Dimensionment du personnel de l’hôpital municipal, des patients externes et de l’UPA de la municipalité d’Araguaona – TO

0
41
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
PDF

ARTICLE ORIGINAL 

SILVA, Carlos Eduardo Gomes Da [1]

SILVA, Carlos Eduardo Gomes Da. Dimensioning du personnel de l’hôpital municipal, ambulatoire et UPA de la municipalité d’Araguaona – TO. Revue scientifique pluridisciplinaire de la base de connaissances. 04 année, Ed. 11, vol. 01, p. 145-167. novembre 2019. ISSN: 2448-0959

RÉSUMÉ

Le présent travail vise à discuter de la réduction des coûts dans le personnel de l’hôpital municipal de la Clinique externe spécialisée et les unités d’urgence de santé publique offerts aux utilisateurs du système de santé unifié – SUS de la municipalité aragua-TO et la région du partenariat entre la municipalité et une organisation sociale (OS). Parmi les questions que la présente étude cherche est la question suivante: est-il possible d’offrir une meilleure qualité dans un service aussi essentiel à la communauté en dépensant moins de ressources? Comment mesurer la productivité d’un service aussi complexe que le domaine de la santé lui-même étant public ou privé? Ainsi, nous allons faire un diagnostic sur la situation actuelle, cherchant ainsi à répondre s’il est possible de réduire les coûts sans compromettre l’efficacité du processus. Par conséquent, la méthodologie utilisée était la recherche descriptive exploratoire dans la modalité d’étude de cas. Les données ont été recueillies au moyen de visites techniques effectuées sur place, au moyen d’entrevues semi-structurées, de réunions et d’observations qui ont été confrontées à l’étude de la littérature technique existante. Les résultats obtenus indiquent, dans un premier temps, la dimensionnement du personnel des unités suivie de la proposition de redimensionnement dans les paramètres utilisés visant à la rééducation des coûts sans perte de la qualité des services.

Mots-clés : Réduction des coûts, redimensionnement du personnel, santé.

INTRODUCTION

Au milieu d’un scénario d’affaires de plus en plus concurrentiel, les gestionnaires d’organisations sont confrontés quotidiennement au besoin d’outils de gestion qui les aident à acquiescer à l’administration des ressources disponibles dans la réalisation des activités opérationnelles. Malgré ce contexte, les établissements de santé sont également inclus, ce qui, en général, en raison de leur caractère essentiel, est presque imperceptible par la question de la compétitivité. Puisqu’elles se livrent largement concurrence dans le même scénario où d’autres organisations cherchent, avec beaucoup d’efforts, leur perpétuation et/ou simplement la garantie de leur propre existence. Sur le sujet, clarifie bien Matos (2005) quand il dit: “… les entreprises de ce secteur d’activité vivent avec les mêmes défis qu’une demande croissante de gestion professionnelle, sans laquelle la viabilité des organismes de santé ne sera pas en mesure de rendre possible, sans parler du maintien même de la survie » (MATOS, 2005, p. 1919 ).

C’est dans ce scénario difficile de santé publique au Brésil que la présente étude entend contribuer. À cette fin, il cherche des solutions à l’un des problèmes les plus difficiles de toute organisation, à savoir la gestion de ressources de plus en plus rares, qu’il s’agisse de ressources matérielles, financières ou humaines. À l’origine, la présente étude a été réalisée à la demande d’une Organisation Sociale (O.S.) qui conclut un contrat de gestion avec la municipalité d’Araguaona dans trois unités Du système municipal de santé unifiée, à savoir: l’hôpital municipal d’Araguaon[2]a (CNES no 3663051), Ambulatoire des spécialités (CNES no 6216420) et unité de soins d’urgence (CNES no 6886345). Dans la recherche de l’optimisation de la gestion des ressources humaines disponibles, la première question se pose : il est possible de mieux servir la population qui consomme quotidiennement le service offert par la municipalité par l’Organisation Sociale en utilisant une quantité de ressources humaines moins que ce qui est actuellement disponible dans la structure organisationnelle?

L’un des facteurs les plus pertinents dans la recherche de cette réponse est exactement la complexité de la zone d’étude. Étant donné qu’il s’agit d’un domaine essentiel pour l’individu, aucune technique de réduction ou d’optimisation des ressources ne doit être appliquée sans comprendre d’abord le contexte, les implications et les risques associés à une telle intervention. De même, le thème est également justifié par la complexité du sujet, c’est-à-dire en raison de sa pertinence sociale, car une prise de décision de cette taille touche directement un échantillon très expressif de la population. Afin de répondre à ce type d’interrogation, cet article a pour objectif général d’identifier la possibilité d’optimiser l’utilisation des ressources humaines dans les unités de santé administrées par l’Organisation sociale (O.S.), par le biais d’un contrat de gestion avec la municipalité d’Aragua-TO compte tenu des aspects suivants :

a) Analyser la dimension ne pas être en cours dans le personnel des unités de santé administrées par l’Organisation sociale avec la municipalité; Et

b) soumettre une proposition pour l’adéquation du cadre.

Il est à noter que l’agent principal agissant dans le cadre de ce processus est un modèle récent de gestion partagée. Dans ce projet, le gouvernement célèbre un partenariat avec des institutions privées, en l’occurrence avec des organisations sociales, également connues sous le nom d’OS. Pour sauver un passé très proche, il ne faut pas oublier qu’au Brésil, des organisations sociales ont vu le jour le 15 mai 1998, réglementée par la loi 9 637. Barbosa et Elias (2010), rapportent que depuis le milieu des années 1990, l’expression de ce terme a été prise de traction par le Plan directeur de réforme de l’apparatus de l’État (PDRAE), proposé par le ministère de l’Administration et de la Réforme de l’État (Mare), encore dans le premier gouvernement fHC (1995-2002). Les questions centrales de ce débat ont imprégné la sphère de la mise en œuvre de nouvelles formes de gestion et de fourniture de services publics dans le domaine des services non exclusifs de l’État. Selon le PDRAE:

Les organisations de santé sociale (SSO) sont définies comme des entités d’intérêt et d’utilité publique, des associations à but non lucratif, découlant de la qualification d’entités juridiques régies par le droit privé, dans les activités d’enseignement, la recherche technologique, développement technologique, protection et préservation de l’environnement (1990, p. 60).

Il est observé que le concept ci-dessus traite spécifiquement des organisations sociales dans le domaine de la santé, étant donné qu’il s’agissait du premier modèle mis en œuvre au Brésil, puis venant dans les autres domaines, et, enfin, comme largement diffusé dans les médias de communication, l’OS a migré vers l’éducation. Pour Ribeiro (2017), ce concept s’élargit et atteint un niveau plus philosophique qu’il définit ainsi : « L’idée d’organisation sociale est liée au processus social, à l’idée de changement, d’arrangement du comportement des individus dans la construction de la vie sociale. Après les débats et éviter les controverses, le fait est que les organisations sociales sont de plus en plus présentes dans l’administration publique, et occupent ainsi les lacunes que l’Etat ne peut combler.

C’est précisément au milieu de ce scénario que l’objet de notre étude discute qui sera présenté à partir de son développement présentant, pour cela, des réflexions sur la dimensionnement des quatre collaborateurs actuels. Ce travail a été divisé en parties, et dans le premier, les caractéristiques de la municipalité d’Araguaona ont été soulevées par rapport au secteur de la santé. Dans le second, il y a une description de la méthodologie utilisée pour l’élaboration de la proposition de réaménagement du personnel. La troisième partie de l’étude se compose des paramètres et des concepts utilisés dans la présente étude et dans le quatrième diagnostic situationnel des unités de santé objet de la recherche. Dans la dernière étape, la proposition de redimensionnement dans les paramètres utilisés a été présentée et, à la fin, les considérations énumérées sur les difficultés possibles qui peuvent exister dans la phase de mise en œuvre de la dimensionnement proposée ont été faites.

2. CONSIDÉRATIONS ABOUT THE MUNICIPALITY OF ARAGUA-NA

La municipalité d’Araguaona est située dans l’État de Tocantins, dans le nord de la région de santé moyenne d’Araguaia, avec une population de 170 183 habitants (IBGE, 2015) et est une référence pour la population de la macrorégion du Centro Norte, composée des régions de Bico do Sa-de Parrot, Araguaia du Nord moyen et Cerrado Tocantins Araguaia, couvrant une population de 652 103 personnes (IBGE 2015), ce qui correspond à 43,03% du total des habitants de l’Etat. A Araguaona, il y a 196 établissements de santé inscrits au Registre national des établissements de santé – CNES, du Ministère de la Santé, ainsi classés:

Tableau 1 – Type d’établissements de santé

Type d’établissementMontant
Hôpital général4
Hôpital spécialisé1
Bureaux médicaux125
Service d’urgence1
Autres65
Total196

Source: Ministère de la Santé, DATASUS, CNES, 2016

Les quatre hôpitaux généraux qui ont eu lieu en 2015 et 2016, 20 385 et 9 032 hospitalisations, respectivement, ont été approuvés par le Système d’information hospitalière SUS – SIH/SUS :

Tableau 2 – Nombre d’admissions à l’hôpital approuvées par établissement

ÉtablissementAnnée
20152016*
Hôpital Régional d’Araguaona8.9243.554
Hôpital Dom Orione de Araguaona7.9933.864
HDT – Hospital de Doenças Tropicais de Tocantins1.226651
Hospital Municipal de Araguaína2.242963
Total20.3859.032

Source: Ministère de la Santé – Système d’information hospitalier SUS (SIH/SUS), 2016 – jusqu’à la compétence juin/2016

En plus des unités hospitalières mentionnées ci-dessus, des consultations médicales spécialisées sont également effectuées à la Clinique externe spécialisée et à l’Unité des soins d’urgence. Le nombre de visites de 181 507 et 62 999 a été total en 2015 et 2016, respectivement.

Tableau 3 – Nombre de consultations médicales spécialisées approuvées par établissement

ÉtablissementAnnée
20152016*
Instituto de Doenças Renais do Tocantins304100
APAE de Araguaína706506
Hemocentro Regional335148
Hospital Regional de Araguaína46.22711.704
Hospital Dom Orione de Araguaína3.0831.730
HDT – Hospital de Doenças Tropicais de Tocantins16.0517.695
Hospital Municipal de Araguaína1.214370
Ambulatório de Especialidades11.8577.445
UPA Anatólio Dias Carneiro101.73033.301
Total181.50762.999

Fonte: Ministério da Saúde – Sistema de Informações Ambulatoriais do SUS (SIA/SUS), 2016* até a competência jun/2016.

Les consultations médicales spécialisées menées dans les unités de santé administrées par l’Organisation sociale correspondent à environ 64,25 % du total des interventions effectuées à Araguaona. Le transit intra-étatique des patients peut être visualisé à travers la carte de routage construite à partir des dossiers contenus dans les autorisations d’hospitalisation – AIHs avec enregistrement dans les données du ministère de la Santé. Lors de l’analyse des données de l’État de Tocantins, il est possible de noter que le plus grand flux de patients est vers les villes d’Araguaona et Palmas (figure 1), ce qui démontre que la première est une ville dans le secteur de la santé, qui reflète également sur la composition des ressources humaines disponibles niveaux dans la ville.

Tableau 4 – Nombre de professionnels par profession et lieu d’activité

ProfessionNombre de professionnels
TocantinsAraguaina Araguaina% em Araguaína
Travailleur social4385111,64%
Infirmière232042718,41%
Farmacêutico61916025,85%
Fisioterapeuta5796611,40%
Médico208138118,31%
Técnico e Auxiliar de enfermagem6302140422,28%
Técnico de radiologia3265416,56%

Source: Ministère de la Santé, Registre national des établissements de santé (CNES), 2016 – compétence Juin/2016

Figure 1 – Carte avec le flux d’aiguillage des patients dans l’État de Tocantins en 2015 et 2016

Source: Ministère de la Santé – Système d’information hospitalier SUS (SIH/SUS), 2016 – jusqu’à la compétence juin/2016.

3. MÉTHODOLOGIE

La méthodologie utilisée dans ce travail consistait en l’étude de la littérature technique existante, de la législation et des travaux et études sur les indicateurs quantitatifs du personnel dans les hôpitaux. Des études sur la dimension du personnel publiées par la Fondation Getilio Vargas, par le Département de la santé de l’État de Sao Paulo, des articles universitaires et des articles scientifiques ont été utilisés, tous énumérés dans la bibliographie à la fin des travaux. Des données sur la dimension ne pas être prises par le personnel des bureaux de santé ont été demandées et des visites sur place ont été effectuées pour connaître les processus de travail, les installations physiques, les directeurs et les chefs de secteur ont été interrogés.

Les données fournies ont été confrontées à celles recueillies sur place ainsi qu’à une étude sur le dimensionnement. Pour cela, la série historique de production de l’unité de santé ainsi que le taux d’occupation moyen ont été pris en considération. Certaines conditions ont également été envisagées qui interfèrent directement dans la dimensionnement du personnel comme : politique du personnel de l’organisation sociale, profil des usagers servis, conditions de travail offertes aux salariés, complexe des services offerts, degré de technologie incorporé par l’hôpital, l’installation physique, les installations et la conservation des bâtiments.

4. PARAMÈTRES, INDICATORS ET CONCEPTS USED

Pour que les études soient menées et qu’il soit mieux compris des termes techniques qu’elles y ont utilisées, un sauvetage théorique accepté par la littérature technique spécialisée a été réalisé. Dans cette étude théorique, l’un des auteurs conceptualise :

Les indicateurs sont des données et/ou des informations obtenues dans des réalités spécifiques qui caractérisent ces organisations dans les aspects professionnels nécessaires. Ils permettent de faire des comparaisons et des analyses dans d’autres contextes, en tenant compte des différences et des similitudes. Les paramètres sont des relations numériques que l’on retrouve dans la quantification des personnes par secteurs, les professions par rapport à la production. Ils sont validés et acceptés à l’échelle nationale et sont valables pour la population en cours d’analyse (PICCHIAI (2009, p. 40).

Le travail présenté était principalement axé sur l’optimisation du personnel, y compris, l’intention, basée sur le réajustement du nombre de personnes par secteur, d’indiquer d’autres formes d’embauche pour réduire les coûts. Pour atteindre cet objectif, l’utilisation d’autres concepts doit être expliquée pour la compréhension des formules et des paramètres utilisés. Les concepts sont les mêmes adoptés par Picchiai (2009) qui les présente ainsi :

Soins intensifs : patients graves et récupérables présentant un risque imminent de vie, soumis à l’instabilité des fonctions vitales, nécessitant des soins infirmiers et médicaux permanents et spécialisés.

Soins intermédiaires : patients stables du point de vue clinique et infirmier, nécessitant des évaluations médicales et infirmières avec une dépendance partielle des professionnels de l’infirmière pour répondre aux besoins humains fondamentaux.

Soins minimaux/autosoins : patients stables du point de vue clinique des soins infirmiers, mais physiquement autonomes pour répondre aux besoins humains de base.

Complexité : Qui couvre ou met fin à des éléments ou à des pièces. Les hôpitaux, en raison de leur complexité, sont caractérisés comme secondaires, terciaires et quateraires, selon l’aide fournie, la technologie utilisée et les services développés.

Petit hôpital : unité hospitalière pouvant aller jusqu’à 50 lits;

Hôpital de taille moyenne : unité d’hôpital de 51 à 149 lits;

Grand hôpital : unité hospitalière de plus de 150 lits;

Indicateurs hospitaliers : instruments utilisés dans l’évaluation du rendement hospitalier, impliquant son organisation, ses ressources et sa méthodologie de travail;

Informations: une donnée avec la connaissance; les instruments de gestion sont importants, servant de soutien à la planification et à la prise de décisions. C’est l’acte ou l’effet de la déclaration, de la communication, de l’interrogation. Représente des données ou des connaissances évaluées pour des utilisations spécifiques.

Index : tout ce qui indique ou dénote une certaine qualité ou caractéristique ; relation entre les valeurs de toute mesure ou gradation; nombre dimensionnel qui peut servir à la compilation de phénomènes dysfonctionnels à des moments ou des situations différents.

Lit fonctionnel : lit disponible pour être employé en hospitalisation.

Lit occupé: le lit effectivement occupé par un patient.

Modèle de soins : méthodologie établie dans la systématisation des soins.

Modèle de gestion : comprend les activités administratives développées. Modèle : permet de réduire adéquatement la taille du personnel hospitalier pour des soins satisfaisants aux patients; de nature normative, cherche à répondre aux besoins médicaux et hospitaliers des patients, ainsi qu’aux services de soutien et d’administration qui en résultent.

Nombre d’hospitalisations (par jour et par mois) : nombre de patients hospitalisés au cours de la période considérée.

Modèle : objet qui sert de modèle à la fabrication d’un autre; modèle officiel de poids et de mesures; Modèle. C’est l’engagement documenté utilisé en commun et encore et encore et encore par toutes les personnes impliquées.

Standardisation : l’activité systématique d’une organisation, pour établir et utiliser des modèles.

Taille: déterminée par la capacité installée des lits, selon la définition du ministère de la Santé.

Départ de l’hôpital : Il s’agit du départ du patient de l’unité de congé de l’hôpital (guéri, amélioré ou inchangé), de l’évasion, du retrait du traitement, du transfert interne, du transfert externe ou du décès. Les transferts internes ne sont pas considérés comme des sorties pour le calcul des statistiques hospitalières

Services : ensemble de spécialités médicales, malades, psychologiques, etc. offert au patient, dont les caractéristiques peuvent être influencées par l’entité de maintien, la durée du séjour, entre autres.

Taux : rapport entre les variations de deux quantités dont la première dépend de la seconde.

Taux d’occupation (quotidien, mensuel, par clinique, général) : relation en pourcentage entre le nombre de lits occupés et le nombre de lits disponibles.

Durée moyenne du séjour : nombre de jours d’hospitalisation du patient, calculé s’il est calculé par la moyenne des patients hospitalisés au cours du mois d’attente.

Variable : qui peut présenter plusieurs valeurs distinctes ; caractéristiques d’intérêt collecté (PICCHIAI, 2009, pp. 41-42).

On observe que l’utilisation complète de la description par l’auteur est justifiée en fonction de la complexité du sujet étudié qui mérite un point culminant en ce qui concerne l’intégrité des termes techniques utilisés. Tout au long de l’œuvre, ces concepts et paramètres apparaissent et, par conséquent, pour la préparation d’une étude qui sert à orienter le processus décisionnel d’une organisation, il est nécessaire de s’assurer, à tout le moins, que la communication est établie avec précision.

5. DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE

5.1 HOSPITAL MUNICIPAL D’ARAGUA-NA

L’Hôpital Municipal d’Araguaona – HMA est un hôpital de taille moyenne qui effectue des procédures de faible et moyenne complexité. L’unité compte 56 lits, 46 lits cliniques pédiatriques, 9 lits chirurgicaux et 1 lit d’isolement. L’unité dessert la population locale et référencée, comme convenu dans l’Accord prévu et intégré – PPI et est une référence régionale pour les procédures urgentes, d’urgence et électives, de faible et moyenne complexité, dans les spécialités d’ophtalmologie et Pédiatrie. HMA dispose d’une salle de stabilisation, de deux salles d’opération, de deux cliniques de soins infirmiers, de cabinets médicaux où opèrent la clinique externe spécialisée, le laboratoire, la cuisine, la blanchisserie et les installations administratives.

Au sein de l’unité sont également situés le siège du Centre de réglementation municipale et le service de traitement à l’extérieur de la maison – TFD. L’hôpital dispose d’installations physiques anciennes et usées. Le bâtiment a deux étages et, au rez-de-chaussée, sont situés les bureaux médicaux, salle de stabilisation, laboratoire, lits pédiatriques, rang de soins infirmiers 1, cuisine, blanchisserie et les installations administratives. A l’étage supérieur se trouvent la salle d’opération, la salle de réveil après anesthésie – RPA, lits chirurgicaux, le grade 2 et, provisoirement, le dossier de l’hôpital. Le contrat de gestion signé entre l’Organisation Sociale et la Municipalité d’Araguaona a des objectifs quantitatifs et qualitatifs à atteindre mensuellement par l’organisation sociale, soulignant :

  • 300 départs d’hôpitaux
  • 2083 consultations externes
  • 60 consultations d’urgence/ophtalmologiques
  • 30 chirurgies pédiatriques
  • 90 chirurgies d’ophtalmologie
  • 1 100 procédures d’analyse clinique
  • 162 rayons X
  • 31 échographies – USG
  • 08 électrocardiogrammes – ECG

Le paramètre utilisé pour calculer la cible de sortie d’hôpital (hospitalisation) est un taux d’occupation de 75 % et un taux de permanence moyen de 4,1 jours. En août/2016, l’unité comptait le nombre d’employés suivants : 01 directeur général, 01 directeur technique, 01 directeur des soins infirmiers, 03 médecins en visite (prescripteurs), 02 médecins travaillant en urgence/urgence chirurgicale sur une base d’alerte, 08 médecins dans le secteur de la pédiatrie (les médecins sont embauchés en service, totalisant 60 quarts de travail par mois, avec, portant, variation du nombre de personnes selon le mois et l’échelle). 12 infirmières, 45 techniciens infirmiers 01 physiothérapeute, 01 pharmacien, 01 assistant pharmacie, 01 nutritionniste, 02 assistants sociaux, 06 biochimistes, 02 faturistes, 14 assistants de tasse, 03 cuisiniers, 10 adjoints administratifs, 07 agents de ordonnance, 06 aides à la blanchisserie, 04 chauffeurs et 04 réceptionnistes.

5.2 UNITÉ DE SOINS D’URGENCE

L’unité de soins d’urgence Anatolian Dias Carneiro est une composante préhospitalière de la modalité de l’UPA Porte 2, selon la classification décrite dans l’ordonnance GM/MS no 104/2014. L’unité dispose de 11 lits d’observation et 04 bureaux médicaux. L’UPA dispose de tout l’équipement et des services requis par l’ordonnance GM/MS 104/2014 et, par conséquent, l’unité a conservé des installations physiques, ne nécessitant qu’une repeinture de l’extérieur. Le contrat de gestion prévoit que l’organisation sociale doit effectuer des soins 24 heures sur 24 et servir, mensuellement, 8 000 utilisateurs du SUS, 2 800 visites pédiatriques et 5 200 cliniques médicales, avec un taux d’observation de 15 % des patients traités et 30 % des patients référés.

En plus des visites, l’UPA devrait effectuer 4 400 procédures d’analyse clinique, 2 833 radiographies et 100 ECG par mois. En août/2016, l’unité comptait le nombre d’employés suivant : 240 postes médicaux en urgence/urgence, 01 infirmiers, 12 infirmières, 28 techniciens en soins infirmiers, 02 assistants sociaux, 01 pharmaciens, 02 assistants de pharmacie, 06 tasses auxiliaires, 08 réceptionnistes, 05 agents de conciergerie, 01 modèles et 04 chauffeurs.

5.3 CLINIQUE EXTERNE SPÉCIALISÉE

La clinique externe spécialisée est intégrée à l’hôpital municipal d’Araguaona et dispose de 05 bureaux médicaux, d’une réception climatisée et d’une zone de collecte de matériel pour les examens. Toujours en août/2016, l’unité comptait le nombre d’employés suivant : 05 techniciens en soins infirmiers, 01 infirmières, 02 préposés à l’accueil (agent administratif) et 04 réceptionnistes.

6. PROPOSITION DE SIZING

Après l’enquête et le diagnostic de la situation actuelle, le moment est venu de proposer les améliorations et les réajustements qui peuvent conduire à une meilleure gestion des ressources humaines employées dans les activités mentionnées avec la garantie de ne pas perdre d’efficacité dans le processus, ou pourquoi ne pas le dire, améliorer l’efficacité de ces processus en délocalisant et en optimisant les ressources disponibles. Ainsi, l’analyse des données recueillies a présenté les possibilités par unité, comme on peut l’observer ci-dessous.

6.1 MUNICIPAL HOSPITAL EN ARAGUA-NA

Pour la proposition de dimensionnement dans cette unité, il a été considéré comme un séjour moyen d’hospitalisation de 4 jours, selon une année historique grave de 2016:

Tableau 5 – Série historique moyenne de permanence – 2016

MoisSéjour moyen
Janvier3,7
Février3,6
Mars4,2
Avril4
Peut4,2
Juin3,9
Juillet4,1
Total4

Source: Ministère de la Santé – Système d’information hospitalier SUS (SIH/SUS), 2016

Le taux d’occupation en 2016 variait de 33 % à 49 % de la capacité installée, avec une moyenne de 39 %, bien en deçà des 70 % recommandés dans le contrat de gestion :

Tableau 6 – Fréquence des nuits facturées et taux d’occupation – 2016

MoisCapacité installéeProduitTaux d’occupation
Janvier1.65059235,88%
Février1.65068441,45%
Mars1.65059335,94%
Avril1.65068541,52%
Peut1.65081349,27%
Juin1.65061937,52%
Juillet1.65054733,15%
Total11.5504.53339,25%

Source : Ministère de la Santé – Système d’information hospitalier SUS (SIH/SUS), 2016.

Dans le secteur des soins infirmiers, la charge de travail de 40 heures par semaine et un indice de sécurité technique de 15 % et de 5,6 heures ont été pris en considération, parce qu’il s’agit d’un service de santé qui effectue des procédures de faible et moyenne complexité, conformément à la résolution 293/2004 du COFEN. En ce qui concerne le nombre de professionnels dans le secteur des soins infirmiers, le paramètre présenté par Picchiai (2009) a été adopté, à savoir 20% du secteur composé d’infirmières et 80% de techniciens en soins infirmiers. La mise à l’échelle est obtenue en appliquant la formule suivante :

Tableau 7 – Paramètres pour calculer le nombre d’employés pour le secteur des soins infirmiers – pédiatrie

Valeur de descriptionValeur
Nombre de lits46
Taux d’occupation0,3
Soins d’heures5,6
Jours de la semaine7
IST0,15
Voyage hebdomadaire40h

Nombre total de personnes pour le secteur des soins infirmiers de La Poste 1 (pédiatrie) : 18 à 3 IST, soit 21 personnes, 4 infirmières et 17 techniques infirmières. Ces professionnels devraient se diviser en deux quarts de 12h. Pour les lits chirurgicaux :

Tableau 8 – Paramètres pour calculer le nombre d’employés pour le secteur des soins infirmiers – chirurgie

Valeur de descriptionValeur
Nombre de lits9
Taux d’occupation0,39
Soins d’heures5,6
Jours de la semaine7
IST0,15
Voyage hebdomadaire40h

Nombre total de personnes pour le secteur des soins infirmiers de Post 2 (chirurgie) : 4 à 1 IST, soit 5 personnes, 1 infirmière et 3 techniques d’allaitement. Compte tenu du faible nombre de chirurgies effectuées dans l’unité, il est possible que l’infirmière responsable du poste 1 assume la responsabilité du poste 2. En ce qui concerne la salle d’opération, la série historique de l’unité démontre qu’il suffit de maintenir une équipe formée par 1 infirmière et 2 techniques de soins infirmiers, qui sera également responsable du secteur de la stérilisation. Dans la clinique externe, il est prévu d’utiliser 1 infirmière pour 10 bureaux et 1 technicien pour chaque 3 bureaux. Pour l’image médicale de l’hôpital, le nombre de médecins diatristes, également appelé hôpital est, visiteur ou prescrit devrait être pris en considération. Ce professionnel est responsable de l’exécution de la couverture horizontale des patients, avec des performances quotidiennes.

On observe que Picchiai (2009) et Sala (2006) recommandent que l’idéal est qu’il y ait 1 médecin pour 10 lits pour les secteurs pédiatriques et 1 médecin pour 6 lits. Considérant que le taux d’occupation moyen de l’AMA est de 39 %, il a que 2 médecins diaristes ou prescripteurs sont suffisants pour répondre à la demande de l’unité. La couverture verticale de l’unité est faite par des médecins de garde, en utilisant, comme paramètre, 1 médecin pour 50 lits.

Ce n’est que pour les secteurs obstétriqueque que le paramètre utilisé est de 1 médecin à 20 lits. Pour répondre à la demande de Hma, 1 sur appel est suffisant pour chaque quart de 12 heures, totalisant 2 médecins de garde par jour. L’unité effectue des chirurgies d’urgence, d’urgence et électives en pédiatrie, conformément au contrat de gestion signé. Lors de l’analyse de la série historique de production de l’unité, on observe que le nombre de chirurgies, à l’exception des chirurgies ophtalmologiques, est faible et peut être couvert par un médecin d’avertissement:

Tableau 9 – Fréquence des interventions chirurgicales – AIH

MoisApprouvéRejetéTotal
Janvier171633
Février21021
Mars21021
Avril19120
Peut18018
Juin14014
Juillet11011
Total12117138

Source : Ministère de la Santé – Système d’information hospitalier SUS (SIH/SUS), 2016.

Par conséquent, 1 chirurgien pédiatrique médical est suffisant pour répondre à la demande de l’unité. En ce qui concerne les interventions chirurgicales de l’ophtalmologie, l’objectif contractuel est de 90 chirurgies par mois, avec la fourniture de procédures pour l’éviscération de l’œil, la facoemulsification (cataractes), la reconstruction des paupières, la reconstruction de la chambre antérieure et Ptérygion. Ces procédures sont considérées comme des chirurgies ambulatoires, c’est-à-dire qu’il n’est pas nécessaire que le patient reste hospitalisé dans l’unité. Pour répondre à la demande de HMA en ce qui concerne les chirurgies ophtalmologiques, 1 médecin ophtalmologiste est suffisant.

Pour les autres zones de l’hôpital, compte tenu de la taille de l’unité, il suffit d’appliquer les paramètres présentés par Picchiai (2009) pour obtenir le nombre de personnes pour chaque zone. Dans le travail de dimensionnement, les services de laboratoire, d’imagerie, de nettoyage et de nettoyage et de sécurité, qui sont externalisés, n’ont pas été pris en considération. Ainsi, il doit être la dimensiondule du personnel de l’hôpital municipal d’Araguaona, à l’exclusion de la partie administrative de la clinique externe spécialisée qui est intégré dans l’unité, est la suivante:

Tableau 10 – Nombre d’employés par fonction – Hôpital Municipal d’Araguaona

FonctionMontantParamètre utilisé
Directeur général1
Directeur clinique1
Directeur administratif et financier1
Gestionnaire des soins infirmiers1
Infirmière5Décrit dans un calcul spécifique
Técnico de enfermagem20Décrit dans un calcul spécifique
Médecin de diagnostic21 lit pour 10 lits
Fils-onologue pédiatrique (quarts de travail)601 pour chaque quart de 12h
Médecin chirurgien21 avertissement par tour
Médecin anesthésiste (en service)601 pour chaque quart de 12h
Farmacêutico11 lit pour 50 lits
Assistant de pharmacie21 lit pour 30 lits
Psychologue11 lit pour 50 lits
Physiothérapeute11 lit pour 40 lits
Travailleur social11 lit pour 60 lits
MÊME Aide21 lit pour 30 lits
Facturation21 lit pour 40 lits
Assistant de blanchisserie51 lits pour 10 lits – upa inclus
Couturière11 lit pour 100 lits
Réception31 lit pour 50 lits 2 pour la clinique externe
Pilote0Le service doit être externalisé

6.2 UNITÉ DE SOINS D’URGENCE

Pour la dimensionnement du personnel de l’UPA, les règles contenues dans l’ordonnance GM/MS no 104/2014 pour le corps des médecins ainsi que la littérature spécialisée pour les autres employés doivent être respectées. L’ordonnance ministérielle stipule qu’il devrait y avoir 4 médecins de 7h00 à 19h00 et 2 médecins de 19h00 à 7h00 à l’UPA Porte II. Toutefois, le contrat de gestion impose un objectif de 8 000 appels mensuels, ce qui génère, en moyenne, 16 appels par heure. Étant donné que le paramètre utilisé pour les consultations médicales d’urgence est de 6 consultations par heure, il est nécessaire que, sur un quart de 12 heures, chaque médecin puisse effectuer un maximum de 72 consultations ou visites. L’objectif quotidien est d’environ 266 visites, ce qui nécessite la présence constante de 4 médecins par quart de travail.

Pour répondre aux besoins de l’UPA, au moins 240 quarts de travail médicaux sont nécessaires à partir de 12 h. Pour Sala (2006), le paramètre pour la dimensionnement du personnel infirmier dans les domaines des soins d’urgence est de 1 professionnel pour 15 stb de soins sur 24/h, l’organisme de soins infirmiers composé de 20 % d’infirmières et de 80 % de techniciens en soins infirmiers, et les ITS de 20 % devraient être augmentées. En appliquant la formule ci-dessus, il doit être utilisé pour le secteur des soins infirmiers de l’UPA, 21 personnes sont nécessaires, 4 infirmières et 17 techniciens en soins infirmiers. Pour les autres secteurs de l’UPA, le critère de dimensionnement devrait être appliqué aux secteurs des soins d’urgence ou des soins d’urgence. Dans cette étude, les services de nettoyage et de nettoyage, de sécurité, d’imagerie et de laboratoire, qui sont externalisés, n’ont pas été pris en considération.

Tableau 11 – Nombre d’employés par fonction – Unité de soins d’urgence

FonctionMontantParamètre
Directeur général1
Infirmière4Par tour
Technicien en soins infirmiers17Par tour
Réception d’infirmière21 pour chaque tour
Médecin de garde (quarts de travail)2404 pour chaque quart de 12h
Pharmacien11 lit pour 50 lits
Assistant de pharmacie21 lit pour 30 lits
Réception53 pour la journée 2 pour la nuit
Pilote42 pour chaque tour
Agent de conciergerie42 pour chaque tour
Assistant de coupe42 pour chaque tour
Motorista0Le service doit être externalisé

6.3 CLINIQUE EXTERNE SPÉCIALISÉE

La clinique externe spécialisée, bien qu’elle soit insérée dans la structure de l’hôpital municipal d’Araguaona, a sa propre dynamique et doit être analysée séparément. L’objectif contractuel est de 2 250 consultations par mois divisées en plusieurs spécialités. La clinique externe fonctionne du lundi au vendredi, de 7h à 19h et le samedi de 7h à 12h. La clinique externe spécialisée dispose de 5 cabinets médicaux, avec accès à la salle de collecte de matériel pour les examens et l’accès pour les tests de radiologie et d’autres installations hospitalières. En raison du nombre élevé de consultations médicales, l’embauche de médecins devrait se faire par production, donc pas la nécessité d’estimer le nombre de professionnels pour ce secteur. En ce qui concerne le personnel infirmier, Picchiai (2009) et Sala (2006) recommandent qu’une infirmière soit requise pour 10 bureaux et une infirmière technicienne pour 3 bureaux. Pour la réception, on estime que le temps alloué pour chaque patient est de 12 minutes. Pour le calcul du nombre de réceptionnistes et de personnel de soutien, la formule suivante s’applique, selon Picchiai (2009):

Considérant que 12 minutes sont 0,2 heures techniques et, en moyenne, 113 patients sont traités par jour, en 5,5 jours par semaine et avec un voyage de 44 heures par semaine, il est nécessaire de 3 personnes pour travailler à la réception.

Tableau 12 – Nombre d’employés par fonction – Clinique externe médicale

FonctionMontantParamètre
Médecin spécialisteEmbauche par production (consultation)
Infirmière11 bureau pour 10
Technicien en soins infirmiers21 pour chaque bureau
Réceptionniste et soutien30,2 temps technique pour chaque patient

TABLEAU 6.4 RÉSUMÉ

Pour mieux comprendre la situation proposée, il suit une explication du cadre de synthèse afin d’aider à comprendre la dimension proposée dans la structure organisationnelle, telle qu’elle est présentée.

Tableau 13 – Tableau comparatif – Hôpital Municipal d’Araguaona

FonctionQuantité actuelleQuantité recommandéeQuantité minimale
Directeur général111
Directeur clinique111
Directeur administratif et financier111
Gestionnaire des soins infirmiers111
Infirmière1255
Technicien en soins infirmiers452018
Médecin de diagnostic322
Fils-onologue pédiatrique (quarts de travail)606060
Médecin chirurgien221
Médecin anesthésiste (en service)606030
Pharmacien111
Assistant de pharmacie222
Psychologue111
Physiothérapeute111
Travailleur social111
MÊME Aide222
Facturation222
Assistant de blanchisserie555
Couturière111
Réception433
Pilote400

On observe, dans le tableau ci-dessus, que le secteur des soins infirmiers permet actuellement la plus grande intervention, étant donné que, par exemple, le nombre de techniciens en soins infirmiers est presque trois fois plus élevé que le minimum autorisé, selon les paramètres présentés. Ainsi, il est possible de faire une diminution significative de cette situation sans la perte de qualité dans la prestation de services dans ce domaine.

Tableau 14 – Tableau comparatif – Unité de soins d’urgence

FonctionQuantité actuelleQuantité recommandéeQuantité minimale
Directeur général11
Coordonnatrice des soins infirmiers111
Infirmière1244
Technicien en soins infirmiers281717
Réception d’infirmière222
Médecin de garde (quarts de travail)240240180
Pharmacien111
Assistant de pharmacie222
Réception854
Pilote400
Agent de conciergerie544
Assistant de coupe644

Il ne fait aucun doute que l’un des secteurs les plus complexes à proposer une redimensionnement du personnel est l’Unité des soins d’urgence, selon l’ordonnance spécifique qui régit l’unité et détermine auparavant le nombre minimum de personnel. Néanmoins, il est à noter que l’administration infirmière actuelle de 12 professionnels peut parfaitement être réduite à un tiers de ce montant. L’équipe de techniciens en soins infirmiers peut également perdre 11 employés, et sera toujours en mesure de répondre à la demande installée dans l’unité.

Tableau 15 – Image de fonction comparative – Clinique médicale externe

FonctionQuantité actuelleQuantité recommandéeQuantité minimale
Médecin spécialiste
Infirmière111
Technicien en soins infirmiers422
Réceptionniste et soutien433

Enfin, la synthèse de la clinique ambulatoire médicale propose une réduction de 50% de son équipe de techniciens en soins infirmiers, ce qui est l’intervention la plus percutante pour le département. Par conséquent, parce qu’il s’agit d’une synthèse des données déjà largement discutées ci-dessus, il n’est pas nécessaire de les réanalyser, étant donné que l’intention est exactement d’apporter, à partir d’un seul graphique, des informations inhérentes à la situation actuelle, à la recommandations et le montant minimum accepté pour chaque secteur.

7. CONCLUSION

Au cours de la préparation de l’étude, on peut percevoir qu’il y a une oisif de la plupart des ressources humaines employées dans les trois unités de service. L’un des principaux objectifs était de savoir s’il était possible de mesurer avec précision un service aussi complexe que celui du secteur de la santé. Et en cela, l’objectif était largement atteint, en tenant compte de la littérature technique existante qui a permis l’application de formules de calculs de production pour chaque domaine et le secteur de la santé. Après les mesures nécessaires de la productivité, ainsi que la possession des données collectées, il était facile de prouver qu’en utilisant les calculs, en observant leur application dans son intégralité, les secteurs qui démontrent l’excès de main-d’œuvre disponible sont susceptibles de réduire aux niveaux proches des limites établies sans perte de la qualité du service fourni.

L’estimation de la dimension ne pas être prise dans le présent rapport a tenu compte de la production des unités et des informations fournies par l’Organisation sociale qui opère dans cette municipalité. Les chiffres présentés pour la zone de soins infirmiers sont considérés horizontalement, et l’échelle des soins infirmiers devrait être faite selon le régime de service adopté dans l’unité (12 x 36) ou le système de passation de marchés fixes (30 ou 40 heures par semaine). Les spécificités des conventions collectives ou des conventions de travail ainsi que les plans de postes et de rémunération de l’Organisation sociale n’ont pas été pris en compte pour l’étude. Enfin, la quantité présentée fait référence à un nombre total d’employés, et il devrait y avoir des divisions du nombre par période de travail (jour et nuit, jour et week-end).

RÉFÉRENCES

BARBOSA, N. B., ELIAS P. E. M. As organizações sociais de saúde como forma de gestão público/ privado. Cienc Saude Colet, v. 15, n. 5, p. 2483-2495, 2010.

BORBA, V. R. Administração hospitalar: princípios básicos. 3 ed. São Paulo: CEDAS, 1991.

BRASIL. Portaria nº 104 de 15 de janeiro 2014. 2014. Disponível em http://bvsms.saude.gov.br/bvs/saudelegis/gm/2014/prt0104_15_01_2014.html. Acesso em 16. Mar. 2017.

MALAGÓN-LODOÑO, G. Administração Hospitalar. 3. ed. Rio de Janeiro: Guanabara Koogan, 2014.

PICCHIAI, D. Parâmetros e indicadores de dimensionamento de pessoas em hospitais. Pesquisas e Publicação da Escola de Administração de Empresas de São Paulo. São Paulo: FGV, 2009.

RIBEIRO, P. S. O que é Organização Social? Brasil Escola. 2017. Disponível em http://brasilescola.uol.com.br/sociologia/o-que-organizacao-social.htm. Acesso em: 16. Mar. 2017.

SALA, A (org). Parâmetros para o planejamento e dimensionamento da força de trabalho em hospitais gerais. Secretaria de Estado da Saúde de São Paulo. São Paulo, 2006.

2. CNES – Cadastro Nacional de Estabelecimentos de Saúde.

[1] Diplômé en MBA Business Management, Controllership et Corporate Finance de l’Institut des cycles supérieurs et de premier cycle (IPOG); Diplômé en formation des enseignants en didactiques et en gestion de l’éducation de l’Institut des cycles supérieurs et de premier cycle (IPOG); Diplômé en gestion publique municipale de l’Université d’État de Gois (UEG) et bachelor of Administration de l’Institut des cycles supérieurs et de premier cycle (IPOG).

Soumis : juin 2019.

Approuvé : novembre 2019.

Postgraduate en MBA en gestion des affaires, contrôle de gestion et finance d'entreprise de l'Institut des études supérieures et premier cycle (IPOG); Postgraduate in Formation de professeurs en didactique et en gestion de l'éducation par l'Institut des cycles supérieurs et universitaires (IPOG); Maîtrise en gestion publique municipale de l’Université d’État de Goiás (UEG) et licence en administration des affaires de l’Institut de formation supérieure et supérieure (IPOG).

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here