REVISTACIENTIFICAMULTIDISCIPLINARNUCLEODOCONHECIMENTO

Revista Científica Multidisciplinar

Pesquisar nos:
Filter by Categorias
Administration
Administration navale
Agronomie
Architecture
Art
Biologie
Chimie
Communication
Comptabilité
cuisine
De marketing
Dentisterie
Déontologie
Droit
Éducation
Éducation physique
Environnement
Génie Agricole
Génie chimique
Génie de l’environnement
génie électrique
Génie informatique
Génie mécanique
Géographie
Histoire
Ingénierie de production
Ingénierie de production
l'informatique
Littérature
Mathématiques
Météo
Nutrition
Paroles
Pédagogie
Philosophie
Physique
Psychologie
Santé
Science de la Religion
Sciences aéronautiques
Sciences sociales
Sem categoria
Sociologie
Technologie
Théologie
Tourisme
Travaux Publics
Vétérinaire
Zootechnie
Pesquisar por:
Selecionar todos
Autores
Palavras-Chave
Comentários
Anexos / Arquivos

Droit brésilien X droit américain

RC: 85365
66
5/5 - (1 vote)
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI
SOLICITAR AGORA!

CONTEÚDO

ARTICLE ORIGINAL

MACHADO, Daniel Dias [1]

MACHADO, Daniel Dias. Droit brésilien X droit américain. Revista Científica Multidisciplinar Núcleo do Conhecimento. An 06, Ed. 03, Vol. 14, p. 98-104. mars 2021. ISSN: 2448-0959, Lien d’accès: https://www.nucleodoconhecimento.com.br/droit/droit-americain

RÉSUMÉ

Le présent travail vise à promouvoir, tout au long de ses sujets, une vérification de la loi appliquée à la société brésilienne et américaine, en consolidant les aspects présentés de manière divergente ou similaire. L’objectif général est de mettre en évidence les points de constitution du droit brésilien et américain, en ce qui concerne les objectifs secondaires, qui consistent à: mettre en évidence les caractéristiques de la common law, présenter l’évolution des procédures pénales en vertu du droit brésilien, en soulignant les bases de la constitution de la loi avec les deux pays. Pour mieux fonder le contenu présenté, une recherche bibliographique a été menée, présentant les concepts et l’analyse d’auteurs de renom dans le domaine juridique, consolidant de plus en plus l’importance ou la pertinence de la recherche présentée.

Mots-clés: Droit, Brésilien, Américain.

1. INTRODUCTION

Le droit peut être considéré comme l’un des domaines les plus analysés et étudiés au fil des ans, cherchant à comprendre les contextes et les bases de son développement avec la société. En analysant le droit brésilien, on peut voir qu’il a une relation avec certains processus du droit américain.

Le présent travail vise à promouvoir tout au long de ses sujets une compréhension des aspects présentés par le droit brésilien en ce qui concerne le droit américain, en favorisant une vérification des aspects les plus similaires et divergents entre eux.

L’objectif général des travaux est de mettre en évidence les points de constitution du droit brésilien et américain, en ce qui concerne les objectifs secondaires, qui consistent à: mettre en évidence les caractéristiques de la common law, présenter l’évolution des procédures pénales avec le droit brésilien, en soulignant les bases de la constitution de la loi avec les deux pays.

Dans le processus de développement des travaux, une recherche bibliographique a été effectuée, présentant les principaux concepts, analyses et observations sur l’évolution et l’application du droit avec la société brésilienne et américaine. De plus, consolider l’importance de la common law dans l’élaboration de la loi appliquée ainsi que les routines sociales américaines.

2. RÉFÉRENCE THÉORIQUE

2.1 DROIT BRÉSILIEN

Pour que la vie dans la société soit harmonieuse, il y a un besoin latent de normes qui disciplinent les relations interpersonnelles, et qui sont présentes quotidiennement dans la vie des gens. Ainsi, selon Lopes Júnior (2017), le droit pénal apparaît précisément comme un moyen de maintenir la vie sociale et de protéger les biens juridiques fondamentaux, tels que la vie, la liberté et la dignité.

En ce sens, l’auteur Jardim (1992, p. 01) mentionne que « ainsi, comme le droit, l’État est une création de l’homme, éminemment sociale. L’État est une institution nécessaire et naturelle, un instrument utilisé par l’homme pour atteindre les objectifs de son intérêt, à un certain stade du processus civilisant. » Succinctement, l’auteur se réfère au fait que l’État se pose pour l’homme, et non l’inverse.

Ainsi, le droit pénal est la branche du droit qui vise à caractériser les comportements qui affligent le plus les biens juridiques protégés pour la société. Ainsi, l’objectif principal du droit pénal est de satisfaire l’intérêt public et de maintenir la préservation de la paix sociale.

Les branches du droit, guidées par des principes, et le droit pénal a comme l’un de ses principes les plus latents la référence à l’intervention minimale, qui, selon Greco (2015) traite de la possibilité d’application pénale, seulement quand il est remarquable que les autres branches du droit n’ont pas réussi à protéger les biens juridiques qui sont importants pour le maintien de la société dans la paix sociale.

2.1.1 POURSUITES EN VERTU DE LA LOI BRÉSILIENNE

L’action pénale, selon CRFB / 88, art. 5, point XXXV, est un droit qui concerne, « la loi n’exclura pas le préjudice ou la menace à la loi de l’appréciation du pouvoir judiciaire. » Par conséquent, le droit d’action est un droit constitutionnel par lequel, selon Suxberger (2018), des poursuites pénales sont engagées. Et il ajoute, en disant que le droit à des poursuites est « […] instrumentalement lié à une situation concrète, c’est-à-dire à une certaine réclamation (dans le domaine extrapenal) ou à un intérêt socialement pertinent (dans le domaine pénal) ».

Selon Pacelli (2015), l’accusation deviendra une action pénale, lorsqu’elle répondra aux exigences obligatoires suivantes :

a) Intérêt à agir;

b) Légitimité et

c) possibilité légale de la demande.

Dans le cadre du champ d’application criminel, l’intérêt d’agir est lié à la préoccupation, selon l’auteur, que le processus criminel est en fait efficace, utile et capable d’exécuter les divers domaines de compétence. Ainsi, pour que la procédure soit engagée, il faut observer un minimum de viabilité de la réclamation future.

Le système juridique actuel adopte le système de procédure pénale dit accusateur. Ainsi, selon Alves (2018), le processus peut être initié par le parquet, ou par le privé, selon l’analyse de l’affaire. Ainsi, les actions pénales sont réparties entre les actions publiques et les actions privées, « Le critère d’attribution de la légitimation active pour les poursuites pénales, c’est-à-dire le critère permettant de définir la nature de l’action, qu’elle soit publique ou privée, découle de la loi » (PACELLI, 2015, p. 130).

L’accusation, selon Pacelli (2015) est toujours divisée en: a) poursuites publiques non conditionnées et; b) des poursuites publiques conditionnelles. D’autre part, les poursuites privées sont subdivisées en : a) poursuites privées exclusives; b) poursuites privées personnelles et; c) filiale de poursuites privées du public.

2.2 DROIT AMÉRICAIN

L’origine de l’institut prévu à l’art. 76 de la loi 9 099/95 est le droit anglo-saxon, également connu sous le nom de common law. Nommée aux États-Unis d’Amérique comme un marché de plea bargain, la transaction atteint un spectre plus large dans la solution des procédures pénales de ce pays, puisque devant les tribunaux américains, 90% des affaires pénales sont résolues avec l’application de l’institut, afin de transformer les célèbres jugements médiatiques représentés dans les films et la télévision en une exception, comme un moyen de résoudre l’affaire pénale.

Selon Almeida (2012), l’une des principales procédures appliquées au droit américain est la common law, qui met en évidence certains principes et valeurs à observer dans le processus d’élaboration de lois ou de normes appliquées à la société. Ainsi, les individus commencent à mieux comprendre les procédures appliquées avec leurs routines et l’importance d’une telle posture avec les sociétés.

La Common Law peut être considérée comme un système juridique important et perspicace, et elle est appliquée dans plus de 54 pays à travers le monde. Quelque chose qui consolide la façon dont leur vision et leur méthodologie de développement deviennent applicables et alignées sur diverses réalités sociales, notant que de nombreux pays présentent une diversité culturelle, voire sociale dans leur formation (SOARES, 2000).

En common law, avant la légalisation du lide, il y a une phase de communication entre les avocats des parties. Cette communication consiste à exposer leurs revendications et même les indications des éléments de preuve qu’ils ont ou qui seront produits, ce qui permet la distanciation des risques par les procureurs, avant d’aller devant les tribunaux pour financer un processus épuisant, long et coûteux. En raison de ce sort, de nombreux accords finissent par être signés à l’amiable.

La juridicisation du lide, une phase de communication entre les avocats des parties est démontrée, par laquelle ils exposent leurs revendications et indiquent même les preuves qu’ils ont ou produiront, ce qui permet un résumé des risques par les procureurs, avant d’aller devant les tribunaux pour se permettre un processus coûteux, épuisant et long. Bien sûr, de nombreux accords finissent par être signés à l’amiable.

3. CONCLUSION

L’évolution du droit américain et brésilien présente certaines similitudes et différences, l’une des plus perspicaces du point de vue de la common law, quelque chose qui a accordé au droit américain une application différenciée et plus axée sur les questions culturelles et sociales, ce qui n’est pas encore le cas avec les processus juridiques brésiliens.

Il est conclu, compte tenu des données et du contenu exposés, que le système de common law est l’un des principaux systèmes jurisprudentiels appliqués à l’environnement américain, donnant un aperçu de la posture, des mesures et des procédures qui doivent être exécutées tout au long d’un processus juridique. En outre, il met en évidence les aspects qui guideront tous les comportements des professionnels ou des responsables de la procédure juridique avec la société.

RÉFÉRENCES

ALMEIDA, Sidney Silva de. O Supremo Tribunal Federal e os efeitos de suas decisões no controle difuso de constitucionalidade. Revista da Esmese, Aracaju, n.16, p.91-150, 2012.

ALVES, Jamil Chaim. Justiça Consensual e Plea Bargaining. In: CUNHA, Rogério; BARROS, Francisco Dirceu;  OUZA, Renee do Ó; CABRAL, Rodrigo Leite Ferreira (Org.). Acordo de Não Persecução Penal: Resolução 181/2017 do CNMP, com as alterações feitas pela Res. 183/2018. 2ª edição revista, ampliada e atualizada. Salvador: Juspodvim, 2018.

GRECO, Rogério. Curso de Direito Penal. Parte Geral. Volume I. 17ª edição revista, ampliada e atualizada. Niterói: Impetus, 2015.

JARDIM, Afrânio Silva. Direito Processual Penal. 4ª edição revista e atualizada de acordo com a Constituição de 1988. Rio de Janeiro: Forense, 1992.

LOPES JUNIOR, Aury. Direito Processual Penal. 14ª edição revista e atualizada. São Paulo: Saraiva, 2017.

PACELLI, Eugênio. Curso de Processo Penal. 19ª edição revista e atualizada. São Paulo: Atlas, 2015.

SOARES, Guido Fernandes Silva. Common Law: introdução ao Direito dos EUA. 2. ed. São Paulo: Revista dos Tribunais, 2000, p. 86.

SUXBERGER, Antonio Henrique Graciano. O Acordo de Não Persecução Penal: reflexão a partir da inafastabilidade da tutela jurisdicional. In: CUNHA, Rogério; BARROS, Francisco Dirceu; SOUZA, Renee do Ó; CABRAL, Rodrigo Leite Ferreira (Org.). Acordo de não persecução penal: Resolução 181/2017 do CNMP, com as alterações feitas pela Res. 183/2018. 2ª edição revista, ampliada e atualizada. Salvador: Juspodvim, 2018.

[1] Baccalauréat en psychologie avec une spécialisation en psychologie clinique et hospitalière, de la Faculdade de Administração, Ciências, Educação e Letras, Baccalauréat en sciences biologiques (modalité médicale) diplômé de l’Instituto de Ensino Superior de Minas Gerais, Baccalauréat en biomédecine du Centro Universitário ETEP. Diplôme de troisième cycle en biomédecine esthétique détenu à la Faculdade de Tecnologia e Ciência do Alto Paranaíba, étudiant à la maîtrise en harmonisation orofaciale en cours à la Faculdade São Leopoldo Mandic.

Soumis : Janvier, 2021.

Approuvé : Mars, 2021.

5/5 - (1 vote)
Daniel Dias Machado

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

POXA QUE TRISTE!😥

Este Artigo ainda não possui registro DOI, sem ele não podemos calcular as Citações!

SOLICITAR REGISTRO
Pesquisar por categoria…
Este anúncio ajuda a manter a Educação gratuita