L’importance de l’activité physique chez les sujets hypertendus

0
569
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
PDF

GARRIDO, Ana Luíza Moraes [1]

NUNES, Caio Victor [2]

COSTA, Débora Caixeta [3]

BARRETO, Genesson dos Santos [4]

ABREU, Karina Fieldkircher [5]

PINHO, Letícia Akemi Sewo de [6]

OLIVEIRA, Lígia Bauer [7]

SANTOS, Matheus Miranda dos [8]

PEREIRA, Pedro Augusto Fleury [9]

GARRIDO, Ana Luíza Moraes;et.al. L’importance de l’activité physique chez les sujets hypertendus. Revue scientifique pluridisciplinaire de la base de connaissances. 07 edition. année 02, vol. 03. pp 17-35, octobre 2017. ISSN : 0959-2448

RÉSUMÉ

L’hypertension (SAH) est une maladie multifactorielle qui affecte une grande partie de la population adulte et se produit sur la perte des mécanismes responsables du maintien de la pression artérielle. Des études ont trouvé une relation positive entre la pratique d’activités physiques et de la réduction de la pression artérielle chez les patients hypertendus. Dans cette perspective, a effectué un examen de littérature mettant en évidence l’influence de l’exercice physique dans le traitement de l’hypertension. L’enquête a été menée depuis des bases de données virtuelles comme PubMed, Scielo et lilas, avec les mots clés : hypertension artérielle ; hypertension artérielle ; l’exercice et la pression artérielle. Tous les articles trouvés, seuls ceux qui directement corrélée à la pression artérielle et de l’exercice ont été inclus dans ce travail. En conséquence, il a été constaté que l’activité physique réduit la tension artérielle, par le biais de la sensibilisation des barorécepteurs, libération des vasodilatateurs, atténuation du système nerveux sympathique et de l’action du système rénine-angiotensine-aldostérone. Il a été observé que les facteurs tels que la race, âge, obésité et caractéristiques génétiques influencent l’effet hypotenseur de l’exercice. Enfin, il est recommandé de sujets hypertendus exécuter un exercice aérobie d’intensité faible à modéré, complétée par la formation de résistance.

Mots clés: Hypertension artérielle, hypertension artérielle, exercice et l’hypertension, exercice et tension artérielle.

INTRODUCTION

L’hypertension (SAH) affecte environ 31 millions de personnes et votre Brasil1 la prévalence est de 15 % à 20 % de la population adulte et a également une importante prévalence chez les enfants et les adolescents. Est l’un des principaux risques de mortalité cardiovasculaire et a un coût social élevé, car il est associé dans environ 40 % des cas de retraite anticipée et licence en trabalho2.3.

SAH se produit sur la perte des mécanismes responsables du maintien de l’homéostasie de la pression artérielle, étant la principale, qui est affectée par l’exercice, le système du baroréflexe et la rénine-angiotensine-aldosterona4.5. Le système du baroréflexe fonctionne par l’intermédiaire de récepteurs situés dans les artères aorte et des carotides et sont sensibles au changement de pression d’arterial6, tandis que le système rénine-angiotensine-aldostérone est une cascade protéolytique qui influent sur l’homéostasie du sodium, l’eau et vascular7.8.9 ton.

Il existe deux types d’hypertension (SAH), l’hypertension primaire et secondaire. SAH survient chez environ 95 % primaire des patients hypertendus, en raison d’une interaction entre des facteurs génétiques et mode de vie qui incluent la consommation de sel, consommation excessive d’alcool, le poids et le manque d’activité physique. La relation entre les sédentaires et la plus forte incidence des maladies cardiovasculaires est bien estabelecida10. Il est démontré que, parmi la population urbaine brésilienne, 37 % des hommes et jusqu'à 56 % des femmes présentent un mode de vie sedentário11. Déjà HAS rein surrénales anomalies implique secondaire et vasculares12.

Une pression artérielle élevée est associée à une incidence élevée de maladies du système cardiovasculaire, tels que la maladie coronarienne, accident vasculaire cérébral, insuffisance cardiaque, fibrillation artérielle, insuffisance rénale aiguë et maladie de l’artère periférica13. Études récentes ont montré une relation positive entre la pratique régulière d’exercice physique et la réduction de la mortalité de ces maladies chez les individus hipertensos14.15.

Des facteurs comme l’âge et l’origine ethnique influencent l’effet hypotenseur des exercices physiques. Des personnes asiatiques présentent une baisse de 6,6 mm Hg de la pression artérielle diastolique, blanche et noirs individus montrent une réduction moindre lorsqu’on effectue les mêmes activités. En ce qui concerne la mesure de la pression artérielle systolique, les noirs sont ceux avec une réduction plus significative, de mmHg16 11. En ce qui concerne l’influence de l’âge, on constate que les sujets hypertendus âgés de 40 à 55 ans présentent meilleure réponse pour exercer físico17.

La pratique d’activités physiques provoquer importantes modifications hémodynamiques et autonomique influence directement le système cardiovascular18.19. Les principaux mécanismes responsables de l’abaissant la pression artérielle après l’exercice sont la diminution de débit cardiaque et la résistance vasculaire périphérique. L’importance de chacun de ces mécanismes varie selon les hypertendus de profil individuel. Chez les personnes âgées, la réduction de pression se produit généralement en raison d’une diminution débit cardiaque, tandis que chez les individus plus jeunes, cette diminution est plus liée à la réduction de la résistance vasculaire periférica20.21.22.

La société brésilienne de cardiologie recommande que les sujets hypertendus pour effectuer des exercices physiques sur une base régulière, depuis l’objet d’évaluation clinique prévia23. Il est important que la formation est basée sur les résultats obtenus dans les essais ergométricos, pour lequel il sont des réponses anormales à exercer, je regarde la pression artérielle (PA). Une autre façon de déterminer l’intensité de l’exercice est d’évaluer le niveau atteint en PA esforço24. Le programme d’activité physique proposée devrait augmenter l’intensité ou la durée des exercices en mode progressif, dans le but d’obtenir la réduction de la tension artérielle pour les valeurs inférieures à 140/90mmHg25.

Les variétés de formation peuvent changer votre effet hypotenseur. Une plus grande réduction de la pression artérielle comme suit : procédures impliquant les principaux groupes musculaires, comme le vélo ou la marche/course ; formation de volume plus grand, plus durée souvent hebdomadaire ou plue, des sessions ; et abaisser les exercices d’intensité (40 à 60 % du pic de VO2) 26.

Ainsi, on constate que la pratique régulière d’exercices physiques est positive sur la diminution de la pression artérielle.  Ainsi, l’objectif de cette étude est de procéder à un examen sur l’influence de l’exercice physique dans le traitement de l’hypertension.

MATÉRIAUX ET MÉTHODES

Il s’agit d’une étude de la littérature sur l’importance de l’activité physique chez les sujets hypertendus. À cette fin, nous avons recherché les articles indexés dans Pubmed bases de données, Scielo et lilas. Ont été utilisés comme mots clés l’hypertension, hypertension artérielle, exercice et l’hypertension, exercice et la pression artérielle et ses semblables en anglais (hypertension artérielle, hypertension artérielle, exercice et l’hypertension, exercice et pression artérielle). Articles trouvés, seuls ceux qui la réduction de la pression artérielle associée à la pratique d’exercice physique ont été sélectionnés.

DISCUSSION

Mécanismes de régulation de la pression artérielle

Perfusion tissulaire adéquate est maintenue par la force motrice du mouvement : la pression artérielle (PA), qui dépend de la physique, des facteurs tels que le volume sanguin et de la capacité de circulation et résulte de la combinaison instantanée entre le débit cardiaque, la résistance vasculaire périphérique et la capacité de venosa27. L’ajustement de la PA est important car il doit être suffisamment élevée pour maintenir une perfusion sans causer des dommages structurels au cœur et les vaisseaux sanguíneos28. Plusieurs mécanismes ont été identifiés qui régulent les niveaux de pression artérielle, ceux-ci étant à court comme à long terme.

L’un des principaux mécanismes vérifiés est le système rénine-angiotensine-aldostérone (LRRP). Ce système est le principal régulateur de la pression artérielle au repos et se compose de vasoativos peptides antihypertenseurs, qui partage des hypertendus et loi autocrine, paracrine et système endocrinien. La régulation de ce système a été liée à l’apparition de maladies cardiovasculaires comme l’hypertension, myocardite, cardíaca29 de la maladie et de l’insuffisance coronarienne.30.

Dans la vue classique, le LRRP agit seulement endocrinamente, la rénine (enzyme libérée par dispositif justaglomerular rénale) s’attache à l’angiotensinogênio (globuline libérée par le foie) en angiotensine (un decapeptídeo) qui, dans votre temps est clivé en angiotensine II (ANG II) par Conversion de l’angiotensine ECA. Cette enzyme est présente dans la surface vasculaire et votre anatomofuncional point principal dans le lit vasculaire pulmonaire, qui reçoit 100 % de la dette cardíaco31. L’angiotensine II était considéré comme le principal composant de l’agent d’hypertendus LRRP et croyait qu’elle peut agir seulement comme hormone récepteurs AT1 et AT2 voie de circulation. Toutefois, il apparaît que la LRRP agit localement dans de nombreux organes, y compris des actes intracelularmente32. Il a été constaté que l’ANG II augmente le volume de sang en stimulant l’hypophyse après libérant l’hormone antidiurétique (ADH), qui opère dans le tubule distal, en augmentant la réabsorption d’eau et en provoquant des vasoconstrição33. En outre, l’ANG II stimule la libération d’aldostérone dans les glandes surrénales et augmente l’appétit pour le sodium et l’eau en agissant directement sur l’organe subfornical. Dans le système de nerveux Central (SNC) à l’ANG II stimule la région ventrolatérale rostrale de l’ampoule, en augmentant la libération de noradrénaline par les simpáticas34 de terminaisons nerveuses. Dans les tissus périphériques à l’ANG II réduit la sensibilité des barorécepteurs, ce qui diminue l’efficacité de ceux dans le contrôle de la variation de la pression artérielle

L’ANG II active divers processus cellulaires qui induisent une vasoconstriction, génèrent des espèces réactives de l’oxygène, l’inflammation vasculaire, stimulent le cœur et la production d’aldosterona32 et de remodelage vasculaire. Dans le coeur l’ANG II stimule la croissance des cellules de muscle augmente lisas35.37.38.39 fibroblastos36 prolifération des.40 et favorise une hypertrophie de la miócitos41, en plus de provoquer une vasoconstriction coronariana42.

Autres peptides de LRRP ont été identifiés, par exemple 3, 4et inhibiteurs d’inhibiteurs de l’angiotensine 1-7 (ANG 1-7). En outre, on a découvert une autre angiotensin-converting enzyme (2 ACE), qui suggère que la LRRP a plus de fonctions physiologiques du anteriormente32 cru.

Certaines études suggèrent que les ANG 1-7 exerce un effet cardioprotecteur rôle pour améliorer la vasodilatation coronariana43 réduire la concentration de l’ANG II en miocárdio44 et par la diminution des récepteurs de l’ANG II et en réduisant votre expression de gênica45.

Un autre mécanisme important de régulation de la tension artérielle, système de peptide natriurétique qui se compose de trois peptides : type A (ANP), publié par oreillettes ; Type B (BNP), libéré par les ventricules ; et type C (CNP), libéré par les cellules endothéliales. Ce système favorise la diurèse, natriurese, vasodilatation périphérique principalement, l’inhibition du système LRRP et inhibition de l’activité simpática46.

Les concentrations plasmatiques de l’ANP et du BNP, en plus d’augmenter la réponse à l’étirement du muscle auriculaire, semblent être les antagonistes des effets de l’ANG II sur le tonus vasculaire dans la sécrétion d’aldostérone dans la réabsorption de sodium et la croissance des cellules vasculaires. La CNP se trouve dans le cerveau et dans les cellules endothéliales, mais leurs concentrations plasmatiques sont baixas47.

Outre le rein, les mécanismes cardiovasculaires et endocriniens, contrôle de pression exerce aussi des réflexes nerveux impliquant des barorécepteurs. Le système de baroréflexe fonctionne par l’intermédiaire des voies afférentes vagales et médullaires, à travers lequel informations atteignent le noyau du faisceau solitaire. Dans ce noyau que l’information est modulé et retour vers le cœur via les composants efférentes vagales rapide et peut se manifester dans le Simplitel ultérieur et sympathique efférente lent, qui apportent la réponse dans un délai de jusqu'à 20 segundos28.

Les barorécepteurs sont les médiateurs primaires du système nerveux autonome dans le contrôle de BP et de la fréquence cardiaque, qui répondent à la déformation et l’étirement des parois des vaisseaux où ils se trouvent. Les sinus carotidien sont gonflement des artères carotides internes qui ont la paroi plus mince et avec une plus grande quantité de tissu élastique, par rapport aux autres parois des artères. L’innervation sensitive de la zone est fournie par des branches du nerf glosso-pharyngien (CN IX), tandis que celle des barorécepteurs aortiques est fait par des branches du nerf vague (CN X) 28.

Les composants amicales du système cardiovasculaire sont captivés par les projections d’un groupe sélect de neurones situés dans la partie rostrale ampoule ventrolatérale (RVL). Les neurones RVL sont contrôlés par des projections inhibitrices des neurones situés dans le flux de l’ampoule ventrolatérale (CVL). Les réflexions des barorécepteurs utilisant via CVL-RVL inhibiteur pour la modulation de l’activité sympathique dans le cœur, les vaisseaux et les médullosurrénale. La stimulation des barorécepteurs excite les neurones qui se projettent vers le noyau du faisceau solitaire, qui excitent les neurones de la CVL, augmentant vos inhibitions sur les neurones RVL. Le résultat de cet itinéraire est une diminution du tonus sympathique vers le coeur et les vaisseaux sanguins.

En plus des projections inhibitrices à la RVL, CVL a projections au paraventriculaire et supraópticos, situés également dans le tronc cérébral, qui sont responsables de la production de la vasopressine. De cette façon, le mécanisme du baroréflexe qui peut inhiber le tonus sympathique, comme stimuler la production de vasopressine. Il a été constaté que l’aferências venant de barorécepteurs peut favoriser un cerveau transformant modifiera l’ampleur de la tonalité de simpático48.

Des études récentes ont montré qu’il existe un système d’équilibrage entre l’activité baroréflexe et la LRRP. L’ANG II peut agir sur le système nerveux CENTRAL en augmentant le tonus sympathique. En outre, que le rein est la modélisation sous influence neuronal (nerfs rénaux), hormonaux (LRRP), comme ils les deux agissant sur natriurese compensatoire. En ce sens, les barorécepteurs Loi stimule l’excrétion de sodium et le LRRP stimule votre réabsorption, due à la libération d’aldostérone. Cependant, l’inhibition de l’antinatriurétricos des effets causés par les barorécepteurs est relativement faible par rapport à votre simpatoinibitório, quel effet va contrecarrer les effets de l’ANG II49 vasoconstricteurs.

En plus des mécanismes nerveux et hormones, l’intégrité de l’endothélium des vaisseaux sanguins est indispensable pour la régulation de la pression artérielle. Les principales fonctions de l’endothélium vasculaire, qui englobent la synthèse de substances vasodilatatrices (facteur de relaxation endothélium-dépendante, prostacycline, autres prostaglandines, oxyde nitrique, la bradykinine et facteur hyperpolarisant dérivé de l’endothélium), vasoconstritoras, endothélines, changements cycliques, ANG II et les espèces réactives de l’oxygène et rôle dans la modulation de substances vasoactives réception.

Dans les conditions physiologiques, il y a un équilibre entre ses substances vasodilatatrices et vasoconstritoras, afin qu’il y a une prédominance de détente substances muscle vasculaire, tandis que dans les situations pathologiques produit la prédominance de l’action des substances constritoras cette musculature. L’oxyde nitrique (ON) s’impose comme une substance vasodilatatrice et est synthétisée par la L-arginine, événement médiée par l’oxyde nitrique synthase (NOS). Il est supposé que le montant de constitutive dans l’endothélium vasculaire est responsable de l’action basale de ON. La nouvelle synthèse est activée par les agonistes de l’acétylcholine, catécholamines et système angiotensine et aussi par des stimuli physiques telles que la contrainte de cisaillement, qui conduit à une augmentation de calcium intracellulaire.

Parmi les substances de la vasoconstritoras de l’endothéline, dont la production se produit dans l’endothélium vasculaire et a la participation d’angiotensin-converting enzyme endothéline. Sa production est stimulée par des éléments tels que l’adrénaline, l’ANG II et bêta de facteur de croissance, en plus des facteurs physiques, tels que l’hypoxie, la distension de navire et la contrainte de cisaillement. L’endothéline, grâce à l’interaction avec le muscle lisse vasculaire favorise votre contraction.

Les espèces réactives de l’oxygène, générées principalement dans les situations de stress oxydatif, finissent par générer une diminution de la vasodilatation en interagissant directement avec le peroxynitrite ON forme, qui a des effets délétères même pour jouer un radical livre50.

Met en évidence l’action de l’adénosine sur ton vasculare. Les récepteurs de cette molécule sont divisés en A1 et A2. En A1, l’adénosine agit en réduisant la force des contractions du cœur, conduction auriculo-ventriculaire, la constriction des artères rénales efférentes. L’adénosine provoque une vasodilatation par l’activation de l’adénylate Cyclase, agissant dans les récepteurs A251.

Comprendre les changements physiologiques causés par l’exercice

Exercice favorise des changements physiologiques qui provoquent la réduction de la pression artérielle. Au cours de l’aérobie activité physique produit une augmentation du rythme cardiaque et le système nerveux sympathique, qui favorise une remise à zéro des barorécepteurs à une plus grande pression. Après l’exercice aérobie, un réajustement des barorécepteurs au plus petit niveau de PA, ce qui implique une réduction de l’activité du système nerveux sympathique. Par conséquent, il y a une réduction dans le périphérique arterial52 de résistance et de la pression vasculaire.

Au-delà de la réponse aiguë à l’exercice, une formation de remise en forme qui s’est tenue pendant quatre mois a provoqué une amélioration dans la sensibilité de la barorreceptores53. Une des hypothèses pour cette amélioration, qui est l’augmentation de la compliance artérielle en raison de l’entraînement physique, peut avoir augmenté la sensibilité barorreflexa54. Selon le concept de mecanoelástico, plus la complaisance dans les mêmes vasculaire pression des pulsations, plue l’activation des barorécepteurs et, par conséquent, il y a un meilleur contrôle du baroréflexe arterial55.

Une seconde hypothèse pour expliquer la sensibilité accrue des barorécepteurs sont endothéliales changements survenant après l’exercício54. Au cours de l’année, la contrainte de cisaillement se produit dans les cellules endothéliales, qui augmente la libération de facteurs endothéliales. Celles-ci sont liées à une amélioration de barorreceptora activité final56.

L’augmentation de la sensibilité du baroréflexe peut également être connectée avec le LRRP. Felix et coll. ont montré que trois mois de l’exercice chez des rats spontanément hypertendus, étaient en mesure de normaliser des niveaux élevés de l’ARN messager d’angiotensinogênio. Cette normalisation peut être un mécanisme possible lié à l’amélioration d’arterial57 de contrôle baroréflexe.

Selon l’American College of Sports Medicine, la diminution dans le plasma rénine et ANG II peut contribuer au contrôle PA58. Ndiaga et al. ils ont constaté que les individus qui ont montré une réduction dans le plasma rénine après 10 à 20 semaines d’entraînement physique, avaient une plus grande réduction en PA. En outre, une réduction des concentrations de rénine et ANG II entraîner une diminution dans la vasoconstriction, ce qui, dans votre temps est liée à la réduction de la PA en raison de la formation de físico59.

L’activation LRRP plus petite peut également être impliquée dans la baisse de l’activité nerveuse sympathique qui survient chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle après formation físico57. Il a été vérifié un diminution du tonus sympathique chez les sujets hypertendus, après l’exercice, en raison d’une réduction des concentrations plasmatiques de noradrénaline, qui est liée à la réduction de la vasoconstriction, la résistance vasculaire périphérique et, par conséquent, diminution de la pression arterial60.

Les mécanismes responsables de la diminution de l’activité sympathique après l’entraînement physique aérobie étaient également liées à la restructuration de la plasticité neuronale dans le système nerveux central. L’étude de Ichiyama et coll. ont démontré que le centre de cardiorrespiratório et de la locomotive système du cerveau de souris sont profondément remodelés avec l’entraînement physique. Il y a eu une réduction des zones des régions dendritiques total de l’hypothalamus postérieur, tractus solitaire et le nucleus cuneatus et les auteurs suggèrent que plusieurs de ces domaines sont responsables pour un potentiel de simpatoexcitação. Ainsi, la diminution de l’activité sympathique pourrait se produire en raison de la diminution des synapses excitatórias61.

L’hypotension post-exercice (HPE) est également en rapport avec des substances vasodilatatrices. Au cours de l’exercice, il y a un besoin accru de l’approvisionnement en sang du muscle squelettique, causant le mécanisme de vasodilatação62. Un de ces mécanismes est l’augmentation de la production d’oxyde nitrique induite par le stress de la cisalhamento63. Une autre étude montre que l’exercice aérobie faible intensité dans spontanément hypertensive rats diminution du stress oxydatif et, par conséquent, augmenter la disponibilité de l’oxyde nítrico64.

Un autre mécanisme possible de vasodilatation post-exercice est la libération d’adénosine. Une enquête a été réalisée chez les sujets hypertendus à l’aide de caféine comme inhibiteur de l’adénosine. Il a été constaté que, avec le blocus de l’action de l’adénosine, il y avait une réduction físico65 hypotension post-exercice.

Des études montrent que la pratique régulière d’exercices aérobiques peut être associée à une réduction en moyenne 6,9 mmHg pression systolique et diastolique dans hipertensos66 individus 4,9 mm Hg. Entraînement aérobie, agit aussi, pour réduire les niveaux de tension artérielle pendant l’état éveillé, avec une baisse moyenne de 5/7 mmHg en systolique BP/diastólica67. Ainsi, dans certains cas, en raison de l’hypotension, l’entraînement aérobie peut contribuer à réduire la dose et le nombre de médicaments utilizados68.

Une hypertension maladie résultant de facteurs environnementaux comme la génétique, il est important d’évaluer que certains gènes peuvent interagir avec l’effet hypotenseur de l’exercice physique. Sont impliqués dans cette interaction des gènes de la LRRP, le gène ACE I et angiotensinogênio, des récepteurs de l’angiotensine I (ANG j’ai) et récepteur ANG II et de la bradykinine. L’ACE lié polymorphismes se produit sur le chromosome 17, dans le gène responsable d’environ 50 % des taux circulants de cette enzyme. Les individus homozygotes pour ce gène sont plus des taux circulants de la CEA, qui se traduit par une plus grande production de ll ANG et plus grande dégradation de bradicinina69.

Facteurs qui influencent l’effet hypotenseur de l’exercice physique

Certains facteurs peuvent influencer sur post-exercice hypotension physique (HPE) sur hypertendus, étant le plus important de l’âge, la race, certains indicateurs liés à l’obésité et les facteurs génétiques, il n’y a aucune étude qui prouvent la grande importance de l’influence du genre dans le HPE.

Ishikawa K et al. un sondage d’un programme de 8 semaines d’activités physiques, dans le but de démontrer l’influence de l’âge sur l’effet hypotenseur de ce programme. Pour ce faire, les individus d’âges différents ont participé à la recherche, et on a fait observer que les changements dans la pression artérielle systolique et diastolique sont significativement plus faibles chez les personnes qui ont entre 50 et 69 ans lorsqu’on les compare aux personnes qui ont des valeurs entre 30 à 49 ans.

Cette distinction sur les valeurs de réduction de la pression artérielle n’est pas encore entièrement clarifiée, cependant, il y a quelques hypothèses, une étant que les individus plus jeunes pourraient avoir fait l’exercice aérobie plus intensément que les plus âgés, même si la durée l’activité a été le même. Une autre possibilité est que les individus plus jeunes ont une plus grande réduction dans le tissu adipeux au cours du programme de 8 semaines, qui ont trait à cette nouvelle réduction de la pression sanguínea70.

Déjà en ce qui concerne les facteurs liés à l’obésité, l’étude a montré que les valeurs élevées de WB Viegas des trois indicateurs de facteurs l’obésité (IMC, le cholestérol total et tour de taille), un effet négatif sur le repos hypertension ou hypotension induite par activité physique.

Cet effet hypotenseur inférieur peut être lié au fait que la graisse viscérale est liée à la résistance à l’insuline et la résistance à la leptine, qui entraîne l’activation de la rénine-angiotensine-aldostérone (LRRP). Des niveaux élevés de cholestérol total sont également associés à SAH, parce qu’ils prônent la dysfonction endothéliale grâce à la synthèse de facteurs pro-inflammatoires, activation LRRP, développement de l’athérosclérose et une diminution de la disponibilité de l’oxyde nitrique. Ainsi, lorsqu’il y a une lésion vasculaire, il n’y a aucune mesure efficace du mécanisme hypotenseur en réponse à l’activité endothéliale física71. Par conséquent, l’obésité et l’hypercholestérolémie peuvent influencer la pression artérielle et les mécanismes qui participent à la réduction du poste pression-exercício72.

Quant à l’influence de la race, Whelton SP a mené un sondage évaluant la différence de HPE chez les individus de races différentes, résultant en noirs particuliers, une réduction supplémentaire de la pression artérielle systolique et, chez les individus une plus grande réduction asiatique la tension artérielle pression artérielle diastolique par rapport aux hommes blancs. Dans cette même étude, on a conclu que les effets de l’exercice aérobie sur la pression artérielle indépendante du corps poids, qui contraste avec l’enquête de WB16 Viegas.

En ce qui concerne les facteurs génétiques, qui sont étroitement liés avec les groupes ethniques, il est à noter que les mutations liées aux gènes impliqués dans le système rénine-angiotensine-aldostérone, peut faciliter la réduction de l’autorité palestinienne, principalement pós exercice aérobie inférieure intensidade73.

Muszkat, dans votre étude, identifié trois polymorphismes pour l’adrenorreceptor de β2, le bloquer et touchant, puis, vasodilatation, endommageant le HPE. Ces polymorphismes sont plus trouvés chez les noirs que des blancs d’Europe, ce qui a trait au facteur raça74.

De cette façon, il est à noter que l’information génétique peut et doit être prise en compte lors de la prescription d’activité physique pour les personnes souffrant d’hypertension et stress l’interaction entre ces facteurs environnementaux et les analyses génétiques, ceux qui montrent, pour exemple, le climat dans les environnements chauds et humides, prenant des résidents plus sensibles à la HAS, depuis la perte de chaleur est important et quand vous perdez beaucoup d’eau et sel par la transpiration se produit une hypovolémie et diminution de la capacité de dissipation de la chaleur. Ainsi, les individus génétiquement adapté à l’appétit de gros sel et augmentation de conservation rénale de sodium sont mieux adaptés à ces milieux, évolutive ayant une pire réponse hypotensive exercice físico75.

Identifier les modalités de l’exercice plus efficace pour la réduction de la PA

La pratique régulière d’activités physiques a la plus haute importance dans la conduite de la prévention de la toxicomanie et le traitement de l’hypertension. Conformément aux directives nationales et internationales, il est nécessaire que tous les patients hypertendus effectuent des exercices d’aérobie, complétées par la résistance, sous forme isolée ou complément le traitement medicamentoso76.

L’activité physique est définie comme tout mouvement corporel d’élever au-dessus de la consommation calorique basale. L’exercice aérobie est celle qui implique des activités avec la participation des principaux groupes musculaires, emprunté à la forme clinique, légère à intensité modérée, longue durée. Déjà, les exercices de résistance sont ceux dans lesquels il est la contraction musculaire d’un segment de corps contre une force opositora57.

Des études ont montré une relation inverse entre la pratique d’exercices physiques et des niveaux de PA. En ce qui concerne l’entraînement aérobie, il y a plusieurs études qui ont montré des réductions significatives de la pression systolique/diastolique de BP. Cette réduction est attestée chez les deux sexes, comme ne dépendent d’autres facteurs, tels que la perte de poids et a une magnitude similaire à celle observée avec le traitement medicamentoso66.

Les caractéristiques de la formation peuvent affecter votre effet hypotenseur. Les plus importantes réductions sont obtenues avec des arrangements de PA faisant intervenir les principaux groupes musculaires tels que la marche/course ou ciclismo26. En ce qui concerne l’intensité de l’entraînement sont classées en trois façons : faible intensité, modérée et intense. Les exercices de faible intensité sont celles faites entre 40 et 60 % de VO2 Max, les modérés ont lieu environ 60 % de VO2 Max et intense sont celles qui se composent de 80 % du VO2 máximo77.

Des études ont montré que des exercices de haute intensité pas génèrent des réductions significatives de PA, de cette façon, l’entraînement intensif ne montre aucun effet hypotenseur. Toutefois, l’exercice léger et modéré sont capables de réduire l’autorité palestinienne. En ce qui concerne les exercices de faible intensité : dans une période de 3 mois formation a eu lieu à une réduction de 15mmHg pour la pression artérielle systolique, pression artérielle médias 11mmHg et 9mmHg pour diastólica78 la tension artérielle.

Il a été vérifié que l’hypotenseur doux résultats formation mieux que les exercices de moderados79. Cependant il y a controverse dans les études, a été certifié par Swain et Franklin une diminution de la pression artérielle systolique après l’entraînement d’intensité modérée, mais pas après l’intensidade80 faible. Ainsi, il n’est pas encore clair quelle intensité la meilleure pour obtenir l’effet hypotenseur de l’entraînement aérobie, mais suggèrent que c’est la faible intensité. Cette conclusion est très importante pour la santé publique, comme programmes d’exercices d’intensité modérée sont beaucoup plus faciles pour les patients souffrant d’hypertension à démarrer et à entretenir, comparée aux programmes de haute intensité, mais ceux-ci peuvent favoriser les blessures Manifestations musculo-squelettiques, cardio-vasculaires et exigent une plus grande supervision médica81.

La durée de la séance d’entraînement aérobie est une variable qui est aussi liée directement avec les effets hypotenseurs de l’exercice. Cependant, malgré cette importance, la durée minimale pour obtenir l’effet hypotenseur avec entraînement aérobie n’a pas encore été déterminée. Une étude a démontré une diminution de la pression systolique et diastolique BP après formation avec plus de 40 minutes, soit une augmentation de ces pressions après un 10 minutos82 formation. De cette façon, l’étude suggère qu’il y a un effet hypotenseur davantage dans la formation d’une durée plus longue.

Fréquence hebdomadaire est également une variable très importante. Des études ont trouvé une réponse hypotensive supérieure à entraînement aérobie avec 7 qu’avec 3 séances hebdomadaires. Bien que le plus grand nombre de séances par semaine peut augmenter l’effet hypotenseur, ceci est réalisé par la pratique des sessions semanais83 3. Une autre variable à analyser est le volume d’entraînement aérobie, c'est-à-dire les minutes de pratique hebdomadaire. La littérature suggère que les effets de grandes hipotensores84 de volume plus grands promeut toutes les semaines.

Ainsi, que les effets hypotenseurs de l’entraînement aérobie sont évidents, ils forment le traitement préférentiel AP. En outre, la réduction de la pression systolique diastolique les deux comme un patient hypertendu, lorsqu’ils sont soumis à une activité physique est observée très rapidement. Cette réduction peut être observée de 1 à 10 semaines d’entraînement physique, en outre, la pression systolique continue entre 11 et 20 semaines, tandis que la pression artérielle diastolique ne tombe pas avec un prolonga81 plus longtemps.

Il est important de noter que l’entraînement en résistance réduit également la pression systolique/diastolique de PA. Toutefois, pendant l’exécution du pic se produit résisté exercice PA assez élevé, qui peut représenter un risque pour le patient, car ce pic peut conduire à des perturbations des anévrismes préexistants, accident vasculaire cérébral, provoquant des hemorrágico85. Ainsi, il est nécessaire de réduire l’augmentation de PA, contrôler les caractéristiques de l’exercice. Donc, il ne s’entraîne pas pour le traitement de l’hypertension, mais plutôt un complément à l’aérobic, en raison de ses avantages pour la santé mondiale.

Donc, si l'on considère le traitement pour l’hypertension, entraînement aérobie est le meilleur choix. Elle doit être effectuée au moins trois fois par semaine, pendant au moins 30 minutes de légère à intensité modérée. La formation de résistance devrait être faite en outre à aérobie deux à trois fois par semaine, impliquant l’exécution d’exercices de 8 à 10 pour les principaux groupes musculaires en intensité lumineuse et avec une série de 10 à 15 répétitions de modérer la fatigue. Entre les séries et les exercices doivent avoir une durée de 1 à 2 minutes d’intervalle. Le patient doit effectuer une évaluation clinique avant le début de la formation et exercice dépistage est recommandé pour ceux qui ont des facteurs de risque associés à AP. Il convient de souligner, que dans la pratique, par sécurité, exercice démarre uniquement si le PA est inférieur à 160/105 mmHg86.

CONCLUSION

Selon la littérature, on a observé que l’activité physique favorise un effet hypotenseur chez les sujets hypertendus. C’est essentiellement attribuable à une réduction du tonus sympathique, libération de vasodilatateurs, les principales étant l’oxyde nitrique et l’adénosine, sensibilisation des barorécepteurs et réduire l’action du système rénine-angiotensine-aldostérone.

Plusieurs facteurs influencent cet effet hypotenseur, les principales étant la race, âge, l’obésité et traits génétiques. Dans ce contexte, les noirs et les asiatiques ont montré une réduction de la pression artérielle systolique et diastolique à l’égard des hommes blancs ; les personnes âgées avec HPE a montré plus faible comparativement aux individus plus jeunes ; et patients présentant des facteurs indicatifs élevée de l’obésité a présenté, également, pire réponse à HPE. Il a été observé que certains polymorphismes peuvent influencer l’HPE.

En ce sens, pour le traitement des As, il a été constaté que la pratique qui a plus d’effet est l’entraînement aérobie d’intensité faible à modéré, en outre avec l’entraînement en résistance. Cette formation doit être effectuée au moins trois fois par semaine, pendant au moins 30 minutes d’intensité modérée ou légère, nécessitant une évaluation clinique et le test de stress de tapis roulant pour la prescription de l’entraînement physique.

RÉFÉRENCES

Ministère de la santé. Département d’informatique du système unifié de santé (SUS). Brasília ; 2016.

1) j’ai un consensus national de réadaptation cardiovasculaire. ARQ Bras Cardiol 1997 ; 69 (4).

2) CBHA-III Consensus brésilien l’Hypertension. Campos Jordão, SP.12 le 15 février 1998 – SBC.

3) Miyakawa, k. mécanismes d’oscillation de la tension artérielle causée par la réponse du système nerveux central ischémique. JPN J Physiol. 1988 ; 38 (4) : 399-425.

Irigoyen MC, 4) Ann-Columbus FM, Krieger EM. Contrôle cardiovasculaire : régulation et rôle du système nerveux sympathique-reflex. Bras Hipertens de Rev. 2001 ; 8) 1) : 55-62.

Pramme 5 L, Schächinger H), activité de barorécepteurs Frings c. répercussions sur le traitement distracteur contrôlée mais pas automatique. Biol Psychol 2015 ; 110:75-84.

Oparil S, Weber) 06:00. Hipertensión « El rein, Brenner y recteur ». Ed : McGraw-Hill Interamericana año 2004 : 1-4, 77-94.

7) H Goldblatt, Lynch J, Hanzal RF et al. Études sur l’Hypertension expérimentale. I : la production de l’élévation persistante de la pression artérielle systolique au moyen d’une ischémie rénale. J Exp Med 1934 ; 59:347-379.

8) Rigatto KV, M Bohlke, Irigoyen MC. Système rénine-angiotensine : de la physiologie au traitement. Rev Soc Cardiol de Rio Grande do Sul. 2004 ; 3:1-5.

9) Myers j. exercice et la santé cardiovasculaire. Circulation 2003 ; 107 : e2-e5.

10) Fuchs FD, DM, JP. Efficacité antihypertensive de la capacité aérobique. Une analyse critique de la preuve expérimentale. ARQ Bras Cardiol 1993 ; 61:187-90.10) Fuchs FD, DM, JP. Efficacité antihypertensive de la capacité aérobique. Une analyse critique de la preuve expérimentale. ARQ Bras Cardiol 1993 ; 61:187-90.

11) 2003 lignes directrices de la société de l’Hypertension-européenne société européenne de cardiologie pour la gestion de l’hypertension artérielle Journal of Hypertension, J Hypertens. Juin 2003 ; 21 (6) : 1011-53.

Lewington 12) S, R Clarke, Qizilbash N, Peto R, pertinence Collins R. selon l’âge de la tension artérielle habituelle à la mortalité vasculaire : une méta-analyse des données individuelles pour les adultes 1 million dans 61 études prospectives. Lancet. 14 décembre 2002 ; 360 (9349) : 1903-13.

13) GL Jennings, Sudhir k. traitement Initial de l’hypertension artérielle essentielle. Med J Aust 1990 ; 152:198-203.

14) l’ad Grassi G, Seravalle G, Calhoun, Boela GB, exercice Mancia G. Physical dans l’hypertension essentielle. Poitrine 1992 ; 101:3125-45.

15) Whelton SP, Chin A, Xin X, He j. effet de l’exercice aérobie sur la pression artérielle : une méta-analyse d’essais contrôlés randomisés. Ann Intern Med 2002 ; 136:493-503.

16) Lesniak KT, Dubbert PM. Exercice et l’hypertension. Curr Opin Cardiol 2001 ; 16:356-9.

17) Negrão EC ED, Ben PC, Roberto Denadai MLDR, Krieger EM. Contrôles vagales et sympathiques de la fréquence cardiaque au cours de l’exercice chez les rats entraînés et sédentaires. Braz J Med Biol Res 1992 ; 25:1045-52.

18) Gava NS, desiree-Silva, Negrão EC, Krieger EM. Entraînement physique de faible intensité atténue le tonus cardiaque de β-adrénergiques chez des rats spontanément hypertendus au cours de l’exercice. 1995 l’hypertension ; 26:1129-33.

19) JS Flores, joints, PE, Ayward Sinkey C, PN Thoren, marque AL. Après l’exercice diminue la tension artérielle chez les hypertendus borderline sont sujets être accompagnée d’une diminution de l’activité nerveuse sympathique mucle. J Hypertens 1986 ; 4 : S79.

20) Barnett, RMUP, MJNN Adams, Braga, AMFW et al. Postexercise réduction de la pression artérielle chez les patients âgés hypertendus. JACC 2002 ; 39:676-82,20) RMUP Barrios, Acharya MJNN, Baron AMFW, et al. Postexercise réduction de la pression artérielle chez les patients âgés hypertendus. JACC 2002 ; 39:676-82.

21) Hara K, JS Flores. Influence de naloxone sur l’activité nerveuse sympathique musculaire, systémique et mollet hémodynamique et ambulatoire pression artérielle après l’exercice dans l’hypertension essentielle légère. J Hypertens 1994 ; 13:447-61.
22) IV lignes directrices brésilien d’hypertension 2002 ; Cap. 05:13-14-SBC.

23) oiseau LC, Ganesh m. réadaptation cardiovasculaire dans l’hypertension. Rev Soc Cardiol Est São Paulo – exercice et le cœur. São Paulo : SOCESP 1996 ; 06:45 -58.

24) Michael OH. Traitement non pharmacologique de l’hypertension. Lancet 1994 ; 344:307 (S).

25) Adam LL, Forjaz influence de c. de la force et le volume d’entraînement aérobie sur abaissant la pression artérielle des patients hypertendus. Rev Bras Ci Mov. 2007 ; 15:115-22

26) conduits K, influence des barorécepteurs paramètres Morpho-fonctionnelles l’intégrité l’hypertension spontanée dans le coeur de rats, 2011. Da de Faculdade de Medicina (doctorat) thèse Universidade de São Paulo

27) Anderson m. reflet de Baroceotores et la pression artérielle homéostasie. Vue HCPA. 2013. 33. 230-37

28) Simões et Silva BC, Frevo NC, Passaglio KT, samir RA. Action de l’angiotensine rénal (1-7). Braz J Med Biol Res. 30 (4) : 503-13, 1997

29) Santos RAS, Basu JM, Brosnihan KB, Ferrario CM : la rénine angiotensine systen l’ischémie myocardique chez le chien pendant aiguë. Hypertension artérielle. 15 (Suppl 2) : I121-127, 1990

30) peach rénine angiotensine système-m : biochimie et mécanismes d’action impliquée. 57:313 Rev. Physiol-70, 197730) Peach rénine angiotensine système-m : biochimie et mécanismes d’action impliquée. Physiol Rev 57:313-70, 1977

31) Sanjuliani AF, Torres MRSG, Paula LN, Bassan FB. Rénine-angiotensine-Aldosteroa : les bases physiologiques et pathologiques. 2011. HUPE Rev. 10 (3)

32) CM, Saints Ferrario RA, Brosnihan KB, bloquer Khosla CH, Schiavone MT, MC, Greene LJ. L’hypothèse concernant la fonction des peptides de l’angiotensine dans le cerveau. Suppl 1:107 clin Exp Hypertens. 10-21, 1988

33) Andreatta SH, Averil DB, Santos RA, Ferrario CM. La medulla ventrolatérale. Le nouveau site d’action du système rénine-angiotensine. Hyperteinsion. En février 1988 ; 11 (2Pt2) : I163-6

34) Kato H, Suzoki H, Tajima S, Y Ogata, Tominaga T, Sato A, l’angiotensine II stimule la synthèse de collagène t. Sarota en cellules vasculaires lisses. J Hypertens. 09:17-22.1991

35) M, Roth M Crabos, Hahn Awa, Erne p. caractérisation des récepteurs de l’angiotensine II dans les fibroblastes cardiaques cultivées de rats adultes. J Clin Invest 93:2372-2378.1994.

36) soleil Y FJ Ramires, Zhou G, VK de Ganjam, Weber KT. Tissu fibreux et l’angiotensine II. J Mol Cell Cardiol 29 (8) : 2001-2012, 1997

37) Kawano (H) YS, Kawano Y, V, Barr M Starnes, droit, Hsueh WA. L’angiotensine II a des effets multiples de profibrotic dans les fibroblastes cardiaques humaines. Circulation. 101 (10) : 1130-1137, 2000
38) R. Gonzalez, Lopez B, Querejeta, Diez j. règlement du myocarde collagène fibrillaire par l’angiotensine II. Le rôle dans la maladie cardiaque hypertensive ? J Mol CellCardiol. 34 (12) : 1585-1593, 2002

39) Shivakumar K, Dostal, Boheler K, Lakatta KM Baker par exemple. Réponse différentielle des fibroblastes cardiaques de rats sénescents et les jeunes adultes à l’ANG II. Am J Physiol Heart Circ Physiol. 284 (4) : H1454-9, 2003

40) J Sadoshima, s. Izumo angiotensine II induit caractérisation moléculaire de l’hypertrophie des myocytes cardiaques et une hyperplasie des fibroblastes cardíac. CIRC Res 73:413-423, 199340) Sadoshima J, s. Izumo angiotensine II induit une caractérisation moléculaire de l’hypertrophie des myocytes cardiaques et une hyperplasie des fibroblastes cardíac. CIRC Res 73:413-423, 1993

41) Fisher AJ, Santos RAS, Almeida AP. Angiotensi (1-7) améliore la fonction perfusé de coeurs de rat isolé post-ischémique dans. Braz J Med Biol Res 2002 ; 35 ; 90-1083

42) Brosnihan KB, Li P, Ferrario CM. Dilate les artères coronaires par le biais de kinines canine de l’angiotensine et de l’oxyde nitrique. Hypertension artérielle. 27 (3 Pt 2) : 523-8, 1996

43) Mendes, Ferreira AC AJ, Patel SV, Salim RA. Chronique perfusion d’angiotensine (1-7) réduit les niveaux de l’angiotensine II dans le coeur de rats. Regul Pept. 15 ; 125 (1-3) : 29-34, 2005

44) MA Clark, Tallant et, selon DI. Diminution de l’expression du récepteur AT1A par des concentrations pharmacologiques og angiotensine (1-7). J Cardiovasc Pharmacol 2001 ; 37 (4) : 437-48

Vilacorta 45) H, Duarte, Duarte NM, Carrano, mosquée ET, HJF Dohmann, Ferreira EGF. Valeur de type Pept dieo ´ natriurétique B dans le diagnostic d’insuffisance cardiaque chez les Patients avec dyspnée dans l’unité d’urgence. ARQ Bras Cardiol 2002 ; 79 (6) : 564-8

46) Luis Carlos AF, BF, Celso B, Paul L, Haissam le peptide natriurétique de Type B. h. et les maladies cardiovasculaires. ARQ Bras Cardiol 2003 ; 81:529-34
47) Colombari, Junior RC et Christopher S, Lee ou. Hypertension : ce que vous avez à dire. Rev Bras Hipertens 2006 ; 08:41-54

48) Thomas EL, Radu j’ai. Le baroréflexe à long terme contrôleur de pression sanguine. 30:148 de physiologie-158 (2015)

49) Michel JB, Narayan D, Michel, P Poitevin, Philippe M, Scalbert et Corman B, BI Levy. Effet d’inhibition enzymatique des processus de vieillissement de conversion de l’angiotensine chronique : II-grandes artères. Am J Physiol 267 : R124-R135, 1994

50) Silva SG fichier, Hatagima, NLCI. Système rénine-angiotensine : il est possible d’identifier la susceptibilité gènes de l’Hypertension ? ARQ Bras Cardiol 2007 ; 89 (6) : 427-433

51) Dicarlo, s. e. ; Évêque, v. n. barorreflex Central réinitialisation comme moyen d’augmentation et la diminution de la pression artérielle et le débit sympathique. Ann N Y Acad Sci, New York, v. 940, n. 1, p. 324-337, juin 2001.

52) Laterza MC, Delesse LD, IC Trombetta, et al. Exercice de formation restaure la sensibilité baroréflexe chez les patients hypertendus traités jamais. L’hypertension 2007 ; 49 (sous presse).

53) Ben, p. c. et al. L’entraînement augmente barorécepteurs gain sensibilité dans des conditions normales et rats hypertendus. Hypertension, Baltimore, v. 36, n. 6, p. 1018-1022, décembre 2000.

54) Kirchheim HR. Réflexes barorécepteurs artériels systémiques. Physiol Rev. 1976 ; 56:100-176.

55) Cameron JD, Dart AM. L’entraînement augmente la compliance artérielle systémique totale chez l’homme. 1994, 266 (2 Pt 2) : H693-701

56) Felix JVC, Michelini LC. Chute de pression induite par la formation chez des rats spontanément hypertendus est associé à expression de l’ARNm angiotensinogène réduite dans le noyau du faisceau solitaire. Hypertension artérielle. 2007 ; 50:780-85.

57) American College of Sports Medicine. Directives de mobilisation sociale pour les tests de stress et votre ordonnance. Rio de Janeiro : Guanabara Koogan ; 2007

58) Mcallister, r. m. Adaptations au contrôle du sang coulent avec formation : débit sanguin splanchnique et rénale. Med Sci Sports Exerc, Madison, v. 30, n. 3, p. 375-381, 58) Mcallister, r. m. Adaptations au contrôle du sang coulent avec formation : débit sanguin splanchnique et rénale. Med Sci Sports Exerc, Madison, v. 30, n. 3, p. 375-381, Marc. 199859) H, Tanabe Y Urata, Kiyonaga, et al. Effets antihypertensifs et destructrices de volume d’exercice doux sur l’hypertension artérielle essentielle. L’hypertension 1987 ; 9:245-52

60) RM Ichiyama, Gilbert AB, wassim, Iwamoto TG GA. Changements dans l’activation de l’exercice du diencéphale et cardiorrespiratory régions du tronc cérébral après la formation. 2002. 947 (2) : 225-33

61) Halliwill, j. r. mécanismes et implications cliniques d’hypotension exercice post chez les humains. Exerc Sport Sci Rev, Baltimore, v. 29, n. 2, p. 65-70, appr. 2001.

62) Goto, c. et al. Différentes intensités d’exercice sur l’effet d’une vaso-dilatation endothélium-dépendante chez les humains. Circulation, Dallas, v. 108, n. 5, p. 530-535, juillet 2003.

63) f. Roque, a. Briones, a. García-ronde et al. L’exercice aérobie réduit le stress oxydatif et améliore les modifications de petite hypertension des artères coronaires et vasculaire mésentérique. Br J Pharmacol. En février 2013 ; 168 (3) : 686-703

64) Notarius CF, Morris BL, Flores JS. Caféine atténue précoce post exercice hypotension chez les sujets d’âge moyen. Suis J Hypertens. 2006 ; 19 (2) : 184-8.

65) J Cleroux, Feldman RD, Petrella Rd. Mode de vie modications pour prévenir et maîtriser l’hypertension. 4. Recommandations sur la formation de l’exercice physique. La société canadienne d’hypertension artérielle, Coalition canadienne pour une hypertension Pressue Preventio et contrôle, laboratoire de lutte maladie contre Santé Canada, t-Hart and Stroke Foundation of Canada. JAMC. 1999 ; 160 : S21-8

66) Cornelissen VA, Fagard RH. Effets de l’entraînement en endurance sur la tension artérielle, les mécanismes de régulation de la pression artérielle et facteurs de risque cardiovasculaire. Hypertension artérielle. 2005 ; 46:667-75
Cade 67) R, D Mars, Wagemaker H, et al. Effet de l’entraînement aérobie chez les patientes présentant une hypertension artérielle systémique. Am J Med. 1984 ; 77:785-90.

68) B Rigat, Humberto C, Alhenc-Jarum F, changement F, Corvol P, F. Soubrier Un polymorphisme d’insertion/délétion dans l’angiotensine conversion j’ai enzyme gène comptables pour moitié la variance des taux sériques de l’enzyme. J Clin Invest 1990 ; 86:1343-6

69) Ishiwaka k. Influence de l’âge et le sexe sur l’entraînement physique a induit une réduction BP dans l’Hypertension systémique. 2004

70) WB Viegas, une broche SKP, Bashir AF, Silva. L’obésité limite les bienfaits de l’exercice dans la réduction de BP chez les patients hypertendus. 2010. Voir health Bras Cienc. 14 (1) : 121-126.

71) Plotnick GD, Coretti MC, Vogel RA. Effet des vitamines antioxydantes sur l’endothélium-dépendante transitoire impairent de vasoactivit de l’artère brachiale après un repas riche en graisses. JAMA, 1997, 278:1682-1686

72) Pardono et Almeida Mo, Bastos AA, Simões HG. Exercer l’hypotension : relation possible avec des facteurs génétiques et ethniques. 2012. Rendement de Rev bras cineantropom 14 (3)

73) Muszkat m. di érences différences interethniques dans la réaction aux médicaments : la contribution de la variabilité génétique des récepteurs adrénergiques bêta et cytochrome P4502C9. Clin Pharmacoler 2007 ; 82 (2) : 215-8.

74) Young JH. Évolution de la régulation de la pression artérielle chez les humains. Représentant de Curr Hypertens 2007 ; 9 (1) : 13-18

75) la société brésilienne de cardiologie, société brésilienne de la hauteur, la société brésilienne de néphrologie. V brésilien hypertension artérielle lignes directrices. 5. Ed. Sao Paulo ; 2006

76) LL Adam, Forjaz influence de c. de la force et le Volume d’entraînement aérobie à abaisser la pression sanguine des hypertendus 2007. 15 (3) : 115-122

77) Motoyama M et al. Abaissant l’effet de l’entraînement aérobie de faible intensité chez les patients hypertendus âgés de la pression artérielle. Med Sci Sports Exerc 1998 ; 30:818-823

78) CM Tipton, RD Matthes, Marcus KD, KA Rowlett, Leininger JR. Influences de l’intensité de l’exercice, l’âge et médicaments sur la tension artérielle systolique de populations SHR de repos. J Appl Physiol 1983 ; 55:1305-1310

79) DP Swain, Franklin BA. Comparaison des avantages cardioprotective d’aérobie d’intensité modérée exercer contre whats up, plus vers le haut. Am J Cardiol 2006 ; 97:141-147

80) Hagberg JM, parc JJ, Brown MD. Le rôle de l’entraînement physique dans le traitement de l’Hypertension 2000 ; 30 (3) : 193-206
Arroll 81) B, Hill D, blanc G, N de Sharpe, Beaglehole r. L’effet de la durée d’exercice sur l’épisode de la tension artérielle. J l’Hypertension 1994 ; 12:1413-1415

82) Nelson, Jennings L GL, MD Esler, Komer PI. Effet de la modification des niveaux d’activité physique sur la pression sanguine et hémodynamique dans l’hypertension essentielle. Lancet 1986 ; 2:473-476
83) Kelley GA, Kelley KS. Exercice de résistance progressive et la tension artérielle de repos : une méta-analyse d’essais contrôlés randomisés. Hypertension artérielle. 2000

84) Vermeer, Rinkel GJ, Algra A. Circadian fluctuations dans l’apparition d’une hémorragie sous-arachnoïdienne interne. Nouvelles données sur l’hémorragie interne et perimesencephalic anévrysmal et l’examen systématique. Accident vasculaire cérébral. 1997 ; 28:805-8

85) Souza FL Medina, FS, DR, Kanegusuku H, Forjaz parce Activité physique : impact sur la tension artérielle. Découvre les Bras Hipertens 2010. 17 (2) 103-106

[1] Universidade Federal de Mato Grosso, Cuiabá, les deuxième semestre, les étudiants de médecine

[2] Universidade Federal de Mato Grosso, Cuiabá, les deuxième semestre, les étudiants de médecine

[3] Universidade Federal de Mato Grosso, Cuiabá, les deuxième semestre, les étudiants de médecine

[4] Universidade Federal de Mato Grosso, Cuiabá, les deuxième semestre, les étudiants de médecine

[5] Universidade Federal de Mato Grosso, Cuiabá, les deuxième semestre, les étudiants de médecine

[6] Universidade Federal de Mato Grosso, Cuiabá, les deuxième semestre, les étudiants de médecine

[7] Universidade Federal de Mato Grosso, Cuiabá, les deuxième semestre, les étudiants de médecine

[8] Universidade Federal de Mato Grosso, Cuiabá, les deuxième semestre, les étudiants de médecine

[9] Universidade Federal de Mato Grosso, Cuiabá, les deuxième semestre, les étudiants de médecine

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here