicada). Universidade Federal de Uberlândia. 2006. Disponível em: <https://repositorio.ufu.br/handle/123456789/17172>. Acessado em: 19/06/2020.

BATISTA, Jaqueline B. V. et al. O ambiente que adoece: condições ambientais de trabalho do professor do ensino fundamental. Cad. Saúde Colet. Rio de Janeiro, v.18, n.2, 2010. Disponível em: <http://www.cadernos.iesc.ufrj.br/cadernos/images/csc/2010_2/artigos/CSCv18n2_234-242.pdf>. Acessado em: 20/02/2020.

BECK, Aaron; ALFORD, Brad. Depressão: causas e tratamentos. 2º edição. Editora Artmed, 2011.

BRASIL. Lei nº 11.274, de 6 de feveriro de 2006. Estabelece as diretrizes e bases da educação nacional, dispondo sobre a duração de 9 (nove) anos para o ensino fundamental, com matrícula obrigatória a partir dos 6 (seis) anos de idade. Disponível em: <http://www.planalto.gov.br/ccivil_03/_Ato2004-2006/2006/Lei/L11274.htm>. Acessado em: 27/02/2020.

BRASIL. Lei nº 11.494, de 20 de junho de 2007. Regulamenta o Fundo  de Manutenção e Desenvolvimento da Educação Básica e de Valorização dos Profissionais da Educação – FUNDEB. Disponível em: <http://www.planalto.gov.br/ccivil_03/_ato2007-2010/2007/Lei/L11494.htm>. Acessado em: 27/02/2020.

BRASIL. Lei nº 4.024, de 20 de dezembro de 1961. Fixa as Diretrizes e Bases da Educação Nacional. Disponível em: <https://www2.camara.leg.br/legin/fed/lei/1960-1969/lei-4024-20-dezembro-1961-353722-publicacaooriginal-1-pl.html>. Acessado em: 27/02/2020.

BRASIL. Lei nº 9.394, de 20 de dezembro de 1996. Estabelece as diretrizes e bases da educação nacional. Disponível em: <https://portal.facema.edu.br/cpa-doc/LDB-.pdf>. Acessado em: 27/02/2020.

CASTILLO, Ana Regina et al. Transtorno de ansiedade. Rev. Bras. Psiquiatr. São Paulo, v.22, s.2, 2000. Disponivel em: <https://www.scielo.br/scielo.php?pid=S1516-44462000000600006&script=sci_arttext>. Acessado em: 14/07/2020.

COUTINHO, Maria; BÚ, Emerson. A técnica de associação livre de palavras sobre o prisma do software tri-deux-mots (version 5.2). Revista campo do saber, v.3, n.1, 2017. Disponível em <http://periodicos.iesp.edu.br/index.php/campodosaber/article/view/72>. Acessado em: 28/01/2020.

DEJOURS, C. Psicodinâmica do trabalho: contribuições da escola dejouriana à análise da relação prazer, sofrimento trabalho. São Paulo: Atlas, 1994.

DELCOR, Núria Serre et al. Condições de trabalho e saúde dos professores da rede particular de ensino de Vitória da Conquista, Bahia, Brasl. Cadernos de saúde pública. Rio de Janeiro, v.20, n.1, 2004. Disponível em: <http://www.scielo.br/scielo.php?pid=S0102-311X2004000100035&script=sci_arttext>. Acessado em: 25/01/2020.

DOISE, Willem. Da psicologia social à psicologia societal. Psicologia: teoria e pesquisa. Brasília, v.18, n.1, 2002. Disponível em: <http://www.scielo.br/scielo.php?pid=S0102-37722002000100004&script=sci_arttext&tlng=pt>. Acessado em: 28/01/2020.

GASPARINI, Sandra Maria et al. O professor, as condições de trabalho e os efeitos sobre sua saúde. Educação e pesquisa. São Paulo, v.31, n.2, 2005. Disponível em: <http://www.scielo.br/scielo.php?pid=S1517-97022005000200003&script=sci_arttext>. Acessado em: 28/01/2020.

GOMES, Luciana. Trabalho multifacetado de professores/as: a saúde entre limites. 2002, 127 folhas. Dissertação (Mestrado, Ciências na área de saúde pública). Escola Nacional de Saúde Pública – ENSP do Rio de Janeiro. 2002. Disponível em: <https://www.arca.fiocruz.br/handle/icict/5219>. Acessado em: 28/01/2020.

JODELET, Denise. Representações sociais: um domínio em expansão. UERJ: 2001.

LIMA, Maria de Fátima Evangelista Mendonça; FILHO, Dario de Oliveira Lima. Condições de trabalho e saúde do/a professor/a universitário/a. Ciências e Cognição. v.14, n.3, 2009. Disponível em <http://cienciasecognicao.org/revista/index.php/cec/article/view/253>. Acessado em: 17/06/2020.

MONTEIRO, Rui Ander Costa et al. Lei e diretrizes e bases da educação nacional: o porquê e seu contexto histórico. Revista Eletrônica de Educação. v. 5, n. 2, 2011. Disponível em: <http://www.reveduc.ufscar.br/index.php/reveduc/article/view/225/142>. Acessado em: 27/02/2020.

MORENO, Jean Carlos. História na Base Nacional Comum Curricular: déjà vu e novos dilemas no século XXI. História e Ensino. Londrina, v. 22, n. 1, 2016. Disponível em: <http://www.uel.br/seer/index.php/histensino/article/view/26158>. Acessado em: 27/02/2020.

OLIVEIRA, Oséias Santos et al. Perspectivas na consolidação do sistema de ensino brasileiro: o desenho da democratização proposto nas leis de diretrizes e bases – Leis 4.024/61 e 9.394/96. Jornal de politicas educacionais. v.4, n.7, 2010. Disponível em: <https://revistas.ufpr.br/jpe/article/view/21862/14298>. Acessado em: 27/02/2020.

PAPARELLI, Renata. Desgaste mental do professor da rede pública de ensino: trabalho sem sentido sob a politica de regularização de fluxo escolar. 2009. 194 folhas. Tese (Doutorado, Psicologia). Instituto de Psicologia, Universidade de São Paulo. 2009. Disponível em: <https://www.teses.usp.br/teses/disponiveis/47/47134/tde-07122009-145916/publico/tesepaparelli2009.pdf>. Acessado em: 17/06/2020.

PASCHOAL, Tatiane; TAMAYO, Álvaro. Validação da escala de estresse no trabalho. Estudos de Psicologia. Natal, v.09, n.1, 2004. Disponível em <https://www.scielo.br/scielo.php?pid=S1413294X2004000100006&script=sci_arttext&tlng=pt>. Acessado em: 17/06/2020.

REY, Fernando. As representações sociais como produção subjetiva: seu impacto na hipertensão e no câncer. Revista Redalyc.  São Paulo. v.8, n.2, 2006. Disponível em: <https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=193818634002>. Acessado em: 23/01/2020.

SÁ, Celso Pereira. Representações sociais: teoria e pesquisa do núcleo central. Temas em psicologia. Ribeirão Preto, v.4, n.3, 1996. Disponível em: <http://pepsic.bvsalud.org/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1413-389X1996000300002>. Acessado em: 25/01/2020.

SAVIANI, Dermeval. Educação escolar, currículo e sociedade: o problema da Base Nacional Comum Curricular. Revista Movimento. Rio de Janeiro, n.3, 2016. Disponível em: <https://periodicos.uff.br/revistamovimento/article/view/32575/18710>. Acessado em: 25/02/2020.

SILVA, Flávia Gonçalves. O professor e a educação: entre o prazer, o sofrimento e o adoecimento. 2007. 419 folhas. Tese (Doutorado, Psicologia da Educação). Pontifícia Universidade Católica de São Paulo. 2007. Disponível em: <https://tede2.pucsp.br/handle/handle/16308>. Acessado em: 28/01/2020.

SIQUEIRA, M.J.T.S; FERREIRA, Edirê. Saúde das professoras das séries iniciais: o que o gênero tem a ver com isso? Psicologia: ciência e profissão. Brasília, v.23, n.3, 2003. Disponível em: <http://www.scielo.br/scielo.php?pid=S1414-98932003000300011&script=sci_arttext>. Acessado em: 13/02/2020.

VALLE, Luiza Elena Ribeiro; REIMÃO, Rubens; MALVEZZI, Sigmar. Reflexões sobre Psicopedagogia, estresse e distúrbios do sono do professor. Revista psicopedag.  São Paulo. v.28, n.87, 2011. Disponível em <http://pepsic.bvsalud.org/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0103-84862011000300004>. Acessado em: 17/06/2020.

WACHELKE, João; WOLTER, Rafael. Índices complementares para o estudo de uma representação social a partir de evocações livres: raridade, diversidade e comunidade. Revista Psicologia: Teoria e Prática. São Paulo-SP, v.15, n.2, 2013. Disponível em: <http://editorarevistas.mackenzie.br/index.php/ptp/article/view/4363>. Acessado em: 28/01/2020.

WEBLER, Rita Melânia. O mal-estar e os riscos da profissão docente. CCSA- Em Revista. 2006. Disponível em: <http://sistema.app.com.br/portalapp/uploads/opiniao/CCSA-%20Em%20Revista%20_2_.pdf> Acessado em: 04/09/2020.

[1] Maîtrise en psychologie clinique et de la santé, troisième cycle en psychologie de l’éducation, diplôme d’études supérieures en évaluation psychologique, diplômé en psychologie.

Soumis : Septembre 2020.

Approuvé : Avril 2021.

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here