Acides naphténiques : détection et l’identification dans le pétrole

0
413
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI [ SOLICITAR AGORA! ]
Classificar o Artigo!
ARTIGO EM PDF

RODRIGUES, Rodrigo Vieira

RODRIGUES, Rodrigo Vieira. Acides naphténiques : détection et l’identification dans le pétrole. Revue scientifique pluridisciplinaire de la base de connaissances. 03 ans, Ed. 06, vol. 07, pp. 81-90, juin 2018. ISSN:2448-0959

Résumé

Les acides natftênicos (AN) représentent une teneur très faible en pétroles bruts, comme les produits dérivés, dont ils font partie. La très faible concentration de ces acides, dans les tableaux avec composition large et variée, entrave votre extraction. Par conséquent, la séparation, la concentration et la purification de l’échantillon, en plus de l’analyse, nécessitent temps et effort. Le but de cette étude était d’analyser comment effectue la détection et l’identification des acides naphténiques pétroliers et leurs applications finales. Une recherche bibliographique descriptive caractéristique sur le sujet.  L’étude a montré qu’il n’y a aucune méthode validée d’extraction qui permet d’extraire l’huile en quantité suffisante pour l’identification structurale. Certaines techniques comme la chromatographie sur colonne ouverte et chromatographie liquide haute performance (HPLC) sont largement utilisés comme des techniques d’analyse pour les fractions acides, la spectroscopie de résonance magnétique nucléaire de l’hydrogène et de carbone (NMR-H et NMR-C), infrarouge (IR-TF) 77.78 et spectrométrie de masse (MS) par transformation de Fourier. Il a toutefois conclu que l’extraction en phase solide dans un adsorbant d’Echangeur anions non aqueux, employeur, est sélective et relativement agile et efficace extraction et l’isolement des acides naphténiques du pétrole brut.

Mots clés : acides naphténiques, extraction, pétrole.

1. Introduction

Ces dernières années une grande partie de l’huile se réserve découvert au Brésil, il s’agit du pétrole lourd de bas niveau API (< 20e), viscosité élevée et à haute teneur en acidité totale (FORTUNY, et coll., 2008).

Les résultats des constatations indiquent que les sources de pétrole brut en Amérique du Sud, sont parmi les composés avec l’indice d’acidité plus élevé dans le monde. Donc, cela donne l’acidité de l’huile, une caractéristique particulière qui mène à une utilisation souvent inappropriée l’utilisation de ce matériau brut pour le raffinage et la réutilisation des déchets (JACQUES, et al., 2012).

Les acides naphténiques (AN) sont identifiés dans les huiles immatures, sont biodégradables, dans les huiles lourdes et les eaux avec les déchets générés dans les processus d’extraction de bitume (GRUBER et al., 2012). Est un acide qui est important dans le domaine de la géochimie, le commerce, l’environnement et à la corrosion des phénomènes (WU et al., 2004).

Selon Qian et al., (2001) acides naphténiques chimiquement sont des acides carboxyliques présents dans le pétrole, forment une fraction composée de milliers de composés différents, étant plus fréquentes avec les acides monocarboxyliques carboxyle lié à une chaîne alicíclica contenant un ou plusieurs des cycloalcanes twin.

D'où le terme signifie que lorsque ce composé est naphténique trouvé par le biais de composés cycliques saturés, qui, à votre utilisation, classifie tous les types d’acides détectés dans le pétrole, même les linéaires et ramifiés saturés. Si ces types de carbo xílicos acides présents dans l’huile apparaissent comme une difficulté grave pour la mise à exécution du raffinage et fissuration, en raison de la corrosion dans vos lignes de transfert de masse et de chaleur, dans les sections de l’entrée et la refusion des colonnes (à pression atmosphérique et sous vide) et les condensateurs de l’installations de distillation de raffinage et avec cette caractéristique des érudits analyser souvent en ce qui concerne votre structure dans le sentiment d’être taraudés pour ne pas déranger l’huile (EDGE, et al., 2008).

Dans l’ordre pour cet acide peut être analysé dans la période dans lequel a lieu l’extraction du pétrole est utilisé une technique qui évalue le contenu par titrage avec KOH, originaires de l’indice d’acide naphténique ou l’index. Cet indice est utilisé pour analyser le contenu de l’échantillon, mais la corrosion n’interfère pas avec la qualité de l’huile et la nature des acides présents (champs, 2005).

Ainsi, afin de caractériser ces acides, il est nécessaire de les extraire et de les analyser individuellement afin d’évaluer le niveau de corrosion. Par conséquent, cette étude visait à analyser comment détection et l’identification est effectuée de l’acide naphténique dans le pétrole et leurs applications finales.

2. Acides naphténiques

Liés à l’hyperacidité études datant de plus d’un siècle et ceux-ci sont présents dans une variété de sources d’hydrocarbures tels que les pétroles bruts et des sables bitumineux. En 1883, Markownikoff a reconnu la présence d’acides présents dans les pétroles de l’Azerbaïdjan contenant le groupe carboxylique associé avec des acides carboxyliques. Depuis lors, les acides naphténiques terme a été utilisé pour expliquer toutes les espèces acides contenant le groupe carboxylique en pétroles bruts (CAMPBELL, 2005).

2,1 Propriétés des acides naphténiques

Actuellement, la définition de l’American Petroleum Institute des acides naphténiques incluant les structures à cyclopentane et cyclohexane anneaux soudés avec plusieurs structures ou simples avec un groupe carboxylique attaché à une chaîne latérale aliphatique ou anneau cicloalifático (American Petroleum Institute, 2003). Il est devenu une pratique courante pour représenter les acides naphténiques dans le pétrole brut de la formule générale suivante :

CnH2n + ZO2 (01)

Où n est le nombre de carbone et Z est le déficit de l’hydrogène. Les valeurs de Z peuvent être 0 ou un entier négatif, où la valeur de Z reflète la perte d’un atome d’hydrogène qui se produit lorsqu’un anneau cicloalifático est présent dans la structure de l’acide. Ainsi, Z = -2 est équivalent à un acide avec un anneau (mono-cyclique), Z = -4 est équivalent à un acide avec deux anneaux (bi-cyclique). Plus d’un isomère existe normalement pour une valeur donnée de Z et qui rend l’identification de la bonne espèce d’acides naphténiques, cependant, les acides naphténiques du pétrole brut, en moyenne, ont généralement des poids moléculaires entre 200 et 700 Daltons (OLIVEIRA et Al., 2004).

Les acides naphténiques ont des caractéristiques différentes lors de l’examen et peuvent varier entre la teinte sombre et lorsqu’en distillation processus continuer à avoir plus de couleur à jaune pâle et peut aller de teinte ambre. Ils ont également une fonction comme la texture étant classée selon votre haute viscosité et souvent à être différenciés des autres composés sont effectuée une analyse sur la réfraction et de densité. Les acides naphténiques poids moléculaire moyen dérivés d’huile diesel avec groupe-COOH connecté directement à l’anneau est de 260, et pour ceux avec n ≥ 4 est 243, ceux qui ont une plus grande capacité moléculaire sont extraites des fractions de raffinage du pétrole dont le point d’ebuliç plus haut (champs, 2005 ; OLIVEIRA et al., 2004).

Sur quoi les acides naphténiques et leurs sels présent en quantités significatives dans l’eau et l’huile, favorisant ainsi la composition des solutions colloïdales. Mais ce qui doit être apprécié est l’émulsion créée au moyen de plomb de l’eau et l’huile aux changements et aux complications dans les systèmes d’entrée et de sortie des onglets pour l’évaluation des composés. Donc le phénomène qui se produit est la décomposition des sels métalliques peu solubles dans l’eau, comme Ca et Mg, causant la nucléation, générant une agglomération des particules, qui sont responsables des interruptions fréquentes et opérationnelles dans les processus de séparation (Saint-Jean et Al., 1998).

2.2 application des acides naphténiques

Acides naphténiques sont trouvent dans le Commerce en général en ce qui concerne les préparations de produits chimiques, ainsi que dans les mélanges techniques, parce que ces préparations sont utilisées comme critères pour les indicateurs de la qualité et l’évaluation de la présence de nitrate afin de caractériser échantillons dans l’industrie et la recherche, parce que que l’évaluation peut être certifications techniques (CAMPBELL, 2005).

Ainsi, un mélange avec des acides naphténiques peut être préparé par l’utilisation de pétrole brut ou de fractions puisque l’acide commercial se trouve dans le distillat tels que le kérosène et diesel. Il existe plusieurs procédés d’extraction à des fins commerciales, mais le plus commun est l’extraction avec la soude caustique, mais il est possible de citer également distillation, extraction et extraction d’ions avec des solvants (OLIVEIRA et al., 2004).

De cette façon une préparation commerciale concernant la pureté de votre mélange est liée à la méthode d’affinage et de l’huile utilisée dans la source qui a été extrait. Le commercial peut avoir des composants dans votre composition composés phénoliques et les composés soufrés, les acides gras et les aromatique, mais souvent dans des travaux préparatoires menés par le même processus et tableau peut présenter des différences significatives (VAZ, 2005).

Avant que l’industrie exposé à grande échelle utilise ce composé et les différents mélanges qui découlent, tels que les sels métalliques de ces acides, comme les naphténates (sels métalliques d’acides naphténiques) qui sont utilisés pour la fabrication de Peindre les séchoirs, les inhibiteurs de corrosion, les catalytiques réactions organiques et les lubrifiants (VAZ, 2005, OLIVEIRA et al., 2004).

Le peut également être utilisé pour l’extraction de cuivre ainsi que la voie prédominante naphténates agira pour utilisation dans la préservation de l’environnement en ce qui concerne le bois est également utilisée comme émulsifiants dans la production de insecticides (GRUBER et al., 2012).

La quantification de l’acidité présents dans les huiles est ciblant les bactéries qui promouvoir par le biais de votre acidité dégradation accrue et peuvent être identifiés dans des réservoirs de pétrole où par le biais de la biodégradation du pétrole peut être manipulé et identifié comme les acides carboxyliques. Compte tenu de cela et l’acidité de ces acides de poids moléculaire moyen (C10-C20) qui ont été produites rapidement, Watson et al., (2002) a constaté que la production de ce matériel était également présente dans des échantillons de n-alcanes. Aussi évalués a cette particularité de Meredith et al (2000) qui a identifié l’influence des acides carboxyliques dans le processus d’acidification des pétroles bruts. Dans cette étude, les auteurs comparent les valeurs d’acidité et l’acide analyse de fraction de 33 échantillons de différentes huiles et le résultat a montré que la biodégradation est un facteur prépondérant pour lesquels les acides carboxyliques en forte concentration dans le pétrole (GRUBER, et al., 2012).

En ce qui concerne les composés polaires qui sont importantes quantités dans les huiles, les résultats obtenus avec les biomarqueurs, les fractions saturées et aromatiques ont fait l’objet d’une grande partie des études géochimiques, ayant pour résultat des analyses permettant d’identifier la source et maturation de l’huile. Ainsi, Nascimento et coll. (1999) et Galimberti et al. (2000) a examiné, dans ses études, l’utilisation de composés polaires, parmi eux les acides naphténiques comme biomarqueurs, étant ces substances importantes avec les propriétés et les informations essentielles pour évaluer les interactions de l’eau, de pétrole et de roche dans l’ordre pour en arriver à une analyse de l’origine et la préservation de ces composés.

Les AN sont employés couramment dans des catastrophes écologiques comme dans le cas de déversement de mazout et peut encore avoir applicabilité dans l’analyse d’empreintes digitales, supportent plus que les hydrocarbures non polaires alcane, isoalcanes et aquilcicloexano et cela peuvent servir à l’identification de l’origine de l’huile qui a causé le crash (GRUBER et al., 2012).

2.3 les dommages causées par les acides naphténiques

Les acides naphténiques peuvent causer plusieurs dommages de votre composition, principalement en ce qui concerne la corrosion et de ce fait a été principalement décrit dans le raffinage des équipements en 1920 comme ceux-ci indiquent QU'UN acides sont principalement responsables corrosion des matériaux en phase liquide au moment de l’affinage. Ce type de corrosion n’a pas encore été étudié et a expliqué dans un contexte idéal pour ces souffrances, l’influence de plusieurs facteurs. Les facteurs qui influencent la corrosion étudiée sont le type de composés acides, corrosives de pétroles bruts caractéristiques et la façon dont votre traitement se présente sous forme de votre température entre autres facteurs. L’études montrent que la corrosion se produit à travers et un mécanisme de chélation métallique par l’anion carboxylate avec la formation d’hydrogène gazeux (ZANIN, et al., 2002).

Corrosion par les acides naphténiques se produit lorsqu’il est utilisé à des températures variant entre 220 et 400 ° C, concomitante à celle sur la corrosion qui se développe avec de l’huile est également l’augmentation de la concentration de nitrate, mais que se passe-t-il si évalués dans les études qui était de la taille et le taux de corrosion vise la fonction carboxyle qui mène le type métallique et composite complex. Il est donc important que la distribution de l’anneau type et le nombre d’atomes de carbone depuis la corrosivité est liée à la taille et la structure d’un (ZANIN, et al., 2002).

Selon Zanin et al (2002), il est difficile d’analyser l’AN quant à votre présence dans les pétroles conventionnels, cela est dû au fait que si a la pénurie d’emplois qui évaluent cette substance dans les raffineries et à l’environnement, en raison des difficultés pour une analyse corriger et a besoin de ces composés. Wong et al., (2009) a analysé ce composé en utilisant une unité de charbon actif utilisée comme guide pour évaluer les effluents prétraités à une raffinerie. L’AN que ces composés ont été retrouvés, ont confirmé la présence de ces acides dans les eaux usées final de raffinage, mais ce traitement également contribué à la réduction dans le milieu aquatique.

L’utilisation d’une industrie et de ses composés marquent l’apparition de ces composés dans l’environnement, par le biais de l’évacuation des eaux usées raffinerie ainsi que dans la catastrophe écologique qui a des déversements de mazout. Cela est dû au fait que solubilité dans l’eau propre AN matière et naphténates, à pH neutre ou alcalin, avec la caractéristique de la mobilité dans les eaux de surface contaminées par le pétrole (WONG, et al., 2009).

2.4 l’huile

L’huile a votre origine de l’apparition des roches, ceux-ci ont émergé de la formation à la production, l’accumulation et la préservation d’une fraction donnée de la matière organique. La première question qui provient de l’huile est synthétisée par les organismes vivants, secondaire par rapport à ce processus et cette question si les segments provenant du pétrole (GALLARDO, 2009).

Génération de pétrole se produit de l’évolution de la matière organique avec ses principales étapes du développement de la matière organique ; La diagenèse, katagénèse et metagênese, ces étapes sont présents dans tous les types de sédiments. Mais le facteur le plus important qui identifie le processus de production de pétrole est la source de matière organique, de température et de temps. Par conséquent, la quantité d’hydrocarbures présents, la composition et la profondeur de la production de pétrole et de gaz sont les plus importants car ils peuvent varier (GALLARDO, 2009).

L’huile exposée sous forme raffinée, a de la nomenclature du pétrole brut et votre composition peut être influencée par plusieurs facteurs et surtout dans ses compositions comme les migrations, les biodegradações et les transformations chimiques. De cette façon, l’huile qui en résulte est un composite de diverses proportions résultant en composite des huiles et des caractéristiques différentes, comme la couleur, la viscosité, densité, teneur en acidité et la teneur en soufre (CAMPBELL, 2005).

Composition d’huile 2.5

Selon Campos (2005), les composants de pétrole et de ses fractions peuvent être classés dans : hydrocarbures et heterocompostos. Hydrocarbures sont des composés organiques de carbone et d’hydrogène et se distinguent par étant le composé plus courant présents dans l’huile avec des concentrations allant de 50 à 90 % en poids et sont divisés en :

  • Alcanes ou paraffines sont caractérisés par une chaîne normale ou ramifiée, également considéré les alcanes normaux et isoalcanes.
  • Alcanes cycliques, naphtènes, sont à votre composition un, deux ou plusieurs anneaux saturés étant donc classifié comme mono, di et les muscs polycycliques. Sa structure a cinq ou six atomes de carbone, mais peut-être se présenter avec une ou plusieurs branches alquílicas dans le ring.
  • Alcènes ou oléfines sont caractérisés par des structures qui peuvent être ramifiés ou cycliques, normal, toutefois les oléfines ne sont pas présents dans les huiles brutes et leurs dérivés.
  • Aromatique, ont en moyenne un noyau benzénique et peuvent avoir des branches alquílicas et naftênicas. Sont triés par le nombre d’anneaux dans la structure, qui reçoivent le nom de mono, di ou aromatiques polycycliques ceux contenant un, deux ou plusieurs anneaux aromatiques.

Selon Oliveira et al., (2004), les hydrocarbures sont un groupe très analysés dans les études géochimiques et environnementales, en particulier les alcanes normaux et l’isoalcanes, naphtènes et aromatique et peut aussi être classée dans les fossiles moléculaires ou Biomarqueurs. Ces composés sont largement utilisés pour la déclaration des milieux sédimentaires en eau profonde et dans ces cas indiquent la présence de contamination et votre source en eau et de sédiments, de degré de maturation des roches et le niveau de dégradation des matières organiques .

Selon Zanin et al (2004) les heterocompostos sont au moins trouvé avec un total de jusqu'à 15 % du poids du pétrole brut dans votre composition fait partie du carbone et d’hydrogène, qui donnent lieu à l’hétéroatome si tri selon votre présence :

  • Composés soufrés : aliphatiques, aromatiques et qui sont, on peut trouver le soufre sous forme élémentaire.
  • Composés azotés : présenter à des concentrations de 0,2 à 2 % et en moyenne 90 % des huiles brut ont une teneur inférieure à 0,2 % en poids d’azote. Si divisé en composés azotés neutres, basiques et acides.
  • COMPOSES OXYGENES : l’oxygène qui se trouvent dans la plupart des huiles brutes sont faible et sont d’environ 0,1 à 1,5 %. Acides carboxyliques présentent en divers composés et parmi eux il y a les phénols, les acides naphténiques, les furannes et les fenilcetonas.

Ces composés également présenteront sous forme de sels ou de leurs acides respectifs, tels que :

  • Composés contenant des métaux : l’huile contient une variété de métaux, gagne le vanadium, le nickel et le fer.
  • Résines et asphaltènes : sont complexes qui ont élevé C/H, également composé de soufre, d’azote et d’oxygène. Les asphaltènes sont étudiés par la fraction de l’huile qui est insoluble dans l’heptane ou pentane, restant sous forme colloïdale dans l’huile. Les résines, faire l’effet inverse de celui des asphaltènes et sont facilement solubles dans les solvants mêmes. Porphyrines vanadium et du nickel font partie des asphaltènes. Les structures moléculaires des asphaltènes et les résines ne sont pas bien connues en raison de la complexité chimique.

Selon Campos (2005) dans l’utilisation des fractions de pétrole, produits et composants sont souvent utilisés par le biais de la manière dont ils ont été obtenus ou par des procédures opérationnelles impliquées. Il y a des données comparatives entre les fractions légères et à haute teneur en aromatique qui s’alourdir si comparés sur la base de paraffine. Étant donné que les fractions lourdes sont déterminées, car il faut une action grâce à un enrichissement des composés polaires, ces composés également peuvent être décrite que comme impuretés de l’huile, avec les molécules d’aromaticité et variable des hétéroatomes différents et groupes fonctionnels.

2.6 détermination des acides naphténiques en pétrole

Les éléments qui composent les acides d’huile ont été caractérisés par l’année 1955 et, dans ce travail, nous avons identifié deux acides avec jusqu'à dix atomes de carbone, à l’exception des acides gras (OLIVEIRA et al., 2004).

Selon Oliveira et al., (2004) autres études ont montré que dans plusieurs échantillons de pétrole prélevés dans le monde entier qui ont eu jusqu'à 5 % des acides naphténiques. Ces études ont également déterminé que les concentrations et les compositions des acides naphténiques sont liées l’origine de l’huile, donc la faible présence des acides naphténiques en pétrole rend nécessaire d’utiliser les étapes préalables à la fusion ou plus extractions pour retirer une quantité suffisante pour des analyses. Actuellement, il existe une méthode pour identifier ou de quantifier les différents acides, et les méthodes d’analyse employées deal avec ces acides comme un groupe ou des sous-groupes basés sur la distribution de n et de Z (nombre de carbones et anneaux).

L’ouvrage publié par Rogers et coll. (2003) essais de rapports d’extrait des sables bitumineux, qui était composé d’une proportion plus élevée des isomères des acides naphténiques de poids moléculaire plus élevé, où trois ou quatre constituants anneau compris 38 % de l’échantillon. La figure 1 présente la répartition de n et Z.

Figure 1 : représentation graphique de la répartition du nombre de carbone et les anneaux (Z) de l’échantillon des acides naphténiques des sables bitumineux. Source : Rogers et coll. (2003)
Figure 1 : représentation graphique de la répartition du nombre de carbone et les anneaux (Z) de l’échantillon des acides naphténiques des sables bitumineux. Source : Rogers et coll. (2003)

Selon Campos (2005) et Seifert et coll. (1969), l’extraction avec des solutions alcalines, chromatographie sur colonne ouverte, chromatographie liquide à haute performance avec silice modifiée échangeuses d’ions et chromatographie sont largement utilisés pour réaliser des techniques fractions de pétrole et de l’acide est important l’utilisation des étapes de séparation et des quantités suffisantes de solvants afin de travailler et de solutions complexes de composés polaires. Est également tout à fait décrit dans les études que le retrait de l’acide extrait de liquide-liquide à l’aide de solutions alcalines et ammoniac est une méthode largement utilisée. Les auteurs Seifert et Teeter (1970), Seifert et coll. (1969), Dzidic et coll. (1988) et Wang et coll. (2006) enregistrer les schémas d’extraction exhaustive et avec grand volume des solvants peuvent causer une carence dans l’isolement des acides due à la formation d’émulsions et de co-extração impuretés acides tels que les phénols et carbazóis.

2,7 techniques pour l’analyse des acides naphténiques

Santestevan et coll. (2008) décrit les analyses d’emploi sociétés pétrochimiques pour les fractions acides, la spectroscopie de résonance magnétique nucléaire de l’hydrogène et de carbone (H-RMN et NMR-C), infrarouge (IR-TF) et la spectrométrie de masse (MS) par transformation de Fourier.

Études de Tomczyk et al (2001) identifier des composés acides 40 % avec l’utilisation de technique de liquide-liquide, d'entre eux ne 10 % avaient deux atomes d’oxygène dans la structure identifiée comme typique des acides carboxyliques et le résultat de cette étude, il est devenu clair les composants acides présents dans l’huile à la suite de biodégradation par des micro-organismes.

La technique de spectrométrie de masse selon Qian et al., (2001) utilisée dans les masses, pour évaluer la fraction acide obtenue par extraction en phase solide (SPE) de pétroles bruts a déterminé la présence d’acides avec n variant de 15 à 55 et Z entre -2 et -12 (un six anéi naphténiques) et s la présence d’acides aromatiques avec jusqu'à 3 anneaux et structures contenant plus de deux atomes d’oxygène. Avant il est validé par le degré de complexité de la fraction acide du brut huiles et indiquent la prédominance des phénols et autres acides carboxyliques.

Étant donné que selon Gruber et al., (2009) a été mis en évidence que la technique de chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (GC/MS) est la méthode la plus appropriée pour fournir autant d’informations afin d’identifier les structures des acides inorganiques naphtènes. Mais cette technique présente un inconvénient, parce que l’ionisation d’impact électronique (EI) conduit à une fragmentation excessive des composés, générant des spectres complexes qui fournissent des informations limitées sur la structure et le poids moléculaire de ces acides.

De cette façon Saint-Jean et coll. (1998) a étudié et mis au point une technique simple pour derivatizar une en esters (tert-butildimetilsilil ou t-BDM) de les analyser par GC/MS avec les spectres de masse EI ionisation obtient avec une interprétation plus simple où le esters de t-BDM sont obtenus par réaction du derivatizante N-methyl-N-(t-butildimetilsilil) trifluoracetamida, diminutif de MTBDSTFA, avec l’hydrogène d’un acide.

Conclusions

Ces dernières années, le pétrole découvert est présenté dans votre composé une structure plus acide entraîne des difficultés pour affinage et si votre votre caractérisation en ce qui concerne la commercialisation, qui au cours des âges vient de plus en plus exigeants qualité et clarté dans la description de ce composé. La vue qu’il y a actuellement une obligation d’identifier la nature des acides qui mènent à des problèmes dans l’huile et comment mieux profiter d’eux.

Ceci a été démontré dans l’étude d’isoler les acides naphténiques et effectuer une analyse de la corrosion ou votre concentration dans l’huile une technique qui a présenté des résultats satisfaisants était la phase solide dans un milieu non aqueux, en utilisant conjointement un échangeur d’anions adsorbant. Cette technique s’est avérée efficace, sélectif et rapide pour les acides naphténiques d’huile peut être récupérée dans l’huile et concomitante à cette pratique les études ont aussi démontré que cette analyse de résultat pour la spectroscopie infrarouge permet déterminer le nombre d’acides naphténiques (NAN) de pétrole par rapport au nombre de l’acidité totale (NAT), mais sans risque d’interférence d’autres composés.

On peut donc voir que l’applicabilité primaire des acides naphténiques dans l’identification de l’huile est la surveillance des niveaux d’acidité de même qui sont admissibles à l’indice d’acidité de l’huile et ainsi déterminer votre degré de corrosion pour l’industrie Il est important pour votre expansion d’applicabilité et marché de l’huile.

Références bibliographiques

Champs, M.C.V. étude des acides naphténiques de diesel dérivé du pétrole lourd Marlin. Thèse de doctorat présentée à l’Universidade Federal do Rio Grande Sul. Institut de chimie. Programme d’études supérieures en science des matériaux. Porto Alegre. 2005.

CLEMENT, J. S. ; MACKINNON, M. D. ; FEDORAK, P. M. ; Envir. Technol. 2004, 38, 1009.

DZIDIC, I. ; SOMERVILLE, C. ; LANE, J. C. ; HART, H. V. ; Par voie anale. Chem. 1988, 60, 1323.

FORTUNY, M. ; RAMOS, L. D. ; DARIVA, C. ; EGUES, S. M. S. ; SANTOS, A. F. ; Qiu. Nouveau. 2008, 31, 1553.

GALIMBERTI, R. ; GHISELLI, C. ; CHIARAMONTE, M. A. org. Géochimiques. 2000, 31, 1375.

GALLARDO, M.T. Tésis de maîtrise. L’Université Simón Bolívar. (2009) Caracas, Venezuela.

GRUBER, DALLI, C. F., L. D. A. CARAMÃO, B. E., JACQUES, R. A.  Acides naphténiques dans l’huile.  Qiu. Nouvelles, vol. 35, no 7, 1423-1433, 2012.

GRUBER, L. D. A. ; MORAES, M. S. A. ; SANTESTEVAN, V. A. ; GELLER, A. M. ; BORTOLUZZI, J. H. ; DALLI, F. C. ; MACHADO, M. E. ; GARCIA, A. O. ; GHOSH, R. C. L. ; ZINI, C. A. ; CARAMÃO, b. caractérisation d’e. des acides naphténiques en pétrole Fractions par chromatographie en deux dimensions. Dans : XII Colacro : Congrès latino-américain de chromatographie et Techniques connexes, 2008, Florianopolis. Livre des résumés, 2008.

MEREDITH, W. ; KELLAND, N. J. ; JONES, D. M. ; Org. Géochimiques. 2000, 31, 1059.

NAISSANCE, L. R. ; REBOUÇAS, L. M. C. KOIKE, L. ; REIS, F. D’A. M. ; SOLDAN, A. L. ; CHAO, J. R. ; MARSAIOLI, A. J. org. Géochimiques. 30, 1999, 1175.

OLIVEIRA, c., fadwa ZINI, Claudia Alcaraz, VALE, Maria Mustapha, RODRIGUES, Maria Regina, CAMPOS, Maria Cecilia Valenzuela ; CARAMÃO, Elina Bastos. Extraction de composés azotés de gazole lourd par chromatographie liquide et préparative trois différentes Phases stationnaires. X COLACRO, 2004, Campos do Jordão/SP.

QIAN, k., ROBBINS, w. k., HUGUEY, c. a., COOPER, h. j., RODGERS, r. p., MARSHALL, g. a. résolution et identification d’élémentaire avec-positions pour plus de 3000 acides en pétrole brut lourd par ions négatifs microelectros-prier haut champ Fourier transforment ion spectrométrie de masse à résonance cyclotronique. L’énergie carburants v. 15, n. 6, p. 1505-1511, 2001.

Rogers c. toxicité chez les mammifères des acides naphténiques dérivé les sables bitumineux de l’Athabasca. Ph.d. thèse. Université de la Saskatchewan, Saskatoon, Canada, 2003.

SANTESTEVAN, V. A. ; GRUBER, L. D. A. ; MORAES, M. S. A. ; GELLER, A. M. ; BORTOLUZZI, J. H. ; DALLI, F. C. ; MACHADO, M. E. ; GARCIA, A. O. ; GHOSH, R. C. L. ; ZINI, C. A. ; CARAMÃO et b. élaboration d’une méthodologie pour le fractionnement des lourdes brésilien huile échantillons par HPLC pour la caractérisation des acides naphténiques par chromatographie en phase gazeuse. Dans : XII Colacro : Congrès latino-américain de chromatographie et Techniques connexes, 2008, Florianopolis. Livre des résumés, 2008.

SEIFERT, W. K. ; TEETER, R. M. ; Par voie anale. Chem. 1970, 42, 180.

SEIFERT, W. K. ; TEETER, R. M. ; HOWELLS, W. G. ; CANTOW, M. J. R. ; Par voie anale. Chem. 1969, 41, 554.

JOHN S, W. P. ; RIGHANI, J. ; GREEN, S. A. ; MCGINNIS, G. D. ; J. une Action significative 6. Le 1998, 807, 241.

TOMCZYK, N. A. ; WINANS, R. E. ; SHINN, J. H. ; ROBINSON, R. C. Energy Fuels. 2001, 15, 1498.

WANG, Y. ; CHU, Z. ; QIU B. ; LIU, C. ; ZHANG, Y. ; Carburant 2006, 85, 2489.

WATSON, J. S. ; JONES, D. M. ; SWANNELL, R. P. J. ; VAN DUIN, A. C. T. ; Org. Géochimiques. 2002, 33, 1153.

WONG, D. C. L. ; VAN COMPERNOLLE, R. ; NOWLIN, J. G. ; O ' NEAL, D. L. ; JOHNSON, G. M. ; Chemosphere 1996, 32, 1669.

ZANIN, Ramakrishna Daiane, SCHUTZ, Priscilla, CAMPOS, Maria Cecilia Valenzuela, CARAMAO, Elina Bastos, extraction d’acides carboxyliques avec Petróleo Brasileiro In : XIV Salão de Iniciação Científica de UFRGS, Porto Alegre, 2002. Livre des résumés du 13ème siècle Hall de UFRGS de Iniciação Científica, 2002.

 

 

Download PDF
Como publicar Artigo Científico

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here