L’éducation physique et loisir : le rôle d’enjouement dans le développement de l’enfant

0
793
DOI: ESTE ARTIGO AINDA NÃO POSSUI DOI SOLICITAR AGORA!
Classificar o Artigo!
ARTIGO EM PDF

FARIA, Bruna Barcelos [1]

Costa, Célia Regina Bernardes [2]

FARIA, Bruna Barcelos; COSTA, Costa, Célia Regina Bernardes. Activité d’éducation physique et de Loisirs : le rôle d’enjouement dans le développement de l’enfant. Revue scientifique pluridisciplinaire de la base de connaissances. Année 1. Vol. 9. pp. 136-155, octobre/novembre 2016. ISSN. 2448-0959

RÉSUMÉ

Est à travers des expériences ludiques, l’enfant connaît et reconnaît sa propre identité et il peut être vu comme unique, complexe et individuels. Selon Garanhani (2002), sur la petite enfance, le corps en mouvement constitue la base la matrice de l’apprentissage par le fait gestate les significations de l’apprentissage, c'est-à-dire l’enfant dans quel symbole peut vivre corporellement et votre façon de penser est construit, principalement sous la forme de l’action, rouler, ramper, marcher, courir, regarder, imiter, créer, sauter, tourner et jouer à « faire semblant » , l’enfant sera immeuble sens sur le monde, assigner de nouvelles significations aux éléments de la réalité et, en outre, en définissant votre identité personnelle et collective, dans un processus de production culturelle. Pour un programme obligatoire de composant, éducation physique est un domaine qui organise, synthétise, construit et produit des connaissances, basé sur les objectifs et les principes pédagogiques. Cette recherche fait partie de comment un travail visant à comprendre le rôle d’enjouement dans le développement de l’enfant par la pratique de l’éducation physique scolaire. La méthodologie utilisée dans cette étude était par le biais de la recherche dans les articles scientifiques, livres et Sites Internet. Après les études, il a été possible de réaliser des activités ludiques sont des ingrédients essentiels dans le processus de croissance, de développement et d’apprentissage des enfants à ce stade de la vie.

Mots-clés: enfant. Éducation physique. Enjouement. Psychomotricité.

INTRODUCTION

L’aspect ludique est un thème qui vient de conquérir l’espace dans le panorama national. L’aspect ludique une activité axée sur la détente et des loisirs vous propose de grandes contributions à l’éducation de la petite enfance, favorisant l’apprentissage, la production de connaissances et l’amélioration de corps, développement des aspects de l’émotion, de plaisir, d’affectivité, de la santé et de bien-être de l’enfant à ce stade de développement.
Selon Pires (2001), la partie ludique du monde de l’enfance, par le biais de jeu enfant s’approprie le monde de manière simple et joyeux. L’aspect ludique est considérée comme une action d’éducation intégrée et fondée sur la communication, le langage et les mouvements naturels de l’enfant. Elle a pour objectif de standardiser et expériences Perfectrice conduite global des êtres humains, à travers le sensori-moteur, affectif, cognitif, affectif et social. Pour pratiquer des activités récréatives, les enfants développeront leurs habiletés motrices et les capacités au profit de sa croissance et son développement.
Dans ce contexte, le développement d’expériences ludiques dans la petite enfance, l’éducation assure un amusement et apprentissage éducatif, donc un facteur positif dans la vie d’un enfant, ce qui vous permet d’apprendre, vivre et rêver. Le ludique contribue de manière significative à la pratique des mouvements du corps, y compris dans les aspects affectifs-sociales, cognitives et physiques à développer des interventions pédagogiques.
Cette recherche est donc comme une œuvre qui cherche à comprendre l’importance de l’aspect ludique dans l’éducation de la petite enfance et ses interfaces avec l’éducation physique. Elle a un caractère qualitatif, car il vise à comprendre le rôle d’enjouement à moteur pour enfants pratique, visant à une meilleure performance dans l’apprentissage et de reconnaître les éléments de base du mouvement, tels que : corps Scheme, coordination motrice globale et oculo-manuelle, caractère gaucher ou droitier, structure spatiale, structuration temporelle, entre autres aspects fonctionnels du développement moteur, en soulignant le rôle de l’éducateur dans le développement de ludisme et de l’enfant.

Donc le ludique est étroitement lié à la pratique de l’éducation physique, parce que tandis que les enfants jouant expriment leurs sentiments, leurs émotions, leurs interactions, améliorent la mémoire et capacités, tellement joyeuse et agréables, ce qui permet à l’enseignant une analyse exhaustive de l’apprenant, visant le développement global de l’enfant à ce stade de développement de raisonnement.

MÉTHODOLOGIE

La méthodologie utilisée dans cette étude sera la revue de la littérature, pour rechercher des articles publiés dans les données scientifiques en ligne, tels que Google Scholar.

Collection de données web-essai, tenue entre février et octobre 2016, sera guidé par des articles publiés entre 2006 et 2016 ; avec l’utilisation des mots clés : enjouement, développement de l’enfant, activités récréatives et l’éducation physique. De sélection des sources est considérée comme critères les bibliographies qui traitent de l’éducation physique, en particulier l’activité ludique.

Pour atteindre les résultats prévus dans le présent par le biais de recherches est analysés et commentés, études portant sur tous les bienfaits de l’activité ludique insérée dans le contexte de l’éducation physique de l’école.

1 histoire et évolution de la FORMATION durant les LOISIRS

L’aspect ludique de mot vient du Latin ludus, ce qui signifie jeu. Ainsi, le jeu se caractérise comme un mouvement spontané, obtenu grâce à l’action de jeu. L’étude de psicomotrocidade a apporté le ludique comme une caractéristique essentielle du comportement humain, étant un besoin fondamental de la personnalité, corps et esprit. « L’activité ludique, ce qui importe n’est pas seulement le résultat de l’activité, ce que ses résultats, mais l’action elle-même, le mouvement a vécu. » (ALMEIDA, 2009)

Depuis les temps les plus reculés, l’être humain produit culture, qui est l’ensemble des codes symboliques reconnaissables au sein d’une communauté. Le jeu, sport, danse et les combats ont comme représentation des corps de la commune origine, avec des fonctionnalités ludiques, qui ont été incorporés par l’éducation physique moderne s’adapter.  (LES PARAMÈTRES DE PROGRAMME D’ÉTUDES NATIONAL, 1997)

Les Grecs et les Latins a apporté les premières discussions sur la liaison du jouet à l’enfant, soit dans la conception ancienne ou moderne, le jouet se caractérise comme la représentation symbolique du monde réel. Actuellement, la pratique de l’enseignement qui conçoit l’aspect ludique comme proposition d’enseignement vise à prendre l’apprenant à l’environnement social, sachant le monde grâce à l’imagination et d’assimiler les règles à travers les jeux. (CINTRA, PROENÇA JESUINO, 2010)

Exercices ludiques prévoient un développement harmonieux de l’enfant, le jeu et le jouet impliquent une convivialité sociale, outre le développement de l’affectivité et la santé mentale. Le ludique contribue au développement global de l’individu, faisant dans le processus de construction et d’expression de la pensée. (CEBALOS et al., 2011).

Les situations ludiques, concurrentielles ou non, sont des contextes favorables de l’apprentissage, car ils permettent l’exercice d’un large éventail de mouvements qui requièrent l’attention de l’étudiant pour tenter de les exécuter de manière satisfaisante et appropriée. Ils incluent la possibilité de répétition pour l’entretien et plaisir fonctionnel et possibilité d’avoir différents problèmes à résoudre. En outre, le fait que le jeu soit un moment de convivialité très important, les questions sociales sont motivation suffisant pour l’intérêt de l’activité est maintenue. (LES PARAMÈTRES DE PROGRAMME D’ÉTUDES NATIONAL, 1997)

L’aspect ludique a rôle vital dans le développement de l’enfant. Le semblant, de jeux, jouets et jeux, est important dans la formation de l’enfant, de valeurs éthiques et de confiance dans votre environnement d’apprentissage. Pour surmonter les obstacles que les jeux propose une forme ludique, les enfants reconnaissent plus tard la meilleure façon d’agir dans certaines situations quotidiennes.  Le plaisir et les jeux est présents dans toutes les étapes du développement humain, étant le moyen essentiel de l’activité ludique de relations interpersonnelles, stimuler la créativité. (IAVORSKI ; VENDITTI JUNIOR, 2008)

1.1 enfance Concept

Le mot vient du Latin « in childhood », ce qui ne signifie pas et « Francia » qui signifie la capacité d’intervention. Ainsi, l’enfance est caractérisée par l’absence de discours et de la présence de comportements irrationnels. L’enfance contraste à l’âge adulte, parce que ces comportements irrationnels se développent chez l’adulte individuel, avec raison. (LIMA, 2009)

Selon le dictionnaire de Michaelis (2016), l’enfance est la période de la vie, l’être humain, de la naissance jusqu’au début de l’adolescence ; enfants en général. »  Le statut de l’enfant et l’adolescent, dans son art. En second lieu, affirme que l’enfant, à des fins légales, est « la personne jusqu'à douze ans » et « incomplète entre douze et dix-huit ans. ”

De nos jours, il est à noter la différence entre l’enfant et les autres personnes parce qu’avec le développement du système éducatif, il y avait une séparation par groupe d’âge. Par le biais de déterminations naturelles, les gens mettent significations à tous les stades de la vie, déterminer leurs rôles sociaux. (De la naissance ; BRANCHER ; OLIVEIRA, 2011). Compléments (2007) Kramer :

Les enfants sont des sujets sociaux et historiques, marquées, par conséquent, les contradictions des sociétés dans lesquelles ils sont insérés. L’enfant n’est pas d’être quelqu'un que vous n’êtes pas, mais qui deviendra (adulte, la journée vous cessez d’être un enfant). Nous sommes conscients de ce qui est spécifique de l’enfance : son pouvoir de l’imagination, la fantaisie, la création, la plaisanterie est comprise comme une expérience culturelle. (KRAMER, 2007 apud RODRIGUES, 2009)

L’enfance est la période où l’enfant joue, répondant à leurs besoins et intérêts grâce à l’imagination. L’aspect ludique des jeux donne à l’enfant une réflexion et la réorganisation de son monde privé. La plaisanterie est la manière de travailler de l’enfant, pour enquêter sur l’environnement qui l’entoure. (DALLABONA ; Mendes, 2008)

L’idée de l’enfance dans la réalité ne peut être détachée de l’histoire des différents points de vue autour de l’enfant ont contribué à son état actuel. En d’autres termes, le concept de l’enfance a été construit historiquement et reflète les valeurs présentes dans la société à différentes époques. (BERNARTT, 2009)

La définition de l’enfance est étroitement liée à son contexte historique et pour ressembler à l’adulte a vis-à-vis l’enfant. La société est en constante transformation, chaque période dans laquelle l’enfant est entré dans la Communauté met en évidence leur condition sociale, non seulement un être vivant et biologique. (De la naissance ; BRANCHER ; OLIVEIRA, 2011)

1.2 l’enfant à différents moments de l’histoire

Enfants ont toujours existé, bien évidemment, dans toutes les périodes de l’humanité. Cependant, c’est le traitement de social/famille pointé vers eux qui induit la notion d’enfance dans chaque période. (BERNARTT, 2009)

Dans l’antiquité, la structure économique provoquée par la formation des premières villes, a suscité les premières écoles. Selon Platon, les enfants devraient commencer à être porté à sept ans, participant à des jeux sous surveillance et à l’endroit approprié. Le sport a haute valeur éducative, formant le caractère et la personnalité enfantine. Durant cette période également les premiers jouets, assimilés comme animateurs du mouvement ; ils étaient des poupées, des chevaux, des os et des arches. (CINTRA, PROENÇA JESUINO, 2010). Cependant, cet idéal de l’enfance a changé :

Depuis les invasions barbares du Ve siècle, jouets laissent complètement à être évoquée. Seulement quelques rares textes qui parlent des enfants éduqués dans des institutions religieuses évoquent des arcs et bâtons alors assez imprécis. (CINTRA, PROENÇA JESUINO, 2010)

Le concept de l’enfance et de son record historique ont été faite tardivement, parce que l’enfant dans les siècles passés n’était pas considéré comme une personne autre que l’adulte. L’existence de l’enfance comme une catégorie autonome s’est produite seulement entre les 16ème et 18ème siècles.  (De la naissance ; BRANCHER ; OLIVEIRA, 2011)

Dans les premiers stades de la civilisation, les conditions de l’enfance étaient très pauvres, étant la mort des enfants quelque chose de très commun. Les bébés sont nés uniquement si le chef de ménage, donc déterminer, l’avortement et l’enjeitamento des pratiques légales et des enfants communs. (BERNARTT, 2009)

Pendant le moyen âge, l’enfant était considéré comme un « petit adulte », effectuant les mêmes activités des personnes âgées. L’enfance a été comprise comme un état transitoire de la vie, en l’absence de tout traitement spécial signifie pour eux, qui ont favorisé le taux de mortalité élevé. Lorsque l’enfant de sept ans a été prise à la maison d’une famille étrange, visant à apprendre domestiques services, quelle que soit la classe sociale à laquelle a été inséré. L’enfant apprenait dans la pratique. Ariès (2006) stipule que : « c’était par le biais de service que maître transmise à un enfant, pas son fils, mais l’enfant d’un autre homme, le bagage de connaissances que je pourrais avoir. » (AIRÈS, apud 2006 RODRIGUES, 2009)

Pendant le moyen âge, avant que les enfants de l’école, ceux-ci et les adultes partagent les mêmes lieux et les situations, qu’ils soient domestiques, ou parti. Dans la société médiévale, il n’y avait pas de division territoriale et activités selon l’âge des individus, il n’y avait pas de sens de l’enfance ou une représentation complexe de cette phase de la vie. (De la naissance ; BRANCHER ; OLIVEIRA, 2011)

Durant cette période, les familles étaient nombreuses, presque non existants liens d’affinité entre ses composants. Les gens vivaient dans la rue, au travail ou à des fêtes et prières. L’enfant était considéré comme remplaçables, en alarmant les taux élevés d’infanticide à l’époque. (2006)

Au cours de l’ère moderne, la période de transition du féodalisme au capitalisme, il y avait des changements importants dans la société européenne, qui traduit la notion d’organisation de l’enfance, famille et école. L’enfant est devenu la famille Centre, étant une source de joie et de sujet qui ont dispensé des soins et attention.  (RAO, 2009)

La Renaissance a cette proposition de la centralité de l’enfant, comme un sujet important dans le contexte social, qui sera formé et instruit pour être un bon citoyen, protagoniste de son destin. « Reconnaître les spécificités de l’enfance, puis le crack et comprendre afin de vous renseigner. « (BERNARTT, 2009)

Pendant la révolution industrielle, les enfants des classes inférieures ont fait leurs études dans une très basique, seulement pour eux de se préparer comme la fabrication des nombreuses usines de l’époque. Pour la bourgeoisie existait secondaire, formateurs de « têtes », autrement dit, pour enseigner à ceux qui remplacerait les propriétaires des usines. Pour ces derniers avaient l’enseignement supérieur, universités ou grandes écoles. (RAO, 2009)

Aujourd'hui, les enfants sont instruits dès son jeune âge, comme la plupart des mères ont besoin de les laisser en garderie ou les établissements d’enseignement pour travailler. (De la naissance ; BRANCHER ; OLIVEIRA, 2011). La Constitution fédérale du Brésil de 1988 proclame comme droit social la scolarisation de tous les enfants, sans frais. Le changement de cette vocation sociale prioritaire le soin à prendre avec les enfants, ainsi que la préparation des professionnels qui prendra soin de ces enfants. (BERNARTT, 2009)

L’éducation des enfants les experts disent qu’il n’existe actuellement une ligne très fine qui sépare l’âge adulte de l’enfance. Changements sociaux qui collaborent principalement dans le vaste monde des informations que les enfants ont accès grâce aux nouvelles technologies. (De la naissance ; BRANCHER ; OLIVEIRA, 2011)

La société moderne vit un paradoxe. L’enfance est bien déterminée en théorie, mais dans la pratique, il y a une difficulté de relation avec la population infantile. Son enfance serait, dans ce contexte, en voie de disparition, tous du fait de la violence, la pauvreté et l’enfant du travail, qui suppriment l’univers ludique des petits ; ainsi que la technologie qui permet le contact de l’enfant avec informations adultes, faisant vivre à une époque qui n’est toujours pas vôtre. (RAO, 2009). Levin (2015) croit que l’enfance n’est pas fini, mais aujourd'hui, les enfants ont des préoccupations adultes tels que la réussite et de bonnes performances. Il s’agit d’un changement radical, en renouvelant les concepts de Jean Piaget et d’autres éducateurs/théoriques scientifiques.

2 le corps, le mouvement et les PRATIQUES PÉDAGOGIQUES de l’ÉDUCATION PHYSIQUE

La psychomotricité est la science qui a comme objet d’étude « l’homme à travers son corps, en particulier le mouvement. » (Coin ; BARBOSA, 2010). Le Boulch (1982) conceptualise la psychomotricité est une science qui « étudie la relation entre le mouvement humain et l’intention d’exécuter, qui se produit à l’autre en se joignant à l’action sur les muscles du système nerveux avec les sensations et les émotions de l’individu. » (BARBOSA ; SILVEIRA ; OLIVEIRA, 2014)

Les mouvements du corps humain sont présents même avant la naissance, faisant partie de l’individu même involontairement. La survie du mouvement, de la même manière que le corps a besoin d’eau et nourriture, l’organisme doit agir comme rester en vie. De cette façon, depuis que je suis un gamin, l’être humain utilise les mouvements à satisfaire leurs besoins essentiels. (PORTAIL DE L’ÉDUCATION PHYSIQUE, 2012)

Le corps et le geste sont essentiels à la construction de l’homme, étant les mouvements « savent que nous avons acquis sans le savoir ». L’enfant, à être obligé d’être à plusieurs reprises avec le corps statique, peut développer des troubles comme l’hyperactivité, dépression de l’enfant ou même anorexie et la boulimie. Il est important de souligner que l’enfance au fil du temps est devenu, étant l’enfant prise de responsabilité et maturation précoce. Le mouvement encourage une relation saine avec son propre corps, en plus de développer un apprentissage agréable. (LEVIN, 2015)

Vous pouvez également supposer que la psychomotricité est l’éducation de/par le mouvement, agissant sur le cognitif par le biais de la relation entre la pensée et l’action. La psychomotricité se distingue aussi comme un outil ou une méthode pédagogique de l’enseignement, en particulier des enfants, c'est-à-dire dans les enfants d’âge préscolaire, afin de stimuler le corps et l’esprit. (Coin ; BARBOSA, 2010)

Le développement de la motricité est lié à des expériences internes et externes de la personne humaine, de la naissance à la mort. Ainsi, le développement moteur est unique et individuelle, qui se produisent tout le temps. Avance travail sur l’aspect psychomoteur au cours de la série initiale peut influencer positivement dans les actions de la personne elle-même et avec les autres composantes du groupe social, à travers le domaine des capacités psychophysiques, agir consciemment, planifiée et critique logique, selon leurs besoins particuliers. (BARBOSA ; SILVEIRA ; OLIVEIRA, 2014)

2,1 éléments fondamentaux du mouvement

2.1.1 corps schéma

Le schéma du corps est la capacité de votre enfant à reconnaître leur existence et son propre corps, capable de séparer votre individualité. Le mouvement est lié au régime de corps, car il stimule la connaissance de toutes les parties du corps humain, y compris le système nerveux, responsable de la partie sensorielle. (Coin ; BARBOSA, 2010).

Pour Wallon (1974) le schéma du corps » est la représentation globale relativement scientifique et différenciée qui l’enfant a son propre corps. » Le schéma du corps est indispensable pour la formation de la personnalité de l’enfant, résultant de l’expérience et les sensations perçues. Que l’enfant utilise son corps, elle construit votre bagage mental. (PORTAIL ÉDUCATIF, 2013)

Le Boulch (1986) affirme que l’Organisation des aspects sensoriels du corps est essentielle pour le développement de l’enfant et de l’ouverture de ses possibilités d’action. Avec corps statique ou en mouvement, avec d’autres personnes ou avec des instruments qui se trouvent dans l’environnement, l’enfant établit des relations affectives et émotionnelles. (HAWK, 2010)

La notion du corps en psychomotricité n’évalue pas sa forme ou ses réalisations, cherche une autre voie d’analyse qui met davantage l’accent sur l’étude de sa représentation linguistique et psychologique dans ses relations et inséparable avec le potentiel d’apprentissage. La notion du corps comme une notion construite par l’enfant acquiert une signification dont l’intégration est à la base des fonctions psychologiques plus élevées. (FONSECA, 2012)

Le schéma du corps est divisé en trois étapes : corps vécu (jusqu'à trois ans) sont les premiers mouvements de l’enfant, en vertu de l’imitation d’un autre geste, où l’enfant a vécu l’expérience grâce à la recherche de l’environnement qui l’entoure ; corps réalisé ou découverte (3 à 7 ans) se caractérise, selon les mots de Le Boulch (1986) « fonction de réflexion », dans laquelle l’enfant passe leur attention de l’environnement qui entoure le corps propre, perfectionner leurs mouvements ; Enfin, le corps représenté (sept à douze ans) comprend la notion de structure du corps, où l’enfant prend conscience des parties qui composent votre corps, soit la représentation mentale de l’image du corps, l’aspect cognitif. (HAWK, 2010)

2.1.2 coordination large

« La coordination d’ensemble ou de la motricité large est l’action simultanée des différents groupes musculaires dans la mise en œuvre des mouvements volontaires, vaste et relativement complexes. » (BARBOSA ; SILVEIRA ; OLIVEIRA, 2014)

Cette coordination repose sur le contrôle postural et la manipulation et l’expérimentation, la personne cherche son axe du corps, coordination des mouvements en recherche d’équilibre. Par le biais de la motricité globale, l’enfant acquiert divers mouvements simultanément, principalement ceux de tous les jours plus comme courir, sauter, rouler et sauter. (HAWK, 2010)

2.1.3 motricité fine

Motricité fine est « l’habileté manuelle et dextérité manuelle qui constituent un aspect particulier de coordination mondiale. » À travers les compétences acquises dans le raffinement du mouvement du doigt, l’enfant étudie les objets qui composent votre environnement, acquérir de nouvelles connaissances. (HAWK, 2010)

 

La main, considérée comme l’unité de puissance plus complexes que le monde animal, est en grande partie l’architecte de la civilisation et, naturellement, l’architecte de l’intelligence chez les enfants et chez les hommes. La main est devenu, sur le plan anthropologique, une meilleure et plus efficace des moyens d’exploitation du monde extérieur et aussi du corps propre, ce qui permet la reconnaissance d’objets par texture, forme, température, etc.. Dans le même temps, a fait son instrument de cale, solide et précis, permettant la manipulation de petits objets avec quels outils créés et les ustensiles. (FONSECA, 2012)

Par le biais de la motricité fine, il est possible de manipuler des petits objets, le dessin et la peinture. Grâce au développement de mouvements précis et délicat enfant, il y a aussi l’amélioration des compétences qui vont avec pour la vie. (LOUREDO, 2016)

2.1.4 solde

« L’équilibrage rassemble un ensemble de compétences statiques et dynamiques, qui couvre le contrôle postural et le développement des acquisitions. » (FONSECA, 2012)

La coordination d’ensemble du mouvement est soutenue par l’équilibre du corps, permettant le réglage de l’homme avec son environnement. Le Centre de gravité doit être dans l’axe de l’action musculaire, soutenant le corps. Le solde peut être statique (avec juste debout ou élever vos talons tout en gardant la plus grande partie de la plante dans le sol) ; dynamique (comme monter en conduite normale sur un emplacement prédéterminé) ; et récupéré (c’est la position d’équilibre après une oscillation). (HAWK, 2010)

2.1.5 latéralité

« La possibilité de découvrir les mouvements utilise, pour ce faire, les deux côtés du corps. » (BARBOSA ; SILVEIRA ; OLIVEIRA, 2014).

Possibilité d’avoir des notions de gauche et de droite, où il y a une prédominance, auditifs et sensori-moteur des membres supérieurs et inférieurs. Les deux pôles de l’organisme sont complémentaires. La latéralité de la personne qui est propriétaire de la prédominance du côté droit (c'est-à-dire, remplit ses fonctions plus courantes avec la main, du pied et oeil droit) est appelé droitier ou homogènes ; Si la prévalence est sur le côté gauche, l’individu reste droitiers ou sinistre homogènes ; Si la personne a spontanée dominance sur les deux côtés est Ambidextrous ; Si vous utilisez la main gauche, le œil et le pied droit (ou toute autre combinaison) est une croix-latéralité. (HAWK, 2010)

2.1.6 organisation spatio-temporelle

« L’organisation spatio-temporelle, c’est la capacité de l’individu doit être située et mise au point en ce qui concerne les objets, de personnes et de son propre corps dans un espace donné. » (JANSSEN, 2015)

La perception du monde, du corps de la personne, développer leur perception de l’espace et le temps. Le développement de ces habiletés motrices est très important au cours de la première série de l’école élémentaire, afin qu’ils forment une base solide pour plus tard avoir lu et compris la langue écrite. (MÉDINA ; Rose ; MARQUES, 2006)

La construction de la notion d’espace – temps psychomoteur est fondamental à la vie quotidienne. A travers les stimuli psychomoteurs, l’enfant commence le processus d’alphabétisation, en plus de trouver ce qu’il reste à droite, au-dessus d’ou ci-dessous, vous, ainsi qu’en ce qui concerne l’autre personne. (JANSSEN, 2015)

3 IMPORTANCE des PRATIQUES LUDIQUES en ÉDUCATION PHYSIQUE

L’aspect ludique est un thème actuel, qui est à l’épicentre des discussions pédagogiques. Le jouet est l’essence même de l’enfance, ce qui permet un travail pédagogique large. Le jeu et le jeu de promouvoir la santé physique, émotionnelle et mentale, intrinsèque à l’homme depuis les temps immémoriaux. (Maurice, 2008)

Vygotsky États (2007) qui jouent « est une activité humaine créatrice, dans lequel l’imagination, fantasme et réalité interagissent dans la production de nouvelles possibilités d’interprétation, expression et d’action pour les enfants. « (ROLAND, 2009)

Le jeu n’est pas seulement comme un hobby, mais comme un processus de développement de l’enfant dans le cadre de l’école. De cette façon, l’enfant exprime sa créativité en construisant votre propre. (Maurice, 2008)

Dans le jeu, l’enfant a la possibilité de structurer le schéma de votre corps, votre relation avec l’espace, d’étendre l’utilisation du mouvement et de stimuler leur affection. En outre, le jeu et le jeu ont l’avantage de travailler ses frustrations qu’il perd ou GAGNE, les besoins de l’enfant à partager des moments collectifs pour satisfaire le désir de jouer et d’apprendre à vivre en groupe. (Coin ; BARBOSA, 2010)

L’éducation physique est un sujet tout à fait accepté par les élèves, surtout quand ils sont enfants. Modest & Rubio (2014) demande que l’aspect ludique est un outil important dans le processus d’apprentissage. La méthode est encore plus efficace chez les enfants, car les rêves des enfants se mêlent à la réalité, ce qui facilite l’utilisation de la pensée, concentration, développement personnel, sociaux et culturel, rendant le processus de construction de la pensée.

En général, le ludique développe les aspects cognitifs, sociaux et affectif de moteur. (CEBALOS et al., 2011). Enfants jouant avec des matches impliquant de règlement des différends de l’équipes, Découvrez les participants à un environnement social. (MODESTE ; RUBIO, 2014). Pour arrêter de penser individuellement, le plus petit lien affectif, approchant ceux qui identifie, tisser des liens, qui seront souvent pour la vie.

En plus de ces domaines, les exercices ludiques sont actifs dans le développement cognitif et moteur direct. L’enfant bouge, saute, tourne, rampe, imite, saute… Utilise votre corps tout entier un formulaire complet. Et aussi, pour la résolution des dilemmes proposés par exercices, la petite force expansion mentale, développer votre cognitivité. « C’est pour toutes ces raisons que l’aspect ludique est une nécessité de l’être humain à tout âge et peut être vu non seulement comme un divertissement, mais comme apprentissage. » (IAVORSKI ; VENDITTI JUNIOR, 2008)

3.1 le rôle de l’école, l’enseignant et la famille dans le ludique

Selon le Programme National pour l’éducation de la petite enfance, soins de l’homme sont de comprendre comment s’aider mutuellement à se développer comme un être humain. Par le jeu, familles et les éducateurs de l’école peuvent aider les enfants à développer leurs capacités et potentiels, impliquant des dimensions affectives, sociales, l’enfance cognitives et motrices. (RÉFÉRENCE PÉDAGOGIQUES pour l’éducation, 1998)

L’aspect ludique, comme ci-dessus, offre des moments de plaisir, mais avec précision, est liée à la santé, tant physique que psychologique. Au sein de l’école, dans la discipline d’éducation physique doivent être des propositions ludiques pour développer le corps dans son ensemble. (IAVORSKI ; VENDITTI JUNIOR, 2008)

Tous les enfants connaissent au moins un jeu ou un jeu qui implique le mouvement. Ce répertoire d’événements culturels peut provenir de sources telles que la famille, les amis, la télévision, entre autres et est quelque chose qui peut et devrait être partagée à l’école. Il est essentiel que l’élève se sent valorisé et accueilli à tout moment de leur scolarité et, dans le cycle initial, qui mettent en place leurs liens avec cette institution, le fait d’être en mesure d’apporter quelque chose de leur vie quotidienne, par expérience personnelle, favorise son adaptation à la nouvelle situation. (LES PARAMÈTRES DE PROGRAMME D’ÉTUDES NATIONAL, 1997)

L’enseignant agit comme un médiateur.  L’activité ludique et l’étudiant doivent se connecter. Les élèves s’il est totalement comprendre l’intention de la plaisanterie et l’utilisation du jouet, profitez de résultats plus percutants. Selon le programme national de paramètres, l’enseignant doit avoir un caractère polyvalent, travaillant contenu de natures diverses, toujours dans le dialogue avec les familles et les communautés à développer un bon travail. Pratique direct avec l’enfant requiert l’observation, enregistrement, de planification et d’évaluation. (RÉFÉRENCE PÉDAGOGIQUES pour l’éducation, 1998)

L’établissement d’enseignement, à la fois que la motricité devient une activité de l’enfant, doit être attentif à la place accordée à la circulation de tous les jours, intégrant diverses significations. Les élèves disciplinés ne sont pas ceux qui restent silencieux et toujours, mais plutôt ceux qui sont mobilisés pour participer aux activités proposées. Le caractère expressif ludique doit être comprise comme une manifestation naturelle de l’enfant, qui devrait être dirigé par le professeur, toujours en quête de satisfaire les besoins des enfants. (RÉFÉRENCE PARASCOLAIRES NATIONAL POUR L’ÉDUCATION DE LA PETITE ENFANCE. V. 3, 1998)

Le professeur d’éducation physique peut se prévaloir de l’interdisciplinarité en apprentissage, comprendre ce qui est enseigné en classe et prendre cette question à la Cour, par le biais de danses culturelles, sportives et des actions dynamiques de l’enfant. Progrès des élèves dans la recherche de connaissances lorsque activement participer au processus pédagogique. (IAVORSKI ; VENDITTI JUNIOR, 2008)

Activités ludiques sont un moyen important d’initier des changements de valeurs sociales dominantes. Dans la perspective de la joueuse, Rico pour le développement personnel et pour la coexistence peut convenir à tous les enseignants qui souhaitent intervenir dans la réalité de leurs élèves, ce qui les rend sujet capable d’adopter la coopération comme une pratique nécessaire pour l’interaction humaine. (MEYER ; MOLINA, 2008 apud SANTANA, 2014)

Dans l’environnement éducatif, il est nécessaire que les éducateurs et les familles ensemble, respect des différences, en évitant les conflits et en complétant les idées dans la recherche de solutions positives. Au sein de l’éducation de la petite enfance sont nombreux petits enfants, étant qu’il est essentiel d’avoir une forte composante émotionnelle. Le développement de l’enfant est couplé à un environnement institutionnel de la sécurité, de bonheur et de tranquillité d’esprit.  (RÉFÉRENCE PÉDAGOGIQUES pour l’éducation, 1998)

La loi brésilienne garantit et anime la participation de la famille la participation des familles dans le processus d’apprentissage de leurs enfants. Il appartient à la famille de l’enfant dans un environnement sain et affectif. (Lait ; GARCIA, 2008)

L’école toujours ludique dans la grille est fragile et nécessite une amélioration intense. La recherche et la formation continue de la faculté s’ajoute cette espièglerie est considéré comme collaborateur de la pédagogie actuelle.

8 CONSIDÉRATIONS FINALES

Après des études, il était possible de reconnaître que le ludique ceci étroitement lié à la pratique de l’éducation physique, car tandis que jeu enfants expriment leurs sentiments, leurs émotions, leurs interactions, accroît ses capacités de mémoire et de raisonnement, si joyeuse et agréable, permettant à l’enseignant une analyse globale de l’apprenant, visant le développement global de l’enfant à ce stade de développement.

Il est important de souligner également le rôle de l’école, les parents, les enseignants à des activités ludiques, fournies les petits moments clés de la croissance et le développement leur permettant d’affirmer que les êtres humains, la puissance de l’autonomie, l’éveil, mais apprendre à vivre avec des règles et des limites.

RÉFÉRENCES

ALMEIDA, Anne. Loisirs : enjouement comme outil pédagogique. Remise en forme coopérative, jan. 2009. Disponible à : <http: www.cdof.com.br/recrea22.htm="">.</http:> Accès à : série 5. 2016.

BARBOSA, Caroline Barreto Brunelli ; SILVEIRA, Silvia Helena Piantino ; OLIVEIRA, José Eduardo Costa. Développement psychomoteur et humain. Efdeportes, 19, paragraphe 192, Buenos Aires, mai. 2014. Disponible à : <http: www.efdeportes.com/efd192/psicomotricidade-e-desenvolvimento-humano.htm="">.</http:> Consulté sur : 8 sept. 2016.

BERNARTT, Madhura Mendes. Enfance d’un regard socio-historique. Dans : IX l’éducation nationale Congrès-26 à 29, EDUCERE dehors. 2009. Anais… PUCPR. Disponible à : <http: www.pucpr.br/eventos/educere/educere2009/anais/pdf/2601_1685.pdf="">.</http:> Accès à : série 7. 2016.

Brésil. Loi 8 069 du 13 juillet 1990. Statut de l’enfant et l’adolescent. Brasília, 2016. Disponible à : < http://www.planalto.gov.br/ccivil_03/leis/l8069.htm=""> </>. Accès au : 12 ensemble. 2016.

______. Ministère de l’éducation et du sport. Éducation de base du Secrétariat. Programme national de référence pour l’éducation de la petite enfance : introduction. c. 1. Ministère de l’éducation et des sports, ministère de l’éducation de base. Brasilia : MEC/SEF, 1998. Disponible à : <http: portal.mec.gov.br/seb/arquivos/pdf/rcnei_vol1.pdf="">.</http:> Accès au : 12 ensemble. 2016.

______. Ministère de l’éducation et du sport. Éducation de base du Secrétariat. Programme national de référence pour l’éducation de la petite enfance. c. 3. Ministère de l’éducation et des sports, ministère de l’éducation de base. Brasilia : MEC/SEF, 1998. Disponible à : <http: portal.mec.gov.br/seb/arquivos/pdf/volume3.pdf="">.</http:> Accès au : 12 ensemble. 2016.

______. Éducation de base du Secrétariat. Paramètres de programme d’études national : l’éducation physique. Éducation de base du Secrétariat. Brasilia : MEC/SEF, 1997. 96 p. disponible à : <http: portal.mec.gov.br/seb/arquivos/pdf/livro07.pdf="">.</http:> Accès au : 12 ensemble. 2016.

COIN, Tony Rodrigues ; BARBOSA, Fernando Sérgio Silva. Psychomoteur appliqué à l’élaboration du schéma de corps. Semaine de science et technologie de Ariquemes, v. 1, n. 1, 2010. Disponible à : <http: www.periodicos.unir.br/index.php/secta/article/view/63="">.</http:> Accès à : série 7. 2016.

CEBALOS et al. Activité de loisir comme moyen de développement de l’enfant. Efdeportes.com, Buenos Aires, 2011. Disponible à : < http://www.efdeportes.com/efd162/atividade-ludica-como-meio-de-desenvolvimento.htm=""> </>.  accès à la mer 28. 2016.

CINTRA, Rosana Carla Gonçalves Gomes ; PROENÇA, Michelle Alves Muller ; JESUINO, doyen de Kenrick. Le historidade de la ludique sur l’approche historico-culturel de Vygotsky. Magazine culturel de projet, c. 1, n. 2, p. 225-238 du coussin/MS, / dez… 2010. Disponible à : <http: www.academia.edu/15662178/a_historidade_do_l%c3%badico_na_abordagem_hist%c3%b3rico-cultural_de_vigotski="">.</http:> Consulté sur : 8 sept. 2016.

DALLABONA, Sandra Regina ; Mendes, Franel Samson. Le ludique dans l’éducation de la petite enfance : jouer, jouer, une manière d’éduquer. Instituto Catarinense de post graduation, dehors. 2008. Disponible à : <http: www.posuniasselvi.com.br/artigos/rev04-16.pdf="">.</http:> Accès à : série 7. 2016.

HAWK, Hilda torres. Psychomotricité en maternelle : l’apprentissage du mouvement. 96 p. 2010. Thèse. (Maîtrise en sciences de la santé et l’environnement. UNIFOA, Volta Redonda, 2010.  Disponible à : <http: web.unifoa.edu.br/portal_ensino/mestrado/mecsma/arquivos/30.pdf="">.</http:> Accès à : jeu de 6. 2016.

FONSECA, Vitor. L’observation psychomotrice manuel : psiconeurológica sens des facteurs psychomoteurs. 2. Ed. Rio de Janeiro : editora Wak, 2012.

GARANHANI, Marynelma Camargo. Éducation physique dans l’éducation de la petite enfance. Réflexion sur la pratique : éducation physique et l’enfance. Journal du diplômé de la faculté d’éducation physique à l’Université fédérale de Goiás. Goiás : UFG, vol5, p. 106-122, / juin… 2001-2002.

IAVORSKI, Joyce ; VENDITTI, Rubens JUNIOR. L’aspect ludique dans le développement et l’apprentissage de l’enfant à l’école : réflexions sur l’éducation physique, le jeu et intelligences multiples. Efdeportes.com, Buenos Aires, avr. 2008. Disponible à : <http: www.efdeportes.com/efd119/a-ludicidade-no-desenvolvimento-e-aprendizado-da-crianca-na-escola.htm="">.</http:> Consulté sur : 8 sept. 2016.

JANSSEN, Daniela. Psychomotrice : l’organisation chronologie. 27 Aug. 2015. Disponible à : < http://danielajanssen.com.br/?p="164"> </>. Accès à : série 7. 2016.

Lait, Akhil ; GARCIA, Haydê Morgana Gonzaga. Le rôle de la famille et l’école de l’apprentissage scolaire : une analyse sur l’Escola Municipal José Theobald de Azevedo dans Limoeiro-PE. Anais… Deuxième réunion de l’enseignement, de recherche et de vulgarisation de Faculdade Senac. Disponible à : < http://www.pe.senac.br/ascom/faculdade/edital/iiencontro/cd/o_papel_da_familia.pdf=""> </>. Accès au : 12 ensemble. 2016.

LEVIN, Esteban. L’organisme aide à l’élève d’apprendre. Interview de Paola Gentile. Nouvelle école, 2015. Disponible à : <http: acervo.novaescola.org.br/formacao/esteban-levin-corpo-ajuda-aluno-aprender-423993.shtml="">.</http:> Accès au : 12 ensemble. 2016.

LIMA, Sandra Valenzuela. Concept de l’enfance. Fondements de l’éducation, 2006. Disponible à : <http: fundamentoseducacaoinfantil.blogspot.com.br/p/conceito-de-infancia.html="">.</http:> Consulté sur : 8 sept. 2016.

MALACHIE, Monika Santos ; RIBEIRO, Suely de Souza. L’importance de l’aspect ludique dans l’enseignement et l’apprentissage dans le développement de l’enfance. Psicologado, 2013. Disponible à : <http: psicologado.com/atuacao/psicologia-escolar/a-importancia-do-ludico-no-processo-de-ensino-aprendizagem-no-desenvolvimento-da-infancia="">.</http:> Accès à : mar 28. 2016.

MAURICE, Juliana Tavares. Apprendre à jouer : l’apprentissage ludique. Psychologie de l’éducation, 2008. Disponible à : <http: www.psicopedagogia.com.br/new1_opiniao.asp?entrid="678#.V9KZAlsrI2x">.</http:> Accès à : série 7. 2016.

MEDINA, Josiane ; ROSA, Greisy Kelli Broio ; MARQUES, Inara. Développement de l’organisation temporelle des enfants ayant des difficultés d’apprentissage. Éducation physique magazine EMU, c. 17, no 1, 2006. Disponible à : <http: eduem.uem.br/ojs/index.php/reveducfis/article/view/3377/2404="">.</http:> Consulté sur : 8 sept. 2016.

Dictionnaire MICHAELIS langue portugaise brésilienne :. 2016. Disponible à : < http://michaelis.uol.com.br/busca?id="Ykw97"> </>. Consulté sur : 8 sept. 2016.

MODESTE, Monica Cristina ; RUBIO, Juliana de Alcântara Silveira. L’importance de l’aspect ludique dans la construction des connaissances. Revue électronique de l’enseignement de connaissances, 2014. Disponible à : <http: www.uninove.br/marketing/fac/publicacoes_pdf/educacao/v5_n1_2014/monica.pdf="">.</http:> Consulté sur : 8 sept. 2016.

MATTHEWS, Paula Louredo. Coordination motrice. École de Brésil, 2016. Disponibles dans <http: brasilescola.uol.com.br/biologia/coordenacao-motora.htm="">.</http:> Accès à : jeu de 9. 2016.

NAISSANCE, Claudia Earth ; BRANCHER, Roberto Vantoir ; OLIVEIRA, Valeska forts. La construction sociale de la notion d’enfance : un dialogue historique et sociologique. UFSM, 2011. Disponible à : <http: coral.ufsm.br/gepeis/wp-content/uploads/2011/08/infancias.pdf="">.</http:> Accès à : série 7. 2016.

Pires, Santa Marli. L’aspect ludique comme science. Petrópolis, RJ : Vozes, 2001.

Site Web de la salle de Gym, 6 mars. 2012. Disponible à : <http: www.educacaofisica.com.br/escolas/educacao-fisica-escolar2/educacao-fisica-os-movimentos-e-seus-beneficios/="">.</http:> Accès à : jeu de 6. 2016.

PORTAIL de l’éducation. Schéma du corps et la psychomotricité, 4 avr. 2013. Disponible à : <http: www.portaleducacao.com.br/pedagogia/artigos/42204/esquema-corporale="">.</http:> Accès à : jeu de 6. 2016.

RAO, Rachel. Les enfants et jouer. 2009. Monographie (études supérieur), dix ans d’études de recherche et études supérieures, Universidade Federal Rural do Rio de Janeiro, Mesquita, 2009. Disponible à : <http: www.ufrrj.br/graduacao/prodocencia/publicacoes/desafios-cotidianos/arquivos/integra/integra_rodrigues.pdf="">.</http:> Accès à : série 7. 2016.

SANTANA, Rafael France. Activités en cours d’éducation physique. 2014. Travail de fin de cours (degré diplôme en éducation physique)-Collège des sciences de l’éducation et la santé, Centro Universitário de Brasília, Brasília, 2014. 22p disponible à : <http: repositorio.uniceub.br/bitstream/235/5892/1/21273857.pdf="">.</http:> Consulté sur : 8 sept. 2016.

SILVA, Luciana de Araújo, M. ; Lima, Nagesh bouchra. Manuel de méthodologie scientifique pour la préparation de travaux d’érudition. 2. ed. Collège Patos de Minas-FPM. Cours de premier cycle et de spécialisation. Patos de Minas, 2015.

[1] Élève du cours d’éducation physique du Collège Patos de Minas (FPM) diplômé en 2016.

[2] Professeur du cours d’éducation physique de la faculté de Patos de Minas. Master en promotion de la santé de l’Université de France.

DEIXE UMA RESPOSTA

Please enter your comment!
Please enter your name here