Logiciel pour la gestion des risques et la sécurité des patients avec l’impression bracelet d’identification

0
17
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
PDF

ARTICLE ORIGINAL

REIS, Fabiana Candido dos [1]

REIS, Fabiana Candido dos. Logiciel pour la gestion des risques et la sécurité des patients avec l’impression bracelet d’identification. Revista Científica Multidisciplinar Núcleo do Conhecimento. 04 année, Ed. 08, vol. 01, pp. 140-169. août 2019. ISSN: 2448-0959, Lien d’accès: https://www.nucleodoconhecimento.com.br/sante/bracelet-didentification

RÉSUMÉ

La sécurité des patients est au centre des discussions dans le monde entier au cours de la dernière décennie, et fait partie des critères de base pour assurer la qualité des soins aux patients, de sorte que l’adoption de stratégies pour réduire les échecs et les événements nocifs dans les établissements de santé est Fondamentale. Considérer la gestion informatisée des risques comme un instrument de soutien à la prise de décision des infirmières, pour l’enregistrement des risques identifiés et de l’aide à l’identification des autres, en plus de présenter une base de données riche en informations pour Recherche. Cette étude visait à développer un logiciel de gestion des risques et d’identification d’impression bracelet unique avec alerte de risque signalant la sécurité des soins et la prévention des événements indésirables pendant le séjour du patient dans le patient. service de santé. Il s’agit d’une recherche appliquée et de la production technologique Le développement de cette étude obéit à certaines phases d’un cycle de vie logiciel. Pour la construction de ce logiciel, la méthodologie Scrum a été utilisée dans la phase de planification, dans la phase de programmation, le langage HTML (HyperText Markup Language), XML (eXtensible Markup Language) et PHP (Personal Home Page Tools) ont été choisis parce que sa syntaxe est assez simple. Le softaware de la gestion informatisée des risques pour la sécurité des patients se concentre sur l’insertion de données d’enregistrements concernant le patient et l’impression du bracelet d’identification unique avec la couleur de bande correspondante pour les alertes de signalisation et l’attention de Risques. Le système se compose de 36 écrans d’accès et est structuré en quatre modules, ils sont: le module de classification des risques prêt à l’entretien est composé du protocole accR Reception; le module d’alerte aux risques contient 17 alertes de risque et d’attention et des échelles d’évaluation; Le module d’information se compose d’une liste de facteurs de risque dans chaque liste de contrôle d’alerte pour la sélection et les dossiers avec des blancs pour la description des données et l’individualisation de l’aide; le bracelet de vue du module présente l’illustration du bracelet avec les données précédemment enregistrées par l’infirmière. Nous avons cherché avec le développement du logiciel l’élaboration du bracelet d’identification unique avec la classification et / ou des alertes des risques et des soins spéciaux et des informations visibles sous la forme de code couleur tarjada, par la gestion des risques.

Mots-clés : soins infirmiers, gestion des risques, informatique des soins infirmiers, sécurité des patients, systèmes d’identification des patients.

INTRODUCTION

La sécurité des patients est un programme de discussion dans le monde entier depuis la dernière décennie, et est l’un des processus de base pour affirmer la qualité des soins aux patients, de sorte que l’adoption de stratégies pour réduire les erreurs et les événements indésirables dans les établissements de santé est (SANTOS, 2014). La protection des patients dans les établissements de santé sont des responsabilités émergentes et a fait l’objet de discussions à l’échelle mondiale (PEREIRA; SOUZA; FERRAZ, 2014).

Le Brésil (2014) souligne que l’impulsion pour la sécurité des patients est née à la fin du XXe siècle, peu après la publication du rapport de l’Institute of Medicine (IOM) des États-Unis d’Amérique (États-Unis), intitulé «Err is human: building a more health system (To err is Human: building a safer health system) en 1999, qui a présenté les résultats de plusieurs études qui ont permis de constater qu’entre 44 000 et 98 000 patients mouraient chaque année dans les hôpitaux de ce pays en raison des dommages causés par les soins de santé.

Cette publication peut être considérée comme une étape importante de la confluence sur ce thème, car elle est née de l’ère de la sécurité mobilisant de nombreux événements et études sur la sécurité des patients (BRASIL, 2014).

En traçant la trajectoire de l’histoire et des transformations de la sécurité des patients, Nascimento et Draganov (2015) ont constaté que depuis l’Antiquité, bien que naissante, il y avait déjà une responsabilité sur le thème. Ils ont constaté que l’étape initiale a eu lieu – avec Florence Nightingale en 1852, une infirmière anglaise qui est allée travailler dans la guerre de Crimée (1853 à 1856) et en observant les conditions précaires dans lesquelles les soldats étaient, a donné la priorité à la sécurité des soldats comme un facteur une bonne qualité dans les soins dispensés.

En octobre 2004, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a officiellement lancé l’Assemblée mondiale de la Santé, l’Alliance mondiale pour la sécurité des patients, en lance officiellement l’Assemblée mondiale de la Santé. Afin de minimiser les conséquences néfastes des soins de santé dangereux et de favoriser les normes et les pratiques des politiques de sécurité des patients, a formulé les défis mondiaux pour la sécurité des patients pour une action internationale (OMS, 2005).

La recommandation de l’identité correcte du patient a été employée par qui comme objectif international initial de la sécurité des patients dans le monde entier et est venu à être considéré comme la base de soins sûrs. Il consiste en l’utilisation d’identifications, telles que des bracelets, chez les patients hospitalisés, en observation dans les unités de soins d’urgence, adultes et enfants, sous n’importe quelle condition de soins. Il s’agit de procédures essentielles pour la prévention des dommages pendant les soins de santé (REBRAENSP, 2013).

Chaque équipe multidisciplinaire, y compris les soins infirmiers, est chargée de confirmer et de vérifier l’identification du patient pendant la période où il reste sous la garde de l’établissement (BRASIL, 2013).

Pour développer leur travail, les soins infirmiers utilisent l’information comme base, il est donc nécessaire de comprendre ce que la technologie de l’information peut modifier leur travail quotidien et de créer de nouvelles opportunités, en plus de diriger les soins infirmiers afin de occuper votre espace face aux processus de changement (SPERANDIO, 2002).

Santos (2010) a constaté que l’informatique est devenue pertinente pour le processus de travail, à la fois les soins et la gestion pour les soins infirmiers, parce qu’il permet l’enregistrement rapide et l’accès à l’information des patients, ainsi que minimise les erreurs et facilite communication entre professionnels.

Edwards (2009) a souligné que pour que l’accès à l’information soit possible, il est stocké et organisé dans le logiciel, dans un fichier appelé la base de données. Pressman (2011) a confirmé que la base de données contient une collection d’informations correctement organisées auxquelles vous avez accès par le biais du logiciel.

Sur la base de ce principe, la question de recherche suivante a été proposée : « Est-il possible de construire un logiciel de gestion des risques avec l’impression d’un bracelet d’identification unique pour les patients capable de signaler les alertes de risque ?

Par conséquent, notre proposition est un programme de calcul spécifique pour la gestion des risques à partir d’un prototype déjà développé qui peut bénéficier à l’équipe multidisciplinaire en faveur de la sécurité des patients et, un seul moyen de l’identification, c’est-à-dire le bracelet, peut, d’une manière pratique, sûre et confortable, contribuer à l’identification du patient, ainsi qu’à la signalisation des risques et des situations particulières qui inspirent une attention particulière à laquelle il est exposé dans le soins dans les services de santé.

BUT

Développer un logiciel de gestion de la sécurité des patients avec l’impression d’un bracelet d’identification et de signalisation d’alerte de danger unique à partir d’un logiciel prototype.

MATÉRIEL ET MÉTHODE

TYPE D’ÉTUDE

Il s’agit d’une recherche appliquée et de la production technologique pour la préparation d’un logiciel de gestion des risques de soins avec la proposition d’imprimer un bracelet unique pour l’identification des patients et la signalisation des risques pour la sécurité des soins soins infirmiers par rapport à la précaution des événements indésirables pendant le séjour du patient dans le service de santé.

En tant que recherche appliquée et production technologique, il est entendu la génération de nouvelles connaissances et processus, pour la solution de problèmes spécifiques avec l’objectif pratique et l’opérationnalisation des idées. La recherche technologique part d’une connaissance préexistante et, par la recherche et/ou l’expérience pratique, vise à matérialiser un produit, un prototype, un processus pilote ou une installation (GIL, 2010; MAGELLan, 2005; SOUZA, 2013).

PROCÉDURES MÉTHODEOLOGIQUES

Le développement de cette étude suit certaines phases d’un cycle de vie logiciel, la première phase étant la construction d’un prototype et le développement ultérieur par la programmation.

Le logiciel est défini par Pressman (2011) comme étant un ensemble de documents qui vise à montrer comment le fonctionnement et l’utilisation des programmes se produisent.

Sommerville (2008) affirme qu’il existe deux modèles de logiciels fondamentaux, les logiciels génériques qui sont mis au point et mis en vente pour l’acquisition de tout utilisateur, tels que les processeurs de texte et les logiciels personnalisés qui sont développés pour un objectif client spécifique et un client.

Tout le logiciel a un cycle de vie, qui peut être considéré comme une séquence de phases et de tâches, qui sera effectuée lors du développement d’un système, c’est-à-dire, le logiciel passe par de nombreuses phases dès le début, avec la génération d’idées à son mise en œuvre (PRESSMAN, 2011).

Pour illustrer ces phases, nous prenons un modèle appelé cascade, qui se développe en cinq phases, sont les suivante: définition des exigences, la conception de systèmes et de logiciels, la mise en œuvre et les tests unitaires, l’intégration et les tests de système et, finalement, l’exploitation et la maintenance, n’oubliez pas que la phase suivante n’a lieu que si la phase précédente était finalisée (SOMMERVILLE, 2008).

PROTOTYPAGE

Pour le développement d’un logiciel, il est nécessaire de choisir une méthodologie ou un modèle. Il y en a toute une gamme, mais leur choix est donné à partir de la définition de l’interactivité avec l’utilisateur et de la quantité de documentation qui devrait être développée. Parmi les méthodologies les plus utilisées, ci-dessus : modèle en cascade, RUP (processus unifié rationnel), modèle en spirale, modèle itératif évolutif, méthodologie de programmation extrême (XP) et modèle de prototypage ou de prototypage (PRESMAN, 2011; SOMMMERVILLE, 2008).

Sommerville (2008) définit le prototypage d’un système comme étant une version rapide ou une partie d’un système, qui est développé rapidement, avec l’objectif de vérifier les besoins des clients ainsi que la faisabilité de certaines décisions de projet. Cette version du système permet aux utilisateurs d’expérimenter avant la livraison et avec cela, vous pouvez affiner leurs exigences. Ensuite, un prototype est considéré comme une version prototype d’un système logiciel, qui sera utilisé pour présenter des concepts, expérimenter des options et identifier les problèmes et les solutions.

Les avantages du modèle de prototypage est la possibilité d’obtenir une version de ce que sera le système et de démontrer sa faisabilité, avec un petit investissement initial, l’expérience acquise dans le développement du prototype sera extrêmement utile permettant à la réduction des coûts dans les dernières étapes et résultant en un système mieux conçu, tandis que les problèmes de prototypage sont liés à la reconstruction, le client a besoin de quelques ajustements dans le prototype pour en faire un produit, les changements récurrents ont tendance à endommager sa structure. L’ajout de modifications futures au logiciel devient de plus en plus difficile (PRESSMAN, 2011).

Pressman (2011) propose le développement d’un prototype en six phases, sont: la collecte et le raffinement des exigences, la conception rapide, la construction de prototypes, l’évaluation des prototypes, le raffinement des prototypes et l’ingénierie de conception.

Dans cette étude, les trois premières phases du développement de prototypes ont été utilisées. Dans la première phase ou phase de collecte et de raffinement des exigences, des idées ont été discutées, les objectifs et le contenu du logiciel ont été énumérés.

Les risques seraient signalés au moyen de rayures discrètement colorées, sans exposer le patient, et l’utilisation de plus d’un ou même plusieurs bracelets colorés n’est pas nécessaire pour identifier les alertes de risque, comme on peut le observer, actuellement, dans les services de santé, et qui rend souvent difficile de les relocaliser dans les cas nécessitant le retrait pour effectuer des procédures telles que des perforations et des insertions de cathéter; certains patients souffrant d’inconfort refusent de porter des bracelets amples et peuvent entraîner un risque accru d’incidents pendant les soins de santé.

Un autre facteur qui parle en faveur de la construction d’un seul dispositif est que chaque jour l’infirmière évalue les menaces auxquelles les patients sont exposés et peut ajouter ou supprimer un risque identifié et avec cette proposition, il ne serait pas nécessaire d’introduire un autre bracelet, mais plutôt une bande avec la couleur correspondant au risque identifié et dans le cas de l’élimination de l’alerte de risque, identifié plus tôt, la bande colorée correspondant à elle serait alors enlevée.

La structure proposée pour ce dispositif se compose d’un bracelet blanc qui a de l’espace pour l’insertion des informations sur les patients, comme le nom complet, chez les enfants ajouter le nom complet de la mère, date de naissance, l’enregistrement à l’hôpital, code à barres et / ou QR® code et les rayures dans la couleur correspondant à l’alerte de risque. Les couleurs pourraient être insérées en fonction des besoins présentés ou signalés par le patient, c’est-à-dire, si nécessaire, cette solution permettrait d’éviter l’inconfort par l’utilisation de divers bracelets, de réduire les dépenses, en plus de fournir une visualisation faciliter et optimiser la procédure de travail de l’équipe de santé, en collaborant également à la réduction des déchets solides provenant des services de santé.

De l’idée du modèle unique de bracelet de l’identification et de la signalisation des risques est venu une deuxième idée nécessaire pour réaliser le modèle qui a été le développement de logiciels pour la gestion des risques des patients, à la fois hospitalisés et en attente pour les soins dans des secteurs tels que la clinique ambulatoire et la salle d’urgence avec la préparation et l’impression du bracelet unique, basé sur la gestion des risques.

En ce qui concerne la classification des risques dans les unités des urgences, deux instruments ont été mis en évidence, soit la réception évaluée par le risque d’augmentation et la cote de risque de Manchester.

Pour la gestion des risques, 17 alertes ont été sélectionnées, dont 14 étaient des risques et trois alertes. Les alertes de risque sont : risque de chute, risque d’allergie, risque de blessure sous pression, risque de réaction transfusionnelle, risque de bronchoaspiration, risque d’évasion, risque de transmission, risque d’extubation accidentelle, risque de phlébite, risque d’infection, risque de saignement, risque de thromboembolie pulmonaire et thrombose veineuse profonde, risque d’externalisation accidentelle de la sonde nasoenteral et risque de suicide. Les alertes d’attention sont les suivante : pour être un praticien du nom religieux – Témoin de Jéhovah, pour avoir besoin de restreindre la manipulation des membres et être en soins palliatifs, ces alertes ont été prises en considération parce qu’elles sont extrêmement importantes dans la prise de décision sur l’aide sociale.

Les indicateurs de qualité proposés par le Centre de soutien à la gestion des hôpitaux (NAGEH) ont été utilisés comme sous-groupe de l’Engagement à la qualité des hôpitaux (CQH) maintenu par l’Association Paulista de Médecine (PMA) et le Conseil régional de médecine de l’État de Sao Paulo (CREMESP), sont utilisés comme guide pour surveiller et évaluer l’assistance et les activités d’un service et sont également compris comme des données de performance pour des processus spécifiques, des produits et l’organisation dans son ensemble (NAGEH, 2012).

La taxonomie NANDA a été utilisée, parce que les diagnostics infirmiers ont également soutenu le contenu lié aux risques, considérant que le diagnostic de soins infirmiers est l’avis clinique sur la conclusion de l’individu, de la famille ou de la communauté à des problèmes de santé réels et/ou potentiels, étant un fournisseur de la base pour le choix des actions pour réaliser les effets tant attendus dont les infirmières sont responsables (NANDA, 2015; COFEN, 2009). C’est l’expression d’une situation de la personne qui, à notre avis, a besoin d’une intervention infirmière.

Dans la deuxième phase, le projet rapide a été élaboré. De la sélection du cadre théorique et l’établissement des exigences de la façon dont le système doit fonctionner, la disposition des écrans a été construit dans Microsoft Office Power Point pour l’esquisse du système.

De cette esquisse, il est allé à la discussion avec un professionnel de l’informatique avec une formation en analyse de systèmes pour la présentation de la proposition et la construction du logiciel-prototype.

La troisième phase également appelée la construction du prototype a commencé avec la mise en place d’une vue d’ensemble du logiciel, avec l’identification des fonctions primaires qu’il devrait effectuer.

Pour la construction de ce prototype, les langages de programmation (Hyper Text Markup Language), XML (eXtensible Markup Language), Java Script et Cascading Style Sheet (CSS) ont été utilisés pour le style des pages.

HTML® est un langage utilisé pour exposer et définir le contenu d’une page Web dans un format structuré, le seul que le navigateur peut interpréter pour l’affichage du contenu, et XML est extrêmement flexible et facilement manipulé par les applications logicielles , permet d’adapter la structure d’un document à une situation spécifique, ces langues ont été choisies dans cette étude parce que sa syntaxe est assez simple (QUIERELLE, 2012; SILVA, 2010).

Les feuilles dites de type cascade, appelées CSS, sont utilisées pour décrire et personnaliser l’apparence de la mise en page du contenu Web, sert à modifier le contenu des pages, telles que la couleur de fond, les styles de texte, la distribution de contenu et les images. Ainsi, CSS sont des archétypes de formatage de documents html, utilisés à l’aide de codes HTML (QUIERELLE, 2012).

Le système est conçu pour fonctionner sur la plate-forme Microsoft Windows. Java Script est le langage de programmation qui s’exécute dans le navigateur, est utilisé pour créer des sites Web interactifs et des applications pour les utilisateurs avancés. (SILVA, 2010).

Java Script est la couche de développement responsable de tous les mouvements d’image l’apparition du menu et sous-menu avec plusieurs autres éléments dans le programme, est utilisé pour contrôler les informations HTML et les langages de formatage CSS. C’est une excellente fonctionnalité pour effectuer des routines utilisateur. Pour cette raison, le script java a été utilisé dans ce projet (SILVA, 2010).

Pour consigner l’information pendant la gestion des risques, des questions de type « liste de contrôle » ont été élaborées, car elles facilitent la systématisation, le processus d’évaluation et l’identification des alertes de risque. Pour individualiser l’assistance ont également été inclus des champs de description/ d’écriture gratuits.

PLANNING SOFTWARE, DEVELOPMENT ET FONCTIONNALITÉ

À partir du modèle proposé dans la phase de prototypage, il est allé à la discussion avec un professionnel de l’informatique avec une formation en analyse de systèmes pour la présentation de la proposition, la programmation et le développement de logiciels.

Pour la construction du logiciel à partir de prototypage a suivi les étapes de la planification, le développement et la fonctionnalité.

PLANIFICATION

À l’étape de la planification, une analyse conjointe a été effectuée au cours de laquelle une portée a été élaborée pour organiser l’élaboration du projet. Structure d’un modèle de réunions hebdomadaires à quatre dates, étant prévu comme l’ordre du jour de chaque réunion: présentation et explication du prototype par le maître, présentation de la proposition de budget et le temps pour le développement de logiciels, approbation de la budget par le maître et la discussion de la méthodologie agile pour le développement de logiciels par le programmeur, enfin le contrat a été signé et la livraison du calendrier pour le début des activités dans la semaine suivante.

Il convient de noter que la méthodologie proposée pour la construction du logiciel sera Scrum, la gestion agile pour les projets dans ce segment. Scrum est un cadre rapide, facile et léger, utilisé pour la gestion de l’expansion de produits complexes intégrés à des environnements complexes. Scrum utilise un interappel itératif et incrémental pour ajouter de la valeur de régularité, réduisant ainsi les risques du projet (SABBAGH, 2017).

Rubin (2018) démontre que dans Scrum, les cycles sont appelés Sprints. Ils portent la dimension fixe et réussissent l’un après l’autre, sans interruptions entre eux, c’est-à-dire, tout dans un projet qui utilise Scrum se passe dans les Sprints. Chaque Sprint se compose de:

  • Réunion de planification de sprint, où la planification de Sprint a lieu ;
  • Le travail de développement de produits, qui comprend tout ce qui est nécessaire pour fournir une partie du produit prêt à l’emploi du sprint;
  • Réunion Scrum quotidienne, intégrée dans le développement quotidien, qui est une réunion quotidienne pour générer de la visibilité et planifier le prochain jour de développement;
  • Réunion d’examen Sprint, au cours de laquelle les résultats du développement réalisé dans Sprint sont présentés aux clients et aux autres parties prenantes, en offrant leurs commentaires;
  • Réunion rétrospective Sprint, où l’équipe juge ce qui s’est bien passé et ce qui a besoin d’améliorations dans leur façon de travailler;
  • Toutes les réunions ou sessions prévues supplémentaires qui sont nécessaires, la vue de l’échantillon, la réunion de planification de la publication et les séances de raffinage de l’arriéré de produits.

La figure E représente l’interaction de mêlée, indiquant la succession d’éléments présents dans tous les cycles (ou Sprints) et la succession de cycles.

Figure A : Interaction ou succession de cycles de mêlée (Sprints)

Source: Auteur.

Sprint commence avec la réunion de planification Sprint, où le travail à faire dans le sprint lui-même est prévu. Lors de cette réunion, l’équipe de développement et de propriétaire de produits se réveille des principaux éléments de l’arriéré de produits, sur ce qui sera certainement développé. C’est-à-dire, simplifié par ScrumMaster, vous sélectionnez un ensemble de sujets à partir du haut de l’arriéré de produits qui proposent la capacité de développement pendant Sprint, un aperçu, et de définir un objectif d’affaires à atteindre avec la prospérité de ces articles, appelé l’objectif sprint. Ainsi, l’équipe de développement s’est engagée à atteindre l’objectif Sprint (KNAPP et.al, 2017).

L’équipe de développement est pour un maximum de quinze minutes sur chaque jour de travail de développement, en même temps et le lieu, pour la réunion Daily Scrum. L’objectif de la réunion est d’assurer la transparence et la visibilité de votre travail entre vous et de planifier, même de manière informelle, le lendemain de production (RUBIN, 2018).

Les commentaires archivés des clients, le maître du maître à la réunion Sprint Review dans ce cas, est requis par le propriétaire du produit comme matière première pour les changements dans l’arriéré de produits – pour changer le produit dans le processus de génération, cherchant à mieux répondre aux besoins de consommateurs (SABBAGH, 2017)

Sprint Backlog est une liste d’éléments sélectionnés parmi le haut de l’arriéré de produits pour le développement de l’incrément de produit dans Sprint(quoi), ajouté à partir d’un plan de la façon dont ce travail sera effectué(comment). Le raffinement de l’arriéré de produits est l’acte d’ajouter des détails, des estimations et des commandes aux éléments du carnet de commandes des produits (KNAPP et.al, 2017).

Figure B: Le cycle Scrum

Source: Auteur.

Grâce à des versions régulières, l’équipe de mêlée reçoit les commentaires des utilisateurs de produits et peut ainsi réduire les risques et produire le bon produit. L’équipe Scrum permet également à ses clients et parties prenantes d’avoir un sens de l’avancement du projet et peut avoir des bonus à l’investissement réalisé par les clients du projet (RUBIN, 2018).

Rubin (2018) indique qu’il peut y avoir une réunion de planification de la version pour chaque version, qui a lieu à tout moment avant le début des travaux pour la version correspondante, ce qui devrait se produire au cours de la dernière version Sprint.

DÉVELOPPEMENT

PHP® ou PHP Hypertext Preprocessor, signifie que le produit a été initialement intitulé “Personal Home Page Tools”; et de plus en plus avec un objectif, un nom nouveau et plus approprié a été élu par vote communautaire. La dimension “.php” est conseillée de désigner un fichier PHP® (SKLAR, 2004).

PHP® est un langage de création de script incrusté dans HTML® sur le serveur. PHP peut être considéré comme une collection de supertags HTML® qui ajoutent des frais de serveur à vos pages Web. Vous pouvez utiliser PHP pour créer immédiatement une page Web complexe (SOARES, 2013).

PHP® n’obtient pas de relation directe avec la mise en page, les événements ou tout ce qui implique l’apparition d’une page Web. Une grande partie de ce qui est accompli par PHP est invisible pour l’utilisateur final. Lorsque vous affichez une page PHP, vous ne serez pas en mesure de dire qu’il n’a pas été écrit en HTML®, parce que le résultat final de PHP® est HTML®.

HTML® est un langage utilisé pour exposer et définir le contenu d’une page Web dans un format structuré, le seul que le navigateur peut interpréter pour l’affichage du contenu, et XML est extrêmement flexible et facilement manipulé par les applications logicielles , permet d’adapter la structure d’un document à une situation spécifique, ces langues ont été choisies dans cette étude parce que sa syntaxe est assez simple (QUIERELLE, 2012; SILVA, 2010).

LOGICIEL

Le logiciel est l’ensemble modifiable d’instructions, commandées et logiques, dirigées vers le matériel pour l’exécution des processus nécessaires pour résoudre les procédures nécessaires, au dépannage et aux tâches de traitement des données. Les cotes des logiciels sont divisées aux fins de l’utilisation, étant de base, d’application/application et de langage de programmation (SOMMERVILLE, 2011).

PRODUIT FINAL

Le produit final se compose d’un bracelet blanc qui a de l’espace pour l’insertion de l’information du patient, comme un nom complet, chez les enfants ajouter le nom complet de la mère, date de naissance, l’enregistrement de l’hôpital, code à barres et / ou QR® code et les tarjas en couleur correspondant à l’alerte de risque. Les couleurs pourraient être insérées en fonction du besoin présenté ou rapporté par le patient, c’est-à-dire autant que nécessaire.

RÉSULTATS

GERIS – LOGICIEL POUR LA GESTION DES RISQUES D’ASSISTANCE AVEC UNE PROPOSITION UNIQUE D’IMPRESSION BRACELET

Le nom proposé pour le logiciel était GERIS, qui vient des initiales des mots Gestion des risques. Le système consiste en un programme informatique dans le but d’aider les infirmières à prendre des décisions pendant l’aide à la personne par la cartographie des risques liés aux soins.

Pour élaborer le projet, il y avait initialement une phase de collecte de données et de définitions des exigences développées par l’auteur du prototype. Le contenu du prototype est basé sur des instruments et des outils liés à la pratique des soins infirmiers, comme indicateurs de qualité; diagnostics infirmiers et documents officiels publiés par le ministère de la Santé, ainsi que d’autres documents publiés dans des bases de données et des livres spécialisés.

Tableau 01 – Justification théorique de la construction d’instruments et alerte aux risques

Informations BRASIL (2013, 2014a, 2013b); FIOCRUZ/Proqualis(2014); Gomes (2008); Hinrichsen (2011); Manual de Indicadores de Enfermagem NAGEH (2012); NANDA (2015); Lima, Melleiro (2011), Oliveira(2014). Siqueira (2015); Zárate-Graiales. et al.(2015); ANVISA (2013); American hospitalassociation (2008); ABNT (2010); Barcelos (2016); Costa, Meirelles, Erdmann(2013); Fassini (2012);Fawkes (2007) Hemesath (2015)Hoffmeister, Moura (2015); Milagres (2015); Neves,Melgaço (2001); Norris, Ranger (2009); OMS (2010); Pimenta et al. (2015); Public health and clinical systems (2014); Santos (2014); Smith et al. (2011); Sperandio (2002, 2008); Silva (2013); WHO(2007b);
Instruments de classification des risques BRASIL (2009 e 2004); Servin (2010);Amthuer(2015); Diogo (2007); Acosta, Duro, Lima (2012); Souza (2009); Duro (2010) FITZGERALD(2012)
Risque d’allergie Ribeiro (2015); NANDA (2015);
Risque de bronchoaspiration NANDA (2015);
Risque d’extubation accidentelle NAGEH (2012); Barcellos et al. (2016); Carvalho (2010); Castellões, Silva, (2007, 2009); Duarte(2016); Neto et al. (2014)
Risque d’évasion Vieira; Dall’agnol (2009); Vieira (2005); COREN(2010b);
Risque de blessure sous pression NAGEH (2012), NANDA (2015); Laurenti et al.(2015); Lyder, Ayello (2008); Paranhos (1999); Freitas, Alberti (2013); SANTOS et al. (2015);
Risque de chute NAGEH (2012); Severo et al., (2014); NANDA(2015); Urbanato (2013); American geriatrics society (2010); Sociedade brasileira de geriatria egerontologia (2008);
Risque de réaction transfusionnelle BRASIL (2010)
Risque de transmission Lacerda (2014); BRASIL (2010); Andrade (2013);
Risque d’externalisation accidentelle du sondanasoeteral NAGEH (2012); Pereira (2013);
Risque de phlébite NAGEH (2012);Milutinović, Simin, Zec (2015); Marinho (2011); Tertuliano (2014); Ray-Barruel etal. (2014);
Risque d’infection Almeida (2014); NANDA (2015);
Risque de saignement NANDA (2010)
Risque de thromboembolie veineuse profonde Caramelli et al., (2004); Okuhara et al. (2015);SBACV (2015); Veiga et al. (2015)
Témoin de Jéhovah França (2008); Takaschima (2016); COREN (2013);
Restriction des membres BRASIL (2016);
Soins palliatifs CREMESP, 2008; Faller (2016); Guimarães (2016); Lima, Oliveira (2015); Oliveira et al. (2016) Gomes, Othero (2016);Evangelista et al. (2016); BRASIL (2002); Santos, Oliveira, Feijao (2016); WHO(2002);
Risque de suicide NANDA (2015); MS (2006); BRASIL (2006); OMS(2000); Bertolote, Santos, Bortega (2010);CREMESP (2008);

Source : Santana, 2017 – Prototype Software Development for Risk Management and Patient Safety with Identification Bracelet Printing.

Pour composer le système de gestion des risques et de sécurité du patient, appelé GERIS, 17 alertes ont été sélectionnées, dont 14 étaient des risques et trois alertes.

Les alertes au risque étaient les suivante : risque de chute, risque d’allergie, risque de blessure sous pression, risque de réaction transfusionnelle, risque de bronchoaspiration, risque d’évasion, risque de transmission, risque d’extubation accidentelle, risque de phlébite, risque d’infection, risque de saignement, risque de thromboembolie pulmonaire et thrombose veineuse profonde, risque d’externalisation accidentelle de la sonde nasoenteral et risque de suicide. Les alertes d’attention sont les suivante : pour être un praticien du nom religieux Témoin de Jéhovah, pour avoir besoin de restreindre la manipulation des membres et être en soins palliatifs, ces alertes ont été prises en considération parce qu’elles sont extrêmement importantes dans la prise de décision sur l’aide sociale.

Dans la composition des alertes, des échelles de risque de soins ont également été incluses pour appuyer l’identification des risques ou de l’attention.

Le système contient 36 écrans, qui se présenteront comme suit:

  1. Écrans d’accès professionnels et d’inscription – 04 écrans
  2. Écran de menu d’accueil – 01 écran
  3. Écrans de recherche et d’enregistrement des patients – 03 écrans
  4. Classement des risques du module d’écrans – Soins d’urgence et risques d’assistance – 02 écrans
  5. Module d’alerte de risque d’écrans – écran 01
  6. Écrans Module Alertes et risque attention informations et échelles d’évaluation – 24 écrans
  7. Écran Afficher Bracelet – 01 écran

Les informations des icônes “menu patient” ont été préétablies à l’avance, de sorte que l’utilisateur ne peut y accéder qu’avec un simple toucher sur l’appareil d’entrée (souris).

Pour le développement du logiciel, la logique présentée dans le diagramme ci-dessous a été respectée:

Figure C : Diagramme logiciel GERIS

Source: Auteur.

Dans le module de classification des risques – Service rapide, le système sera structuré en phases se référant au processus de classification et de gestion des risques. Les phases appelées: Classification des risques pour les soins d’urgence contient le protocole de Manchester et le protocole de réception avec classification des risques, proposé par le ministère de la Santé, avec des options de soins en fonction des signes et symptômes de l’individu.

Dans le module d’alerte aux risques, l’identification et la sélection des alertes susceptibles de causer des incidents pendant l’assistance aux services de santé seront conçues, ainsi que l’icône d’enregistrement des renseignements propres aux risques, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation spécifique au risque, avec une option d’évaluation à risque échelles de risque, permettant la préparation d’alertes de risque qui devraient être gérées par les infirmières, grâce à l’utilisation de cette base de données précédemment établie par le système, et générer automatiquement le bracelet d’identification avec les rayures dans les couleurs correspondantes.

Dans le module d’information seront énumérés les alertes de risque et l’attention pour les infirmières de sélectionner les alertes appropriées et entrer les données pour elle, tel que défini dans la liste de contrôle préétablie, seront choisis pour les éléments de sélection pour fournir à l’infirmière avec moins de avec le rôle et une plus grande disponibilité des soins directs aux patients, ces dossiers peuvent être stockés et consultés et mis à jour, fournit également des données à des fins de recherche statistique. Certaines alertes compléteront l’échelle d’évaluation des risques pour l’enregistrement de la note.

Dans le module de bracelet de vue après que l’infirmière a fait la cote de risque ou la sélection des alertes de risque ou même les deux pour le même patient, il peut voir l’illustration du bracelet simple avec les couleurs des rayures choisies pour la conférence de données et imprimer après confirmation ou opter pour une correction sur l’icône appropriée.

Les écrans seront développés avec des couleurs claires et standardisées, les tâches avec des informations différentes seront divisées en différents écrans, pour faciliter la mémorisation de l’utilisateur, et cette séparation sera faite avec l’utilisation d’icônes d’entrée. Le menu affiché contient des options d’informations sur le contenu.

Figure D : Écran d’accès professionnel

L’écran d’accès professionnel vise à assurer une accessibilité sécurisée au système, en tenant compte des exigences de traçabilité liées à la date, à l’heure et à l’accès nominal des utilisateurs. Comme mentionné dans la figure J, l’enregistrement précédent permettra la préparation de la connexion et du mot de passe individuel permettant l’accès au logiciel.

Source: Auteur.

Figure E: Patient Menu Écran: modules

Source: Auteur.

Figure F : Écran prêt à face : Évaluation des risques ACCR

Lors de la sélection de l’icône « prêt-à-prendre en charge » sur l’écran du menu patient : modules (voir figure N), vous pouvez cliquer sur l’icône ACCR pour effectuer la cote de risque pour les patients admis à l’invite. Présence à l’écran : Classification des risques ACCR il est nécessaire de compléter les informations suivantes sur l’écran en question : numéro de dossier médical, accord public ou privé et date et heure d’admission.

À la fin du remplissage, vous devez cliquer sur le bouton bleu “continuer” pour continuer la cote de risque précédemment sélectionnée.

Source: Auteur.

Figure G : Aide aux risques d’écran

L’écran de risque de soins est présent dans deux icônes sur l’écran du menu patient : les modules (voir la figure N), sont-ils des soins rapides et l’hospitalisation. Il est possible de choisir la zone dans laquelle le patient est admis ou reclassifié. Cet écran offre la possibilité de quatorze risques d’assistance et de trois alertes de risque. L’infirmière doit cliquer sur l’option désirée et poursuivre la classification.

Sur le côté direct de l’écran, vous pouvez vérifier les risques et les alertes déjà classés, dans des “éléments sélectionnés”, et il est possible de les garder ou de tout supprimer!” avant d’imprimer le bracelet d’identification couleur. Cette fonctionnalité vise à assurer une révision ou une mise à jour de la classification avant d’imprimer le bracelet.

À la fin du remplissage, vous devez cliquer sur le bouton bleu “générer bracelet” pour afficher la mise en page du bracelet à imprimer (voir Figure AI) ou cliquez sur le bouton blanc “annuler, revenir” pour annuler la classification effectuée.

Source: Auteur.

Figure H: Écran “bracelet de vue”

L’affichage du bracelet d’identification avec des rayures colorées en fonction des risques et des alertes classés présente sur l’écran des “risques de soins” (voir figure M), le bouton bleu “générer bracelet” a été programmé pour finaliser la classification et le résultat de la produit d’impression.

Sur le côté droit de l’écran, vous pouvez vérifier les risques ou les alertes choisis lors de l’évaluation du patient et vérifier le bracelet avant l’impression. Si un risque et/ou une alerte augmente ou que la soustraction est nécessaire, vous pouvez fermer le bracelet généré sur le bouton rouge et sur le même écran pour continuer la correction. Pour soustraire un risque et/ou une alerte au moment du bracelet, il est nécessaire d’aller sur les “éléments sélectionnés” et cliquez sur le symbole ou d’annuler tous, il suffit de cliquer sur “nettoyer tout!”. En cas de risque accru et/ou d’alerte, ne continuez la classification de l’élément désiré qu’après la fermeture du bracelet.

Source: Auteur.

CONSIDÉRATIONS FINALES

La sécurité des patients a fait l’objet de discussions et d’études au Brésil et dans le monde entier, et est devenue l’objet de tous les établissements de santé.

L’identification des patients est le premier objectif international de sécurité des patients et considéré comme primordial, lorsqu’il est suivi correctement du protocole, pour éviter les erreurs et les incidents qui causent du tort au patient.

Les bracelets d’identification sont devenus habituels dans la plupart des établissements, principalement hospitaliers, en raison de la facilité d’implantation et de l’efficacité dans l’identification. Ce sont aussi des choix pour alerter les risques et aider à identifier l’information clinique.

Cependant, ils sont souvent utilisés à mauvais escient, ainsi que les couleurs qui signalent un risque ou des informations cliniques, ne sont pas normalisés, ce qui facilite l’apparition de l’erreur.

La technologie a commencé à être utilisée à grande échelle dans la sécurité des patients et la gestion des risques. Les technologies de l’information et de la communication en matière de santé sont devenues fondamentales à l’ère de l’informatique. Les dossiers médicaux électroniques, placés dans des systèmes et des logiciels complexes, standardisent et fonctionnent, assurent l’accès à l’information et minimisent les erreurs de communication multidisciplinaire à grande échelle.

De cette façon, créer un logiciel qui répond à la nécessité de normaliser et de minimiser l’erreur dans l’identification des patients, où les infirmières classent les risques et prescrivent des soins pour ces risques dans les bases de données électroniques et un accès facile à tout le monde, ainsi que la compilation de toutes les informations et alertes sur un seul bracelet serait une grande étape dans la fourniture de soins sécuritaires.

RÉFÉRENCES

AGÊNCIA NACIONAL DE VIGILÂNCIA SANITÁRIA (ANVISA). Rede sentinela – histórico. Disponível em: http://www.anvisa.gov.br/servicosaude/hsentinela/historico.htm. Acesso em: 28 out. 2018.

AGÊNCIA NACIONAL DE VIGILÂNCIA SANITÁRIA. Assistência segura: uma reflexão aplicada à prática. Segurança do Paciente e Qualidade em Serviços de Saúde. Brasília: ANVISA, 2013.

ASSOCIAÇÃO BRASILEIRA DE NORMAS TÉCNICAS (ABNT). ABNT NBR ISSO 31000. Gestão de riscos – Princípios e diretrizes. Rio de Janeiro: ABNT, 2010.

ASSOCIAÇÃO BRASILEIRA DE NORMAS TÉCNICAS. Tecnologia de informação Processos de ciclo de vida de software. Rio de Janeiro. 1998. Disponível em:

<http://aulasprof.6te.net/Arquivos_Aulas/06Qualidade_Soft/ABNT_NBR_ISO_12207. pdf> Acesso em: 18 jan.2019.

ÁVILA, A, M. Identificação por radiofrequência: tecnologia inteligente, hospital eficiente, qualidade e segurança para o paciente, 2012. Monografia (Especialização em Informação Científica e Tecnológica em Saúde) – Informação Científica e Tecnológica em Saúde, Fundação Oswaldo Cruz, Porto Alegre, 2012.

BAKKEN, S. S. et al. PHP Manual. Disponível em: <http://br.php.net/get/php_ manual_pt_BR.chm/from/this/mirror>. Acesso em: 20 mar. 2019.

BATTISTI, Júlio. Apostila de Hardware. Banco de Tutoriais do site Júlio Battisti, 2009. Disponível em: Acessado em 26 de abril de 2019.

BRASIL. Ministério da Saúde. Agência Nacional de Vigilância Sanitária. Resolução nº 36, de 25 de julho de 2013. Implantação do Núcleo de Segurança do Paciente em Serviços de Saúde. Diário Oficial da União25 jul 2013; Seção 2. Disponível em: <http://bvsms.saude.gov.br/bvs/ /anvisa/2013.htm> Acesso em: 15 ago. 2018.

BRASIL. Ministério da Saúde. Gabinete do Ministro. Portaria MS/GM nº 529, de 1 de abril de 2013. Institui o Programa Nacional de Segurança do Paciente (PNSP). Diário Oficial da União. 2013b. Disponível em: <http://bvsms.saude.gov.br/bvs/saudelegis/gm/2013/prt0529_01_04_2013.html> Acesso em: 15 ago. 2018.

BRASIL. Ministério da Saúde; Fundação Oswaldo Cruz; Agência Nacional de Vigilância Sanitária. Documento de referência para o Programa Nacional de Segurança do Paciente. Brasília – DF, 2014. Disponível em: <http://bvsms.saude.gov.br/bvs/publicacoes/documento_referencia_programa_nacional_seguranca.pdf> Acesso em: 06 ago. 2018.

CANDIDO, A. H. L; JUNIOR, KW. Design de produto e a pratica de construção de modelos e protótipos. Publicado em LDSM – Laboratório de Design e Seleção de Materiais.2009.

CONSELHO FEDERAL DE MEDICINA; SOCIEDADE BRASILEIRA DE INFORMÁTICA EM SAÚDE. Cartilha sobre Prontuário Eletrônico – A Certificação de Sistemas de Registro Eletrônico de Saúde. São Paulo, 2012. Disponível em: <http://portal.cfm.org.br/Cartilha_SBIS_Pront_Eletr.pdf> Acesso em: 10 set. 2018.

COSTA, V.T; MEIRELLES, B.H.S; ERDMANN, A.L. Melhores práticas do enfermeiro gestor no gerenciamento de risco. Rev. Latino-Am. Enfermagem, Ribeirão Preto, v. 21, n. 5, set/out. 2013.

DEGRACE, Peter; HULET, Leslie. Wicked problems, righteous solutions. USA: [s. n.], 1990.

EDWARDS, C. Anatomia e fisiologia dos computadores. In: HANNAH, Kathryn J.; BALL, Marion J.; EDWARDS, Margaret J.A. Introdução à informática em enfermagem. 3. ed, Porto Alegre: Artmed, p. 26-41, 2009.

FRAGATA, José; SOUSA, Paulo; SANTOS, Rui Seabra. Organizações de saúde seguras e fiáveis/confiáveis. In: SOUSA, Paulo; MENDES, Walter (org.). Segurança do Paciente: criando organizações de saúde seguras. 1. ed. Rio de Janeiro: FIOCRUZ, 2014. v. 2, cap. 1, p. 17-36. Disponível em: <http://books.scielo.org/id/vtq2b/cpub/sousa-9788575415948.epub> Acesso em: 10 set. 2018.

FASSINI, P; HAHN, G.V. Riscos à Segurança do Paciente em Unidade de Internação Hospitalar: Concepções da Equipe de Enfermagem. Rev. Enferm UFSM, Rio Grande do Sul, v. 2, n. 2, p. 290-299, Mai/Ago 2012.

GIL, Antônio Carlos. Como elaborar projetos de pesquisa. 5 ed. São Paulo: Atlas, 2010.

GOMES, Adelia Quadros Farias. Iniciativas para segurança do paciente difundidas pela Internet por organizações internacionais: estudo exploratório, 2008. 135 f. Dissertação (Mestrado em Enfermagem) – Escola Nacional de Saúde Pública Sérgio Arouca ENSP. Rio de Janeiro, dezembro de 2008.

HOFFMEISTER, Louíse Viecili; MOURA, Gisela Maria Schebella Souto de. Uso de pulseiras de identificação em pacientes internados em um hospital universitário: aplicação na atenção hospitalar. Revista Latino-Americana de Enfermagem, Ribeirão Preto, v. 23, n. 1, jan/fev. 2015. Disponível em: <http://www.scielo.br/scielo.php?pid= &script=sci_arttext&tlng=pt> Acesso em: 10 set. 2018.

HOLLNAGEL, Elci. Proactive approaches to safety management. London: The Health Foundation; 2012.

International Civil Aviation Organization. Safety management. Annex 19 to the Convention on International Civil Aviation. Quebec: ICAO, 2013 Jul.

LAURENTI, Thaís Cristina et al. Gestão Informatizada de indicadores de úlcera por pressão. J. health inform, v.7, n.3, p. 94-8, set. 2015. Disponível em: <http://www.jhi-sbis.saude.ws/ojs-jhi/index.php/jhi-sbis/article/view/345> Acesso em: 31 ago. 2018.

LIMA, Helidéia de Oliveira; DUTRA, Elisabete Costa Reis. O gerenciamento de riscos na saúde: aplicação na atenção hospitalar. Revista de Administração Hospitalar e Inovação em Saúde, Minas Gerais, v. 4, n. 2, p. 87-90, 12 jul. 2010. Disponível em: <file:///C:/Users/Samsung/Downloads/1114-Texto%20do%20artigo-(1).pdf> Acesso em: 10 set. 2018.

KNAPP, Jack; ZERATSKY, John. SPRINT o método usado no Google para testar e aplicar novas ideias em apenas cinco dias. [S. l.]: Intrínseca, 2017. E-book.

KRAUSE, Thomas R., HIDLEY, J.H. Taking the lead in patient safety: how healthcare leaders influence behavior and create culture. New Jersey: John Wiley & Sons; 2009.

MAGALHÃES, Gildo. Introdução à metodologia da pesquisa: caminhos da ciência e tecnologia. São Paulo: Ática, 2005.

MAY, Chris Vander. Lições práticas sobre construções e lançamento de softwares aprendidas no dia a dia de trabalho no Google e Amazon. [S. l.]: Novatec, 2013. E-book.

MARQUES, Paulo Leonardo Ponte et al. Da pré-história à idade “mídia”: a evolução da tecnologia no desenvolvimento da humanidade. In: SANTOS, Zélia Maria de Sousa Araújo; FROTA, Mirna Albuquerque; MARTINS, Aline Barbosa Teixeira. Tecnologias em Saúde: da abordagem teórica a construção e aplicação no cenário do cuidado. 1. ed. Fortaleza: EdUECE, 2016. cap. 1, p. 24-42.

MORIMOTO, Carlos E. Hardware. O Guia Definitivo. [S. l.: s. n.], 2014. E-book.

MORIMOTO, Carlos. Manual de Hardware completo. [S. l.: s. n.], 2015. E-book.

NASCIMENTO, João Costa; DRAGANOV, Patrícia Bover. História da qualidade em segurança do paciente. História da enfermagem: revista eletrônica, Portugal, v. 6, n. 2, p. 299-309, 28 nov. 2015. Disponível em: <http://here.abennacional.org.br/here/seguranca_do_paciente.pdf> Acesso em: 10 ago. 2018.

NEVES, Lourdes Alexandrina Castro; MELGAÇO, Regina Maria Tavares. A identificação do paciente como indicador de qualidade, 2011. Dissertação (Mestrado em Gestão de Ambiente e Segurança em Estabelecimentos Assistenciais de Saúde) – Universidade Federal do Estado do Rio de Janeiro. 2011. Disponível em: <http://proqualis.net/dissertacao/o-paciente-como-indicador-de-qualidade> Acesso em: 30 ago. 2018.

PARANAGUÁ, T.T.de. B; BRAGA, Q.de. P; BEZERRA, A.L.Q et al. Eventos adversos: instrumento de gerencia de la asistencia para la seguridad del paciente en el servicio de urgências, Enferm. glob, v. 13, n. 34, p. 206-23, abr. 2014.

PEREIRA, Déborah Santana et al. A tecnologia como ferramenta promotora da saúde. In: SANTOS, Zélia Maria de Sousa Araújo; FROTA, Mirna Albuquerque; MARTINS, Aline Barbosa Teixeira. Tecnologias em Saúde: da abordagem teórica a construção e aplicação no cenário do cuidado. 1. ed. Fortaleza: EdUECE, 2016. cap. 3, p. 64-82.

PEREIRA, Maria das Dores; SOUZA, Diego Floriano de; FERRAZ, Fabiane. Segurança do paciente nas ações de enfermagem hospitalar: uma revisão integrativa da literatura. Revista Inova Saúde, Criciúma, v. 3, n. 2, p. 123-156, 3 nov. 2014. Disponível em: <http://periodicos.unesc.net/article> Acesso em: 10 ago. 2018.

PINOCHET, Luis Hernan Contreras. Tendências de tecnologia de informação na gestão da saúde. O Mundo da Saúde, São Paulo, v. 35, n. 4, p. 382-394, 29 jan. 2011. Disponível em: <http://bvsms.saude.gov.br/bvs//tendencia.pdf> Acesso em: 10 set. 2018.

PRESSMAN, Roger S.; MAXIM, Bruce R. Engenharia de software: uma abordagem profissional. 7.ed. Porto Alegre: AMGH, 2011. Disponível em: <https://pt.scribd.com/document/341109152/Engenharia-de-Software-Uma- Abordagem-Profissional-pdf> Acesso em: 10 set. 2018.

QUIERELLE, D. A. Criando Sites com HTML-CSS-PHP. Construindo um projeto- Iniciante. São Paulo, p. 6-10, 2012. Disponível em: https://www.clubedeautores.com.br/book/126851-Criando_sites_com_HTMLCSSPHP#.WTyJmJLyvcs Acesso em: 22 jan. 2019.

REDE BRASILEIRA DE ENFERMAGEM E SEGURANÇA DO PACIENTE. Estratégias para a segurança do paciente: manual para profissionais da saúde. São Paulo, 2013. Disponível em: <http://www.rebraensp.com.br/pdf/manualseguranca_paciente.pdf> Acesso em: 22 ago. 2018.

RUBIN, Kenneth. SCRUM Essencial um guia prático para o mais popular processo ágil. [S. l.]: Alta Books, 2018. E-book.

SABBAGH, Rafael. SCRUM Gestão ágil para projetos de sucesso. São Paulo: [s. n.], 2017.Disponívelem:file:///C:/Users/55119/Downloads/Scrum%20Gestão%20ágil%20para%20projetos%20de%20sucesso%20-%20Casa%20do%20Codigo.pdf. Acesso em: 20 nov. 2018.

SANTOS, Sérgio Ribeiro dos. Informática em enfermagem: desenvolvimento de software livre com aplicação assistencial e gerencial. Rev Esc Enferm USP, São Paulo, v. 44, n. 2, p. 295-301, 2010. Disponível em: < http://www.ee.usp.br/reeusp> Acesso em: 30 ago. 2018.

SANTOS, Dartagnan Sousa dos. Segurança do paciente: implantação de pulseiras de identificação na uti adulto, 2014. 31 f. Monografia (Especialização em Enfermagem) – Universidade Federal de Santa Catarina. Florianópolis, 2014.

SÃO PAULO. Lei n. 10.241 de 17 de março de 1999. Dispõe sobre os direitos dos usuários dos serviços e das ações de saúde no Estado e dá outras providências. São Paulo: Assembléia Legislativa do Estado de São Paulo; 1999. Disponível em: <http://www.al.sp.gov.br/repositório/legislação/lei/1999> Acesso em: 10 set. 2018.

SKLAR, David. Learning PHP 5. [S. l.]: Reilly, 2004.

SOARES, Bruno. Aprendendo a linguagem PHP. São Paulo: Ciência Moderna, 2013. E-book.

SOMMERVILLE, I. Engenharia de Software [recurso eletrônico]. 9. ed. São Paulo: Pearson Prentice Hall, 2011. Disponível em: http://www.ifcamboriu.edu.br/~catia/IA16/Engenharia_Software_3Edicao.pdf Acesso em: 24 jan. 2019

SOUSA, Paulino. Sistemas de Informação em Enfermagem: novos desafios, novas oportunidades. Rev. esc. enferm. USP, São Paulo. v. 46, n. 5, p. 1-2, out. 2012. Disponível em: <http://www.scielo.br/scielo.6001&lng=pt&nrm=iso> Acesso em: 31 ago. 2018.

SOUZA, Dalva Inês et al. Manual de orientações para projetos de pesquisa. Novo Hamburgo: Fundação Escola Técnica Liberato Salzano Vieira da Cunha, 2013.

SPERANDIO, Dircelene Jussara. Sistematização da Assistência de Enfermagem: Proposta de um software – protótipo, 2002. 75 f. Dissertação (Mestrado em Enfermagem) – Escola de Enfermagem de Ribeirão Preto da Universidade de São Paulo. Ribeirão Preto, 2002.

TORRES, Gabriel. Hardware e Redes. [S. l.: s. n.], 2010. E-book.

WATSON, D.S. Standardizing Wristband Colors. AORN J. v. 90, n. 3, p. 449-52, 2009.

WIKIPEDIA, Enciclopédia Livre. Microsoft Windows. Disponível em: Acessado em 05 de maio de 2019.

WORLD HEALTH ORGANIZATION. Collaborating Centre Patient Safety (Solutions). Washington, 2006. Disponível em: <http://www.who.int/patientsafety/Release.pdf> Acesso em: 07 ago. 2018.

WORLD HEALTH ORGANIZATION. Patient Safety Solutions Preamble, Genebra, Mai. 2007. Disponível em: <http://www.who.int/patientsafety/ patient safety /Preamble.pdf> Acesso em : 06 ago. 2018.

WORLD HEALTH ORGANIZATION. World Alliance for Patient Safety: forward programme. Genebra, 2005. Disponível em: <http://www.who.int/patientsafety/en/brochure_final.pdf> Acesso em: 06 ago. 2018.

WORLD HEALTH ORGANIZATION. World Alliance for Patient Safety, Taxonomy: The Conceptual Framework for the International Classification for Patient Safety: final technical report. Genebra, jan. 2009. Disponível em: <http://www.who.int/patientsafety/taxonomy/icps_full_report.pdf> Acesso em: 07 ago. 2018.

[1] Maîtrise du programme de maîtrise professionnelle du processus de soins, Spécialiste en sécurité des patients, soins infirmiers de premier cycle.

Soumis : juillet 2019.

Approuvé : août 2019.

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here