Revue intégrative théorique sur les facteurs possibles qui mènent à une tentative de suicide

0
283
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
PDF

REVUE INTÉGRÉE

LEÃO, Marco Härter [1], DUARTE, Luiz Felipe Bastos [2]

LEÃO, Marco Härter. DUARTE, Luiz Felipe Bastos. Revue intégrative théorique sur les facteurs possibles qui mènent à une tentative de suicide. Revista Científica Multidisciplinar Núcleo do Conhecimento. Année 05, éd.11, vol. 04, p. 101-110. Novembre 2020. ISSN: 2448-0959, Lien d’accès: https://www.nucleodoconhecimento.com.br/psychologie-fr/tentative-de-suicide

ABSTRAIT

Il existe de multiples facteurs liés à la tentative de suicide qui, dans la plupart des cas, sont liés au désir de rompre avec une réalité de grande souffrance psychologique. Cette étude vise à mener une revue de littérature intégrative, dans des articles en langue portugaise des 5 dernières années, sur les facteurs de risque possibles qui mènent à une tentative de suicide. Les descripteurs suivants ont été utilisés pour la recherche: suicide, facteurs, risque et tentative. 10 articles en lien avec le sujet de travail ont été sélectionnés à partir d’un dépistage puis répartis en 5 catégories d’analyse: facteurs de risque dans l’enfance, facteurs de risque à l’adolescence, facteurs de risque à l’âge adulte, facteurs de risque dans la vieillesse et facteurs de risque prédisposant aux conditions générales. Les résultats montrent les principales causes de suicide dans chaque tranche d’âge: conflits familiaux dans l’enfance; construction de l’identité à l’adolescence; relations interpersonnelles à l’âge adulte; et le manque d’autonomie dans la vieillesse.

Mots clés: facteurs de risque, comportement, suicide.

INTRODUCTION

Le suicide a de multiples facteurs, qui peuvent varier selon chaque individu, certains plus évidents dans certains groupes d’âge et d’autres communs à tous les âges. Il est nécessaire de connaître les facteurs possibles qui mènent à une tentative de suicide, par conséquent, l’objectif du présent travail est de réaliser une revue intégrative de la littérature sur le sujet et de découvrir les facteurs possibles qui mènent à la tentative de suicide, afin de aider ceux à qui ils vont faire face et pour que l’on puisse essayer de comprendre les causes des nouvelles tentatives et éviter la consommation de l’acte, qui peut conduire à la fin d’une vie.

Selon Botega (2014), le suicide est une cause majeure de décès chez les personnes âgées de 15 à 44 ans. La plupart des cas impliquent un trouble mental, les principales causes étant la dépression, le trouble bipolaire de l’humeur ou l’alcool et d’autres substances psychoactives.

Pour le Conseil fédéral de psychologie (2013), les facteurs suicidaires sont multiples (biopsychosociaux), les principaux étant: liés aux troubles mentaux, à la dépression ou à l’abus de substances psychoactives, ce qui représente 90% des cas. Chaque cas de suicide est un marqueur de détresse psychologique ou de trouble mental. La souffrance psychique est quelque chose d’existentiel, que nous ressentons tous dans une moindre ou plus grande mesure au cours de la vie, mais associée à un trouble psychiatrique, dans les cas graves, peut offrir un plus grand risque de suicide.

Pour Owens; Horrocks et House (2002), une tentative de suicide augmente considérablement le risque de sa mise en œuvre future par rapport aux indices de population en général. Selon Hillman (1993), le suicide n’est pas un syndrome, ni un symptôme, c’est quelque chose de complexe, encore plus qu’une psychose, une tension sexuelle ou une violence physique, car ce n’est pas un problème de vie, mais un problème de vie et mort. L’individu ne se suicide pas simplement, mais remplit plutôt certaines conditions pour faire la tentative, celles qui auraient à voir avec la société dans laquelle il vit et son monde intérieur. Il faudrait rapprocher l’individu de son groupe social, car l’isolement, causé par des problèmes vécus comme le divorce, l’échec, le veuvage, etc., est une influence désintégrante et, face à cela, l’être humain peut tenter de se suicider . Cet auteur met également en lumière les aspects inconscients de l’individu, pour lui, avant d’aborder le problème du suicide, il faut d’abord comprendre sa vie. Il est nécessaire de connaître les aspects conscients et inconscients de la personnalité de l’individu, ses interrogations internes telles que les rêves, les fantasmes et le mode de perception afin de se faire une image adéquate des raisons qui mènent à l’acte suicidaire.

MÉTHODOLOGIE

La présente étude constitue une revue intégrative de la littérature. À cette fin, une recherche a été effectuée dans les bases de données en ligne suivantes: Scielo, PEPSIC et Google Scholar.

Les descripteurs utilisés étaient «suicide» en combinaison avec d’autres, tels que: facteurs, risque et tentative. Des critères d’inclusion ont été adoptés: articles en portugais, avec le thème facteurs de risque menant à une tentative de suicide, avec année de publication entre 2013 et 2018. Alors que les critères d’exclusion, étaient: articles répétés, articles échappant au thème, articles en anglais et avec publication date antérieure à 2013. Après lecture des articles trouvés, les données ont été organisées en fonction des catégories suivantes: facteurs de risque dans l’enfance, facteurs de risque à l’adolescence, facteurs de risque à l’âge adulte, facteurs de risque dans la vieillesse et facteurs de risque généraux de prédisposition afin de catégoriser les informations jugées importantes pour l’objectif général de ce travail.

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS

Après avoir mené la recherche selon les descripteurs proposés, les résultats suivants ont été trouvés: 9 articles dans la base de données PEPSIC, 25 dans Scielo et 35 résultats dans Google Scholar.

Après lecture des 69 articles trouvés, 59 articles ont été exclus parce qu’ils ne suivaient pas le thème de cette recherche, ou parce qu’ils étaient répétés. Ainsi, 10 articles pertinents ont été considérés à des fins d’étude, qui sont identifiés ci-dessous par le nom de l’auteur, le titre, l’objectif général et la méthodologie (graphique 1).

Tableau 1 – Caractéristiques des articles sélectionnés dans les bases de données numériques (N = 10).

N ° / Auteur Titre Méthodologie Objectif principal
1.  Maria Raquel de Oliveira Alcântara; Thércia Lucena Grangeiro Maranhão; Ana Olívia de Oliveira Marinho; Leonardo Carvalho de Macedo. O papel do cuidador na identificação dos fatores relacionados ao suicídio de idosos (Le rôle de l’aidant dans l’identification des facteurs liés au suicide des personnes âgées) Recherche bibliographique qualitative. Identification des facteurs possibles qui poussent les personnes âgées à se suicider.
2.  Nadja Cristiane Lappann Botti; Luiza Cantão; Aline Conceição Silva; Thais Gonçalves Dias; Livian Carrilho Menezes; Ramon Azevedo Silva de Castro. Características e fatores de risco do comportamento suicida entre homens e mulheres com transtornos psiquiátricos (Caractéristiques et facteurs de risque des comportements suicidaires chez les hommes et les femmes souffrant de troubles psychiatriques) Etude quantitative avec analyse descriptive et inférentielle. Identifier les caractéristiques du comportement suicidaire et les facteurs de risque des hommes et des femmes souffrant de troubles psychiatriques.
3.  Ana Carolina Rodrigues Pereira; Vanessa Cristina Alvarenga. Suicídio: um estudo sobre os fatores de risco (Suicide: une étude sur les facteurs de risque) Revue systématique de la littérature. Comprenez les comportements suicidaires.
4.  Luiza de Lim Braga; Débora Dalbosco Dell’Aglio. Suicídio na adolescência: fatores de risco, depressão e gênero (Suicide chez les adolescents: facteurs de risque, dépression et sexe) Revue systématique de la littérature. Discutez des facteurs de risque de suicide chez les adolescents dans une perspective de développement.
5.  Miria Benincasa; Manuel Morgado Rezende. Tristeza e suicídio entre adolescentes: fatores de risco e proteção (Tristesse et suicide chez les adolescents: facteurs de risque et de protection) Groupe de discussion pour la collecte et l’analyse des données. Identifier les facteurs de risque et de protection liés au suicide.
6.  Yohanna Cerqueira; Patrícia Lima. Suicídio: a prática do psicólogo e os principais fatores de risco e proteção (Suicide: la pratique du psychologue et les principaux facteurs de risque et de protection) Revue systématique de la littérature. Apportez une contribution au domaine de la psychologie et des domaines connexes concernant le comportement suicidaire.
7.  Adriano Schlösser; Gabriel Fernandes Camargo Rosa; Carmen Leontina Ojeda Ocampo More. Revisão: Comportamento suicida ao longo do ciclo vital (Bilan: Comportement suicidaire tout au long du cycle de vie) Revue systématique de la littérature. L’étude vise à passer en revue des articles sur le comportement suicidaire tout au long du cycle de vie, en identifiant les facteurs de risque et de protection.
8.  Marta Brás; Saul Jesus; Claúdia Carmo. Fatores psicológicos de risco e protetores associados à ideação suicida em adolescentes (Risque psychologique et facteurs de protection associés aux idées suicidaires chez les adolescents) Analyse et collecte des données du groupe échantillon. Étudier la relation entre le risque psychologique et les facteurs de protection avec des idées suicidaires.
9.  Girliani Silva Sousa; Marilia Suzi Pereira dos Santos; Amanda Tabosa Pereira da Silva; Jaqueline Galdino Albuquerque Perrelli; Evertgon Botelho Sougey. Revisão de literatura sobre suicídio na infância (Revue de la littérature sur le suicide infantile) Revue systématique de la littérature. Analyser la littérature spécifique sur les facteurs associés au comportement suicidaire chez les enfants jusqu’à 14 ans.
10. Maria Cecília de Souza Minayo; Fátima Gonçalves Cavalcante. Suicídio entre pessoas idosas: revisão de literatura (Suicide chez les personnes âgées: une revue de la littérature) Revue systématique de la littérature. Promouvoir une revue de la littérature sur le sujet du suicide chez les personnes âgées.

Source: L’auteur (2018).

DISCUSSION

La présente étude visait à réaliser une revue intégrative de la littérature, dans des articles en langue portugaise des 5 dernières années, sur les facteurs de risque possibles qui mènent à une tentative de suicide. À partir d’une lecture précédente des articles trouvés (graphique 1), une division par catégorie des sujets pertinents à l’objectif de ce travail a été créée. Les catégories atteintes sont: les facteurs de risque dans l’enfance, les facteurs de risque à l’adolescence, les facteurs de risque à l’âge adulte, les facteurs de risque dans la vieillesse et les facteurs généraux prédisposant à la tentative de suicide. Les facteurs de risque qui mènent à une tentative de suicide sont mis en évidence dans chacun d’eux.

Avant d’élucider les catégories, il est nécessaire de conceptualiser deux termes importants, présents dans leur lecture, qui sont: tentative de suicide et idées suicidaires. Selon Ferreira (2008), une tentative de suicide est définie comme tout acte non mortel auto-infligé qui attaque sa propre vie. Pendant ce temps, l’idéation suicidaire, selon Silva (2006), constitue l’idéalisation et la planification de la mort de soi-même, c’est-à-dire que c’est le fantasme ou le désir qui précède la tentative de suicide.

La première catégorie «facteurs de risque de l’enfance» aborde, à travers les articles 7 et 9, les principales causes de tentatives de suicide chez les 5 et 14 ans. Les conflits familiaux sont un bon indicateur, les enfants qui participent à un environnement familial hostile, avec un manque de dialogue et des règles strictes sont plus susceptibles de développer des idées suicidaires. De même, la présence de parents dépressifs ou de parents qui ont tenté de se suicider contribue également à augmenter le risque de pensées suicidaires dans ce groupe d’âge. D’autres facteurs de stress, comme le divorce des parents ou des antécédents de violence sexuelle, sont également associés à des facteurs de risque. Les facteurs psychiques, cognitifs et de toxicomanie font partie des causes du suicide, le faible rendement scolaire étant un facteur prédisposant majeur aux tentatives de suicide, qui peut être directement lié à un certain type de problème cognitif tel que le TDAH (Trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention). L’enfant en milieu scolaire risque d’être victime d’intimidation, d’un type d’agression physique, ou psychique afin de l’humilier, ce qui peut provoquer son isolement et sa mort. De plus, un faible rendement scolaire peut vous faire craindre les critiques et les pressions sociales et familiales. Tout changement de comportement de l’enfant peut être un facteur de risque, car il a tendance à s’isoler et à agir de façon étrange dans les semaines précédant son suicide, évitant même d’aller à l’école le jour de la tentative. Il est important de prêter attention aux traits de personnalité de l’enfant qui peuvent être liés à des facteurs de risque, car les enfants plus en colère, anxieux et impulsifs ou ayant des traits dépressifs sont plus susceptibles d’essayer.

La deuxième catégorie «facteurs de risque à l’adolescence» aborde, à travers les articles 4, 5, 7 et 9, les principales causes de suicide, chez les 15 à 19 ans. L’adolescence elle-même en tant qu’étape de la vie est un facteur de risque, car c’est une période de crise et de construction identitaire (personnalité), avec une faible tolérance à la frustration et la vulnérabilité de soi. La tristesse, le manque de motivation, les sentiments de désespoir et les symptômes dépressifs sont des facteurs de risque qui peuvent conduire à une tentative de suicide, car les jeunes qui ont de telles conditions sont plus susceptibles d’être victimes d’idées suicidaires. Ces facteurs, à leur tour, peuvent être liés à des problèmes familiaux, à des relations amoureuses, à la trahison d’amis, à un sentiment d’impuissance, à des problèmes financiers ou à un manque d’intimité et d’écoute. Certains facteurs qui surviennent à l’adolescence sont similaires aux causes du suicide des enfants, comme les problèmes cognitifs et psychologiques, les difficultés scolaires, la toxicomanie et l’intimidation, qui sont les plus grands facteurs de prédisposition aux idées suicidaires.

La troisième catégorie «facteurs de risque à l’âge adulte» explore à travers les articles 2, 6 et 7 les principales causes de suicide, dans la tranche d’âge des 35 à 54 ans. Le plus touché dans cette phase est l’homme qui, du fait de la culturalité patriarcale de «l’homme pourvoyeur», est plus vulnérable lorsqu’il est en situation de chômage, ou d’appauvrissement. De plus, dans cette phase, quel que soit le sexe, il est important de créer des liens et l’absence d’isolement, car les adultes sans parents proches, sans amis ou sans aucun type de relation affective / aimante, sont plus sensibles aux idées suicidaires. La perte des relations interpersonnelles peut également être liée à des idées suicidaires, démontrant que la perte de liens peut être aussi grave que leur absence. Enfin, des antécédents familiaux de maladies psychiatriques, en particulier de dépression, peuvent également être associés à un risque accru de suicide.De plus, comme dans d’autres tranches d’âge, les adultes souffrent également d’abus de substances chimiques, ce qui peut précipiter ou prédisposer la tentative de suicide.

La quatrième catégorie «facteurs de risque de la vieillesse» composée des articles 1, 3, 6, 7 et 10 explore la tranche d’âge des plus de 75 ans, dans laquelle les personnes âgées sont plus vulnérables aux tentatives de suicide. Les principaux facteurs de risque retrouvés dans ce groupe sont la perte d’autonomie et le manque de satisfaction des besoins de base, qui peuvent être liés à des maladies physiques ou psychologiques et au manque de soins de la part de la famille ou du soignant. Dans cette phase de la vie, un grand nombre de transformations biologiques, sociales et psychologiques ont lieu, qui affectent l’estime de soi, les prédisposant à tenter de se suicider, afin d’atténuer les sentiments d’angoisse, de désespoir et de souffrance. Les patients déprimés ou déprimés ont jusqu’à deux fois le risque de tenter de se suicider. En revanche, des problématiques telles que la retraite, la perte de fonction sociale ou le décès de proches sont également liées au risque de comportement suicidaire à cet âge. D’autres facteurs peuvent être l’environnement hostile et le manque d’affection de la famille, car la personne âgée est affaiblie en raison des limites d’âge.

La cinquième et dernière catégorie, «facteurs généraux de prédisposition à la tentative de suicide», présente les informations trouvées dans les 10 articles analysés et traite des facteurs de risque de tentative de suicide dans tous les groupes d’âge. Les principaux facteurs de risque d’idées suicidaires sont liés aux troubles mentaux et à la toxicomanie (légale et illégale). Il existe également des spécificités de genre: alors que chez les hommes le risque de suicide est plus élevé en raison de la consommation de drogues, chez les femmes, le facteur de risque le plus important est une histoire d’abus de toutes sortes, ainsi que des troubles de l’humeur. Enfin, plusieurs autres facteurs peuvent être considérés comme prédisposant aux tentatives de suicide quel que soit l’âge: antécédents de suicide dans la famille; tentatives précédentes; maladies physiques et psychologiques invalidantes; isolement social et sentiment de solitude; impuissance et désespoir.

Selon le livret brésilien de prévention du suicide, selon Unimed (2018), des facteurs de risque de suicide vont à l’encontre des informations contenues dans les articles de cette dernière catégorie. Parmi les principaux facteurs figurent les problèmes philosophiques socioculturels, génétiques, existentiels et environnementaux. Être aggravant les conflits, les catastrophes, la violence, les abus ou les pertes, l’isolement social et les troubles mentaux.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (2000), ceux qui ont tenté de se suicider dans la plupart des cas souffrent d’un trouble mental pouvant être diagnostiqué. Les groupes diagnostiques, par ordre de risque, sont: la dépression (toutes formes); trouble de la personnalité (antisocial et boderline avec des traces d’impulsivité, d’agressivité et de fréquents sautes d’humeur); alcoolisme (et / ou toxicomanie chez les adolescents); la schizophrénie; trouble mental organique. Par conséquent, bien qu’il existe plusieurs facteurs de risque impliqués dans une tentative de suicide, il est évident que la présence d’un trouble mental en est la cause principale quel que soit l’âge.

CONSIDÉRATIONS FINALES

Compte tenu de l’objectif général de la présente étude, qui est de réaliser une revue intégrative de la littérature sur les facteurs pouvant conduire à une tentative de suicide, la littérature indique qu’il existe de multiples déterminants de la tentative de suicide. Les facteurs généraux, communs à tous les groupes d’âge, sont l’isolement social, la toxicomanie, le manque d’affection et les problèmes psychologiques. Ce sont des facteurs spécifiques, liés aux principales causes de suicide, dans chaque tranche d’âge: conflits familiaux dans l’enfance; construction de l’identité à l’adolescence; relations interpersonnelles à l’âge adulte; et le manque d’autonomie dans la vieillesse.

Dans tous les cas de tentative de suicide, on constate une rupture, ou une tentative de rupture, avec la réalité actuelle, qui peut se produire consciemment ou inconsciemment. Dans les cas de maladie mentale et de toxicomanie, en raison d’une rupture avec la réalité ou de la perte de toutes ses capacités mentales, l’individu devient vulnérable à la tentative de suicide, car il n’est pas complètement conscient de ses actes. Le changement d’état mental interfère avec la façon dont il voit la réalité, car il est affaibli en raison de la perception modifiée du monde qui l’entoure. Lorsque l’être humain ne trouve plus de sens à son existence, il se sent seul, fait face à un grand nombre de changements biopsychosociaux, de douleur ou d’angoisse, le suicide devient une alternative pour rompre avec sa réalité actuelle et les souffrances qu’elle provoque.

La présente étude a rencontré quelques difficultés, telles que la littérature limitée en raison de la restriction de l’étude aux articles en langue portugaise. De plus, seul un extrait des idées originales des auteurs des articles a été utilisé, et le contenu des facteurs de risque pouvant conduire à une tentative de suicide, dans cette délimitation, est mal compris. Il appartient aux professionnels de la santé et aux études futures de mieux explorer les facteurs de risque pouvant conduire à des tentatives de suicide.

RÉFÉRENCES

Alcântara, Maria Raquel de Oliveira; Maranhão, Thércia Lucena Grangeiro; Marinho, Ana Olivia de Oliveira; Macedo, Leonardo Carvalho (2018). O papel do cuidador na identificação dos fatores relacionados ao suicídio de idosos. Revista multidisciplinar de de psicologia. Recuperado através de: < https://idonline.emnuvens.com.br/id/article/view/1021>

Benincasa, Miria (2013).  Tristeza e suicídio entre adolescentes: fatores de risco e proteção. Boletim de psicologia. Recuperado através de: < http://pepsic.bvsalud.org/pdf/bolpsi/v56n124/v56n124a07.pdf>

Botega, José Neury (2014). Comportamento suicida: epidemiologia. Campinas, São Paulo. Recuperado através de: < http://www.scielo.br/pdf/pusp/v25n3/0103-6564-pusp-25-03-0231.pdf>

Botti, Nadja Cristine Lappan; Cantão, Luiza; Silva, Aline Conceição; et al (2018). Características e fatores de risco do comportamento suicida entre homens e mulheres com transtornos psiquiátricos. Cogitare enfermagem. Recuperado através de: <http://docs.bvsalud.org/biblioref/2018/05/883500/54280-231505-1-pb.pdf>

Braga, Luiza de Lima; Dell’Aglio, Débora Dalbosco (2013). Suicídio na adolescência: fatores de risco, depressão e gênero. Universidade Federal do Rio Grande do Sul. Recuperado através de: < http://revistas.unisinos.br/index.php/contextosclinicos/article/viewFile/ctc.2013.61.01/1533>

Carmo, Claúdia; Jesus, Saul; Brás, Marta (2016). Fatores psicológicos de risco e protetores associados à ideação suicida em adolescentes. Psicologia, Saúde e Doenças. Recuperado através de: < http://www.scielo.mec.pt/pdf/psd/v17n2/v17n2a03.pdf>

Cerqueira, Yahanna Shneideider; Lima, Patrícia Valle de Albuquerque (2015). Suicídio: a prática do psicólogo e os principais fatores de risco e proteção. Revista IGT na Rede. Recuperado através de: < http://pepsic.bvsalud.org/pdf/igt/v12n23/v12n23a10.pdf>

Conselho Federal de Psicologia (2013). Suicídio e os desafios para psicologia. Brasília. Pág. 10-19. Recuperado através de: < https://site.cfp.org.br/wp-content/uploads/2013/12/Suicidio-FINAL-revisao61.pdf>

De Sousa, Girlani Silva; Dos Santos, Marília Suzi Pereira; Da Silva, Amanda Tabosa Pereira; et al (2017). Revisão de Literatura sobre suicídio na infância. Universidade Federal de Pernambuco. Recuperado através de: http://www.scielo.br/pdf/csc/v22n9/1413-8123-csc-22-09-3099.pdf

Ferreira, Renato (2008). O suicídio. Universidade de Coimbra. Recuperado através de: http://www4.fe.uc.pt/fontes/trabalhos/2008025.pdf

Fontes, Martins (2000). Émile Durkheim: O suicídio. São Paulo. Pág.31-50. Recuperado através de: < https://edisciplinas.usp.br/pluginfile.php/3952040/mod_resource/content/1/2000_Durkheim_O%20Suicidio%20-%20livro%20inteiro.pdf>

Fukumitsu, Karina Okajima (2014). O psicoterapeuta diante do comportamento suicida.  Universidade de São Paulo, SP, Brasil. Recuperado através de: < http://www.scielo.br/pdf/pusp/v25n3/0103-6564-pusp-25-03-0270.pdf>

Hesketh, José Luiz; Castro, Archimedes Guimarães (1978).  Fatores correlacionados com a tentativa de suicídio.  Revista de saúde pública, São Paulo. Recuperado através de: < http://www.scielo.br/pdf/rsp/v12n2/05.pdf>

Hillman, James (1993). Suicídio e Alma. Petrópolis. Pág. 69-127. Recuperado através de: < https://www.passeidireto.com/arquivo/19070743/suicidio-e-alma—hillman>

Kuckzynski, Evelyn (2014). Suicídio na infância e adolescência. Hospital das clínicas da faculdade de medicina da universidade de São Paulo. Recuperado através de: < http://www.scielo.br/pdf/pusp/v25n3/0103-6564-pusp-25-03-0246.pdf>

Minayo, Maria Cecília (2010). Suicídio entre pessoas idosas: revisão da literatura. Revista de Saúde Pública, Rio de Janeiro. Recuperado através de: < http://www.scielo.br/pdf/rsp/v44n4/20.pdf>

Organização Mundial da Saúde (2000). Prevenção do suicídio: um manual para profissionais da saúde em atenção primária. Genebra. Pág. 5. Recuperado através de: https://www.who.int/mental_health/prevention/suicide/en/suicideprev_phc_port.pdf

Owens, D., Horrocks, J., & House, A. (2002). Tentativa de suicídio fatal e não fatal. Revisão sistemática.  British Jornal de Psiquiatria. Pág. 181. Recuperado através de: < https://www.cambridge.org/core/services/aop-cambridge-core/content/view/721FD68B3030C46E2070CC08CA869523/S000712500002715Xa.pdf/fatal_and_nonfatal_repetition_of_selfharm.pdf>

Pereira, Ana Carolina Rodrigues; Alvarenga, Vanessa Cristina (2016). Suicídio: um estudo sobre os fatores de risco. Revista educação, saúde e meio ambiente. Recuperado através de: < https://docplayer.com.br/82483716-Suicidio-um-estudo-sobre-os-fatores-de-risco-ana-carolina-rodrigues-pereira-5-vanessa-cristina-alvarenga-6.html>

Schlosser, Adriano; Rosa, Gabriel Fernandes Camargo; More, Carmen Leontina Ojeda Ocampo (2014). Revisão: comportamento suicida ao longo do ciclo vital. Temas em Psicologia. Recuperado através de: < http://pepsic.bvsalud.org/pdf/tp/v22n1/v22n1a11.pdf>

Silva, Viviane Franco (2006). Ideação suicida: um estudo de caso-controle na comunidade. UNICAMP, Universidade de Campinas. Recuperado através de: < http://repositorio.unicamp.br/bitstream/REPOSIP/311457/1/Silva_VivianeFrancoda_M.pdf>

Unimed (2018). Cartilha de Prevenção ao Suicídio. Recuperado através de: < http://unimed.coop.br/portalunimed/cartilhas/prevencao-ao-suicidio/cartilha.pdf>

[1] Psychologie académique.

[2] Conseiller. Diplômé en psychologie; Master en sciences de la communication.

Soumis: Octobre 2020.

Approuvé: Novembre 2020.

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here