Sociaux et des mesures de sensibilisation à l’environnement sur l’exploitation et la conservation de la biodiversité dans les biomes brésiliens, restreignant en fait tellement Biopiratari

0
1617
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
PDF

SANTOS, José Ribeiro dos [1]

SANTOS, José Ribeiro dos. Sociaux et des mesures de sensibilisation à l’environnement sur l’exploitation et la conservation de la biodiversité dans les biomes brésiliens, limitant effectivement tellement biopiraterie. Revue scientifique pluridisciplinaire de la base de connaissances. 02 ans, Ed. 01, vol. 13, p. 225-241 janvier 2017. ISSN: 2448-0959

RÉSUMÉ

La forêt atlantique est un des écosystèmes brésiliens d’une plus grande importance et sa représentativité et est considéré comme la deuxième plus grande forêt tropicale humide dans le pays. Malgré l’importance reconnue des forêts et la forte pression des mouvements environnementaux nationaux et internationaux, au Brésil, les restes ont été et continuent d’être dévasté. Par conséquent, ce n’est pas une question purement environnementale, mais économique et politique, géostratégique, dans la mesure où la richesse, qui pourraient être utilisés pour lutter contre les problèmes sociaux et l’infrastructure de ces communautés traditionnelles ou dans votre base de registre patrimoine culturel. Il est nécessaire d’intensifier les politiques de lutte contre le marché noir de l’exploitation internationale de la biodiversité. Le but de ce travail est de vérifier quelles sont les principales mesures pour lutter contre la pratique de piratage biologique dans les biomes brésiliens. Méthodologie adoptée était la revue de la littérature, la recherche a été développée entre les mois de septembre et décembre 2016. Les résultats montrent que tant la communauté scientifique internationale comme des gouvernements et des entités non gouvernementales écologistes viennent d’avertissement de la perte de la biodiversité dans le monde entier, en particulier dans les régions tropicales. Dégradation biotique qui affecte la planète prend racine dans la condition humaine contemporaine, aggravée par la croissance exponentielle de la population humaine et de la répartition inégale des richesses. Conclusion : la Constitution fédérale de 1988, l’habitant de l’art. 225, fait allusion à la forte dépendance vis-à-vis de l’environnement écologiquement équilibré pour les générations présentes et futures. Dans ce contexte, à l’époque contemporaine, un des principaux paradigmes apparaît sur les questions environnementales, plus précisément, la possibilité de survie de l’homme sans dégrader l’environnement naturel. Il est nécessaire d’intensifier la lutte et le débat des pratiques d’exploitation de la biodiversité dans le pays. L’exploitation de planter des ressources des forêts et les bois de consciemment et contrôlées afin d’assurer une augmentation de la qualité de vie de la population humaine, aussi bien dans le présent et pour les générations futures.

Mots clés : Environnement, Biomes, la biodiversité, biopiraterie.

INTRODUCTION

La forêt atlantique est un des écosystèmes brésiliens d’une plus grande importance et sa représentativité et est considéré comme la deuxième plus grande forêt tropicale humide dans le pays. Malgré l’importance reconnue des forêts et la forte pression des mouvements environnementaux nationaux et internationaux, au Brésil, les restes ont été et continuent d’être dévasté. PATIL, (2011).

Au départ, dans le nord-est, ce biome couvrait une superficie de 255 245 km ² et, actuellement, en raison de la déforestation, seulement 8 % de la région métropolitaine de Recife a une couverture végétale des vestiges de forêt Atlantique, représentées par des zones fragmentées. RAMALHO (2014)[2].

Protection de l’environnement est la responsabilité de toute l’humanité. L’adoption de mesures visant à assurer la durabilité à moyen et à long terme une planète dans de bonnes conditions pour le développement des différentes formes de vie, y compris l’homme.

Par conséquent, ce n’est pas une question purement environnementale, mais économique et politique, géostratégique, dans la mesure où la richesse, qui pourraient être utilisés pour lutter contre les problèmes sociaux et l’infrastructure de ces communautés traditionnelles ou dans votre base de registre patrimoine culturel. Il est nécessaire d’intensifier les politiques de lutte contre le marché noir de l’exploitation internationale de la biodiversité.

Comme chacun le sait, l’être humain depuis longtemps a été préoccupé par l’étude, la description et la classification des espèces animales et végétales, avec des informations déjà dans les naturalistes de l’antiquité et philosophes grecs ont répertorier et classer les espèces de organismes qui ont été connus dans votre temps.

Parmi les principales mesures qui peuvent être adoptées pour la préservation des ressources naturelles sensibilisation est l’un des plus importants. Plus que jamais, la préservation des écosystèmes et des ressources naturelles est un sujet qui requiert toute l’attention de la société. Pour s’assurer que les ressources naturelles nécessaires pour les générations futures, ce qui permet le maintien des ressources naturelles (forêts, bois, rivières, lacs, océans) et d’assurer une bonne qualité de vie pour les générations futures. FERREIRA, et al. (2014).

Selon l’IBGE, l[3]e Brésil est formé par six biomes de caractéristiques distinctes : Amazon, Caatinga, Atlantic forest, Cerrado et le Pantanal Pampa. Chacun de ces environnements est abrite différents types de végétation et la faune. Comme la végétation est l’une des composantes plus importantes du biote, votre état de préservation et de continuité définissent l’existence ou non d’habitats pour les espèces, le maintien des services environnementaux et la fourniture de biens essentiels à la survie de populations humaines.

Housses de biopiraterie depuis des siècles, l’extraction du pigment rouge du séquoia par les portugais au moment de la découverte, suivant acte de piraterie se produit dans l’Amazonie avec l’envoi de graines de la seringue pour l’Angleterre (PANCHERI, 2013 p. 443).

Le Brésil est considéré comme un pays mégadivers, avec environ 22 % des espèces du monde indigène, en fait, le pays avec la plus grande diversité biologique (biodiversité) de la planète. La grande usine et la richesse animale, le Brésil est constant cible de biopiratas. (GOMES, 2007, p. 183).

Piratage biologique peut être conceptualisé comme l’exploration, de manipulation et d’exportation des ressources biologiques à des fins commerciales. Piratage biologique est le nom donné à l’exploitation et l’utilisation des ressources naturelles ou les savoirs traditionnels concernant ces ressources illégalement. L’animal l’extraction des principes actifs et l’utilisation des connaissances des peuples autochtones sans autorisation de la traite sont des exemples de piratage biologique.

Selon les données du ministère de l’environnement, le Brésil est un pays continental aux proportions : ses 8,5 millions de km² occupent près de la moitié de l’Amérique du Sud et s’étend sur plusieurs zones climatiques – sous les tropiques humides dans le Nord, les zones tempérées semi-arides au nord-est et au sud.

Bien sûr, ces différences climatiques conduisent à des variations écologiques majeures, formant des zones biogéographiques distinctes ou des biomes : forêt amazonienne, la plus grande forêt tropicale humide dans le monde ; le Pantanal, la plus importante plaine d’inondation ; le Cerrado savane et forêts ; la forêt de Caatinga semi-arides ; les champs de la pampa ; et la forêt tropicale.

La pluie de la forêt Atlantique. En outre, le Brésil a un littoral marin de 3,5 millions km², qui comprend les écosystèmes tels que les récifs coralliens, dunes, mangroves, lagunes, estuaires et marais. Un biome est caractérisé par une végétation de type principal (dans le même biome peut exister différents types de végétation).

Les êtres vivants d’une vie de biome a donc adapté les conditions de la nature (pluie, humidité, chaleur, etc.). Les biomes brésiliens, en général, sont caractérisent par une grande diversité d’animaux et plant des espèces (diversité biologique).

Biopiraterie provoque également des dommages à l’environnement, car il met en péril la biodiversité d’une région. Pour explorer fortement d’une espèce, votre population diminue et, par conséquent, augmenter les risques d’extinction. Depuis le début des années 70, le problème environnemental est devenu en question de recadrage et de repenser une nouvelle réalité (Lirio, coll. 2011, p. 48). À la recherche de rentabilité se produit à la destruction effrénée des ressources naturelles, cet inconscient de destruction provoque la destruction des écosystèmes.

La variété des biomes reflète l’énorme richesse de la flore et la faune au Brésil : le Brésil accueille la plus grande biodiversité sur la planète. Cette abondance et la variété de la vie – qui se traduit par plus de 20 % du nombre total d’espèces sur terre – déclenche le Brésil au rang de nation principal parmi les 17 pays divers mega (ou biodiversité).

Les problèmes environnementaux d’aujourd'hui a pris une importance de plus en plus. Attitudes inconsidérées de l’homme comme la déforestation des forêts. Avec les pouvoirs publics et la société, dirige lui-même pour protéger la relation entre l’homme et l’environnement, non seulement en ce qui concerne l’application des sanctions, mais aussi en essayant de chemins de trace qui fournissent le développement durable. RAMALHO, (2014)

Le modèle d’une société durable exige la capacité de répondre à vos besoins, sans compromettre les chances de survie des générations futures, afin qu’ils répondent à vos propres besoins. Pour ans aborde la question de piratage biologique lato sensu, qui englobe le commerce illégal et de l’exploitation du bois, la traite des animaux et des plantes sauvages (PANCHERI, 2013).

La biodiversité est l’un des éléments qui composent l’équilibre de l’environnement et pourraient servir comme un facteur différentiel dans la réalisation du développement propre. Les plantes ont beaucoup d’importance à la planète tout entière, renouvellement de l’atmosphère et libérer l’oxygène (CRC p.7[4]). Nos dépendances par rapport aux plantes sont énormes, juste observer autour de nous, la production et la construction de plusieurs segments.

Dans ce contexte, comme la biodiversité plus exubérante sur la planète, le Brésil répond aux privilèges et l’immense responsabilité. Caractéristiques de la forêt tropicale atlantique est un biome (ensemble de différents écosystèmes, en interaction avec le milieu physique et l’autre) présent sur la côte de l’océan Atlantique du Brésil élargi jusqu’au milieu du pays, atteignant même une partie du territoire du Paraguay et Argentine.

Suivi de toute la ligne de la côte brésilienne de Rio Grande Sul, Rio Grande do Norte. Pour être un biome qui occupait presque toute la brésilienne côte, traversée par plusieurs des sols et des climats, créant ainsi des locaux et un bizarreries formation pas homogène. PERES, (2010).

Une des définitions de la biodiversité est l’exubérance de la vie sur terre – dans un cycle apparemment sans fin de vie, la mort et la transformation. La terme biodiversité est liée au nombre des catégories biologiques différentes (la richesse) de la terre et l’abondance relative de ces catégories (équité), y compris la variabilité locale (diversité alpha), la complémentarité biologique entre les habitats (diversité bêta) et la variabilité entre les paysages (diversité de gamma).

Plus en plus la société consomme des ressources naturelles que la planète offre, sans se soucier de comment cette exploration peut avoir un impact sur la nature dans son ensemble et sur la survie de l’espèce. En ce sens, la conservation et l’exploitation des ressources naturelles est un compte qui doit être toujours fermé en bleu, autrement dit, avec une consommation consciente qui ne provoque pas de déséquilibre environnemental et épuise pas ce que la planète peut offrir.

En ayant une grande biodiversité, aujourd'hui encore, il y a une grande exploitation des ressources naturelles sans autorisation dans notre pays. Avec les progrès dans le domaine de la biotechnologie, l’opération est devenue encore plus grande, puisqu’ils portent génétique matériel est plus « simple » que de transporter un animal ou une plante, par exemple.

Certains importants cas de piratage biologique au Brésil. En 1746, le cacao est extraite du Bahia en Afrique et en Asie, où le produit a commencé à être utilisé et un certain nombre de produits dérivés ont été produit. Devant le succès des plantations, production de cacao est devenu l’un des principales activités économiques dans ces endroits. En outre, un autre facteur contribuant à la biopiraterie au Brésil est le manque de législation spécifique.

Certaines des industries brésiliennes des pirates ressources autres pays sont les suivants : le plus classique est la baie d’acai qui a été breveté par japonais ferme k. k. Eyela Corporation, mais qu’en raison de pressions exercées par diverses ONG et des médias, avait votre brevet Chasser le gouvernement japonais (cela après plus d’un an) ; la seconde est la célèbre affaire du venin de Bothrops qui avait l’ingrédient actif, découvert par un brésilien. Mais le dossier a fini par se fait par une société américaine (Squibb) qui a utilisé les travaux et breveté la production d’un médicament contre l’hypertension (Captopril) dans les années 70. Froid (2016).

Dans le premier cas il y avait des succès (même s’il y a beaucoup de temps) parce que le brevet avait été déposée récemment, après la Convention sur la diversité biologique. Mais, dans ce cas la seconde, dans lequel des brevets sont vieux les chances de ce qui se passe sont pratiquement nuls et, comme la plupart des ressources aller à biopirateados grand et ne toujours aucune des compagnies de plusieurs milliards de dollars et législation au Brésil que définir le biopiratage comme un crime, finit par être une action coûteuse et presque toujours sans succès.

L’action de « biopiratas » est facilitée par l’absence de législation qui définie les règles d’utilisation des ressources naturelles. Convient pour la perpétuation de la vie dans les biomes, la mise en place de politiques environnementales, l’identification des possibilités de conservation, utilisation durable et le partage des avantages découlant de la biodiversité.

La forêt atlantique comprend un des écosystèmes plus importants de la planète, formée par une immense diversité biologique. Bien que votre importance est notoire, ce biome a grand nombre d’espèces menacées d’extinction, en plus d’être un des écosystèmes plus menacés du Brésil.

La biodiversité de la forêt atlantique est semblable à celui de l’Amazone. Il y a section du biome à cause des variations dans la latitude et l’altitude. L’interface de cette diversité des biomes crée des conditions uniques de la faune et la flore.

Un autre élément fondamental pour l’existence de la diversité biologique est l’eau. L’eau est essentielle à un biome comme la forêt atlantique qui est humide en permanence. Par conséquent, ce biome a grande pertinence pour la prise en charge des processus de bassins hydrologiques dans ces forêts. PERES, (2010).

La forêt atlantique comprend un des écosystèmes plus importants de la planète, formée par une immense diversité biologique. Bien que votre importance est notoire, ce biome a grand nombre d’espèces menacées d’extinction, en plus d’être un des écosystèmes plus menacés du Brésil. RAMALHO, (2014).

L’histoire de la société brésilienne contemporaine est témoin d’un intense débat face à l’imposition du contenu normatif du code forestier brésilien (loi n ° 4 771, 15/09/1965), qui rend l’exercice des pouvoirs inhérents à la zone sur le propriété agraire des intérêts publics et sociaux. Essentiellement, le débat produit autour de deux figures juridiques : la réserve légale et les forêts ; la végétation indigène et les zones de conservation permanente. PRIOSTE, (2009)

Le long du biome, sont les essences forestières encore exploités, plantes médicinales et ornementales, entre autres. Si d’une part, cette activité génère emplois et devises pour l’économie, une grande partie de l’exploration de la flore de l’Atlantique arrive donc abusifs et illégaux et est souvent associée avec le trafic international des espèces.  Face au défi de maintenir en vie la conscience des individus sur le sujet, ce travail vise à approfondir le débat sur les mesures de sensibilisation à l’environnement socio sur l’exploitation et la conservation de la biodiversité dans les biomes brésiliens, donc en fait de limiter la piratage biologique.

Pour l’analyse de ce contexte a été rédigé les questions suivantes : Quels instruments supplémentaires auraient une plus grande efficacité pour lutter contre le piratage biologique dans les biomes brésiliens ? Quelles mesures supplémentaires doivent être prises pour s’assurer que le biome de la forêt atlantique est réellement préservé pour les générations futures ? Pourquoi la législation environnementale en général ne peut pas inhibé la destruction effrénée des biomes brésiliens ?

2. MÉTHODOLOGIE

Il s’agit d’une revue de la littérature, l’étude est une étude méthodique qui se compose d’un objectif scientifique, technique, efficace et reproductible, qui représente une réflexion sur l’importance des actions de l’homme sur l’environnement dans plus précisément les biomes brésiliens en particulier la forêt Atlantique. L’examen se compose d’une analyse critique minutieuse et approfondie des publications courantes dans un domaine particulier de la connaissance. Une étude des caractéristiques ou composants du fait, phénomène ou de problème, l’examen est effectué dans le cadre d’une première scientifique étude, niveau de premier cycle ou de deuxième cycle, en partie dans un mémoire ou une thèse de doctorat PhD. Tirées de documents déjà publiés dans les livres, les journaux et les périodiques disponibles sur internet. La recherche a été développée entre les mois de septembre et décembre 2016.

RÉSULTATS ET DISCUSSION

La croissance démographique, couplée avec les nouvelles technologies, utilise l’homme dans diverses formes d’utilisation, des zones de plus en plus complexes. Ces dernières décennies, l’humanité a subi une série de changements technologiques, les relations humaines et avec l’environnement naturel (Sa ; Lait, 1999).

Amazonie : forêt équatoriale brésilienne occupe environ la moitié du territoire brésilien et est concentrée dans le Nord et dans la partie du Midwest. Ce biome est grandement influencé par le climat équatorial, qui se caractérise par la gamme de basse température et à l’humidité grande évapotranspiration des rivières et des arbres.

Le Cerrado, ou la savane, brésilien s’étend sur une grande partie du Midwest, du Nord-est et du Sud-est du pays. Caractérise un biome tropical continental climat, ce qui, en raison de la présence de deux saisons bien définies – un humide (été) et autres sèches (hiver)-, a une végétation avec des arbres et des arbustes de petites taille, twisted malles, épaisse carapace et en général, à feuilles caduques (la chute des feuilles en automne). La faune de la région est très riche, composé de Capybaras, loups-guarás, fourmiliers, tapirs, seriemas etc..

Caatinga : s’étend partout dans le sertão, occupant environ de 11 % du territoire national. C’est la région la plus sèche du pays, situé dans le climat tropical semi-aride. La végétation de cette région est composée principalement de plantes arborescentes (utilisés avec l’aridité, comme le Cactaceae) et de feuillus (perdre le feuillage au cours de la période de sécheresse), plus quelques arbres avec des racines très large qui peuvent de capturer l’eau de table dans les grandes profondeurs de l’eau et donc ne perdent pas leurs feuilles, comme le juazeiro. La faune de ce biome est composée d’une grande variété de reptiles, sapo cururu, asa branca, agouti, opossum, PREA, catingueiro cerfs, etc. de tatou à six bandes.

Pampa : Situé à l’extrémité sud du Brésil, Rio Grande do Sul, ce biome est très influencé par le climat subtropical et la formation du relief, qui se compose principalement de plaines. En raison du climat froid et sec, la végétation ne peut pas se développer, étant composé principalement de graminées, comme la barbe de chèvre-herbe, herbe grasse, capim-mimoso etc.. Sont des exemples d’animaux qui vivent dans ce biome le cerf, héron, des loutres, des Capybaras et autres.

Pantanal : rata-si la plus grande plaine d’inondation du pays et se trouve dans les États du Mato Grosso et Mato Grosso sul. Ce biome est fortement influencé par les régimes des rivières présentes dans ces endroits, parce que, durant les pluies saison (d’octobre à avril), le pantanal eau une grande partie des plaines dans la région. Après la fin de la saison des pluies, les rivières réduire votre volume d’eau et retournent à leurs lits. Pour cette raison, la végétation et les animaux ont besoin de s’adapter à ce mouvement de l’eau. Tous ces facteurs font de la végétation des zones humides très diverses.

Forêt atlantique : se compose d’un ensemble de types de forêts (forêts : pluie, pluie, feuillus tropicaux et semi-décidue, ouverte de la pluie) et des écosystèmes tels que les récifs coralliens, les mangroves et les Prairies, associés qui prorogé par environ 1,3 millions de km2 dans 17 États du territoire brésilien.

En d’autres termes, un biome est composé de tous les êtres vivants dans une certaine région, dont la végétation a suffisamment de similitude et continuité, avec un climat plus ou moins uniform, ayant une histoire commune dans votre formation. Ainsi toute votre diversité biologique est également très similaire.

La République fédérative du Brésil et les autres pays de l’Amazonie hileia sont titulaires d’une grande biodiversité et l’utilisation rationnelle de cette richesse peut être une alternative pour le développement durable de ces pays dans le contexte de la mondialisation et la intégration sous-régionale. (NAISSANCE, 2007 PG11).

Le Brésil a une extension territoriale considérable et dispose de climats et sols très variés. Compte tenu de ces caractéristiques, il y a une évidente diversité des biorégions, défini, notamment par le couvert végétal.

Biomes brésiliens continentalesSuperficie (km²)Domaine/Total Brésil
AMAZON Biome4 196 94349,29 %
Le Biome CERRADO2 036 44823,92 %
Le Biome de la forêt tropicale atlantique1 110 18213.04 %
La CAATINGA844 4539,92 %
Le Biome de la PAMPA176 4962.07 %
Biome PANTANAL150 3551,76 %
Superficie totale Brésil8 514 877100 %

Source : http://www.ibge.com.br/home/presidencia

La perte de diversité entraîne des conséquences nombreuses à l’humanité, peut citer à titre d’exemple : le changement climatique, l’introduction d’espèces exotiques, la perte de la beauté et l’exubérance des biomes et destruction des habitats naturels, la chute qualité de vie de la population, réduire la fourniture et la distribution irrégulière de l’eau potable, augmentation de l’instabilité politique et économique des maladies et épidémies, sociales, entre autres. Avec cela, il est nécessaire de préserver la biodiversité de notre planète et de réfléchir aux moyens de consommation rationnelle des ressources naturelles.

La diversité des typologies de forêt doit également être considérée, permettant la création de politiques, adaptées aux situations locales et différenciée des caractéristiques de chaque biome. En ce sens, la planification et des ressources naturelles aménagement suppose un degré élevé d’importance à la qualité de vie future, ici sur terre. LOBLER, (2015).

Figure 1-les principaux biomes brésiliens. Source : Biomes brésiliens – uniquement de biologie
Figure 1-les principaux biomes brésiliens. Source : Biomes brésiliens – uniquement de biologie

Tant la communauté scientifique internationale comme des gouvernements et des entités non gouvernementales écologistes viennent d’avertissement de la perte de la biodiversité dans le monde entier, en particulier dans les régions tropicales. Dégradation biotique qui affecte la planète prend racine dans la condition humaine contemporaine, aggravée par la croissance exponentielle de la population humaine et de la répartition inégale des richesses.

Selon l’IBAMA, qu’en l’année 2006, qu'on estime qu’il y avait une perte quotidienne de $ $ 16 millions à la lumière des brésiliennes produits brevetés par des sociétés étrangères qui empêchent le pays a mis en marché leurs propres produits et encore exiger des redevances pour importez-les.

Ce type de pratique est considéré comme un crime selon la Convention de la diversité biologique créée par les Nations Unies pendant la ECO92, qui s’est tenue à Rio de Janeiro, où plusieurs pays ont participé au débat.

Les origines de la loi : le code forestier de 1934 et les restrictions au droit de propriété au Brésil veut être comme colonie, Empire ou République, il y a toujours eu la prévalence d’un interventionniste perception du gouvernement sur la propriété des forêts. Votre histoire récente, le Brésil avait deux codes : la forêt de 1934 et en vigueur à l’heure actuelle, créée en 1965. Le code forestier de 1934, pour la première fois dans le pays, réglemente la tutelle légale des « forêts existants sur le territoire national ». Établit un concept juridique spécifique qui sont des forêts s’élevant au « bien d’intérêt commun des habitants du pays », permettant ainsi l’intervention de l’état d’imposer des restrictions sur les droits de propriété de chacun, au nom de la bonne les forêts juridiques sont conçus par la société.  La prochaine régulière coder certaines pratiques et d’établir des institutions afin d’entourer et de maintenir des ressources minérales et génétique sous la souveraineté de l’état. PRIOSTE, (2009).

État (1994) Pichot et sexe rasé, que, depuis la fin des années 80, les politiques environnementales occupent une position de premier plan des préoccupations économiques et politiques, comme les pays de l’Union européenne face à un nombre croissant de problèmes, tels que la rareté des ressources pour l’entretien des aires protégées. En Allemagne et en Belgique, diverses initiatives ont été prises en vue de la protection des ressources naturelles.  L’Union européenne a lourdement taxés de consommation de combustibles fossiles. Des pays comme le Danemark, la Finlande, Norvège, pays-bas et Suède ont appliqué la taxe sur la production de carbone, dont le principal objectif de générer des fonds pour la promotion de projets environnementaux. PIRES, et collab. Apud, PICHOT ; RASÉ, (1994). L’extraction de la vigne est une activité économiquement et culturellement importante aux communautés autochtones Kaingang. Toutefois, cette pratique a généré des conflits avec la gestion des aires protégées, la législation environnementale dans le domaine de la forêt atlantique et propriétaires des zones avec des fragments de forêt.

Les principaux processus sont responsables de la perte de biodiversité sont : perte et la fragmentation des habitats ; introduction d’espèces exotiques et de maladies ; surexploitation des espèces végétales et animales ; utilisation des hybrides et des monocultures dans les programmes de l’agro-industrie et de reboisement ; contamination du sol, l’eau et l’atmosphère de polluants ; et le changement climatique. CADRES, (2008).

La biodiversité est l’un des éléments qui composent l’équilibre de l’environnement et pourraient servir comme un facteur différentiel dans la réalisation du développement propre. Le modèle d’une société durable exige la capacité de répondre à vos besoins, sans compromettre les chances de survie des générations futures, afin qu’ils répondent à vos propres besoins. Pour ans aborde la question de piratage biologique lato sensu, qui englobe le commerce illégal et de l’exploitation du bois, la traite des animaux et des plantes sauvages (PANCHERI, 2013).

Les plants atteignent une extraordinaire biodiversité en Amazonie. On estime que la région abrite environ 40000 espèces vasculaires de plantes, dont 30000 sont endémiques à la région. (Vieira, 2005)

Biopiraterie fait référence aux connaissances relatives aux populations locales et autochtones de l’Amazonie brésilienne se produit en raison de l’utilisation non autorisée de ces connaissances par des tierces parties-la plupart du temps représentée par les pays riches en technologie et pauvres en biodiversité, qui font servir à économiser temps et argent pour la recherche à la fabrication d’un produit donné ou de la médecine, qui entraînent des pertes de diverses formes au Brésil. (Alencar, 2006).

Le code forestier de 1934, pour la première fois dans le pays, réglemente la tutelle légale des « forêts existants sur le territoire national ». Établit un concept juridique spécifique qui sont des forêts s’élevant au « bien d’intérêt commun des habitants du pays », permettant ainsi l’intervention de l’état d’imposer des restrictions sur les droits de propriété de chacun, au nom de la bonne les forêts juridiques sont conçus par la société.

La Constitution fédérale de 1988 vient de réaffirmer cette idée, en particulier les articles 170 (subordonné à l’activité économique à l’utilisation rationnelle des ressources environnementales), 186 (rapports sur la fonction sociale de la propriété rurale) et 225 (sur l’environnement et sur la droits actuels, des générations futures). PRIOSTE, (2009).

Une des alternatives prometteuses pour encourager l’utilisation rationnelle des ressources est la mise en œuvre de l’incitatif fiscal pour la conservation et le développement des programmes utilisent des forêts. PIRES, et coll. (2011).

CONCLUSION

La Constitution fédérale de 1988, l’habitant de l’art. 225, fait allusion à la forte dépendance vis-à-vis de l’environnement écologiquement équilibré pour les générations présentes et futures. Dans ce contexte, à l’époque contemporaine, un des principaux paradigmes apparaît sur les questions environnementales, plus précisément, la possibilité de survie de l’homme sans dégrader l’environnement naturel.

Il est nécessaire d’intensifier la lutte et le débat des pratiques d’exploitation de la biodiversité dans le pays. L’exploitation de planter des ressources des forêts et les bois de consciemment et contrôlées afin d’assurer une augmentation de la qualité de vie de la population humaine, aussi bien dans le présent et pour les générations futures.

Discussion sur les nouvelles lois jusqu'à l’émergence de ce qui est aujourd'hui le cadre juridique de la protection de la forêt atlantique de la Constitution fédérale de 1988 qui recepcionava le code forestier et la loi de la politique environnementale nationale. La forêt atlantique est la tutelle légale spécifique avec l’entrée en vigueur de la loi/2006 quelle discipline 11 428 sur l’utilisation et la protection de la biodiversité indigène de ce biome.

La prise de conscience des personnes et la possibilité d’élargir le débat sur le sujet apportera des changements importants dans la posture et taux d’exploitation illégale des ressources naturelles.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES.

ALENCAR, Aline Ferreira. Analyse juridique sur la biopiraterie associés aux savoirs traditionnels associés au patrimoine génétique de l’Amazonie brésilienne. XV Congrès National (CONPEDI), 2006.

Brésil, Institut brésilien de l’environnement et des ressources naturelles renouvelables (IBAMA) : disponible en : www.ibama.gov.br. [acesso 18/10/2016].

Brésil, réserve de la biosphère de la forêt Atlantique (RBMA) : DISPONÍL au : www.rbma.org.br. [acesso 16/10/2016]. São Paulo, 2016.

Brésil, Biomes du Brésil. Disponible à : <http: www.biomasdobrasil.com="">.</http:> Accéder au 12/11/2016, l’Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE) disponible à : <http: www.ibge.gov.br="">.</http:>

Brésil, Biomes-ministère de l’environnement. Disponible à : www.mma.gov.br/biomas[acesso 30/11/2016]. São Paulo, 2016.

CRC, cahier des contenus de référence. Fondements et méthodes de la biologie végétale, i. Claretiano-études de l’enseignement du réseau, Batatais 2015.

FERREIRA, Hugo Fernandes. Alves, Romulus Romeo da Nóbrega. Médias et droit impliquant la chasse des animaux sauvages au Brésil : une perspective historique et social et environnemental. Gaia, revue Scientia (2014) Volume 8 (1) : en ligne Version ISSN 01-07 1981-1268 http://periodicos.ufpb.br/ojs2/index.php/gaia/index

FREITAS, Vladimir étapes. La Constitution fédérale et l’efficacité des normes environnementales. São Paulo : Editora RT, 2002.

GARCIA, Rodrigo Castro. Le contrôle et la répression de la piraterie au Brésil. Magazine. Jurisprudence, Belo Horizonte, Minas Gerais. 58, n ° 183, p. 27, / dez… 2007.

Löbler, Carlos Alberto. Sccoti, Anderson Augusto Volpato. Werlang, Mauro Kumpfer. Contribution à la délimitation des biomes de forêt atlantique et Pampa dans la municipalité de Santa Maria, g. Rio do Sul. Magazine électronique dans la gestion, de l’éducation et de la technologie environnementale Santa Maria, v. 19, aucun. 2, mai-août. 2015, p. 1250-1257 Journal of Natural et exact Sciences Center-UFSM ISSN : 2236117.

NAISSANCE, Danilo Lovisaro. Biopiraterie en Amazonie : une proposition de protection transnationale de la biodiversité et des savoirs traditionnels connexes. Mémoire soumis au programme d’études supérieures en droit à l’université fédérale de Santa Catarina-UFSC, pour une maîtrise. Santa Catarina, 2007.

PANCHERI, Kathleen. Biopiraterie : réflexions sur un type de criminel. Journal la faculté de droit Université de São Paulo. Vol. 108, p. 447. Jan/déc 2013.

Pires, Paulo de Tarso de Lara. Peters, neveu. Zeni, Douglas. Gaulke. Le biome de la forêt Araucaria et les lois fiscales brésiliennes. Magazine de la forêt – Vol. 41 n. 3, 2011.

PRIOSTE, : Fernando G. Vieira. Afanc, Juliana. Pacher, Larissa. Vieira, Judith. Changements dans la législation environnementale et les réflexions sur les gens de l’agriculture paysanne et de la famille et des communautés traditionnelles : provisions techniques et politiques pour le débat. Magazine de la terre pour les droits droits de l’homme.   Curitiba-août 2009.

Cadres, Bruna. Conservation et l’exploitation de la biodiversité – les limites et les possibilités. Le Unisinos magazine Humanist Institute. 2008. Disponible à : www.ihuonline.unisinos.br/index.php?option=com_content&view=article. [acesso 13/10/2016]. São Paulo, 2016.

RAMALHO, Priscilla a annoncé Khin Maung Gyi. Déforestation de la forêt atlantique dans l’Etat de Pernambouc : une analyse de l’applicabilité de la législation environnementale. Disponible à : WWW.openrit.grupotiradentes.com/xmlui/handle/set/69.

L’UNESCO, United Nations Educational, organisation scientifique et la culture (UNESCO) : disponible à : www.unesco.org.br. [acesso 13/10/2016]

VIEIRA, Ima Célia Guimarães. José Maria Cardoso Da SILVA. Toledo, Petermann. Pour prévenir la perte de la biodiversité en Amazonie. Volume des études avancé magazine. 19 n ° 54, São Paulo peut / Aug. 2005.

[1] Maîtrise ès sciences en éducation de l’Universidad Politécnica y Artística Del Paraguay. Spécialiste urgent et d’urgence en mettant l’accent sur l’APH, Faculdade de Ciências Médicas da Santa Casa de São Paulo, spécialiste en enseignement secondaire, faculté technique et supérieure associé avec le Brésil. Baccalauréat en sciences infirmières de l’Université Paulista-UNIP. Maîtrise de biologie Claretiano University Center. Il est actuellement chargé de cours, professeur des cours supérieures, faculté associés avec le Brésil dans les domaines de l’éducation et la santé, technique/pédagogique instituteur G12 CEENPRO éducatifs

[2] La perte, la fragmentation et la dégradation des habitats naturels sont parmi les principaux facteurs de perte de biodiversité. Plus de 50 % des milieux humides de la planète ont été perdus au cours des 100 dernières années, principalement en raison de l’avancement de l’agriculture.

[3] L’Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE) est une fondation publique de l’administration fédérale brésilienne créée en 1934, installé en 1936 sous le nom de l’Instituto Nacional de Estadística. IBGE a affectations liées la géoscience et statistiques démographiques et économiques, y compris réalisation des recensements et organiser l’information obtenue dans ces recensements, de fournir des organes des sphères gouvernementales fédéral, état et niveaux municipaux et pour les autres les institutions et le grand public.

[4] Références CRC produit du contenu. Fondements et méthodes de la biologie végétale, enseignant à l’école de Claretiano i. de l’éducation, Batatais 2015.

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here