Expertise comptable: Nouvelles perspectives de la profession à l’ère technologique

0
24
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
PDF

RÉSUMÉ

BRONZATO, Anderson [1], DIAS, Silvia Menezes Pires [2]

BRONZATO, Anderson. DIAS, Silvia Menezes Pires. Expertise comptable: Nouvelles perspectives de la profession à l’ère technologique. Revista Científica Multidisciplinar Núcleo do Conhecimento. An 06, Ed. 02, Vol. 10, p. 42-47. février 2021. ISSN: 2448-0959, Lien d’accès: https://www.nucleodoconhecimento.com.br/comptabilite/perspectives-de-la-profession ‎

RÉSUMÉ

Avec l’arrivée de la technologie, l’expert comptable, professionnel qui effectue l’analyse technique des documents afin de trouver des vérités dans une enquête, a massivement inclus la technologie et l’intelligence artificielle dans sa routine de travail. En raison d’une expansion inhérente à l’information, à la communication, à l’éducation et aux services, ce professionnel doit s’adapter et se mettre à jour face aux nouveaux besoins d’un monde basé sur la technologie. Ainsi, ce résumé visait à vérifier comment les experts comptables traitent et acceptent la technologie comme importante pour la routine de travail. Un questionnaire en ligne a été appliqué, recueillant des informations sur l’utilisation de l’ordinateur pour le développement des activités de la profession. Les résultats obtenus montrent que les comptables reconnaissent l’importance de la technologie et la nécessité de l’utiliser pour la pratique de la profession. Cependant, la plupart prétendent connaître peu ou moyennement sur l’intelligence artificielle. Les données présentées ici montrent que, bien qu’ils connaissent l’importance de la technologie, les experts comptables ont des connaissances limitées sur le sujet. Les professionnels ont également déclaré que la technologie n’a pas causé de changements dans leurs routines, ce qui diffère de ce qui a été observé dans le rendement pratique de ces experts comptables.

Mots-clés: Expertise comptable, ère technologique, Expert comptable, Expert comptable.

INTRODUCTION

À l’ère postindustrielle, le marché du travail s’est transformé, rendant les professionnels de plus en plus dépendants de la technologie pour la vie quotidienne de leurs services de travail. Pour l’expert comptable ne serait pas différent, sa qualification multidisciplinaire accompagne les besoins du marché. Ce professionnel analyse techniquement les documents et les matériaux disponibles à la recherche de vérités présentes dans les faits et les preuves découlant d’une enquête donnée et, à la suite de l’ère postindustrielle, a utilisé de plus en plus la technologie dans sa routine de travail (BRONZATO, 2021).

Pour exercer la profession de comptable expert, le professionnel doit être inscrit à son organisme de classe compétent, prouver sa performance dans les programmes de formation continue et être une solide connaissance dans le domaine qui effectue l’expertise. L’éventail des actions de l’expert-comptable est immense, fournissant des services à la fois aux particuliers et aux juristes dans les domaines judiciaire et/ou extrajudicial. Dans ce scénario, il est inhérent au professionnel d’agir, par exemple, devant les tribunaux pénaux, civils, familiaux, agricoles publics et fiscaux, en pertifiant diverses taxes, telles que l’IPTU et l’ICMS. Ainsi, l’utilisation de la technologie par le professionnel devient intrinsèque à leur performance (BRONZATO, 2021).

Et lorsque nous parlons du rendement du comptable expert, il est essentiel de mentionner le rapport d’expert, par lequel l’activité est consolidée, c’est-à-dire lorsque toute procédure techni technic-scientifique utilisée pour la collecte de preuves qui aboutira à la vérification d’un fait donné, c’est-à-dire l’expertise comptable, sera documentée. Une telle expertise, à son tour, peut être judiciaire, semi-judiciaire, extrajudiciale ou arbitrale (BRONZATO, 2021).

  • Expertise en comptabilité judiciaire – utilisée dans les décisions judiciaires impliquant des litiges dans l’intérêt économique des parties;
  • Expertise comptable semi-judiciaire – généralement effectuée par les autorités chargées de l’application de la loi et qui peut parfois faire partie de procédures judiciaires;
  • L’expertise extrajudiciielle en comptabilité – réalisée dans les domaines arbitral, étatique ou volontaire, peut également être démonstrative, discriminatoire ou démonstrative;
  • Expertise comptable en arbitrage – facultatif, cependant, et c’est aux parties de se conformer aux obligations convenues dans le cas.

Le début du XXIe siècle marque l’émergence d’une nouvelle ère, fondée, entre autres facteurs, sur des innovations technologiques qui ont contribué à un grand progrès de la société et de ses connaissances générées, culminant dans des relations interpersonnelles plus dynamiques, rapides et flexibles. En ce sens, l’ère de l’information apporte avec elle des technologies intégratrices pour les diverses activités humaines, collaborant et influençant également les seules activités syndicales, ainsi que les relations de travail (BRONZATO, 2021).

Au sens strict, l’expert comptable doit s’adapter et se mettre à jour face aux nouvelles structures mises en place avec le résultat d’une technologie qui a changé toute une chaîne agissant de manière irréversible, obligeant le professionnel à quitter un environnement opérationnel pour s’immerger dans une performance basée sur la stratégie. En raison de toutes les avancées technologiques, les êtres humains ont été partiellement remplacés par l’intelligence artificielle, qui a élargi l’accès à l’information, à la communication, à l’éducation et aux services, mais, d’autre part, la probabilité de cyberattaques contre une technologie vulnérable a augmenté et pourrait atteindre des proportions mondiales (BRONZATO, 2021).

DÉVELOPPEMENT

Avec les progrès technologiques, les professions qui exercent leurs activités sur la base de scripts et de protocoles standardisés sont passées par un processus d’automatisation de l’information, insérant la technologie de l’information dans leur routine. En conséquence, plusieurs entreprises ont commencé à utiliser des programmes informatiques dotés d’intelligence artificielle pour exécuter des fonctions désormais exécutées par des humains, ce qui pourrait entraîner la perte d’environ 800 millions d’emplois d’ici 2030 (BRONZATO, 2021).

En ce qui concerne l’expertise comptable, il est indéniable que l’utilisation d’outils technologiques en comptabilité et en droit doit être prise en compte, mais il faut tenir compte du fait que l’expérience de vie est un facteur déterminant de la réussite professionnelle qui se traduit par un exercice complet de la profession. La participation technologique dans la région a permis de rationaliser les processus tout en réduisant les coûts, maintenant souvent la sécurité des transactions. En ce sens, l’intelligence artificielle a amélioré la routine de l’expert comptable à quatre niveaux différents, à savoir : (i) le chargement numérique des documents et la recherche à travers les textes, (ii) la reconnaissance des clauses standard, (iii) la localisation des modèles basés sur des modèles précédemment configurés, (iv) l’identification des modèles au niveau des clauses par regroupement. Dans la pratique, la technologie est capable de rationaliser les processus, d’éliminer la perte temporaire de fichiers chez le notaire, de stocker des données, entre autres possibilités (BRONZATO, 2021).

Un exemple d’un programme créé pour aider les professionnels est Contract Intelligence (COIN), qui analyse les contrats financiers pour les prêts commerciaux en quelques secondes, en remplaçant les plus de trois cents heures consacrées par les avocats au cours d’une année, ainsi que l’atténuation spectaculaire des erreurs humaines. Pour les experts comptables, un outil similaire peut être utilisé lors de la comparaison des dossiers et dans l’étude de documents issus de l’expertise extrajudiciale (BRONZATO, 2021).

À l’ère technologique, il ne faut pas oublier que les connaissances sont provisoires, ce qui oblige le professionnel à constamment les mettre à jour. À cet égard, la résistance au changement est courante, mais elle est brisée pendant que les avantages sont exposés et compris. Ainsi, la formation continue est essentielle en cette période d’adaptation (BRONZATO, 2021).

Dans ce nouveau scénario, il est nécessaire de clarifier la façon dont les experts comptables traitent et comprennent la technologie et l’intelligence artificielle qui en proviennent et qui sont présentes dans leur routine de travail. Par conséquent, une enquête sur le terrain a été menée concernant les opinions de 44 personnes, qui ont répondu à un questionnaire en ligne entre le 15 et le 28 novembre 2019, concernant l’utilisation systématique des technologies et des procédures découlant de l’intelligence artificielle (BRONZATO, 2021).

Dans le questionnaire, on a demandé aux questions de recueillir de l’information sur l’utilisation de l’ordinateur ou d’Internet pour effectuer des activités professionnelles, des connaissances sur l’intelligence artificielle, l’importance de la personne tient compte de la présence de technologies dans les activités de compétences comptables, ainsi que de leurs influences sur le professionnel et sa routine. Les données ont été analysées quantitativement, qualitativement et, dans un troisième temps, une analyse généraliste de la perception des individus qui ne sont pas des experts comptables quant à leur compréhension de la profession (BRONZATO, 2021).

On a observé que sur les 44 personnes qui ont répondu au questionnaire, 82 % appartenaient au secteur comptable. De ce nombre, seulement 23 %, soit 10 personnes qui prétendaient exercer la profession. De plus, une petite partie correspondant à 3,2 % des experts comptables déclarés (BRONZATO, 2021).

Parmi les 10 personnes qui ont travaillé dans la profession, 4 poursuivaient des études supérieures strictu sensu au niveau de la maîtrise ou du doctorat, tandis que 1 a déclaré être également diplômé dans un autre domaine. Deux personnes ont déclaré être bacharéis, et trois autres n’ont pas précisé leur niveau d’études universitaires (BRONZATO, 2021).

Lorsqu’on les a interrogés sur l’utilisation d’un ordinateur ou d’Internet pour exercer leur profession, les 10 personnes ont répondu en utilisant cette technologie de l’information, la reconnaissant ainsi comme inhérente à la routine de travail. De même, 100% des experts comptables qui ont répondu au questionnaire estaient d’un point de vue très important pour la pratique de la profession. L’unanimité dans ces aspects suggère fortement que l’amélioration de l’expert comptable professionnel va au-delà des mises à jour in situ, et des connaissances essentielles sont également nécessaires pour traiter des technologies de l’information, qui sont absolument insérées dans leur routine (BRONZATO, 2021).

En ce qui concerne le niveau de connaissance de l’intelligence artificielle, la moitié des individus, c’est-à-dire 5 ont déclaré qu’ils savaient peu, tandis que 4 ont déclaré savoir d’une manière médiane. Seulement 2 personnes ont déclaré ne pas connaître l’intelligence artificielle. Avec ces données, il est suggéré que, bien que les experts comptables évaluent la technologie comme très importante et inhérente à l’exercice de leurs professions respectives, la plupart prétendent connaître peu ou pas grand-chose sur l’intelligence artificielle, montrant ainsi une connaissance limitée sur le sujet (BRONZATO, 2021).

Bien que la plupart des experts comptables disent qu’ils savent peu de choses sur l’intelligence artificielle, les données recueillies montrent que 80% provient de cette technologie comme important pour le travail de l’expert comptable. Cette divergence entre l’importance et la connaissance de la cause suggère que les experts, bien qu’ils reconnaissent la nécessité de ces technologies, ont peu de connaissances sur les ressources d’intelligence artificielle mises en œuvre dans la routine de la profession. En effet, ces ressources permettent, entre autres, l’importation de documents numériques, la lecture de rapports par ordinateur et l’identification de modèles documentaires, aboutissant à l’optimisation du temps et du travail (BRONZATO, 2021).

Fait intéressant, la moitié des experts comptables qui ont répondu au questionnaire ont déclaré que l’expert n’avait pas subi de changements dans sa routine, causés par les technologies de l’information, ce qui peut indiquer une stagnation professionnelle, malgré la reconnaissance claire de l’importance de l’utilisation de ces outils dans le domaine d’activité (BRONZATO, 2021).

En fait, la technologie de l’information est couramment utilisée par l’expert comptable, que ce soit pour l’analyse et le traitement des données, ou pour la recherche sur les bases de données, les calculs mathématiques automatiques, entre autres outils. Fait intéressant, de nombreux professionnels qui ont répondu au questionnaire n’ont signalé aucun changement par rapport à la technologie dans leurs routines, ce qui diffère de ce qui a été observé dans la pratique de ces experts comptables (BRONZATO, 2021).

CONSIDÉRATIONS FINALES

Les travaux ont présenté les perspectives des professionnels de l’expertise comptable concernant l’utilisation des nouvelles technologies de la communication et de l’information dans l’exercice de leur fonction. La technologie a favorisé un changement clair et positif dans le travail de ces professionnels, optimisant le temps s’il est bien utilisé. Le questionnaire appliqué à plus de 40 personnes, dont 10 experts comptables, a démontré l’insertion de l’intelligence artificielle dans ses tâches courantes et a sans aucun doute été souligné comme d’une importance primordiale pour le développement des activités professionnelles de la profession. Bien que le concept d’intelligence artificielle soit peu connu dans la pratique mise en œuvre, cette technologie est largement utilisée dans la routine de l’expert comptable, entre autres facteurs, pour l’analyse des rapports et pour l’aide au diagnostic d’un fait donné. Malgré la crainte de la substitution du travail des hommes par des machines, on sait que les technologies de l’information sont des outils indéniables pour l’amélioration et l’optimisation de notre routine de travail. Une meilleure connaissance, mise à jour et l’utilisation conséquente de l’intelligence artificielle peuvent potentiellement entraîner une croissance de l’expert comptable dans le domaine professionnel.

RÉFÉRENCE

BRONZATO, Anderson de Araújo. A. As novas perspectivas profissionais do perito contábil. Acesso em 04 de janeiro de 2021. Disponível em: < https://www.researchgate.net/publication/341626531_AS_NOVAS_PERSPECTIVAS_PROFISSIONAIS_DO_PERITO_CONTABIL_THE_NEW_PROFESSIONAL_PERSPECTIVES_OF_THE_FORENSICS_ACCOUNTING_EXPERT>

[1] Candidate à la maîtrise en technologies de l’information, Lato Sensu post-diplôme en expertise judiciaire et pratiques actuarielles avec enseignement dans l’enseignement supérieur, Lato Sensu post-diplôme en contrôle et finance et baccalauréat ès sciences en comptabilité.

[2] Conseiller d’orientation. Maîtrise en sciences de l’information.

Soumis : Janvier, 2021.

Approuvé : Février, 2021.

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here