Restauration de la fonctionnalité des personnes âgées avec Gonartrose et Coxoartrose, par Hidrocinesioterapia : une étude rétrospective

0
2815
DOI: 10.32749/nucleodoconhecimento.com.br/saude/idoso-com-gonartrose-e-coxoartrose
PDF

RODRIGUES, Wanda Carla Conde [1], ALMEIDA, Flábia Regina Da Conceição de [2], CUSTÓDIO, Thales Odilon Marques Pena [3], FARIAS, Luci Selma Ferreira de Freitas [4], CARVALHO, Aline de Lima [5], OLIVEIRA, Euzébio de [6]

RODRIGUES, Wanda Carla Conde; et. al. – Restauration de la fonctionnalité des personnes âgées avec Gonartrose et Coxoartrose, par Hidrocinesioterapia : une étude rétrospective – Magazine multidisciplinaire scientifique du Centre de connaissances, année 1, vol. 4, pp. 5-20 – juillet 2016- ISSN:0959-2448

RÉSUMÉ

L’ostéoarthrite (OA) est un processus dégénératif qui affecte les articulations, surtout dans les articulations portantes. Avec l’augmentation de population augmente la longévité des maladies chroniques, interférant avec le bien-être. Une des façons de traiter ce dysfonctionnement est par le biais de hidrocinesioterapia, qui peut offrir aux personnes âgées, leur qualité de vie grâce à la physiothérapie aquatique. Le but de cette étude était d’effectuer une revue de la littérature sur l’applicabilité de la hidrocinesioterapia et ses effets sur la fonctionnalité et la qualité de vie des personnes âgées avec gonartrose et coxoartrose. Les visites ont été effectuées en quatre bibliothèques d’institutions de niveau supérieur de l’état du Pará : ESAMAZ, UEPA, UFPA, MANUA, comme bien aussi utilisés quatre bases de données électroniques : lilas, SciELO, MEDLINE, PUBMED. Nous avons utilisé des descripteurs : arthrose, hidrocinesioterapia, coxoartrose, gonartrose, fonctionnalité des personnes âgées, ensemble et appart. Certaines revues nationales et internationales publié en Portugais et en anglais. Critères d’inclusion étaient la publication d’articles et de références à la période de 1998 à 2012. OA occupe la troisième place dans la liste des personnes assurées de la pièce qu’ils reçoivent la maladie. Et selon les résultats obtenus, il est conclu que l’exécution par le biais de l’applicabilité de la physiothérapie de hidrocinesioterapia technique est extrêmement importante et bénéfique dans la fonctionnalité des personnes âgées. Offrant moins de douleur, moins les instabilités de la douleur, l’amélioration de la force musculaire, améliorer la flexibilité et améliore l’amplitude de mouvement, rendant ainsi leurs activités quotidiennes de la vie et l’amélioration de leur qualité de vie.

Mots-clés : arthrose. Hydrothérapie. Récupération fonctionnelle. Qualité de vie.

INTRODUCTION

L’arthrose est le résultat de divers types de dysfonctionnement commun, étant caractérisée par la dégénérescence de la prolifération de tissus cartilagineux et osseux articulaire et simultané du tissu conjonctif. Est la forme la plus courante d’arthrite et est souvent associée aux restrictions majeures et réduction de la qualité de vie (QV) (FALOPPA ; ALBERTONI, 2008).

L’une des formes cliniques de l’arthrose, arthrose de la hanche et du genou pour être particulièrement plus invalidantes, puisque ce sont les articulations qui reçoivent le poids du corps entier. Arthrose de la hanche atteint 20 % des gens âgés de plus de 55 ans et, bien que moins fréquente que l’arthrose du genou, vos symptômes est souvent plus sévère (RICCI ; CHEN, 2006).

Sa prévalence augmente avec l’âge, de 7 % chez les personnes de 65 à 70 ans la 11,2 % chez les personnes de 80 ans ou plus, peu allant des études existantes.  Une étude récente de la World Health Organization (who) affirme que l’arthrose serait la quatrième plus importante cause de dysfonctionnement chez les femmes et le huitième chez les hommes. Études radiographiques montrent des changements dans 30 % des hommes et des femmes plus de 65 ans, mais seulement un tiers d’entre eux sont symptomatique (RICCI ; CHEN, 2006 ; DOI et al., 2008).

Comme une personne vieillit, il y a une réduction des fonctions corporelles. Par exemple, en réduisant la capacité respiratoire et cardiaque maximale. La musculaire et osseuse massive diminue, tandis que la quantité de gras augmente, principalement en raison de facteurs endocriniens. Cette fragilité de l’ancien âge se caractérise par la force musculaire diminuée, réflexes, lentificados une diminution de la mobilité et l’équilibre et réduit la résistance. Le résultat de ce sont les chutes, les fractures, réduction de l’activité physique quotidienne et perte d’autonomie. La faiblesse musculaire n’est pas causée uniquement par des processus physiologiques du vieillissement et l’usure due à utiliser comme lésions articulaires, mais aussi en raison d’un manque de dynamisme, conduisant à un cercle vicieux (SILBERNAGL ; LANG, 2006).

Avec la croissance de la population, les maladies dégénératives deviennent plus fréquents, apportant avec elle les dysfonctionnements causés par les symptômes de l’arthrose (RICCI ; CHEN, 2006 ; DOI et al., 2008).

Maintenir la capacité fonctionnelle est une des exigences pour vieillir en santé. La fonction physique est un indicateur universellement accepté de l’état de santé et un élément important de la qualité de vie. Point de vue son, la fonction physique est nécessaire pour maintenir le participant individuel et indépendant dans la communauté. Ainsi, le dysfonctionnement est un problème social, qui apporte le plus grand risque d’institutionnalisation et des coûts élevés pour les services de santé (TAMEGUSH et al., 2008).

Une des façons de traiter l’est par le biais de hidrocinesioterapia, qui est capable de couvrir les besoins de traitement de réadaptation, en plus d’offrir aux personnes âgées QV par physiothérapie aquatique (FACCI, MARQUETTI, lapin, 2007).

Le hidrocinesioterapia peut être considéré comme une des interventions thérapeutiques majeures dans le traitement de l’arthrose, mais il existe peu d’emplois qui vérifient vos prestations. Les propriétés physiques et physiologiques de l’eau permettent l’exercice difficilement courir sur le sol, qui associé à la plus grande amplitude de mouvement (SMA) et haute température de l’eau augmente la mobilité articulaire, de contrôle musculaire et de force, la douleur et d’accélérer le processus de récupération fonctionnelle. Dans le même temps, le programme thérapeutique dirigé sur l’eau est une forme plus sûre de renforcement musculaire, elle n’augmente pas le frottement mixte, comme c’est le cas des exercices effectués en solo (FACCI, MARQUETTI, lapin, 2007).

Sur ce qui précède, la présente étude visait à évaluer la fonctionnalité des personnes âgées avec gonartrose et coxoartrose, par la pratique du hidrocinesioterapia.

MÉTHODOLOGIE

La présente recherche renvoie à une analyse rétrospective réalisée à travers une revue de la littérature dans la période de 1998 à 2012, sur le thème « les personnes âgées avec gonartrose et coxoartrose et la récupération du corps par le biais de la fonctionnalité hidrocinesioterapia. Les visites ont été effectuées en quatre bibliothèques d’institutions de niveau supérieur de l’état du Pará : ESAMAZ, UEPA, UFPA, MANUA, comme bien aussi utilisés quatre bases de données électroniques : lilas, SciELO, MEDLINE, PUBMED. Il a été utilisé pour les descripteurs de recherche plus affinée : arthrose, hidrocinesioterapia, coxoartrose, gonartrose, vieux fonctionnalité, décrit l’ensemble et en dehors. Certains périodiques publiés dans des revues nationales et internationales en Portugais et en anglais. Les critères d’inclusion étaient les articles publiés au cours de la période étudiée et qui respecté le thème et les critères de l’objet recherché. Ont été supprimés des articles qui ne répondent pas aux exigences prédéterminées.

79 articles liés à la recherche ont été sélectionnés et analysés, dont 34 ont été choisis pour guider la recherche, dont seuls ceux qui ont une plus grande pertinence.

Cette méthode de recherche a permis de trouver différents articles et m, ais au sujet des recherches spécifiques en ce qui concerne l’objet d’étude déterminée.

RÉSULTATS ET DISCUSSION

CONCEPT

Arthrose :

Synonymes

  • Arthrose ;
  • Maladie dégénérative des articulations ;
  • Arthrose ;
  •  Arthrose.

Arthrose ou maladie dégénérative des articulations (DJD) se caractérise par une détérioration progressive et la rupture du cartilage articulaire, en particulier en appui des articulations ; Ce qui conduit à l’os sous-chondral épaississement et excroissances osseuses, bone Spurs (Spurs), autour des rives des articulations. La cause est inconnue, mais très probablement liés à des changements biochimiques et métaboliques (MITCHELL et coll., 2006).

L’arthrose est un processus dégénératif qui affecte les articulations. Les changements commencent dans le cartilage articulaire, qui subit un processus de ramollissement et de décomposition, voire disparaître à un stade avancé. L’os sous-chondral subit aussi des modifications qui se traduisent par une augmentation de la densité ou la sclérose en plaques et sur la formation occasionnelle des kystes ou des cavités. Sur les rives, communes apparaissent des prolongements osseux de l’os sous-chondral, irrégulière formes et tailles variables appelées ostéophytes, qui constituent le meilleur signal caractéristique de l’arthrose (SACHETTI et al., 2010).

L’arthrose est une maladie dégénérative chronique caractérisée par la douleur et la perte progressive du cartilage articulaire. OA présente origine multifactorielle et mai présent dans plusieurs articulations où se produisent des changements biochimiques, métabolique et morphologique, ses caractéristiques comprennent la perte de la configuration normale du segment touché, crépitation, déformations osseuses, formation d’ostéophytes, présence de processus inflammatoires et l’accumulation de liquide synoviale (SILVA et al., 2011).

ÉPIDÉMIOLOGIE

En ce qui concerne les aspects épidémiologiques, on estime qu’environ 85 % de la population mondiale présente des signes radiologiques d’arthrose, vers l’âge de 65 ans. OA est répartie également entre hommes et femmes de tous âges sont analysés, cependant, lorsque nous analysons les groupes d’âge au-dessus de femmes de 55 ans sont les plus touchés et semblent développer une maladie plus grave, probablement associée à des habitudes corporelles ou prédisposition génétique même. OA peut varier aussi en ce qui concerne le groupe ethnique, mais cette variation peut être plus liée à des différences professionnelles et même entre différentes races culturels. Prédisposition génétique implique principalement le nodal de présentations OA de mains et quelques unes des OA (FREITAS ; PY, 2011).

ÉTIOLOGIE

Pour le chêne et Papaléo (2006) OA n’est pas défini et peut être classée de plusieurs façons :

  • Primaire (idiopathique) : il y a une dégénérescence du cartilage dans une articulation apparemment normale sans cause évidente.
  • Forme secondaire : la dégénérescence du cartilage est le résultat de changements communs préexistants.

Plusieurs facteurs peuvent être impliqués dans l’étiologie de l’arthrose, comme l’âge, prédisposition génétique, traumatisme, stress répétitifs, certaines professions, l’obésité, changements dans la morphologie de l’instabilité du conjointe, conjointe et changements dans la biochimie du cartilage articulaire (chêne ; PAPALÉO, 2006).

Selon Paradiso (1998), l’arthrose peut-être avoir des influences mécaniques et héréditaire et peut survenir secondairement à une autre maladie des articulations, comme les dégâts traumatiques ou de sport. OA communément influe sur les hanches et les genoux, sont les formes survenant plus fréquemment de maladies articulaires.

PATHOPHYSIOLOGIE

Changements de cartilage articulaire dans les chondrocytes cartilage matrice des résultats et la perte de structure normale. Avec la progression de la maladie, certaines parties de la surface articulaire deviennent plus irrégulières et FIB s’étend jusque dans les couches profondes du cartilage, la zone intermédiaire et ensuite pour atteindre l’os sous-chondral. Quand les fissures font progresser plus profondément, l’extrémité peu profonde de l’usure du cartilage fibrilada dehors, en diminuant l’épaisseur du cartilage et des fragments lâches en libérant de l’espace articulaire. Dans le même temps, la dégradation enzymatique du tableau peut encore diminuer le volume du cartilage. Dans les stades avancés, l’os sous-chondral peuvent devenir exposés (Figure 1) (REBELATTO ; MORELLI, 2007).

Physiopathologie de l’arthrose
Figure 1 : Physiopathologie de l’arthrose.
Source : REBELATTO ; MORELLI, 2007.

À la suite de la caractéristique du processus pathologique de l’arthrose, la dégradation du cartilage, accompagnée d’altérations osseuses, représentées par eburnificação ou sclérose de l’os sous-chondral et le remodelage articulaire avec la participation, souvent d’une réaction synoviale inflammatoire (REBELATTO ; MORELLI, 2007).

CLASSEMENT

La classification proposée par Kellgren-Lawrence (1979), a été la plus largement utilisée dans la littérature à ce jour, bien que les nouvelles technologies de diagnostic d’imagerie tels que microfocal, l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et les ultrasons, les rayons x sont plus précis (NATALIO mixte ; OLIVEIRA ; MACHADO, 2010).

Les critères fixés par Kellgren-Laurent vont d’I à IV et sont classés comme :

  • Grade i : a probablement diminué l’espace articulaire, avec osteófitose possible ;
  • Grade II : ostéophytes bien définies et, éventuellement diminuent l’espace articulaire ;
  • Grade III : multiples ostéophytes, clara a diminué l’espace articulaire et des déformations osseuses d’extrémité possible ;
  • Grade IV : gros ostéophytes, intenses diminue l’espace articulaire, la sclérose en plaques sévère et déformations osseuses avec bords définis (Valence ; JOURS ; JOURS, 2006).

SIGNES ET SYMPTÔMES

Cliniquement, l’arthrose se manifeste par une douleur allant de doux à très intense, qui s’aggrave avec les mouvements et à lever des poids, raideur des articulations qui s’aggrave à la maison, limitation des mouvements et des crépitements (2008).

Pour Merklee (2007) les signes et les symptômes de l’augmentation avec pauvres postural, l’obésité et le stress au travail et peuvent inclure :

  • Douleurs articulaires profonde causée par la détérioration du cartilage et des os, inflammation stress, en particulier après des exercices ou maintenir le poids, est le symptôme le plus fréquent, le plus souvent, est soulagée par le repos.
  • Raideur du matin et après la pratique d’exercices (soulagée par le repos), ses causes sont donnés par la dégénérescence du cartilage et des os, inflammation stress.
  • Crepitus ou ” rasage ” le cartilage pendant le déplacement en raison de lésions du cartilage.
  • Noeuds de Heberden (distales interphalangiennes mixtes osseuses agrandissements), causées par l’inflammation répétée (Figure 2).
Nodosités d’Heberden et de Bouchard
Figure 2 : Source de nœuds Heberden et de Bouchard : www.portalsaofrancisco.com.br/alfa/reumatismo/
  • Démarche change en raison de contractures des muscles qui soutiennent l’articulation du genou.
  • A diminué en raison de la rigidité de la douleur et l’articulation de SMA.
  • L’élargissement de l’articulation, induite par le stress sur l’os et de troubles de croissance osseuse.

HYDROTHÉRAPIE

L’hydrothérapie est toute application externe de l’eau, dans un de ses États physiques, à des fins thérapeutiques (DEGANI, 1998).

L’hydrothérapie est une fonction utilisée dans la réadaptation des patients avec OA qui présentent des manifestations articulaires et extra-articulaires en raison des propriétés physiques et les effets physiologiques de l’eau (FERREIRA et al., 2008).

Avec cette thérapie physique fait usage de cette ressource en obtenant un groupe des possibilités d’interventions cliniques à travers l’exercice dans les piscines chauffées, comme la remise en état des ressources auxiliaires ou de la prévention des changements fonctionnels. Les propriétés physiques et le réchauffement de l’eau jouent un rôle important dans l’amélioration, maintenir le SMA des articulations, la tension musculaire réduite et relaxation (CANDELORO ; CAROMANO, 2007).

Étant l’une des plus anciennes ressources de physiothérapie, hydrothérapie est définie pour l’utilisation externe de l’eau à des fins thérapeutiques. Est une fonction utilisée dans le processus de réhabilitation en particulier chez les patients avec arthrose, en ayant quelques avantages en raison des propriétés physiques et des effets physiologiques, fournies par l’environnement aquatique (RUOTI ; MORRIS ; COLE, 2000).

Hydrothérapie est souvent recommandé pour les patients souffrant d’arthrose, car il fournit une gamme d’avantages, y compris la réduction de le œdème, douleur et surcharge sur vos articulations déjà blessé (FOLEY ET al., 2003).

Hydrothérapie favorise les réactions différentes de celles vécues dans le sol, améliore la circulation périphérique, bénéficiant du retour veineux, en plus de fournir un effet de massage relaxant, agissant de la sorte dans les principales plaintes des patients atteints d’arthrose. Les exercices dans l’eau sont très bien tolérés, en particulier dans l’eau chaude, car l’environnement chaleureux contribue à réduire les spasmes musculaires et de douleurs (REILLY ; BIRD, 2001).

L’eau offre une résistance pour les mouvements et aussi l’occasion de la formation à différentes vitesses. Ces composants sont que l’exercice aquatique est une excellente méthode pour une résistance accrue et la force musculaire (CAMPION, 2000).

PROPRIÉTÉS DE I’EAU

La compréhension des principes physiques et la thermodynamique de l’eau fournit son utilisation rationnelle (BIAZUS ; P ; LOUREIRO, 2010).

Flottant permet au patient de marcher avec peu de traitement supplémentaire d’articuler en raison de la réduction des effets de la gravité et l’augmentation conséquente de l’articulaire (KISNER ADM ; COLBY, 2005).

La pression hydrostatique exerce un effet positif au cours de l’immersion (la même pression est exercée dans tous les sens du corps et augmente avec la profondeur), réduction de le œdème, parce que le système redistribue le sang veineux des extrémités sur le thorax (KISNER ; COLBY, 2005).

Résistance à l’eau peut être utilisée passivement et activement, des mouvements passifs à travers l’eau facilite la relaxation et étirement des tissus mous, activement la résistance de l’eau augmente la dépense d’énergie nécessaire pour actionner les extrémités, promotion (BUENO et al., 2007) de renforcement musculaire.

La thermodynamique doit également être prise en compte et est liée à la capacité de l’énergie d’échange de corps immergé (chaleur) avec de l’eau au moyen de la conduction et la convection, des effets positifs sur les tissus mous qui peuvent être facilement déployés, accroître le degré de mouvement et réduire les douleurs articulaires (SACCHELLI ; ACCACIO ; RADL, 2007).

Les prestations servies par l’eau sont : relaxation des muscles, augmenter la circulation sanguine et la flexibilité, renforcement des muscles, la démarche de rééducation, améliore l’équilibre et coordination et, enfin, est une activité ludique et loisirs (BUENO et al., 2007).

EFFETS PHYSIOLOGIQUES

Les effets physiologiques de l’hydrothérapie résultant d’une combinaison des effets physiques de l’eau (thermique et mécanique) et des effets de l’exercice. Les effets varient selon la durée du traitement, exercice, type, progression, exercice d’intensité, température de l’eau, posture, associée à des mouvements des membres supérieurs et la pathologie du patient (IDE et al., 2004).

Avec les effets de l’immersion dans l’eau chaude sont également l’élévation de la température corporelle même dans la maison, tant que la température de l’eau est supérieure à la peau, environ 35,5 ° c. L’augmentation de la température du corps se produit également par transformation d’énergie au cours de l’exercice. Dépend de l’intensité de l’exercice et la quantité de graisse corporelle (RUOTI ; MORRIS ; COLE, 2000).

HIDROCINESIOTERAPIA

Le hidrocinesioterapia constituée des progrès récents la connaissance de l’évaluation physique et fonctionnelle, pratique factuelle, clinique d’expérience les principes de l’hydrostatique, hydrodynamique et physiologie, au traitement de la trace et la prise en charge des patients régimes en piscine thérapeutique (GOMES, jours, CISNEROS, 2007).

Les exercices aquatiques ont été largement utilisées dans les programmes de thérapie physique, surtout quand les exercices solo génèrent des douleurs. La diminution de l’incidence conjointe au cours de l’activité physique induite par flottation, réduire la sensibilité à la douleur, diminution de raccords à compression Achy, une plus grande liberté de mouvement et de réduire les spasmes douloureux. L’effet flottant aide le mouvement des articulations raidis dans plus grandes amplitudes avec un minimum de douleur, ce qui permet la réalisation d’exercices sur le terrain pourrait être considéré comme très difficile (CANDELORO ; CAROMANO, 2007), (HINMAN ; HEYWOOD ; ANTHONY, 2006), (SILVA et al., 2011).

Les exercices de renforcement avec patient submergée sont basées sur des principes physiques de l’hydrostatique, qui permettent de générer le mouvement constant de résistance multidimensionnelle. Cette résistance augmente proportionnellement à mesure que la force est exercée contre elle, générant un surcoût minime dans les articulations (CANDELORO ; CAROMANO, 2007).

Un programme complet de hidrocinesioterapia répond aux besoins de conditionnement physique et de réadaptation du patient, prenant en compte les composants fisiológicos psychologiques et sociologiques de la QV. Dans ce contexte, la promotion et les soins de santé des personnes âgées comprennent préventive, réparatrice et reabilitativas, donnant la priorité à préserver, maintenir, restaurer ou développer la fonction pour les patients avec coxoartrose et gonartrose (KOURY, 2000).

INDICATIONS

Selon Koury (2000), hydrothérapie est indiqué lorsque vous souhaitez que peu ou pas de poids-roulement, ou lorsqu’il existe des processus inflammatoire aiguë, la douleur, spasme de rétraction et de muscle et la limitation du SMA, qui ne peut en aucun cas individuellement ou conjointement de réduire le fonctionnement normal. L’hydrothérapie est également une option pour les patients qui sont incapables d’effectuer des exercices sur le terrain en raison d’une opération chirurgicale récente, de blessure ou de maladie aiguë, des troubles neuromusculaires et orthopédiques ou neurologiques rhumatologiques.

La hidrocinesioterapia chez les patients atteints d’arthrose vise à maintenir la mobilité articulaire, l’allongement musculaire et augmentation de SMA, amélioration de la stabilité des articulations. En outre, vise à optimiser la biomécanique commune pour maintenir l’alignement correct du segment touché et réduire tout excès de charge anormale sur l’articulation impliquée. Le soulagement de la douleur, de raideur et d’autres symptômes associés fait également partie des objectifs de réadaptation physique (IZOLA ; BIASOLI, 2003).

CONTRE-INDICATIONS

Deuxième Kisner et Kolby (2005) sont des contre-indications :

  • Naissante une insuffisance cardiaque et l’angine instable.
  • Troubles respiratoires, capacité vitale inférieure à 1 litre.
  • Grave maladie vasculaire périphérique.
  • Risque de saignement ou d’hémorragie.
  • Insuffisance rénale sévère : les patients ne pourront pas compenser la perte de liquide durant l’immersion.
  • Les plaies ouvertes, colostomie et les infections cutanées.
  • Incontinence urinaire et fécale.
  • Infections ou maladies transmettent par l’eau et par air : on peut citer les infections gastro-intestinales, grippe, typhus, choléra et la polio.
  • Épilepsie non contrôlée : ils créent un problème de sécurité, tant pour le professionnel et le patient, si nécessaire la suppression immédiate de la piscine.

Le même rapport d’auteurs qui ont le but spécifique d’exercice aquatique est de faciliter la récupération fonctionnelle en offrant un environnement qui augmente la capacité du patient et/ou professionnel d’effectuer diverses interventions physiothérapeutiques, qui visent à :

  • Faciliter les exercices d’armes de destruction massive ;
  • Commencer la formation de résistance ;
  • Faciliter les activités de déchargement du poids ;
  • Promouvoir l’application de techniques manuelles ;
  • Promouvoir l’accès en trois dimensions du patient ;
  • Faciliter les exercices cardiovasculaires ;
  • Commencer la simulation des activités fonctionnelles ;
  • Minimiser les blessures et réduire le risque de blessure récurrente au cours de la remise en état ;
  • Favoriser la relaxation du patient.

CONSIDÉRATIONS FINALES

En vertu des articles analysés dans cette étude, il est possible d’observer que la qualité grâce à la technique de physiothérapie de hidrocinesioterapia est d’une extrême importance et à la récupération et/ou de fonctionnalité et de qualité de vie des personnes âgées avec gonartrose et coxoartrose. Étant aujourd’hui l’un des plus éminents techniques thérapeutiques pour le traitement des symptômes de ces maladies.

De cette façon, avec cette étude de revoir la contribution attendue à la littérature et la société en général en encourageant les chercheurs et les professionnels opérant dans la zone, à chercher des preuves scientifiques sur le sujet de l’amélioration de son applicabilité à mieux développer à côté de leurs patients.

Ainsi, à la fin de cette étude, on peut conclure que l’applicabilité de la hidrocinesioterapia est bénéfique et très efficace dans le traitement de patients âgés atteints de gonartrose et coxoartrose, pourvu que votre technique est appliquée correctement et/ou à l’aide d’autres techniques et méthodes de traitement. Ses effets fournissent des améliorations sensibles dans la fonctionnalité du vieil homme ainsi, une plus grande qualité de vie. Toutefois, nous espérons que cette méthode thérapeutique donne aux personnes âgées une condition où il se sent plus sûr et plus confiant d’avoir l’indépendance et l’autonomie en a donné jour par jour pour effectuer leurs activités quotidiennes (ADL).

RÉFÉRENCES

BIAZUS J, F ; P J, F ; LENA L, f. thérapie aquatique dans l’arthrite rhumatoïde juvénile : rapport de cas. Promotion de la santé à l’époque contemporaine : défis de l’enseignement, de recherche et de vulgarisation Santa Maria, RS, 08 au 11 juin 2010. Disponibles dans <http: www.unifra.br/eventos/jis2010/trabalhos/301.pdf=””>.</http:> Accès au 04/10/2012.

BUENO, V.C. ; LOMBARDI JUNIOR, I. ; MEDEIROS, W.M. ; AZEVEDO, M.M.A. ; LEN, C.A. ; TERRERI, M.T.R.A. ; NICOLO, J. ; HILARANT, Chika réhabilitation dans l’arthrite juvénile idiopathique arthrite idiopathique juvénile en réadaptation. Brazilian Journal of Rheumatology, v. 47, n. 3, p. 197-203, mai / juin 2007. Disponible en < http://www.scielo.br/pdf/rbr/v47n3/09.pdf=””> </>. Accès en 08/08/2012.

CAMPION, M.R. hydrothérapie : principes et pratique. São Paulo : Manole, 2000.

CANDELORO, J.M. ; CAROMANO, effet de F.A. d’un hydrothérapie programmer la souplesse et la force musculaire chez les personnes âgées. Journal brésilien de physiothérapie, San Carlos, v. 11, n. 4, p. 303-309, / il y a… 2007.

CARVALHO FILHO, E.T. ; PAPALÉO NETTO, H.b. gériatrie, fondements cliniques et thérapeutiques. 2e édition. São Paulo : Atheneu, 2006.

DEGANI, hydrothérapie d’a.m. : les effets physiques, physiologiques et thérapeutiques de l’eau. Physiothérapie en mouvement. Curitiba : Champagnat, v. XI, n. 1, Apr/jeu. 1998.

DOI T, AKAI M, FUJINO K, IWAYA T, H de KUROSAWA, HAYASHI K, et al. Effet des exercices à domicile du quadriceps sur genou arthrose anti-inflammatoires non stéroïdiens : par rapport à un essai contrôlé randomisé. Am J Phys Med Rehabil. 2008 ; 87 (4) : 258-69. DOI : 10.1097 / PHM. 0b013e318168c02d.

FACCI, L.M. ; MARQUETTI, R. ; Lapin, physiothérapie aquatique K.C. dans le traitement de l’arthrose du genou : série de cas. Physiothérapie en mouvement, Curitiba, v. 20, n. 1, p. 17-27, janvier/mars, 2007.

FALOPPA, F. ; ALBERTONI, w. m. guides de médecine ambulatoire et hospitalier de UNIFESP-EPM. 1ère édition. São Paulo : Manole : 2008.

FERREIRA, L.R.F ; PESTANA, P.R. ; OLIVEIRA, J. ; FERRARI, R.A.M. de réhabilitation aquatique effets sur les symptômes et la qualité de vie des femmes atteintes de polyarthrite rhumatoïde. Physiothérapie et recherche, São Paulo, vol. 15, n. 2, p. 136-41, avril/juin. 2008.

FOLEY, A. ; HALBERT, J. ; HEWITT, T. ; VU, M. CROTTY, M. Hydrothérapie améliore-t-il la force et la fonction physique chez les patients atteints d’arthrose-a randomisé comparant le gymnase fondé et l’hydrothérapie selon programme de renforcement. Ann Rheumathology Disease, 2003 ; 62:1162-1167. DOI : 10.1136 / ard. 2002.005272. Disponibles dans <http: ard.bmj.com/content/62/12/1162.full.pdf+html=””>.</http:> Accès au 13/08/2012.

FREITAS, E.V. ; PY, l. traité de gériatrie et de gérontologie. 3e édition. Rio de Janeiro : Guanabara Koogan, 2011.

GARCIA, W.F. ; JOURS, J.M.D. ; CISNEROS, impact de la L. L. d’un programme structuré de physiothérapie aquatique chez les personnes âgées souffrant d’arthrose du genou. 2007. Thèse (maîtrise en physiothérapie)-Université fédérale de Minas Gerais, Belo Horizonte, 2007.

HINMAN, R.S. ; HEYWOOD, N. E. ; ANTHONY, R.  Jour l’arthrose : Résultats d’un simple aveugle randomisés aquatiques physiothérapie pour la hanche et du genou Controlled Trial doi : 10.2522 / ptj. 20060006 paru en ligne 1er janvier 2006. PHYS. THÉRAPIE. 2007 ; 87:32-4. Disponible à http://physther.org/content/87/1/32.full.pdf+html. Accès au 14/08/2012.

IDE, R.M. ; YNOUE, A.T. ; FARIAS, N.C.F. ; AU SOL, DC ; ROSA, physiothérapie aquatique A.R. dans les troubles du système locomoteur. Actes de la 2ème extension de conférence d’Université du Brésil Belo Horizonte – 12 au 15 septembre 2004.

IZOLA, L.N.T. ; BIASOLI, M.C. General aspects de réadaptation physique chez les patients souffrant d’arthrose. RBMBrazilian Journal of Medicine, vol. 60, n° 3 mars 2003.

KELLGREN, J.H. Osteoarthrisis chez les Patients et les Populations. BR Med Journal, 1979 ; 2:1-6.

KISNER, C. ; COLBY, bases d’exercices thérapeutiques L.A. et techniques. 4e édition. São Paulo : Manole, 2005.

KOURY, programme aquatique de J. fisioterapia. São Paulo : Manole, 2000.

MERKLEE, le juge en chef Manuel de physiopathologie. 2e édition. São Paulo : Marshall, 2007.

MITCHELL, R. N, KUMAR, V ; ABBAS, A. K. ; FAUSTO, n. principes fondamentaux de base pathologique de la maladie. Oxford : Elsevier, 2006.

NATALIO, M.A. ; OLIVEIRA, R.B.C. ; MACHADO, L.V.H. l’arthrose : une revue de la littérature. Año de Magazine, Buenos Aires, numérique 15-n. 146-juillet 2010.

PARADISO, c. série de physiopathologie des études en soins infirmiers. Rio de Janeiro : Guanabara Koogan, 1998.

Examen clinique de PORT, DC pour la pratique médicale. 6e édition. Rio de Janeiro : Guanabara Koogan, 2008.

REBELATTO, J.R. ; MORELLI, capitaine gériatrique. 2e édition. São Paulo : Manole, 2007.

REILLY, K.A. ; OISEAU, hydrothérapie H.A. prophylactique. Rhumatologie de la société brésilienne. 2001 ; 40:4-6. Disponible en < http://www.scielo.br/scielo.php?pid=”S1809-2950200800020″ 0005&script=”sci_arttext”> </>. Accès à 10/08/2012.

RICCI, R. ; CHEN, l’exercice physique i. comme traitement sur l’arthrose de la hanche : une revue des essais cliniques contrôlés randomisés, 2006. Disponibles dans <http: www.scielo.br/pdf/rbr/v46n4/31823.pdf=””>.</http:> Accès au 02/02/2012.

RUOTI, R.G. ; MORRIS, D.M. ; COLE, A.J. réhabilitation aquatique. 1ère édition. São Paulo : Manole, 2000.

SACCHELLI, T. ; ACCACIO, L.M.P. ; RADI, A.L.M. Manuel de physiothérapie aquatique. 1ère édition. São Paulo : Manole, 2007.

SACHETTI, A. ; VIDMAR, M.F. ; VENANCIO, G. ; TANI, D.K. ; SORDI, S. ; PILLA, S. ; SILVEIRA, M.M. ; WIBELINGER, L.M. Profil épidémiologique des personnes âgées souffrant d’arthrose. Journal des Sciences médicales et biologiques, vol. 9, no 3, 2010.

SILBERNAGL, S. ; LANG, f. physiopathologie texte et atlas. 1ère édition. Porto Alegre : New Haven, 2006.

SILVA, A. ; SERRÃO, P.R.M.S. ; DRIUSSO, P. ; MATTIELLO, S.M. effets des exercices thérapeutiques sur l’équilibre des femmes atteintes du genou arthrose : un examen systématique. Brazilian Journal de thérapie physiqu[online]e. avant impression, p. 0-0.  EPUB le 22 décembre 2011. ISSN 1413-3555. Disponible en<http://dx.doi.org/10.1590/S1413-35552011005000035.></http://dx.doi.org/10.1590/S1413-35552011005000035.> 2011 >. Accès au 02/08/2012.

TAMEGUSH, A. ; TRELHA, C. ; DELLAROZA, M. ; CABRERA, M. ; RIBEIRO, t. capacités fonctionnelles des personnes âgées avec l’arthrose des genoux et des hanches. Espace santé magazine, Londres, c. 9, n. 2, p. 08-16, juin 2008.

VASCONCELOS, Y ; JOURS, J.M.D. ; JOURS, R.C.R. relation entre l’intensité de la douleur et de la capacité fonctionnelle chez les obèses souffrant d’arthrose du genou. Brazilian Journal de thérapie physique, Belo Horizonte, v. 10, n. 2, p. 213-218, 2006.

[1] Maîtrise de sciences de l’activité physique, spécialiste en traumatologie et orthopédie, maître de conférences à la faculté d’Amazon métropolitaine : Courriel : [email protected]

[2] Physiothérapie universitaire par ESAMAZ-national Collège supérieur de l’Amazone. Courriel : [email protected]

[3] Physiothérapie par académique ESAMAZ-national Collège supérieur de l’Amazone. Courriel : [email protected]

[4] Studen par zoubeir-Metropolitan College d’Amazon. Courriel : [email protected]

[5] Studen par zoubeir-Metropolitan College d’Amazon. Courriel : [email protected]

[6] Biologiste. Docteur en maladies de médecine tropicale, maître de conférences et chercheur pour UFPa, chercheur du programme diplômé du Center for Tropical Medicine UFPA : e-mail : [email protected] (auteur correspondant).

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here