Code de processus constitutionnel : prochaine étape dans l’évolution de la Justice constitutionnelle brésilienne

0
296
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
Classificar o Artigo!
ARTIGO EM PDF

ÁLVARES, André de Carvalho Barbosa [1], CUNHA, Ricardo Henrique Alvarenga [2]

ÁLVARES, André de Carvalho Barbosa, CUNHA, Ricardo Henrique Alvarenga. Code de processus constitutionnel : prochaine étape dans l’évolution de la Justice constitutionnelle brésilienne. Revue scientifique pluridisciplinaire de la base de connaissances. 03 ans, Ed. 06, vol. 02, pp. 113-132, juin 2018. ISSN:2448-095

Résumé

Le 23 septembre 2015 a été présenté au Conseil fédéral de l’Association du Barreau du Brésil, l’avant-projet du code de procédure constitutionnelle, conduisant à des débats dans le monde universitaire brésilien sur vos besoins réels. D’une étude de la création, expansion et l’évolution de la Justice constitutionnelle et par conséquent le processus constitutionnel lui-même, ont analysé les avantages éventuels et les risques que peuvent apporter ce codage. Surmonter cette étape, une brève analyse du système brésilien de la justice constitutionnelle et certains points pertinents du projet soumis. Enfin, il a été mentionné autres pays qui ont déjà modifié votre code du processus constitutionnel.

Mots clés : Justice constitutionnelle, la juridiction constitutionnelle, droit du contentieux constitutionnel, procédures constitutionnelles.

Introduction

Le Brésil a déjà une ébauche de procédures constitutionnelles, proposé par l’avocat Paulo Bonavides et pris en charge par l’Association du Barreau du Brésil. De l’analyse de l’évolution de la Justice et le processus constitutionnel a cherché à comprendre les concepts et les aspects de cette question, a partir de là, à comprendre les avantages éventuels d’un encodage et aussi ses risques.

Nombreux sont les avantages : meilleure systématisation des instituts constitutionnel procédurale, une plus grande sécurité juridique, le débogage et l’actualisation des normes ; possibilité d’ajuster la compétence d’internationales droits de l’homme dans le pays, parallèlement à d’autres qui peut-être être ajoutée par choix politique.

Les risques sont également considérés et se résument en quatre : faute professionnelle, de régression, de conflit et d’esclerotização. Mais si les mesures prises peuvent être atténués. La discussion impliquant ce codage doit tenir compte du système mixte de justice constitutionnelle, qui sera bientôt analysée avant de commencer à évaluer le projet.

Est-il vraiment nécessaire d’un code du processus constitutionnel au Brésil ? D’une recherche doctrinale et législative vise à répondre à cette question.

1. Justice constitutionnelle et droit du contentieux constitutionnel

L’État constitutionnel du droit découle de la crise de l’état de Legalistic qui ont représenté en règle générale, la saisie propre de la suprématie du Parlement, qui en conséquence principalement de l’abus en question exagéré des lois qui ont été interférer dans des zones déjà protégées, outre la perte de qualité.

De même, il y avait un hiperlegalidade, il y avait aussi une hipolegalidade, dans la mesure où le processus législatif ne pouvait pas suivre les aspirations sociale[3]s.

Avec l’approfondissement de cette crise, dont les symptômes ont terminé deuxiè[4]mes, désobéissance généralisée Hespanha la Loi ; l’application non-application ou sélective des lois par les organes officiels et l’inefficacité de l’application coercitive de la loi aux personnes, a commencé à développer l’Etat-providence, avec des caractéristiques frappantes, une intervention réglementaire dans les domaines vie individuelle et sociale, la limitation de la puissance des législateurs et le pluralisme des sources normatives.

Ainsi, la Constitution de la source fondamentale du droit et de réglementer trop, être responsable dans le Callejón, l[5]e solde résultant de la répartition constitutionnelle des pouvoirs, qui reflètent comment le pluralisme socio-politique Un moment.

Cette suprématie de la norme constitutionnelle a ses origines dans contrôle judiciaire américaine plus claire, qui a reconnu pour la première fois la suprématie de la Constitution dans l’affaire Holmes c. Walton, puis dans la célèbre affaire Marbury vs Madison, bien qu’il existe certains précédent dans l’histoire précédente. En Europe, cette idée a juste après la première guerre mondiale.

Cette supériorité de la Constitution est parfois exprimée, comme dans la norme du Portugal, dans votre article, 3°, 2[6]. Dans d’autres, émanant de la création propre de la Justice constitutionnelle, le processus plus difficile pour la création ou la modification des exigences constitutionnelles, ou même l’impossibilité de la suppression de certains dispositifs, étant déduit implicitement, nous la Constitution de 1988, par exemple, l’article 60[7]. Et dans d’autres pays, cette supériorité prétorienne, exempli gratia aux États-Unis, comme déjà mentionné, cette rigidi[8]té a été la prise en charge pour la naissance de la Cour constitutionnelle.

Partir de cet État constitutionnel, a pour développer la Justice constitutionnelle. Fix-Zamudi[9]o aux conceptions comme un ensemble de procédures de caractère procédural, au moyen de laquelle certains organes de l’Etat a commander l’imposition forcée de la juridique suprême de commandements, ces autres organismes de caractère public qui a dépassé la limites pour votre activité sur propre Charte fondamentale[10].

Tremps[11] affirme que la notion de la Justice constitutionnelle doit être comprise comme un matériau et le concept de fond, comme l’ensemble des techniques visant à assurer et à interpréter la Constitution de mécanismes judiciaire[12]s.

D’autres auteurs préfèrent utiliser le terme de compétence constitutionnelle. Barach[13]o considère comme « la part de l’administration de la Justice qui a des questions juridiques spécifiques pour un Etat de droit particulier ». Tavares[14] adopte une conception plus restrictive, expliquant cela consiste à votre essence « la défense de la Constitution sous tous ses aspects, depuis édité par un tribunal (exercice de la compétence) comme fonction exclusive[…] ».

Bien que certains auteurs traitent les expressions de la Justice constitutionnelle et juridiction constitutionnelle comme synonym[15]e, Alcalá (2005, p. 17-21) établit une distinction, en soulignant que la Justice constitutionnelle implique l’activité de tout jugement ou de la Cour avec la compétence constitutionnelle, ce qui peut rendre un constitucionalidades des normes de contrôle, protection des droits fondamentaux par le biais de mécanismes prévues dans la Constitution et la législation. A la compétence constitutionnelle serait justice constitutionnelle jouée par un tribunal spécifique, dans le but de défendre la Constitution.

Déjà le processus constitutionnel, est digne de vague pour Mac-Gregor, comme[16] l’étude systématique de la compétence, les organes et des garanties constitutionnelles et le second comme instruments de procédure principalement pour la protection et la défense de la valeurs, des principes et des normes constitutionnelles.

Le portugais Canotil[17]ho définit au sens large et strict :

« Car en droit du contentieux constitutionnel désigne l’ensemble des règles et principes énoncés dans la Constitution et positivized d’autres sources du droit (lois, traités) qui régissent les procédures légalement a ordonné à la solution des problèmes de nature Loi constitutionnelle par la Cour constitutionnelle ». [Sentido amplo] […]

« Ont pour objet le processus constitutionnel. Le processus constitutionnel revient progressivement à un complexe des actes et formalités pour prolacção d’une décision de la Cour sur la conformité ou la non-conformité des lois constitutionnelles. En ce sens, le processus constitutionnel est le processus de suivi de l’inconstitutionnalité des lois. »[Sentido estrito].

Très objective, chanteur croit [18]que le processus constitutionnel est l’ensemble des principes et normes énoncés dans la Constitution et dans la Loi, qui régit les procédures et les procédures constitutionnelles, quelles que soient les organes en charge de la préservation de la suprématie de la Constitution et la protection des droits de l’homme.

Ne peut pas confondre ici droit procédural constitutionnel avec le droit constitutionnel. Cela a en second lieu, en tant qu’objet l’étude des principes et des règles de nature procédurale, lieu sur la Constitutio[19]n. Est conforme pour souligner qu’il a reconnu l’autonomie du droit procédural constitutionnel, qui a les caractéristiques et principes.

2. Code du processus constitutionnel : avantages et risques

Le traitement d’une facture souffre d’interférence jusqu'à ce que vous atteigniez votre approbation ou le rejet. Sera toujours sous réserve de la possibilité de subir des modifications au point d’être sévèrement modifiée ou même déformée. Il y a beaucoup d’intérêts impliqués et chaque banc parlementaire peut interpréter le projet différemment, chacune souffrant de pression de votre base d’électeurs. Mais aussi, si bien menée, avec des discussions techniques, compte tenu des intérêts légitimes, peut provoquer une loi qui provoque un développement démocratique réel. Il peut aussi arriver avec un projet de code.

L’encodage du processus constitutionnel au Brésil peut apporter beaucoup d’avantages à la croissance de notre démocratie. Dans vot[20]re thèse de doctorat avant la Pontificale Université catholique de São Paulo, Pandey, a apporté un certain nombre d'entre eux. Selon lui, le débat sur la Loi sur la procédure constitutionnelle implique nécessairement la « interrelation entre le droit constitutionnel, droit procédural et les droits de l’homme ». Seulement ce débat peut contribuer à la croissance de la démocratie brésilienne, dans la mesure où cette normes afin d’assurer une efficacité maximale des droits fondamentaux et des garanties et des droits de l’homme peut se posent alors, même si l’encodage n’est pas adopté .

Avec le codage, Brésil irait à avoir un meilleur traitement systématique du droit constitutionnel procédure instituts, qui sont aujourd'hui rares provenant de sources différentes, des hiérarchies différentes réglementation, rédigés en moments historiques différentes, même avec les lois antérieures à la Constitution de 1988. Cela permettrait à l’hôte d’une ligne axiologique qu’elucubre les principes fondamentaux de la Constitution, ainsi que des normes internationales des droits de l’homme, dont le Brésil est signataire.

Un autre avantage cité par lui en ce qui concerne la sécurité juridique. Normes établies en clair et intelligible conserve apportent une prévisibilité aux opérateurs du processus constitutionnel, qu’il s’agisse de juges, des avocats ou des tribunaux. Le phénomène de constitutionnalisation des droits et l’adoption de la procédure constitutionnelle des clauses générales, la tâche de surmonter les lacunes législatives et pondération des principes peut être plus simples et plus justes des résultats.

Comme MARTINS-COSTA, C[21]lauses générales a transformé la théorie traditionnelle des sources, qui constitue le véritable « Windows, ponts et avenues des codes modernes ». Pour eux, peuvent rejoindre la valeur système normatif codé principes n’ont pas énoncé par la loi mais les membres du « metajuridicos mondes » comme ceux des principes constitutionnels ou les préceptes de l’international droits de l’homme, ce qui permet une transformation constante et la mise à niveau du système, sans besoin de modification législative.

Ce phénomène produit dans la deuxième phase du processus d’encodage, ce deuxième Bon[22]avides « dans le domaine théorique proclame la supériorité de ses valeurs et sur la normativeness des principes suprêmes de Praxis réalisés », alors la conception exégétique la première phase des encodages qui implicitement dans code fermé. Le code de procédure constitutionnelle verront le jour dans cette deuxième phase.

Peixot[23]o a ajouté qu’il faudrait surmonter les incohérences résultant de lois éparses et des incertitudes d’aux justiciables que chaque cas de trajet oscille pour un résultat donné. L’encodage peut aussi contribuer à la sélection et les mises à jour les règles existantes, en éliminant les dérives et les appareils qui n’ont pas plus de fonctions, ce qui implique également à perfectionner le système procédural constitutionnel, ce qui en fait plus simple, rapidement et efficacement.

Suite à cette ligne idéologique, la Constitution brésilienne code de procédure peut servir pour mettre notre système procédural constitutionnel au service des droits de l’homme, redéfinir la notion de citoyenneté prorogé par l’exercice de ces droits dans les plan national et international, depuis les arrêts des organes internationaux, sont souvent ignorés par les juges constitutionnels, beaucoup en raison de l’absence de normes réglementaires et l’absence de systématisation d’une procédure standard constitutionnel[24].

L’encodage peut également établir des limites à l’interprétation constitutionnelle des règles de procédure, créant ainsi un espace du pouvoir discrétionnaire des juges constitutionnels, évitant l’activisme de ce que l'on appelle.

L’adoption d’un code de procédure constitutionnelle peut être également importante d’adapter les sources de cette nouvelle branche du droit, c'est-à-dire comment prouver votre fond de teint de [25]validité sur la planification, établissant leurs degrés de la hiérarchie et les critères pour les surmonter lacunes, y compris le résultant du droit international relatives aux droits de l’homme, reconnaissant l’importance de la jurisprudence comme une source et, enfin, la suplementariam des normes du code de procédure constitutionnelle en cas de gap et peut même faire la doctrine une source, comment avez-péruvienne.

Le code de procédure constitutionnelle peut également réglementer la constitution organique du processus qui, selon M[26]athew, initiant le contrôle de constitutionnalité. Pedro a[27] dit que le code du processus constitutionnel doit « organiser et réglementer l’ensemble du système de constitutionnalité brésilienne actuelle de contrôle », notant les règles constitutionnelles, les règlements internes et communs, y compris l’établissement règles pour le contrôle de constitutionnalité par État.

Vous pouvez régler aussi les instruments « libertés procédures cons[28]titutionnelles » qui protègent les droits fondamentaux dans toutes leurs dimensions, telles que l’habeas corpus, habeas data, mandat de perquisition, parmi plusieurs autres. Toujours aligné sur les normes de protection des droits de l’homme au niveau international.

Peut aussi intégrer le code de procédure constitutionnelle des autres processus constitutionnels de choix politique, notant les particularités historiques, sociologiques, politiques, économiques et culturelles des droits. Suggère Peix[29]otoo ajout de solutions au conflit fédéral, y compris même la possibilité d’une réconciliation entre eux. Une autre possibilité soulevée était le traitement du processus de destitution, « pour le respect dû de la régulière de la Loi et de son logiciel de consectários ».

En ce qui concerne la mise en accusation, il est devenu clair que l’absence de courant, des règles claires et conviennent de la systématique, peut conduire à des interprétations différentes dans des directions différentes, qui était à l’origine la judiciarisation d’empêcher la Présidente Dilma Roussef, apportant de nombreuses incertitudes et insécurité juridique tout au long du processus.

Toutefois, le codage du processus constitutionnel apporte également des risques sérieux. Points Sagüés qua[30]tre d'entre eux : faute professionnelle, de régression, de conflit et d’esclerotização. La faute peut se produire lorsque les mauvais législateurs, intentions incompétentes ou douteuses, d’entravent ou de compliquent les processus constitutionnels existants.

La régression se produit quand les législateurs au lieu de développer les processus constitutionnels, rend plus complexe et bureaucratique, revenant en arrière vers le passé et faire peu opérationnelle. Il est à noter qu’il ne serait pas la Suppression des droits et garanties déjà consolidées, puisqu’il ne peut pas être géré en raison du principe de la clôture et à prendre du recul en ce qui concerne les droits et garanties constitutionnels, mais plutôt l’adoption de mesures qui entravent votre exercice.

Le conflit peut se produire lorsque le ressuscité vieux arguments ont réussi à surmonter ou avec l’introduction de mécanismes controversés, capables de générer des débats qui font obstacle à l’application des règles de procédure. Ce principe est directement lié à la précédente.

L’esclerotização provient d’une réglementation excessive qui empêche le développement de nouvelles variables procédurales ou agile remodelage des opérateurs existants du processus constitutionnel, en particulier les juges. Peut se produire, par exemple, avec l’adoption d’un code fermé et hermétique, trop, car ceux-ci ne permettent pas l’inclusion de clauses générales qui permettent une transformation constante de l’utilisation des terres, même sans changement législatif.

Ces risques peuvent être évitées ou réduites si pris certaines mesures. Défend Bazán[31] qui devrait être évité simplement importer un système normatif de procédure constitutionnel d’un autre pays, mais doit prendre en compte l’idéologie juridique, la culture et la réalité sociale locale, de dresser l’encodage. Il est également important d’attendre le moment opportun pour le dépôt de celles-ci, telles que ces inconvénients seraient atténués lorsqu’il y a un intérêt politique réelle pour l’adoption du code. Enfin, vous devez comprendre l’intention réelle de l’application de ces dispositions par les juristes, car sans votre volonté sincère de se conformer à ces dispositifs, le codage peut avoir votre efficacité diminuée.

Analyse de ces trois mesures et le moment historique brésilien, on se rend compte que ce n’est pas le meilleur moment pour la progression du code projet de procédure constitutionnelle, étant donné l’instabilité politique découlant des scandales de corruption et les intérêts plusieurs membres du pouvoir législatif acquis concerné uniquement si enregistrer les différentes charges qu’incriminant. Mais cette occasion peut être très étroite, surmonter cette agitation politique et les chambres législatives a renouvelé lors des prochaines élections directes, il vous sera facile de démontrer que l’existence d’un processus constitutionnel du code peut aider à rendre ces moments moins de crise traumatisante et plus faciles à surmonter.

3. Justice constitutionnelle brésilienne et leurs sources

Le système constitutionnel brésilien d’abord suivi le système américain de la Justice constitutionnelle, évoluant vers un système mixte et particulière qui combine le critère du contrôle de constitutionnalité diffus, comme moyen de défense, avec le critère de concentré, via action direct[32]e. Selon Tavares, [33]« sans préjudice à d’autres instituts qui intègrent également le système ».

Ainsi, tous les tribunaux font partie de la justice constitutionnelle brésilienne, depuis n’importe quel juge ou la Cour peut se réunir aux dommages causés d’inconstitutionnalité. Au Brésil, il y a une Cour constitutionnelle pure, bien que l’arrêt de la Cour suprême la compétence constitutionnelle, n’est pas le seul organe responsable de ce contrôle, et pour juger des cas individuels, outre les questions constitutionnelles.

Justice constitutionnelle et le processus constitutionnel brésilien a comme principale source de la Constitution de 1988, la « Constitution du[34] citoyen », le nom de Ulysses Guimarães. Plusieurs sont les artifices de procédure constitutionnelles présents dans le texte. Inclure : art. 5° ce qui suit les sections LXXIII ; art. 60. art. 102 ; et l’art. 103.

Les autres sources sont réglementés dans le texte constitutionnel. Bientôt votre article 5°, 2° e 3° §,[35] apporte les traités internationaux dont le Brésil est partie, et en ce qui concerne les droits de l’homme, si elle est approuvée par le Congrès National, par les trois cinquièmes de ses membres, en deux équipes, vote aura statut de normes de jeu fonds opérationnels.

Nous avons également plusieurs lois ordinaires. Et peut être cité : droit de bref de mandamus – 12 016/2009 ; Droit public Civil Action-7 347/1985 ; Loi du populaire Action-4 717/1965 ; Droit d’action directe de l’inconstitutionnalité et l’action déclaratoire de constitutionnalité-9 868/1999, droit de plainte de manquement fondamental le précepte-9 882/1999 ; Parmi d’autres.

Vous pouvez dire que certains d'entre eux sont antérieurs à la Constitution de 1988, établie dans des époques différentes et sur des principes axiológicos, qui porte atteinte à l’unité de la Constitution brésilienne et procédure système apporte une insécurité juridique. Peut également être pointé comme le règlement intérieur de la Cour suprême, ainsi que tous les autres brésiliens des tribunaux (en raison du contrôle diffus de constitutionnalité), liaison précédents et des décisions judiciaires. Cette complexité des sources pourrait être mieux organisé un code de procédure constitutionnelle.

4. Le projet de code du processus constitutionnel brésilien [36]

Le projet de code du processus constitutionnel brésilien, a été proposée par Paulo Bonavides par le Conseil fédéral l’ordre des avocats du Brésil, et Deuxièmement, il est divisé en deux segments : les actions de défense des droits de l’homme et les garanties fondamentales et la défense de la Constitution fédérale. Il se compose des 167 articles et apporte des avances à la juridiction constitutionnelle, cependant, il est important d’être en plus dehors à certains endroits.

Est conforme pour souligner que ce n'est qu’une ébauche et que jusqu'à ce que votre présentation au Congrès et au cours de votre parcours jusqu'à ce que l’agrément peut changer. Voyons voir, quelques points importants. Dans les articles 1° et 2° établit ses objets, c'est-à-dire adapter les procédures constitutionnelles, associés aux actions de la défense des droits et garanties collectives constitutionnels fondamentaux : Habeas Corpus, sécurité individuelle et collective de mandat. Bref d’injonction, action populaire, Habeas Data, ainsi que les actions de contrôle de la constitutionnalité des lois et des garanties de lois de nature constitutionnelle normatives : action directe de constitutionnalité-ADIN ; Action déclaratoire de constitutionnalité-ADC ; Action d’inconstitutionnalité-ADCOM ; par défaut ; Plainte pour violation du principe fondamental-ADPF ; Action interventionnelle-AI ; et la plainte constitutionnelle-REC ; et aussi les conflits de compétence prévue à l’article 102, paragraphe « a » de CF/88.

Déjà dans les deux premiers articles sont perçus comme certains terminologique et problèmes, qui doivent être fixées tout au long de votre parcours de référence. Mentionné-« action directe de constitutionnalité-ADIN », quand le correct, conformément à la Loi, 1999/9 868 s[37]erait une action directe de l’inconstitutionnalité-ADIN. Nous voyons aussi qu’il y avait pas l’intention de changer le nom de cette action, étant donné que dans son propre projet, spécialement pour faire face à ce (articles 83 à 93), de style correctement.

Fait également référence au « action d’inconstitutionnalité-ADCOM » ; par défaut. Cette action a été appelée par la loi 12 063/[38]2009, qui a modifié l’action directe 9 868/1999, mentionnée d’inconstitutionnalité par Omission, de la même manière que le projet quand il réglementé (articles 94 à 101).

En ce qui concerne le règlement des conflits de compétence entre la Cour supérieure et de toutes les juridictions, entre les juridictions supérieures, ou entre ceux-ci et tout autre tribunal, l’appareil constitutionnel est l’article 102, alinéa i, point a, de la La Constitution de 1988 et pas « l’article 102, alinéa (a) » la « de CF/88 ».

Dans votre article 3° stipulent que le but du processus constitutionnel, qui est la garantie du texte constitutionnel et à la réalisation des droits constitutionnels des droits fondamentaux, à savoir, le processus constitutionnel doit toujours protéger Constitution, toujours à la recherche l’efficacité maximale et l’efficacité des droits qui y sont prévues. Plus tard, à l’article 4, apporte les principes du processus constitutionnel : interprétation de la loi selon la Constitution, vitesse, économie, pourboire et socialisation.

Le principe d’interprétation selon la Constitution, selon Canotilho, la c[39]ompréhension, les règles qui admettent plus d’une lecture (plurissignificativas ou polissêmicas), qui correspond le plus à la Constitution doivent toujours prendre en considération certaines dimensions : doit toujours prévaloir en n’interprétant pas au contraire la Constitution ; la mesure du possible, la norme devrait être maintenue, évitant à votre planification de retrait ; On ne devrait pas adopter une legem contre exégèse, c'est-à-dire à la différence de votre littéralité ou sens normatif, pour le respect de la Constitution ; interprétation n’est pas possible lorsque l’analyse des forfaitaires à l’importation en principe contraire à la Constitution et qu’en l’espèce doit être déclarée inconstitutionnelle ; et enfin, ce principe ne peut pas importer dans la création de la nouvelle norme, c’est l’interprète ne peut pas utiliser lui à agir en tant que législateur positive.

En ce sens, l’interprétation c[40]omme Enterría Constitution est le résultat provenant de la suprématie de la Constitution en tant que principe d’interprétation et de la technique de la décision. Hesse[41] ajoute qui doit également tenir compte du principe d’interprétation de la Constitution que la Loi, c'est-à-dire l’interprétation de la norme constitutionnelle, lorsque cela est possible, dans le sens que le législateur le matérialisée, ainsi que la présomption de constitutionnalité des lois, ce qui confirme la relation étroite entre eux (droit et Constitution).

Le principe de la procédure rapide a pour but d’assurer la fourniture efficace juridictionnelle dans un délai excédant l’indispensable pas, la suppression et la simplification de la procédure[42]. La vitesse devrait implique pas pressé, résolution rapide à tout prix, mais afin d’éviter de perdre du temps sur le traitement du processus.

Économie procédurale est directement liée à l’efficacité de la clause de compétence, car « il essayent d’obtenir, toujours avec le moins d’effort possible, les résultats escomptés » par le processu[43]s. La mesure du possible et sans préjudice aux parties ou d’une procédure régulière, actes et procédures doivent être évitées qui n’ajoutera rien de nouveau au processus.

Les principes de l’économie et de rapidité sont directement liés et en vertu du principe d’une durée raisonnable du processus, inclus dans les deux la Convention américaine des droits de l’homme, le Pacte de San José, Costa Rica à l’art. 8, [44]1, qu’au point LXXX, art. 5° de la CR/198[45]8.

La quatrième a une gratification. Fournit le projet il y aura de l’avance des frais et tout autre coût, dans le premier degré de juridiction, ou ordonner à l’auteur de la partie, sauf preuve de mauvaise foi, en procureur frais, coûts et frais s’appliqueront, dans les actions de garanties constitutionnelles (art.. 9 du projet) ; seulement le paiement des frais et préparer l’extrémité (art. 69 du projet) ; même l’auteur de deal peut soit condamnée à payer téméraire de moi décuplée des coûts (art. 72 du projet). Peut être noté, le projet prévoit le recouvrement des frais et dépens dans le processus constitutionnel, relativiser votre principe de gratuité.

Il s’avère que la Constitution de 1988 prévoit dans votre article 5°, le point [46]LXXVII, la gratuité de l’habeas corpus et habeas data, ainsi que tous les actes nécessaires à l’exercice de la citoyenneté. Ainsi, compte tenu de l’importance de la défense de la Constitution et des droits fondamentaux et des garanties pour l’exercice de la citoyenneté, serait très bienvenu que la Loi sur la procédure constitutionnelle établissent la grâce de tous les coûts et les frais s’appliquent , l’exemple de gratuité de la Justice dans le Code Civil de processus déterminé pour les personnes ayant des ressources insuffisantes, dans votre article 9[47]8. Ainsi, nous aurions un véritable principe de gratuité dans le processus constitutionnel.

Le cinquième principe établi est la socialisation, par lequel la Justice constitutionnelle doit garantir toute la protection intégrale de leurs droits, promouvoir la protection des intérêts diffus et collectifs en modulant les effets des décisions lorsque cela est nécessaire, et, si possible, les intérêts de la société.

Le Code de procédure constitutionnelle brésilienne projet de loi, en ses articles 5°, 6° et 7°, apporte aux règles de compétence, qui sont établis par la Constitution, c'est-à-dire est compétente pour le processus constitutionnel la magistrature ; puis établit le brésilien de la Justice constitutionnelle mixte type, à savoir un contrôle direct par la Cour suprême et indirecte à n’importe quel juge en aucun cas ; et déterminent l’application de la jurisprudence relative aux matériaux en bref des exigences constitutionnelles.

Commence alors la section des garanties constitutionnelles des droits fondamentaux (art. 8 ° 82 du projet). « Moyenne par constitutionnelle garantit les instruments mis à la disposition pour les personnes physiques et morales qui y est associée, qui, ayant siège constitutionnel destiné à tutelle, préventive ou répressive des droits fondamentaux » (art.. 8 du projet), puis mettre une liste d’exemples de ces instruments : Habeas Corpus, Habeas Data, Action populaire, une action civile publique, plainte constitutionnelle, bref de mandamus, bref d’injonction et le droit de pétition «.

Parmi ceux-ci, s’attaque plus tard, habeas corpus, le bref de mandamus, habeas data et l’action populaire. En outre, la plainte constitutionnelle et le bref d’injonction, mais discipliné au sein de la section du contrôle des Actions des lois et des actes normatifs, qui peuvent être considéré comme un abus de langage, et que, pour assurer la meilleure structuration du code devraient être décalée pour cette partie.

Il n’est pas prévu ici parler de chacun de ces actions, mais nous pouvons mentionner certains périphériques importants. Ces garanties constitutionnelles auront la priorité de traitement dans tous les judiciaires et des organismes administratifs (art. (10), ayant la priorité de l’habeas corpus sur l’autre. Sera également régie par l’impulsion officielle, soit $can le juge, d’Office, vérifié quelque irrégularité, déterminer le retraitement dans pas moins de 15 jours (arts. 11 et 12).

Alors introduit des règles concernant le contrôle de la constitucionalidades des lois et des actes normatifs, à savoir : action directe d’inconstitutionnalité ; action directe d’inconstitutionnalité par omission ; action déclaratoire de constitutionnalité ; et la plainte pour violation du principe fondamental (art. art 83. 130). Se poursuit avec l’Action interventionnelle, mandat de garantie sociale (mandat d’injonction) et plainte constitutionnelle (art. 131 à l’art. 146.) À cet égard, il a été recommandé pour compenser le bref d’injonction et la plainte constitutionnelle pour la partie qui traite des garanties constitutionnelles.

Puis, mettre des dispositions relatives à l’action publique (art. 147), qui agira à toutes les étapes du processus, avec dix jours pour émettre un avis ; l’exécution des décisions (art. (148), qui aura une application immédiate et période de 90 jours pour être prolatadas, la responsabilité fonctionnelle ; et la sécurité juridique des décisions, qui peuvent avoir modulé effets (art. 149.) Aborde également le dépôt de ces procès devant les tribunaux de l’État (art. 150 art. 158), établir des lignes directrices générales pour la juridiction de l’État.

Détermine ensuite la création du centre d’études constitutionnelles, avec le ministère de la Justice (art.. 159.) Mentionne que la légitimé pour engager des actions de contrôle de constitutionnalité, sont l’art. le CR 103/88[48]. Impose la nécessité de militer pour le dépôt de ces actions (art. 162.)

Comporte également des règles sur la juridiction supranationale (art. 163), permettant à « toute personne qui a une lésion dans ses droits constitutionnels, peut interjeter appel devant les tribunaux internationaux, avec la portée pour obtenir la révocation des décisions judiciaires relatives aux droits et garanties constitutionnels » ; l’efficacité des décisions internationales (art. 164), qui devrait être « exécuter immédiatement par des pouvoirs nationaux » ; et la compétence internationale (arts. 164 et 165), selon laquelle les Nations Unies, l’OEA et autres avec qui le Brésil a signé des traités internationaux est compétente au Brésil et aurez accès à toute l’information nécessaire à l’accomplissement de leurs décisions.

Nous avons une percée en ce qui concerne la juridiction supranationale et le respect de ses décisions sur le territoire national. Il s’avère qu’il est encore très embryonnaire et pour apporter des concepts juridiques indéterminés comme « des pouvoirs nationaux », peut-être ne pas produire les effets désirés.

Ce serait une excellente occasion de déterminer comment ces décisions internationales seraient terminées au Brésil, en quoi, pourquoi spécifiques orgue et la même détermination de sanctions pour absentéisme, plus votre évolution dans la protection des droits de l’homme dans la Brésil. Conclut en déterminant une legis vacatio de trois mois.

5. Procédures constitutionnelles dans d’autres pays.

Trois pays disposent déjà d’un code du processus constitutionnel : Costa Rica (1989),[49] Pérou (2004) e[50]t en Bolivie (2012[51]). La province de Tucuman (1999), e[52]n Argentine, a également promulgué la votre.

Ne rentre pas ici parler de chaque code existant, mais de montrer qu’ils existent et peuvent servir de source d’inspiration pour le constitutionnel code de procédure civile.

Remarques de conclusion

Défendre un constitutionnel code de procédure est requise, signifie qu’il est indispensable, ne saurait être écartée, pour le bon fonctionnement du système constitutionnel brésilien.

Peut-être que le pays traverse la pire crise institutionnelle de votre histoire et organes constitutionnels, on obtient, dans la mesure du possible, surmonter les problèmes avec une certaine stabilité. Analyser comment le code de procédure constitutionnelle n’est pas nécessaire. Mais si il a existé, avec les progrès nécessaires, peut-être que ce moment pourrait être moins turbulent.

Il est indéniable que l’encodage peut apporter plusieurs avantages, l’un principal est la recherche de mise à exécution des droits et garanties fondamentales et des droits de l’homme.

Toutefois, vous devez attendre le bon moment pour aller de l’avant dans votre traitement. Comme indiqué avant la crise politique, la conception peut être modifiée pour servir des intérêts illégitimes, perdant ainsi votre raison d’être.

Ce moment pourrait être le prochain. Et quand vous arrivez, vous devez être préparé pour votre approbation représente une véritable percée pour la démocratie brésilienne.

Références bibliographiques

ALCALÁ, Humberto Nogueira. La Justicia et los tribunales Constitucionales de indoiberoamerica del sur fr la alborada del siglo XXI. Santiago : Lexis Nexis, 2005.

BARACHO, José Alfredo de Oliveira. Processus constitutionnel. Rio de Janeiro : Forense, 1984.

BAZÁN, Victor. Droit du contentieux constitutionnel : autonomie scientifique, de codage et d’autres questions litigieuses. Magazine brésilien d’études constitutionnelles, Belo Horizonte, ed. Forum, année 4, n° 16, octobre/décembre, 2010.

BELAUNDE, Domingo García ; ESPINOSA, Eloy ; BARRERA, Saldaña (coordonnateurs). Enquête sur derecho procesal constitucional. Lima : Legal publishers, 2006.

Paulo BONAVIDES. Le projet constitutionnel Code procédural. Brasilia. 2015.

CALLEJÓN. Francisco Balaguer. Fuentes del derecho : 1. Développement constitutionnel de del de principes. 1er Ed. Madrid : Tecnos, 1991.

CANOTILHO. J. J. Garcia. Droit constitutionnel et théorie de la Constitution. Coimbra : Almedina. 7e éd. 2003.

______. Droit constitutionnel et théorie de la Constitution. 6ème ed. Coimbra : Almedina, 1993.

CHANTEUR, Ernesto Rey. Cuestionario, primera part, Colombie. Dans : Belaunde, Domingo García ; ESPINOSA, Eloy ; BARRERA, Saldaña (coordonnateurs). Enquête sur derecho procesal constitucional. Lima : Legal publishers, 2006.

DINIZ, Maria Helena. Recueil d’introduction à la science du droit. 23 ed. São Paulo : Saraiva, 2012.

FIX-ZAMUDIO, Hector. Veinticinco años de evolución de la Justicia Constitucional : 1940-1965. Mexique : Unam, 1968.

GARCÍA DE ENTERRÍA, Eduardo. La Constitución comme el y de norma Tribunal Constitucional. 4e éd. Madrid : Civitas Thomson, 2006.

GONÇALVES, Marcus Vinicius rivières. Procédure civile énoncée. São Paulo : Saraiva, 2011.

Ada Pellegrini GRINOVER. L’infra-réforme nécessaire. Dans : TAVARES, André Ramos, LENZA, Pedro, ALARCÓN, Pietro de Jesus Lora (coord.). Réforme de la justice. São Paulo : méthode, 2005.

HESPANHA, Antonio. Justicia et contentieux : histoire et prospective. Lisbonne : Calouste Gulbenkian Foundation.1993.

HESSE, Konrad. La force normative de la Constitution. Dans : HESSE, Konrad. Questions de droit constitutionnel. São Paulo : Saraiva, 2009.

MAC-GREGOR, Eduardo Ferrer. Cuestionario, primera part, Mexique. Dans : BELAUNDE, Domingo García ; ESPINOSA, Eloy ; BARRERA, Saldaña (coordonnateurs). Enquête sur derecho procesal constitucional. Lima : Legal publishers, 2006.

MARTINS-COSTA, Judith. Droit privé comme une « under construction »-clauses générales dans le projet de Code Civil brésilien. Disponible à : https://www2.senado.leg.br/bdsf/bitstream/handle/id/383/r139-01.pdf?sequence=4. Accès au 21/06/2016.

Moraes, Guilherme Pena. Justice constitutionnelle : limites et possibilités de l’activité Normative des cours constitutionnelles. São Paulo : Atlas, 2012.

Peixoto, Leonardo Scofano Dalai. Par un Code de procédure constitutionnelle comme instrument de brésilien des droits de l’homme efficaces. São Paulo : PUC, 2016. Thèse de doctorat-stricto Sensu post-graduation programme-doctorat en droit de l’Université pontificale catholique de São Paulo, 2016.

SAGÜÉS, Néstor Pedro. Obstacles y de Derecho procesal constitucional-Shams. Lima : Centro de Estudios Constitucionales, 2008.

SILVA, José Afonso da Silva. Cours de droit constitutionnel positif. 9. Ed. São Paulo : Malheiros, 1992.

Tavares, André Ramos. Théorie de la Justice constitutionnelle. São Paulo : Saraiva, 2005.

Pablo Pérez TREMPS. La justicia constitucional en la actualidad. Référence spécifique à l’Amérique latine, 2003. Disponible à https://e-archivo.uc3m.es/bitstream/handle/10016/11440/FCI-2003-2-perez.pdf?sequence=1. Accès au 26/06/2017.

[1] Notaire et Registre droit spécialiste de l’Université Anhanguera-UNIDERP. Maîtrise de la fonction sociale du droit de FADISP.

[2] Notaire et Registre droit spécialiste de la Pontificale Université catholique de São Paulo (PUC/SP-COGEAE). Maîtrise de la fonction sociale du droit de FADISP.

[3] Tavares, André Ramos. Théorie de la Justice constitutionnelle. São Paulo : Saraiva, 2005, p. 43

[4] HESPANHA, Antonio. Justicia y contentieux : la prospective y histoire. Lisbonne : Calouste Gulbenkian Foundation, 1993, p. 9

[5] CALLEJÓN, Francisco Balaguer. Fuentes del derecho : 1. Développement constitutionnel de del de principes. 1er Ed. Madrid : Tecnos, 1991, p. 16

[6] Portugal. Constitution de la République. Article 3. La souveraineté et la légalité. […] 2. L’État subordonné à la Constitution et est basée sur la légalité démocratique. […].

[7] Brésil. Constitution de la République. SOUS-SECTION II. L’AMENDEMENT À LA CONSTITUTION. Art. 60. La Constitution peut être amendée par la proposition : J’ai-d’au moins un tiers des membres de la Chambre des députés ou le Sénat fédéral ; II-le Président de la République ; III-plus de la moitié des assemblées législatives des unités Fédération, manifestant, chacun d'entre eux, par une majorité de ses membres. (1) la Constitution ne peut être modifiée qu’en présence d’intervention fédérale, la défense ou état de siège. (2) la proposition va être discutée et votée dans chaque maison du Congrès National, en deux équipes, considérer si vous obtenez une approbation dans les deux, les trois cinquièmes des voix de ses membres. (3) la modification de la Constitution est promulguée par les tableaux de la Chambre des députés et du Sénat, avec son numéro de série. paragraphe 4 ne sera pas objet de délibération le projet de loi pour abolir : I-la forme fédérative de l’État ; II-le vote direct, secret, universel et périodique ; III-la séparation des pouvoirs ; IV-les droits et garanties individuelles. § 5 la question constante modification rejetée ou considérée par altérée ne peut pas être l’objet d’une nouvelle proposition dans la même session législative.

[8] Tavares, André Ramos. Op. cit., p. 57

[9] FIX-ZAMUDIO, Hector. Veinticinco años de evolución de la Justicia Constitucional : 1940-1965. Mexique : Unam, 1968, p. 15

[10] FIX-ZAMUDIO, Hector. Veinticinco años de evolución de la Justicia Constitucional : 1940-1965, 1968. […]« On parle seulement de « justice constitutionnelle », conçue comme el ensemble de procédures de caractère, au moyen de procesal los cuales commander certaines órganos del Estado, la imposición forzosa de los commandements suprême juridique, cette autre organismes publics que han desbordado las limitaciones, qui pour su-RI si establecen en la misma Funadamental lettre «.

[11] Pablo Pérez TREMPS. La justicia constitucional en la actualidad. Référence spécifique à l’Amérique latine. 2003. […]« el » justice constitutionnelle « concept hay qu’entenderlo como un concept matériel y sustantivo, comme el ensemble de techniques visant à garantir et à interpréter son jeu-ción de mécanismes territoriaux, éstos sean que sean », p. 3. Disponible à https://e-archivo.uc3m.es/bitstream/handle/10016/11440/FCI-2003-2-perez.pdf?sequence=1. Accès au 26/06/2017.

[12] Ibid..

[13] BARACHO, José Alfredo de Oliveira. Processus constitutionnel. Rio de Janeiro : forensics, 1984, p. 97

[14] Tavares, André Ramos. Op. cit., p. 147

[15] ALCALÁ, Humberto Nogueira. La Justicia et los tribunales Constitucionales de indoiberoamerica del sur fr la alborada del siglo XXI. Santiago : Lexis Nexis, 2005, p. 17-21

[16] MAC-GREGOR, Eduardo Ferrer. Cuestionario, primera part, Mexique. Dans : Belaunde, Domingo García ; ESPINOSA, Eloy ; BARRERA, Saldaña (coordonnateurs). Enquête sur derecho procesal constitucional. Lima : Legal publishers, 2006, p. 88

[17] CANOTILHO, J. J. Garcia. Droit constitutionnel et théorie de la Constitution. 6ème Ed. Coimbra : Almedina, 1993, p. 965

[18] CHANTEUR, Ernesto Rey. Cuestionario, primera part, Colombie. Dans : Belaunde, Domingo García ; ESPINOSA, Eloy ; BARRERA, Saldaña (coordonnateurs). Enquête sur derecho procesal constitucional. Lima : Legal publishers, 2006, p. 53

[19] CANOTILHO, J. J. Garcia. Droit constitutionnel et théorie de la Constitution. Almedina. 7° éd. 2003, p. 966.

[20] Peixoto, Leonardo Scofano Dalai. Par un Code de procédure constitutionnelle comme instrument de brésilien des droits de l’homme efficaces. Thèse de doctorat Post-graduate program Strictu Sensu-doctorat en droit, Université catholique pontificale, São Paulo, 2016, p. 96-100

[21] MARTINS-COSTA, Judith. Droit privé comme une « under construction »-clauses générales dans le projet de Code Civil brésilien, p. 6-7. Disponible à : https://www2.senado.leg.br/bdsf/bitstream/handle/id/383/r139-01.pdf?sequence=4. Accès au 21/06/2016.

[22] Paulo BONAVIDES. Le projet constitutionnel Code procédural. Brasília, 2015, p. 6

[23] Peixoto, Leonardo Scofano Dalai. Op. Cit., p. 98

[24] Ibid., p. 99

[25] DINIZ, Maria Helena. Recueil d’introduction à la science du droit. 23 ed. São Paulo : Saraiva, 2012, p. 301

[26] Moraes, Guilherme Pena. Justice constitutionnelle : limites et possibilités de l’activité Normative des cours constitutionnelles. São Paulo : Atlas, 2012, p. 18-19

[27] Peixoto, Leonardo Scofano Dalai. Op. Cit., p. 122

[28] Ibid., p. 131

[29] Ibid., p. 133-136

[30] SAGÜÉS, Néstor Pedro. Obstacles y de Derecho procesal constitucional-Shams. Lima : Centro de Estudios Constitucionales, 2008, p. 52

[31] Bazán, Victor. Droit du contentieux constitutionnel : autonomie scientifique, de codage et d’autres questions litigieuses. Un magazine brésilien d’études constitutionnelles, Belo Horizonte : Forum, année 4, n° 16, octobre/décembre, 2010, p. 56-57

[32] SILVA, José Afonso da Silva. Cours de droit constitutionnel positif. 9e ed. São Paulo : Malheiros, 1992, p. 554

[33] Tavares, André Ramos. Op. Cit., p. 125

[34] GUIMARÃES, Ulysse. Discours prononcé lors de la séance du 5 octobre 1988. Disponible à : http://www2.camara.leg.br/atividade-legislativa/plenario/discursos/escrevendohistoria/25-anos-da-constituicao-de-1988/constituinte-1987-1988/pdf/Ulysses%20Guimaraes%20-%20DISCURSO%20%20REVISADO.pdf. Accès au 21/06/2017.

[35] Brésil. Constitution de la République. Art. 5. […] (2) les droits et garanties exprimées dans la présente Constitution n’excluent pas d’autres résultant du régime, ainsi que de principes adoptés par lui-même, ou par les traités internationaux, dont la République fédérative du Brésil est partie. […] § 3 les traités et conventions internationales sur les droits de l’homme qui sont approuvés dans chaque maison du Congrès National, en deux équipes, car les trois cinquièmes des voix de ses membres doit être équivalentes à ces modifications constitutionnelles.

[36] Avant-projet du Code de procédure constitutionnelle brésilienne a fait valoir à l’hyperactivité vésicale. Disponible à : http://www.oab.org.br/arquivos/anteprojeto-codigo-de-processo-constitucional-1336318980.pdf. Accès au 24/06/2017.

[37] Brésil. Loi de 9 868/1999. Disponible à : http://www.planalto.gov.br/ccivil_03/leis/L9868.htm. Accès au 25/06/2017.

[38] Brésil. Loi 12 063/2009. Disponible à : http://www.planalto.gov.br/ccivil_03/_Ato2007-2010/2009/Lei/L12063.htm#art1. Dans access, 25/06/2017.

[39] CANOTILHO. J. J. Garcia. Op. Cit., p. 229-230

[40] Eduardo García de ENTERRÍA. La Constitución comme el y de norma Tribunal Constitucional. 4e éd. Madrid : Thomson Civitas, 2006, p. 101-109

[41] HESSE, Konrad. La force normative de la Constitution. Dans : HESSE, Konrad. sujets en droit constitutionnel. São Paulo : Saraiva, 2009, p. 118-122

[42] Ada Pellegrini GRINOVER. L’infra-réforme nécessaire. Dans : TAVARES, André Ramos, LENZA, Pedro, ALARCÓN, Pietro de Jesus Lora (coord.). Réforme de la justice. São Paulo : méthode, 2005, p. 501

[43] GONÇALVES, Marcus Vinicius rivières. Procédure civile énoncée. São Paulo : Saraiva, 2011, p. 833

[44] Article 8. Garanties judiciaires. 1. Toute personne a le droit d’être entendu, dans le respect des garanties et dans un délai raisonnable, par un juge ou un tribunal compétent, indépendant et impartial, précédemment établi par la Loi, dans la détermination de n’importe quel chef d’inculpation formulé contre lui, ou si déterminer vos droits ou obligations d’un civil, travail, caractère fiscal ou de toute autre nature. Disponible à https://www.cidh.oas.org/basicos/portugues/c.convencao_americana.htm. Accès au 25/06/2017.

[45] Art. 5. LXXX-tous dans l’administratif et judiciaire, sont assurées la durée raisonnable du processus et les moyens de s’assurer que la vitesse de votre traitement. Disponible à http://www.planalto.gov.br/ccivil_03/constituicao/constituicao.htm. Accès au 25/06/2017.

[46] Art. 5. LXXVII-sont actions gratuites d’habeas corpus et habeas data et, sous la forme du droit, les actes nécessaires à l’exercice de la citoyenneté. Disponible à http://www.planalto.gov.br/ccivil_03/constituicao/constituicao.htm. Accès au 25/06/2017.

[47] Disponible à : http://www.planalto.gov.br/ccivil_03/_ato2015-2018/2015/lei/l13105.htm. Accès au 25/06/2017.

[48] Brésil. Constitution de la République. Art. 103. Peut proposer l’action directe de l’inconstitutionnalité et l’action déclaratoire de constitutionnalité : je-le Président de la République ; II-le Bureau du Sénat ; III-le Bureau de la Chambre des députés ; IV-la table de l’Assemblée législative ; IV-l’Assemblée législative ou la Chambre législative du District fédéral ; (Formulation de l’amendement constitutionnel n° 45, 2004) ; V-le gouverneur d’État ; V-le gouverneur d’État ou du District fédéral ; VI-le procureur général de la République ; VII-le Conseil fédéral, l’ordre des avocats du Brésil ; VIII-partis représentés au Congrès National ; IX-Confédération des syndicats ou une entité classe dans tout le pays. […].

[49] Disponible à http://www.tse.go.cr/pdf/normativa/leydejusridiccion.pdf. Accès au 25/06/2017.

[50] Disponible sur http://www.tc.gob.pe/tc/private/adjuntos/institucional/normatividad/codigo _ procesal.pdf. Accès au 25/06/2017.

[51] Disponible à http://www.tcpbolivia.bo/tcp/content/leyes. Accès au 25/06/2017.

[52] Disponible à http://biblioteca.cejamericas.org/bitstream/handle/2015/4420/tuc-cpc.pdf?sequence=1&isAllowed=y. Accès au 25/06/2017.

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here