Scolaires transport : accès et la citoyenneté

0
467
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
Classificar o Artigo!
ARTIGO EM PDF

MIRANDA, Joanita Rodrigues de Sousa [1]

MIRANDA, Joanita Rodrigues de Sousa. Scolaires transport : assurer l’accès et la citoyenneté. Revue scientifique pluridisciplinaire de Core des connaissances 1 an. Vol. 8. pp-100-106. Septembre 2016. ISSN. 2448-0959

RÉSUMÉ

La présente étude a pour but de présenter la situation réelle des transports scolaires dans Tocantins et être traitée la perspective d’accès à la citoyenneté vécue par les élèves des écoles publiques par le biais de la viabilité du transport scolaire fourni par les pouvoirs publics au titre des États et au niveau Municipal, traite de la législation en vigueur et son applicabilité. De cette manière, la proposition thématique pointera les avantages et les torts des élèves, en particulier d’une région rurale, obtenu après la mise en œuvre du transport scolaire gratuit ; en parallèle il aborde la surveillance et la nécessité d’améliorations dans l’autobus scolaire offert par le gouvernement ; en outre, présente des propositions pour l’insertion du thème avant la population tocantinense.

Mots-clés : Transport scolaire ; Gratuité, l’accessibilité, citoyenneté ; Administration publique.

1. INTRODUCTION

Ces dernières années, il est notoire que l’index de l’absentéisme a augmenté progressivement, surtout pour les enfants et adolescents vivant dans les zones rurales dans les comtés de l’État, et c’est, sans l’ombre d’un doute l’absence de politiques, matériel pédagogique, vêtements et en particulier les transports scolaires.

2. Service de transport scolaire et d’accès

Aussi bien que prônant la loi Magna tout droit de l’enfant à l’éducation, cependant, ce droit à prendre en considération et à qui l’enfant peut avoir une éducation de qualité repose sur plusieurs facteurs, une étant que l’autobus scolaire est l’un des plus importants. Bien qu’il soit l’obligation de l’Etat d’offrir des transports scolaires, Loi n’est pas toujours respectée, s’inscrit également tous les contrôle de la société de l’applicabilité de cette obligation. Il est connu que plusieurs municipalités et sont dépourvues de leur propre flotte pour satisfaire la demande des étudiants, cependant, c’est à ces villes location autobus scolaire par une tierce partie, mais avec les mêmes obligations et particularizações de la législation existante. Il s’ensuit que les coûts du transport scolaire dans les municipalités sont garantis dans la loi 9394/96, art. 70, VIII4. Dans la même discipline de droit dans son titre III, art. 4, VIII, comme le devoir de l’État. Il est du devoir de la municipalité, dans le cas de recrutement, mesures d’exécution pour donner plus de sécurité aux élèves et aux parents de tranquillité d’esprit, laissez le soin à des entreprises de transport qu’ils ont de plus précieux que sont leurs enfants. Les compagnies de location dûment enregistrés et inspectés, afin d’éviter le transport illégal de nos enfants et les jeunes. Cela permettrait une plus grande sécurité, confort et surtout la qualité dans les services offerts aux élèves qui utilisent les transports scolaires. Ces lois sont dépeints et obtenu ces droits et souvent ne pas respecté, est au moins une situation embarrassante pour les gouvernants, parce que la corruption et surmonte quelque mécontentement, faisant des citoyens n’ont plus accès à l’éducation comme une proie facile à la manipulation. Aident à assurer le transport de qualité, peut-être intentionnellement, afin que nos élèves arrête de suivre des cours, est un des écueils de la puissance publique. Et nous les Brésiliens devons être attentifs à nos droits. Nous devrions exiger, car nous avons rempli nos obligations à notre nation, c’est à nous, l’éducation, de santé et de logement.

3. DROIT, DROIT ET CITOYENNETÉ

Comme le stipule que la Magna Carta est du devoir de l’état de garantir l’éducation pour tous les citoyens, qui offre l’école publique et les moyens nécessaires pour la fréquentation scolaire. Dans ce cas, le transport scolaire est assuré par la Loi, et il appartient aux que municipalités aux étudiants inscrits dans les écoles publiques. Les étudiants qui n’ont aucune condition financière à payer pour le transport à l’école sont prévus par la Loi, par la Constitution fédérale, en outre, que la disponibilité de ce moyen de transport n’est pas un luxe mais un étudiant en droit. Cependant, nos dirigeants oublient souvent de remplir leurs fonctions. Points dans des études récentes le transport scolaire, essentiellement rural, doit subir d’urgence une radiographie, les problèmes rencontrés, en particulier comme les vieux parcs d’autobus et incapable de transport de personnes

Transport scolaire pour les élèves qui en ont besoin, que ce soit en zone urbaine ou rurale. Nous comprenons que c’est un droit citoyen, une éducation de qualité et notamment que l’éducation dépend d’autres facteurs, et le transport scolaire gratuit est un facteur primordial pour ceux qui n’ont pas de conditions pour prendre le transport public a payé et est toujours le droit de ceux qui vivent dans des endroits loin des écoles. Et dans un autre moment, qu'il faut souligner que c’est une question de citoyenneté. Si le citoyen remplit ses fonctions, soit avec le paiement des taxes, est de leurs devoirs civiques et dans une société démocratique dans laquelle nous choisissons nos représentants à travers le vote, au moins, il est du devoir de l’état de leur garantir les bases, c'est-à-dire l’éducation, santé, logement, entre autres. Voulons que tous les enfants d’âge scolaire va à l’école ne suffit pas. Il est nécessaire de donner accès à ces enfants. L’autobus scolaire est dans l’ensemble des droits que la citoyenneté. Nous avons besoin d’avoir et de donner à l’éducation de notre population, afin que nous ayons un avenir meilleur, avec des citoyens critiques et indépendantes, mais pour cela qu'il est essentiel que nous faisons et nous demande de faire quelque chose maintenant. Lorsque l’autobus scolaire est considéré comme le droit du citoyen et le citoyen peut devenir le constructeur d’une société décente, ce transport est pris comme qualitário. Point des erreurs n’est pas qu'assez il faut retrousser nos manches et se battre pour une société plus juste.

4. TRANSPORT SCOLAIRE URBAIN

L’école de transports urbains peuvent se produire dans les autobus de la municipalité, dans le cas de petites municipalités, ou par le biais de transports publics, des sociétés privées, étant assuré de la carte d’étudiant, l’école ou école passe pour couvrir le fardeau des tarifs de transport en commun. La disponibilité du tarif par des moyens qui peuvent être contrôlées par les secrétariats de l’éducation sont considérés comme les meilleurs, une fois que l’étudiant peut utiliser les transports publics, généralement supervisé dans les plus brefs délais et avec les bonnes conditions pour le transport de personnes.

L’autobus scolaire est non seulement le droit du citoyen, mais c’est une question de citoyenneté, comme mentionné dans les lignes. Multithread, ONG, éditeurs, entre autres, se développent des travaux visé à insérer dans le programme régulier, une discipline axée sur l’éducation de la circulation. Une grande motivation et de soutien dans notre pays est la plus grande, Suzanne de référence dans le domaine de l’éducation au Brésil du trafic, a publié des ouvrages, articles, a développé des projets dans divers établissements d’enseignement, cherchant toujours à insérer dans le programme d’enseignement de trafic, en particulier au Collège. Croyant que l’éducation doit commencer dans l’enfance et, par conséquent, l’enfant aura à sa vie d’adulte cet apprentissage.

5. RÉSULTATS OBTENUS

C’est un fait qu’entre 2010 et 2013, que l’état de Tocantins remis aux municipalités une flotte de 212 bus, après avoir été signé un bail de durée de ces véhicules. Toutefois, le manque d’entretien est le principal facteur de la réduction de la durée de vie des véhicules. Compte tenu de cela, une assistance technique avec ces municipalités et qui a eu lieu une « Check-list » deux fois par an, en plus de collecter le résultat pratique de l’inspection de la DMV. « Ce qui existe aujourd'hui est un oubli de la DMV, mais qui ne montre aucun résultat pratique, car bien qu’attestée incapacité ces voitures continuent de fonctionner ». C’est sur les conditions de route de notes et la distance sur laquelle l’étudiant se promène entre l’embarquement et le débarquement. « Tous les points seront repris dans le procès-verbal et exposés, de cette fiscalizaremos si tout ce qui a été discuté lors de la réunion a été satisfait ou non, » dit-il.

Plus tôt cette année, la valeur par l’étudiant et le retard dans le transfert de l’État aux municipalités étaient les questions qui a provoqué des divergences quant à la prestation de transport scolaire. Compte tenu de cette impasse et la discontinuité du service a été effectuée accord, le 1 mars, entre le gouvernement et les préfectures, à qui il était convenu la valeur accrue/étudiant de 4 $ à 7 $ dans les cinq premiers transferts et 7.50 R$ en cinq transferts récents de 2016. Luciana Souza, veillé à ce que le problème a été résolu dans presque toutes les municipalités, avec seulement quelques paramètres de technique et d’autorisations dans certaines communes comme Araguaína, par exemple. Le déplacement des élèves dans les écoles plus proches dans leurs foyers depuis l’usure principale, beaucoup de parents n’accepte pas les écoles suggérées. Luciana a également déclaré que les étudiants qui ont commencé les classes plus tard ne seront pas être lésés, car il y a déjà une volonté pour l’école de remplacement. Des 139 municipalités du Tocantins, transportant 136 23 906 étudiants ruraux de l’état du réseau.
La Dmv a expliqué que cette inspection est effectuée sur l’ensemble de la flotte de véhicules pour effectuer le transport scolaire, y compris les véhicules appartenant à l’État, les municipalités et la propriété privée. Selon l’organe les 61 % rapporté par le MPE sont pour la plupart des véhicules privés.
En ce qui concerne les véhicules non appropriés, la Dmv a dit qu’ils ne sont pas approuvés et donc ne reçoivent pas l’autorisation semestrielle d’exercer l’activité de transport scolaire. Dans le cas de véhicules ne parviennent pas à continuer d’effectuer le transport, « ce sont certainement erratique et passibles de sanctions ».
Cocher ci-dessous la Note complète de DMV : Surveillance et sécurité gestion de Detran-aux rapports que l’enquête sur le transport scolaire est effectuée, tous les six mois, afin d’accréditer les véhicules et les chauffeurs capables de remplir la fonction. L’enquête est menée sur l’ensemble de la flotte de véhicules pour effectuer le transport scolaire, y compris les véhicules appartenant à l’État, les municipalités et la propriété privée. Par conséquent, l’information, divulguée par Cleber portail Toledo, jeudi, 10, que « 61 % des véhicules qui effectuent des transports scolaires sont impropres à l’activité », à l’égard de ce montant. La majorité des véhicules privés. En ce qui concerne les véhicules non appropriés, ceux-ci ne sont pas approuvés par la Dmv Tocantins et donc ne reçoivent pas l’autorisation semestrielle d’exercer l’activité de transport scolaire. Dans le cas de véhicules ne parviennent pas à continuer d’effectuer le transport, ce sont certainement erratique et passibles de sanctions.

CONSIDÉRATIONS FINALES

Avant l’étude, il est conclu que l’autobus scolaire contribue à nombreux étudiants, mais doivent encore être améliorés. Principalement, supervisé plus de sécurité dans le transport de ces élèves. Il y a toujours la nécessité d’un plus grand nombre de véhicules à la disposition des petites municipalités pour entretenir pour l’ensemble de la population dans le besoin d’âge scolaire. Il est à souligner que le gouvernement devrait donner la priorité en plus de l’éducation de qualité qui est le droit de tout citoyen, les conditions nécessaires pour que nos enfants et les jeunes gens puissent jouir de l’enseignement pour meilleures conditions de vie de l’éducatif, culturel et professionnel. Enfin, la nécessité de mise en œuvre des politiques publiques pour améliorer l’autobus scolaire dans Tocantins, garantir ce que recommande la Loi, à savoir l’accessibilité, gratification et la transparence de l’affectation de ressources.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Brésil. Enfant d’apprêt dans la circulation. Développé par CETRAN/SM. Disponible en format PDF dans < www.cetran.ms.gov.br/controle/ShowFile.php?id=21656. Accès en janvier 2011.

Brésil. Code de transit brésilien. Adresse : sinetran.gov.br

Brésil. Constitution de la République fédérative du Brésil.  

Brésil. Loi 9394/96-LDB-Loi des directives et des Bases de l’éducation nationale

Brésil. 8 666, 6/21/93-Loi sur les activités de réglementation art. 37, XXI, de la Constitution fédérale, établit des normes pour les appels d’offres et contrats de l’administration publique et d’autres questions.

DMV-communication conseils à (contenant des informations de l’Ascom de CBE)

[1] Pédagogue, spécialiste dans le domaine de la méthodologie. Superviseur de l’éducation. Contact : autor@nucleodoconhecimento.com.br

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here