Início Technologie L’importance de la gestion de la propriété intellectuelle pour les processus d’innovation...

L’importance de la gestion de la propriété intellectuelle pour les processus d’innovation technologique

RC: 15856 -
L’importance de la gestion de la propriété intellectuelle pour les processus d’innovation technologique
Classificar o Artigo!
77
0
ARTIGO EM PDF

FONTAO, Ralph, LEE, Eloisa de Moura [2]

FONTAO, Sydney ; LEE, Eloisa de Moura. L’importance de la gestion de la propriété intellectuelle pour les processus d’innovation technologique. Revue scientifique pluridisciplinaire de la base de connaissances. 03 ans, Ed. 05, vol. 02, pp. 5-18, mai 2018. ISSN : 0959-2448

Résumé

L’objectif de cette recherche était d’examiner si la performances l’innovation des entreprises (en mettant l’accent sur l’innovation ouverte) dans les entreprises de base technologique-EBT ´ s-est affectée par l’absence ou l’insuffisance de la propriété intellectuelle. Les procédures méthodologiques utilisées dans cette étude étaient expérimentales, d’observation, strictement sur la base de la statistique inférentielle, complétée par un champ, à côté d’une population de EBT ´ 107 s. L’approche a été quantitativement et les objectifs étaient exploratoires. Les résultats émergent pour l’importance de la propriété intellectuelle, non seulement comme un moyen de protéger juridiquement l’innovation, mais, par-dessus tout, comme un facteur essentiel pour la réussite des processus de l’innovation, comme un mécanisme visant à faciliter la négociation des connaissances acquises auprès d’autres sources externes.

Mots clés : innovation performance commerciale, les droits de propriété intellectuelle, des sources extérieures.

1. INTRODUCTION

Il y a quelques années plusieurs phénomènes viennent directement affecter les perspectives de la gestion des processus d’innovation technologique dans les entreprises. Il est déjà évident que les connaissances sont dispersées dans le monde entier ; réseaux sociaux et professionnels de la relation massivement ont une incidence sur les entreprises ; plus en plus, les petites entreprises sont si connexion etc. Dans ce contexte des transformations technologiques et sociales, identifié par Rothwell (1992), comme la cinquième génération de l’innovation, les principes fondamentaux de l’innovation ouverte.

L’innovation ouverte est un modèle de relations de collaboration de valeurs et de connexions technologiques, intensifiant les marchés et les flux extérieurs du savoir à valeur ajoutée aux taux d’innovation interne, dans ces cas, car il y a des zones que les entreprises n’ont pas intérêt à l’innovation par le biais de processus internes, soit par manque d’expertise dans les domaines spécifiques des connaissances ou tout simplement parce qu’il reconnaît que l’accès à des sources externes est plus viable (CHESBROUGH, 2003 ; Claude TIDD 107 CHINESE famille entreprises et PAVITT, 2008).

Ces circonscriptions n’est pas dévaloriser l’importance des droits de propriété intellectuelle, parce que dans le cadre de partenariats d’affaires et de la poursuite de la connaissance, (PI) joue un rôle de protéger et de faciliter les connexions technologiques, garantir la sécurité juridique pour accéder à des sources externes et technologies pour les entreprises, développé en collaboration

Cette recherche axée sur l’analyse de la performance des entreprises de l’innovation technologique comme une variable dépendante sur le risque de manquer et/ou absence de la propriété intellectuelle.

Pour Fontão, Lee et Rao (2013), il est important que l’EB ´ s sachent quelle est la combinaison des niveaux de risque peuvent conduire à maximiser les résultats du processus d’innovation. Il s’agit de savoir comment la société est exposée et votre tolérance au déficit de PI, qui peut être une condition indispensable pour le retour du capital investi en recherche et développement en matière d’innovation (P & DI).

2. REVUE DE LA LITTÉRATURE

La caractérisation d’une propriété intellectuelle est limitée à votre condition positive sous un ensemble d’exigences, telles que : nouveauté, utilité, tangible et légalité. L’exemple le plus courant et la principale source de transactionnelle PI renvoie aux brevets, cependant, les marques déposées, droits d’auteur et secrets commerciaux sont également dans votre carcasse respectif (Chesbrough, 2012b).

Dans le contexte d’innovation ouverte, gestion de la PI renforce la systématisation des processus d’accès à des sources externes, car il donne la sécurité juridique et les attentes de l’achat et la vente des compétences commerciales. Après tout, lorsqu’une entreprise métiers des connaissances avec d’autres sociétés, instituts de recherche, universités, etc., s’attendre à obtenir des avantages et d’atténuer les risques et de commercialiser des techniciens. Toutefois, les connexions externes, apporter autres types de risques liés à la perte de connaissance ; perte de contrôle ou de champ ; décalage culturel ; manque d’engagement ; fuite d’informations ; confiance insuffisante etc.. La gestion de la PI réglemente les connaissances et réduit l’exposition des entreprises aux risques de collaboration (CHESBROUGH, 2003, 2012).

Chesbrough et Vanhaverbeke (2011), le management de l’innovation, le portefeuille de PI est considéré une partie importante du portefeuille de produits et services, puisqu’il ajoute une valeur économique, car les connaissances internes et des technologies qui n’importent pas d’affaires peut et devrait être négocié avec des tiers. Compte tenu de la complexité et la diversité des organisations, la connaissance qui n’ajoutent aucune valeur à l’entreprise d’une société, d’autre part, peut signifier des sources fiables de l’utilité et la valeur de P & DI, si coadunadas le profil technologique des autres entreprises. Par exemple, dans les transactions de concession réciproque de licences, brevets représentent l’élément central.

Sociétés détenant des brevets peuvent exclure des tierces parties pour exercer votre technologie protégé par brevet. Mais, en revanche, cela peut rendre impossible pour ces entreprises d’exercer votre propre technologie, dans les cas où aucune autre société ou personne détient des brevets qui se chevauchent l’approche protégée. Cette distinction subtile déclenche plusieurs circonstances qui doivent être contrôlés comme il développe un modèle d’entreprise en mettant l’accent sur la technologie, parce que la concession réciproque de licences peuvent protéger ou non, le modèle d’affaires (CHESBROUGH, 2012).

À Chesbrough (2012), compatible connaître les supports de brevets prise de décision en ce qui concerne les risques présents dans l’entreprise, en même temps aide à identifier des possibilités et des niches technologiques, soutenir les entreprises dans le maintien de leur modèle d’affaires ou de reconfigurer eux lorsque cela est nécessaire. En général, la gestion de la propriété intellectuelle peut contribuer à :

  • identification des domaines d’opportunités qui aident les entreprises à l’introduction de produits et de services qui profitent du portefeuille de PI ;
  • aller mieux dans les relations fournisseurs et consommateurs ;
  • Trading sur les marchés secondaires pour l’innovation et ses collaborateurs de leurs ´ respectifs de la PI ;
  • administration des sources de revenus provenant de l’innovation ;
  • les phases d’approche qui se conforment au cycle de vie de la technologie dans la société.

En ce sens, gestion de la propriété intellectuelle est un outil stratégique efficace dans un modèle d’innovation ouverte. Grâce à votre rôle impératif dans la négociation de la technologie et de connaissances, l’absence de protection juridique des droits de propriété intellectuelle pourrait faire dérailler le flux d’innovation ouverte (CHESBROUGH ; VANHAVERBEKE, 2011).

Acteurs de l’innovation doivent élargir leur point de vue sur les actifs de la technologie. Antagonicamente, tandis que les parties prenantes exigent des attentes optimistes pour le retour sur capitaux employés ; là seulement, US d’a sont pas exploitée à environ US $ $ 1 billion d’actifs (Rivette et Kline, 2000).

Deuxième innovation Agence d’Unicamp (2007), le Brésil donne peu d’importance aux droits de propriété, adopter des politiques visant à réglementer la production maigre de la connaissance. L’évolution de la propagation de l’utilisation des instruments de droit de propriété intellectuelle sont ponctuels dans quelques entreprises, des instituts de recherche et des universités et, par conséquent, insignifiant sur le plan national.

Au Brésil, le gouvernement, entreprises, instituts de recherche et les universités ont un rôle important depuis son arrivée sur le défi de faire P collaborative & DI. Dans ces cas, trouver un point commun entre les objectifs et les fins académiques et les attentes d’affaires fixés par le marché, peut-être la plus grande difficulté dans le processus d’innovation collaborative. Dans cette perspective, la gestion de la PI combiné avec la gestion des connaissances devenue essentielle.

3. MÉTHODES DE RECHERCHE

Les procédures méthodologiques utilisées étaient expérimental (par observation) de statistique inférentielle, complétée par un champ, à côté d’une population de 107 entreprises de base technologique. L’approche a été quantitativement et les objectifs étaient exploratoires.

Figure 1-représentation de la méthode de recherche.
Figure 1-représentation de la méthode de recherche.

Pour faciliter le traitement des données à partir de la technique des plans d’expériences, a conçu la Figure 1 comme représentation du cadre méthodologique de recherche :

  • choix de l’objet de la recherche ;
  • sélection et classement des variables d’entrée et leurs niveaux respectifs d’observation ;
  • sélection de la variable dépendante ;
  • sélection du tableau (par observation) expérimentale ;
  • définition de l’univers et de la population ;
  • collecte des données : instruments et profil des informateurs ;
  • arrangement d’observation d’échantillonnage et structurée, selon le tableau expérimental ;
  • analyse des données quantitatives et l’interprétation des résultats.

Cette étude a utilisé des procédures d’analyse multivariée, toutefois, il convient de noter que seule la variable « manque et/ou manque de la propriété intellectuelle » a été utilisée pour l’analyse, principalement en raison de votre intérêt particulier pour la innovation performance des entreprises.

Entreprises axées sur la technologie (EBT ´ s) ont été choisies comme objet de recherche, car, par leur propre nature, ont des intérêts interseccionados en technologie et innovation, chercher la technologie et, une fois inséré dans les systèmes capitalistes , comprendre l’importance de la propriété intellectuelle et privée.

3.1 variable indépendante

La variable indépendante est caractérisée par un facteur de risque (manque ou insuffisance de la propriété intellectuelle), classé comme essentiels aux processus d’innovation, en particulier l’innovation ouverte.

Auteurs. tels que : Chesbrough, Vanhaverbeke et Ouest (2008) et Chesbrough (2003, 2007, 2012, 2012b) affirment que l’absence de gestion de la propriété intellectuelle est un facteur de risque pour les processus d’innovation, en particulier, pour le modèle d’innovation ouverte ; et peuvent directement affecter les performances et les résultats souhaités avec l’innovation technologique et, par conséquent, réduire le rendement du capital investi dans l’innovation.

Tableau 1-probabilité d’occurrences pour déterminer les niveaux de contrôle.

Niveau Description Indicateurs de
Haut « 2 » Probable Possibilité de se produire une fois par an, soit une chance de se produire au-dessus de 25 % Potentiel-se produire plusieurs fois dans les dix prochaines années. A eu lieu au cours des 2 dernières années. Typique dans ces opérations en raison des influences extérieures.
Possible Possibilité de se produire dans une période de cinq ans ou une chance de se produire à moins de 25 % et supérieure à 12,5 %. Peut apparaître plusieurs fois dans les 5 prochaines années. Peut être difficile à contrôler en raison de nombreuses influences externes. Il y a une histoire d’apparition récente dans l’organisation.
Ci-dessous le « 1 » Animé Possibilité de se produire dans une période de 10 ans ou une chance de se produire au-dessus de 2 % à 12,5 %. Pourraient avoir lieu dans les dix prochaines années. Il y a une histoire de l’instance distante dans l’organisation.
Distant Peu probable de se produire sur une période de dix ans, soit avec la chance d’arriver jusqu'à 2 %. N’est jamais arrivé dans le pays. Une instance serait étonnante.

Source : adapté de l’International Federation of Accountants (1999).

Remarquablement, la variable indépendante a été choisie parmi une carcasse d’onze variables, utilisé à l’origine dans un arrangement orthogonal pour d’autres recherches expérimentales (d’observation).

La variable indépendante ont été assignés à deux niveaux de contrôle, qui a décidé de savoir si la variable dépendante est affectée par le changement entre les niveaux. En outre, les niveaux de contrôle grâce à la normalisation des variables aléatoires (Barros Neto ; Scarmínio ; Bruns, 2007).

Le tableau 1 présente l’essentiel des indicateurs adoptés pour fixer les niveaux d’observation et, subséquemment, à l’évaluation des variables.

La logique pour déterminer les niveaux du modèle de contrôle est une adaptation de l’International Federation of Accountants (1999), qui fixe les différentes probabilités d’occurrence des risques. Dans ce cas, les niveaux ont été ajustées dans la configuration suivante :

  • « (2) de haut niveau » : interprété par indicateurs « probable » et « Possible ».
  • « Bas niveau (1) » : interprété par indicateurs « modérés » et « à distance »

3,4 variables dépendantes

Les variables dépendantes font partie d’un groupe constitué par onze facteurs (tableau 2), qui, aux fins de cette recherche, déterminent la performance des entreprises de l’innovation. Les bases théoriques et conceptuels sur lesquels cette disposition se justifie par (DÁVILA ; EPSTEIN ; SHELTON, 2006). Les variables dépendantes ont été évalués par les sujets sociaux, suite à chacun des indicateurs énumérés.

La performance des entreprises de l’innovation technologique, associée à un risque plus faible a été reproduite par les réponses aux questions de qualité, évaluée sur une échelle d’un à dix, à savoir : (1 = mauvais) ; (2 = très mauvais) ; (3 = mauvais) ; (4 = mauvais) ; (5 = partiellement raisonnable) ; (6 = raisonnable) ; (7 = bon) ; (8 = bon) ; (9 = très bon) et (10 = grand).

Variables de table 2-dépendante (performance des entreprises de l’innovation technologique).

PERFORMANCE DES ENTREPRISES DE L’INNOVATION TECHNOLOGIQUE
Le code de réponse (Rn) Variables dépendantes (description des réponses)
R1 Retour de Capital utilisé en matière d’innovation.
R2 Croissance des ventes de nouveaux produits d’Innovation.
R3 L’innovation conçu qui arrive sur le marché.
R4 Employé de valeur en recherche et développement (P & D).
R5 Contrôle des écarts dans les projets d’Innovation.
R6 Processus de qualité et d’innovation de produit.
R7 Culture de l’innovation.
R8 Satisfaction de la clientèle avec des produits qui existent déjà.
R9 Enquête de satisfaction client plaintes.
R10 Initiatives consacrées à l’interne des produits et processus d’Innovation.
R11 Nombre de brevets enregistrés.

Source : adapté de Dávila, Epstein et Shelton (2006)

La raison d’être adoptée pour l’évaluation des réponses observées prémisse que les entreprises atteignent meilleure performance de l’entreprise avec l’innovation technologique, aussi, présentes réponses positives (augmente) les variables dépendantes (réponses questionnaire). Ainsi, pour expliquer le processus maximiser la portée à l’étude, le système de traitement des données a été paramétré avec un rapport signal-bruit : S/N = -10 (réglage 1/y2) / n, c'est-à-dire « une plus grande valeur est égale au meilleur résultat » (Taguchi, 1987).

3.5 Tableau expérimentale : la méthode Taguchi (AO-orthogonaux Arrangements)

En raison des limitations de ce genre de recherches, le tableau expérimental, qui a servi pour les observations prévues, a été sélectionné qu’une fois toutes les données sont collectées correctement. Dans ce cas, a choisi un arrangement orthogonal, à l’aide de la méthode Taguchi.

Le tableau 1 montre la matrice orthogonale de Taguchi L12 qui dispose d’un total de douze expériences, appelé dans ce commentaires enquête, parce qu’il n’y avait aucun contrôle des chercheurs sur les variables, car elles sont liées à des événements pré-ocorridos dans les entreprises axées sur la technologie, dont les chercheurs ont pas interféré dans aucun temps ou les circonstances.

Dans cette recherche, l’étude de facteur de risque isolé (manque ou insuffisance de la propriété intellectuelle) correspond à la variable indépendante, représentée par la lettre « E » dans le tableau 1. Comme déjà décrit et justifié au point 3.1. exceptionnellement, la variable indépendante a été choisie parmi un ensemble de 11 variables, utilisé à l’origine dans un arrangement orthogonal pour d’autres recherches expérimentales (d’observation).

Tableau 1-Taguchi L12 tableau utilisé pour les observations prévues.

Tableau de Taguchi L12
Commentaires Le (B) (C) (D) Et – manque ou insuffisance de la propriété intellectuelle (F) G H J K L
01 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
02 1 1 1 1 1 2 2 2 2 2 2
03 1 1 2 2 2 1 1 1 2 2 2
04 1 2 1 2 2 1 2 2 1 1 2
05 1 2 2 1 2 2 1 2 1 2 1
06 1 2 2 2 1 2 2 1 2 1 1
07 2 1 2 2 1 1 2 2 1 2 1
08 2 1 2 1 2 2 2 1 1 1 2
09 2 1 1 2 2 2 1 2 2 1 1
10 2 2 2 1 1 1 1 2 2 1 2
11 2 2 1 2 1 2 1 1 1 2 2
12 2 2 1 1 2 1 2 1 2 2 1

Source : adapté de Ross (1991) ; Montgomery (2009) et Barros Neto, Scarmínio, Bruns (2007).

Le tableau expérimental a été utilisé comme un modèle représentatif de découvrir entre les données obtenues d’un échantillon probabiliste.

3,6 univers d’et Population

La population de cette recherche a impliqué un total de 107 entreprises de base technologique, et ce nombre a été conditionné le total des entreprises désireuses de participer en qualité d’intimés les instruments de collecte de données (questionnaires) celui d’un univers de recherche comprenant 594 entreprises présentant des caractéristiques similaires.

3,7 échantillon de

D’après les données fournies par la population de la recherche a été identifié, avec l’aide des données de feuille de calcul, Excel pour Windows 10, un arrangement compatible avec les spécifications de matrice de Taguchi L12 (tableau 1), avec onze variables indépendantes (facteurs d’échantillonnage). Dans la pratique, ont été identifiées entre les données recueillies, une distribution parmi vos niveaux variables/observation, semblables aux spécifications du tableau Taguchi L12. Cette procédure a aidé à trouver un échantillon probabiliste basé sur de vingt-huit ´ EBT (échantillon de recherche), représenté par leurs sujets sociaux respectifs.

Pour répondre aux objectifs et hypothèses de cette recherche, le seul facteur de risque (manque ou insuffisance de la propriété intellectuelle) a été mis de côté pour les analyses.

collecte de 3,8 données

Contrairement à établir le bon sens et à satisfaire les revendications de Ribeiro et Caten (2003), conception de techniques d’expériences peut être parfaitement appliquée dans des situations expérimentales, dans laquelle rechercher les variables ne sont pas directement sous le contrôle du chercheur. Dans de tels cas et, comme il a été structuré dans cette recherche, vous pouvez remplacer les conditions expérimentales, les conditions d’observation.

De cette façon, la collection et structuration des données pour la recherche, c'est-à-dire de la collection de l’avis des représentants des sociétés étudiées, (cadres et stratégies d’entreprise responsables direct) que les données seront organisées suite à une disposition logique utilisé dans les traitements expérimentaux et ensuite observée, compte tenu de la signification d’inferenciais statistique de ces données.

En ce sens, ont observé l’influence et l’importance de la variable indépendante (absence ou manque de PI) sur la variable dépendante (performance des entreprises de l’innovation technologique).

Dans la pratique, les données ont été recueillies au moyen de questionnaires structurés, avec des questions fermées. Ces instruments ont été expédiés et livrés les sujets sociaux, de deux façons différentes : par voie électronique et en personne.

analyse des 3,9 données

Les données reposait sur des procédures expérimentales, inferenciais approche statistique et quantitative, par le biais de la version du logiciel 14 de MINITAB. Nous avons utilisé l’analyse de variance (ANOVA) pour observer si les variables d’entrée eu signification sur les variables de sortie et, en outre, s’il existait, sur l’homogénéité des données, des différences significatives entre les moyennes. En ce sens, on peut faire face à trois ou plusieurs facteurs et leurs interactions, en utilisant de façon complémentaire à la méthode Taguchi, rappeler quels sont les facteurs importants dans le processus (CORREIA ; CARDOZA, 2011).

4. RÉSULTATS ET DISCUSSION

4.1 analyse des effets de la variable indépendante sur la moyenne des réponses (Rn)

L’analyse de l’effet de la variable indépendante sur la variable dépendante, permettant d’identifier et de quantifier l’influence le risque de manquer ou de non-respect des droits de propriété intellectuelle sur les variables dépendantes qui représentent la performance Innovation technologique des entreprises. Le tableau 2 montre les principaux effets de la variable indépendante sur la moyenne des réponses (Rn).

Les valeurs affichées avec le titre « Rank » dans le tableau 2 correspondent à la classification de l’influence du facteur étudié (risque de manque) ou pénurie de propriété intellectuelle sur les réponses. Ces valeurs sont présentées en descendant l’échelle numérique et concernant les onze variables indépendantes de l’échantillon original d’intellectuel.

Ces valeurs sont présentées en descendant l’échelle numérique et concernant les onze variables indépendantes de l’échantillon initial (caché dans cette enquête).

En ce sens, dans les calculs des effets et en se concentrant sur les valeurs répertoriées dans le « Rank » (ligne 5) du tableau 2, on peut réaliser que la variable indépendante étudiée présente la classification suivante :

  • comme le facteur le plus influent premier 27,27 % environ des variables dépendantes ;
  • comme le second plus influents facteur environ 18.18 % des variables dépendantes ;
  • entre les plages de : supérieure à la seconde et moins de facteur de quatrième plus influents, 27,27 % environ des variables dépendantes.

Tableau 2-calcul des effets de la variable indépendante sur la moyenne des réponses (Rn)

Niveau R1 R2 R3 R4 R5 R6 R7 R8 R9 R10 R11
Faible (-) 8.333 5.513 6,917 5.890 8.667 8,750 8.680 9.222 8.792 8.487 5.263
Haute (+) 7.167 4.722 5.333 4.250 7.583 7.917 7.917 8.250 8.250 7.833 4.083
Effet 1,167 0.792 1.583 1.640 1,083 0,833 0,763 0.972 0,542 0,653 1,180
Rang de trafic 1 6.5 1 3 2 2.5      2 1 3.5          4 4

 
En d’autres termes, rappelle qu’il existe entre les variables du processus étudiés, justifiant l’approfondissement dans les analyses.

4.2 analyse de variance (VA) sur la moyenne de l’essai de réponses/importance d’identifier quelles réponses (Rn) sont maximisés par l’effet du facteur principal

Pour évaluer la qualité de l’ajustement du modèle, de l’importance des tests, analyse de variance (ANOVA). Cette procédure a permis de mesurer la signification statistique (divergence statistique hypothèse en ce qui concerne les données observées) voire à la pénurie de la propriété intellectuelle) pour maximiser la performance de l’entreprise, de la innovation. Le tableau 3 montre l’analyse de la variance sur la moyenne des réponses (Rn).

Tableau 3 – analyse de la variance (ANOVA) sur la moyenne des réponses (Rn).

Source de Variation Réponses DF Seq SS Adj SS Adj MS (F) P
Manque ou insuffisance de la propriété intellectuelle R1 1 4.0833 4.08333 4.08333 423.88 0,002
R2 1 1.8802   1.8802   1.8802   195,69  0,005
R3 1 7.5208  7.52083  7.52083  180,50  0,005
R4 1 8.0688   8.0688   8.0688  38.73  0.025
R5 1 3.5208  3.52083  3.52083  169,00  0,000
R6 1 2,0833  2,0833  2.08333  40,00  0,000
R7 1 1.74803  1.74803   1.74803  3277.56  0,000
R8 1 2.83241  2.83241  2.83241  59,74  0,016
R9 1 0.88021  0.88021  0.88021  299.22  0,003
R10 1 1.2805  1.28053  1.28053   87.11  0,011
R11 1 4.1772  4.17720  4.17720   84,76  0,012

 

Attention à la septième colonne du tableau 3, où les valeurs de P (seuil de signification de facteur sur les réponses) a montré que le risque de manque ou absence de la propriété intellectuelle présenté signification statistique pour la maximisation de l’ensemble résultats de l’entreprise, après tout, les valeurs étaient inférieures à 0,05, et a été le niveau de confiance statistique de 95 %. Pourtant, vous pouvez sélectionner il pour les réponses « R5, R6 et R7 » la confiance est de niveau 100 %.

4.3 proposition pour la meilleure combinaison de Remarque significative des niveaux variables pour la maximisation des réponses (Rn)

La variable indépendante présente signification sur toutes les réponses étudiés (Rn). Le fait que le niveau de contrôle ou de la note sont restés dans le niveau « (1) » pour toutes les réponses, signifie que, lorsqu’il y a une probabilité d’occurrence dans une fourchette de 2 % (à distance) ou plus grand que 2 % à 12,5 % (modéré) pour risque de rater ou c arência de la propriété intellectuelle, par conséquent, l’entreprise résultats sont maximisés.

De l’analyse statistique, qu'il a été possible d’organiser le mieux adapté à la procédure définie dans cette recherche, autrement dit, pour maximiser la performance des entreprises de l’innovation technologique doit garder le risque de manquer ou les Propriété intellectuelle (« 1 »). Pour un point de vue didactique, nous pouvons dire que le plus efficace pour la gestion de la propriété intellectuelle, le meilleur seront les résultats de l’innovation.

Par conséquent, il y a un acedência de la variable étudiée, comme unité de niveau de l’observation, par rapport à l’ensemble total des réponses dans lequel exposé lui-même comme significatif, soulignant la decorrências de l’analyse comme un impératif pour maximisation des réponses.

Dans le cas contraire, les résultats ratifié, conforme à la recherche de l’échantillon, les circonscriptions que les entreprises operacionalizam leurs processus d’innovation, maintenant manque de PI ou le risque de manquer à des niveaux inférieurs à 12,5 %, donc , maximiser vos résultats avec l’innovation.

Tableau 3 – relation entre facteur inférentielle/niveaux de signification de l’entrée et les réponses.

Variable indépendante Variables dépendantes (Rn) Signicância Regarde un niveau sur les réponses
Faible (1)
Manque ou insuffisance de la propriété intellectuelle R1 Retour de Capital utilisé en matière d’innovation. 1
R2 Croissance des ventes de nouveaux produits d’Innovation. 1
R3 L’innovation conçu qui arrive sur le marché. 1
R4 Employé de valeur en externe P & D. 1
R5 Contrôle des écarts dans les projets d’Innovation. 1
R6 Processus de qualité et d’innovation de produit. 1
R7 Culture de l’innovation. 1
R8 Satisfaction de la clientèle avec des produits qui existent déjà. 1
R9 Enquête de satisfaction client plaintes. 1
R10 Initiatives consacrées à l’Innovation produit/processus interne. 1
R11 Nombre de brevets enregistrés. 1

 

En raison de l’ampleur et la diversité des réponses examinées, en matière d’innovation et, d’autre part, par la prédominance du facteur sur l’exhaustivité des réponses, la PI comme un rôle protecteur de connaissances et facilitateur d’affaires, régulateur, impactanto sur le système de l’innovation et de la capillarité dans la composition des résultats de performance de l’innovation.

L’importance du facteur sur la P étrangers & D (R4), plus les preuves de revenus directement proportionnelle à ce résultat, en même temps montre que les entreprises de l’échantillon sont investissent en particulier les processus des systèmes d’innovation ouverte.

Le PI ne devrait pas être gérée dans votre essence, tout comme un mécanisme de protection de l’exclusivité, car cela peut être un événement déclencheur d’imperfections du marché. Schumpeter (1982) a déclaré que l’innovation est essentielle à l’économie d’un état d’équilibre et entrer dans un processus d’expansion, oui, considérablement changé les conditions préalables de l’équilibre du marché.

Levin (1987) avertit qu’un plus grand niveau de technologie de protection peut inhiber l’innovation technique, la performance économique, sociale et concurrentielle entre les entreprises. Oui, l’augmentation excessive de la protection peut stimuler l’investissement répétitif qui sont contraires à la concurrence, qui pourrait augmenter les prix, en plus des frais appropriés pour le retour du capital investi et, pourtant, ralentir le processus de génération et la diffusion de technologie.

Sur le modèle d’innovation ouverte, recherche et développement (P & D) s’associe avec exploration interne et intégration de technologies et de connaissances, renforcement du rôle de la PI en ce qui concerne la recherche réglementaire bilatérale sur les connexions avec universités et autres instituts de recherche, fournisseurs, clients ou à atténuer les risques et les coûts de l’innovation (CHESBROUGH ; VANHAVERBEKE, 2011).

Ressalvou Lichtelthaler (2010), dans le contexte d’innovation ouverte, que les compagnies qui emploient, du portefeuille de brevets, deux stratégies pour la gestion de la propriété intellectuelle, à savoir ; l’acquisition de technologies étrangères, associés à l’absorption des connaissances techniques et l’exploitation des technologies étrangères, concernant la commercialisation des connaissances technologiques, simultanément à votre application interne.

CONCLUSION

Un de la concluante, perspective la plus convaincante est que la variable indépendante a étudié a réitéré l’hypothèse centrale de cette recherche. En ce sens, la preuve a aussi prouvé la théorie de l’alignement correct et les variables de la recherche scientifique, parce que le facteur de risque (absence ou manque de PI) a présenté l’influence et l’importance de toutes les variables dépendantes, par conséquent, affecter directement la performance des entreprises de l’innovation technologique.

En outre, encore, on peut affirmer que l’objectif de la recherche était, autrefois, les procédures méthodologiques a permis l’analyse de la performance des entreprises de l’innovation technologique en tant que facteur dépend de la propriété intellectuelle.

Pour une autre perspective, la variable indépendante est avéré significative sur la variable dépendante, de leur bas niveau de contrôle respectifs. Cela induit le plus efficace pour la gestion de la propriété intellectuelle dans l’EBT ´ s, mieux leurs performances avec l’innovation technologique. La portée de l’innovation ouverte, nous pouvons affirmer que la PI est un instrument qui contribue à l’accès à l’innovation technologique et de diffusion et de transfert de technologie.

Les résultats révèlent que l’EBT ´ s doivent prêter attention à la gestion de la propriété intellectuelle, en particulier, les sociétés capitalistes qui s’intéresse aux entreprises d’optimiser leurs résultats d’affaires et les gains en capital. Pour un point de vue économique, les résultats s’affichent à la propriété privée ; dans cette recherche, plus précisément de la PI, avec un potentiel pour améliorer les résultats de l’entreprise et produire des avantages qui vont au-delà du rôle de garantissent légalement la propriété de l’investisseur en capital, c'est-à-dire un mécanisme efficace pour le commerce des biens ne sont pas appliquées à l’interne par les entreprises.

Il ressort, de l’assurance des résultats de la recherche, fondée sur l’analyse statistique inférentielle qui a prouvé la relation entre maximisant le risque de manquer et/ou manque de PI (au niveau distance ou modérée) et la valeur utilisée en externe P & D, dont la Gestion de la PI est un processus indispensable pour un système d’innovation ouverte.

RÉFÉRENCES

AGENCE DE L’INNOVATION UNICAMP (INOVA). Exercices de scénario : trajectoire de la NITs-l’avenir des relations entre les universités, l’innovation et la société. Campinas : INOVA, mai 2007.

BARROS NETO, B. ; SCARMÍNIO, I. S. ; BRUNS, e. r., comment faire des expériences : recherche et développement en sciences et l’industrie. Campinas : Universidade Estadual de Campinas, 2007. 480p.

CHESBROUGH, W. H. L’ère de l’innovation ouverte. MIT Sloan Management Review. Cambridge, v. 44, n. 3, p. 35-41, 2003.

___________________. Pourquoi les compagnies devraient avoir des modèles commerciaux libres. MIT Sloan Management Review, Cambridge, v. 48, n. 2, p. 22-28, 2007.

CHESBROUGH, H. W. ; VANHAVERBEKE, W. ; J. WEST, l’Innovation ouverte : recherches sur le nouveau paradigme, Oxford : Oxford University Press, 2008.

____________________; _____________________. L’innovation ouverte et les politiques publiques en Europe. Bruxelles : Science Business Publishing Ltd. Décembre 2011. Disponible à : www.sciencebusiness.net. Accès au : 06 Aug. 2012.

____________________. Ouvrir des modèles d’affaires : Comment faire pour prospérer dans le nouveau paysage de l’innovation. New York : Bookman, 2012, 220 p.

____________________. Innovation ouverte : comment créer et tirer profit de la technologie. New York : Bookman, 2012b, 241 p.

CORREIA, E. A. S. ; CARDOZA, conception de s. a. j. d’expériences dans le processus de production à l’aide de la méthode Taguchi. Gestion de GEPROS magazine-production, opérations et systèmes, Bauru, 6 ans, aucun. 1, p. 55-66, janvier-mars 2011.

LEVIN, R. Un nouveau regard sur le système des brevets. American Economic Review, année 2, c. 76, p. 787, mai 1987.

DAVILA, t., ESPTEIN, j. m. SHELTON, innovation, r. qui travaille : Comment gestionarla, medirla y obtener réel bénéficier d’ella. Editeur Deusto, 2006. 324 p.

FONTAO, management de l’innovation ouverte de h. : atténuation des risques dans le processus d’accès à l’innovation. São Paulo : UNINOVE, 2012. 230 p. thèse de doctorat-de maîtrise et de doctorat en administration des affaires (PMDA), Université Nove de Julho, São Paulo, 2012.

INTERNATIONAL FEDERATION OF ACCOUNTANTS (IFAC). Renforcer les participations richesse mieux en gestion des risques commerciaux. Étude de gestion internationale de comptabilité, n. 9, jun. 1999.

LICHTELTHALER, américains de propriété intellectuelle et l’innovation ouverte : une analyse empirique. International Journal of Technology Management. Genève, c. 52, n° 3-4, p. 372-399, 2010.

MONTGOMERY, d. c. Introduction au contrôle statistique de qualité. Rio de Janeiro : LTC, 2009.

RIBEIRO, J. L. ; CATEN, c. conception d’expériences. Porto Alegre : Universidade Federal do Rio Grande do Sul, école d’ingénierie, le programme d’études supérieures en ingénierie de production, 2003.

RIVETTE, K. ; KLINE, découvrir la nouvelle valeur de la propriété intellectuelle. Harvard Business Review, janvier-février, 2000.

ROSS, p. j. Taguchi techniques Applications en ingénierie de qualité : fonction de perte, orthogonal expérience conception, conception de paramètres et de tolérances. Traduction : Regina Claudia Loverri. Tevisão technique : José Castro Waeny. São Paulo : Makron, McGraw-Hill, 1991. 333 p.

Rothwell, r. innovation industrielle réussie : facteurs critiques de succès pour le s ´ de 1990. Gestion de R&D. n. 22, p. 221-239, 1992.

SCHUMPETER, j. a. théorie du développement économique : une enquête sur les bénéfices, capital, crédit, intérêts et le cycle économique. 3. ed. São Paulo : Nouveau culturel, 1982.

Taguchi, g. système de conception expérimentale : méthodes pour optimiser la qualité et réduire les coûts d’ingénierie. White Plains. New York : Publications internationales Kraus, UNIPUB/1987.

CLAUDE TIDD, J. ; 107 ENTREPRISES FAMILIALES CHINOISES, J. ; PAVITT, management de l’innovation de k.. Bookman publishing, 2008. 600P.

[1] Faculté de technologie de Pindamonhangaba ; Centre de recherche économique et de la sociologie des organisations, Lisbonne, Portugal

[2] Faculté de technologie de Pindamonhangaba

Como publicar Artigo Científico

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here